Au moins 5 portions de pesticides par jour

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Vous reconnaissez là, détourné, un slogan bien connu et beaucoup repris

partout. Depuis qu’en 2001, les gouvernements européens, dont bien sûr

le gouvernement français, ont choisi de s’attaquer à l’obésité galopante.

Décision déjà prise plus tôt par les Etats-Unis.

 

pesticides

 

 5 portions de fruits et légumes par jour , où est le problème ?

Fruits et légumes sont évidemment essentiels, personne ne dira le contraire.

Mais jamais n’est abordée la qualité desdits fruits et légumes, notamment leur

contenu en pesticides.

 

Entre manger une pomme aux pesticides, et ne pas manger de pomme,

mon choix est rapide, ne pas manger de pomme !

 

Comme je l’ai déjà écrit récemment, le plus décisif pour la santé ce n’est pas ce

qu’on ajoute de bon à nos repas, mais ce que l’on ne consomme pas qui est

dangereux.

Et les fruits et légumes sont, avec les viandes, les aliments les plus concernés

par l’usage des pesticides.

 

Jean-Paul Jaud et les pesticides

Jean-Paul Jaud a réalisé en 2008 un film présenté au Festival de Cannes, et qui

connut un grand succès : Nos enfants nous accuseront.

A cette époque étaient déversées 76000 tonnes de pesticides par an sur le sol

français. La situation n’a pas changé, nous sommes toujours un des premiers

pays pour les quantités utilisées.

 

Je vous présente ici une petite vidéo de 3 minutes 20 tournée en 2009 par le

site www.femininbio.com, dans laquelle il résume les raisons d’être de son

film. La clarté et la précision de ses propos valent que vous l’écoutiez.

 

 

Les pesticides et autres traitements chimiques en chiffres

Plusieurs études américaines et européennes font apparaître que :

  • 60% des pesticides
  • 90% des fongicides
  • 30% des insecticides

sont connus pour être responsables de cancers.

 

De nombreuses maladies notamment du système nerveux, ou de maladies

hormonales  sont liées à la présence de résidus de pesticides, de fertilisants ou

d’insecticides dans les aliments.

 

Quelle solution contre les pesticides ?

Elle réside dans la consommation de fruits et légumes qui n’ont pas été traités

chimiquement, c’est-à-dire issus de l’agriculture biologique, voire

biodynamique.

 

Ecoutez ce qu’en dit en 2009 , Edouard Chaulet,  le Maire de Barjac,  commune

où a été tourné le film  Nos enfants nous accuseront.

Lui et son conseil municipal ont décidé d’offrir aux enfants de leur commune

une cantine totalement bio.

 

3 minutes de savoureux accent du Gard… Manger bien, manger bio

Pour ne pas être gêné par la pub (quelques secondes),  cliquez sur la petite

croix en haut à droite !


Manger bien, manger bio… par mairieivry

 

J’entends déjà les remarques…

Elles sont tellement répétées par ceux qui ne veulent pas changer leurs

manières de voir  ni de manger, ceux qui parlent sans s’informer réellement,

surtout.

 

L’agriculture bio, bien sûr, mais… c’est très coûteux, et puis il y a des fraudes,

et puis ce n’est même pas certain qu’il y ait plus de nutriments dans les

aliments non traités, et puis il manque des contrôles sérieux, et puis,

et puis…

 

En attendant que dans un prochain article je réponde à ces questions que vous

ne manquerez pas de soulever, pour apporter vos arguments et votre

expérience, allez acheter une banane au supermarché, et une dans un

magasin bio.

Essayez aussi avec la salade verte, ou les premières tomates.

 

Revenez nous dire ce que vous en avez pensé. Et ceux qui connaissent déjà

la différence de goût, j’aimerais beaucoup vous lire ici.

De plus, ne croyez-vous pas que la qualité et les prix des aliments non traités,

dépendent de nous consommateurs ?

 

Be Sociable, Share!

21 réponses à Au moins 5 portions de pesticides par jour

  • Jean-Louis dit :

    Bonsoir Marie,

    Moi, je connais la différence de goût entre bio et pas bio, et ce qui m’avait le + marqué à nos tout débuts dans le bio, c’était la différence avec la viande, poulet et bœuf, et ensuite avec la salade…

    Je voudrais aussi signaler qu’il y a 3 ans, je trouvais régulièrement du bio moins cher sur le marché que le non bio chez le primeur ; aujourd’hui, je ne sais pas, mais je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup changé.

    Et à tous les ceusses qui détractent le bio, je dirais que si ça ne fait pas énormément plus de bien, ça fait sûrement bien moins de mal et donc, que leur position n’est pas très défendable ;-)

    Amitiés et à bientôt,

    Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents…Autour de la santé : Même pas assez bons pour les aliments pour chiens…My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jean-Louis,

      Je ne savais pas que tu mangeais bio le plus souvent. Ou peut-être tout le temps.
      Au sujet des prix, j’ai moi-même vérifié que les légumes bio ne sont pas toujours plus chers.
      On me le rapporte aussi, alors merci de confirmer avec cet exemple que ce n’est donc pas rare.

      Pour le goût, il n’y a vraiment aucune discussion possible, et ce n’est pas par hasard.
      J’ai connu un petit garçon il y a longtemps, grand amateur de tomates, qui réclamait à sa mère qu’elle
      achète les mêmes tomates que celles qu’il mangeait chez sa grand-mère. Elles étaient bio,
      il n’en savait rien bien sûr.

      J’ai récemment dû manger du jambon de qualité ordinaire, non bio. J’ai trouvé cela terrible.
      Aucun rapport avec le jambon naturel de qualité biologique.
      Mais je vois que cela est vrai pour la viande en général à ce que tu dis.

      Merci beaucoup pour ce témoignage concret et qui présente quelques vérités quotidiennes.

      Amicalement et à bientôt.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie

    Tes liens bleus (Manger bien, manger bio) ne fonctionnent pas
    Question pesticides oui, je crois que nous avons du mouron à nous faire je viens de voir CAPITAL TERRE de la semaine dernière par rapport à l’eau de notre planète et un autre problème aujourd’hui est que les antibiotiques rejetés ne sont pas filtrés et ont déjà une influence néfaste sur l’environnement (poissons asexués, plantes empoisonnées et l’eau que nous employons tous les jours bourrés d’antibiotiques) pourtant il existe des solutions alors quand nos dirigeants vont-ils de réveiller bon sang !
    sylviane Articles récents…Bonheur : mode d’emploiMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylviane,

      Très heureuse de te lire ici. Bienvenue à toi.

      Mes liens bleus ne sont en fait pas des liens bleus ! Ecrits en italique, ce ne sont que des titres de vidéos.
      Je voulais par le bleu les rendre plus visibles. Maintenant en noir ils seront plus compréhensibles.

      Tant mieux si la télévision parle du problème de l’eau. Récemment dans un commentaire j’abordais justement le sujet de l’eau du robinet. Et j’avais failli parler de ces poissons féminisés par les oestrogènes contenus dans l’eau des rivières.
      Tu as raison, boire l’eau du robinet c’est profiter sans ordonnance des médicaments et autres contraceptifs de tout le monde…
      Il existe en effet des solutions, ce n’est pas le problème.

      A bientôt j’espère.
      Bonne soirée

      Marie.

  • Heloise dit :

    Très bien ton article Marie!
    J’aborde le sujet dans mon guide 5 Fruits & Légumes par jour LOL. Je ne suis pas une adepte à 100% du bio, car en effet il y a bio et bio, et les pluies sont les mêmes pour tous. MAIS il y a des fruits et des légumes qui devraient vraiment être de culture bio car ce sont les + contaminés.
    Je rêve quand je vois des gens manger une pomme avec la pelure et me dire ‘ben quoi, je l’ai lavée, les pesticides sont éliminés!’ Même sous la pelure ça va (d’autant que c’est sprayé avant que le fruit n’ait poussé.

    Pour répondre à la question goût: je confirme, des pommes bio (des vraies hein lol) ont meilleur goût. La salade du jardin et les tomates idem! :-)

    On peut laver aussi avec une brossette et laisser tremper dans du bicarbonate. Certains utilisent même du savon de Marseille.

    Quant aux vitamines et minéraux, soyons réalistes, les fruits et légumes d’aujourd’hui n’en contiennent plus autant (c’est prouvé) Moi j’adore les fruits, mais j’en mange chaque jour+ par plaisir que motif santé. Et je supplémente tout de même un peu ;-)

    Bon weekend, Héloïse
    Heloise Articles récents…Ces pensées qui font du bruitMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Héloïse,

      Merci pour ton appréciation.

      Pour l »agriculture biologique contrôlée et de qualité, c’est au niveau des méthodes spéciales de travail du sol que se joue la différence, et pas seulement dans l’usage des produits chimiques.
      Ce qui explique leur valeur nutritionnelle différente.

      Les contrôles dont les médias parlent,comme récemment aux Etats-Unis repris en France par l’intermédaire de lobbies aux aguets, sont-ils fiables quand on connaît par qui ils sont commandés et réalisés…?

      Pour ce qui est de la pluie, ce n’est certainement pas le pire.

      L’autre problème des produits non biologiques, c’est qu’il n’y a pas de contraintes pour aucun des ingrédients utilisés.
      Les mentions biologiques de qualité interdisent l’usage, dans les produits transformés je veux dire, des additifs, colorants et autres horreurs.

      A bientôt. Bon dimanche.

      Marie.

      • Heloise dit :

        Bien entendu, Marie. Je suis informée sur les méthodes agricoles et c’est un fait que cela joue considérablement sur la valeur nutritionnel. La pluie n’est pas le pire, c’est fait. Elle ne représente qu’une partie de la contamination.
        Je disais en gros: tout n’est pas noir ou blanc ;-)

        Je ne suis pas l’actualité au sujet des contrôles donc… mais c’est un fait que si la neutralité n’y est pas, le contrôle ne l’est pas non plus ;-)

        Pour info, je te copie la partie de l’ebook où j’en parle:
        « L’Environmental Working Group (EWG) a publié une liste pour le consommateur concernant les résidus de pesticides sur les fruits et légumes. L’étude fut menée de 2000 à 2009 par le Département Américain de l’Agriculture (U.S. Department of Agriculture) et l’Agence Fédérale Américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA ou Federal Food and Drug Administration). L’analyse a porté sur les 53 fruits et légumes les plus populaires, et ce, sur base de 51.000 tests pour pesticides. La plupart de ces analyses portent sur les aliments une fois lavés ou même pelés. Ainsi est née la liste « The dirty dozen », soit les 12 fruits et légumes les plus contaminés avec en tête de liste, la pomme, comme étant la plus contaminée. »
        Toujours bon à savoir ;-)
        Bon dimanche
        Heloise Articles récents…Ces pensées qui font du bruitMy Profile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Héloïse,

        Je connaissais cette étude des services gouvernementaux américains.
        La situation n’est pas nécessairement transposable à la France.
        Et l’équivalent de cette douzaine de fruits et légumes qui contiennent le plus de pesticides n’existe pas en France je crois.

        D’ailleurs ce n’est peut-être pas souhaitable. Cela sous-entend que les autres peuvent être consommés sans problème. Ce qui est faux.

        Bonne soirée.

        Marie.

  • Bonjour Marie,
    Je suis toujours sidérée quand on lance le sujet du bio versus pas bio. Comme s’il pouvait encore y avoir des doutes…
    J’ai écrit un article qui en parlait, il y a quelques temps, et une écrivaine québécoise reconnue en matière de dénonciation d’alimentation corrompue m’a demandé d’où venaient mes sources quand je soutenais que les fruits et légumes bio avaient un système de défense bien plus actif que les autres… Et, bien sûr, elle m’a fourni des études, soi-disant indépendantes, qui affirmaient l’inverse.
    C’est le bon sens commun qu’on a perdu.
    Merci de le réactiver, Marie. Il faut que nos voix deviennent plus audibles que les autres.
    A bientôt !
    Bernadette GILBERT Articles récents…Crêpes d’amarante et d’amandes (sans gluten et sans lait)My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Bernadette,

      C’est exactement cela, on a perdu le sens de ce qui permet à la vie de se maintenir.
      Comme si des molécules de synthèse pouvaient être acceptées par le corps ! Il ne les reconnaît pas et ne peut rien en faire.
      Le problème n’est pas tant dans la teneur en tel ou tel nutriment, mais dans ce que deviennent ces molécules étrangères dans notre corps.
      Ce qu’elles lui font.

      Moi non plus je ne comprends pas cet acharnement à tirer sur l’agriculture biologique de la part de tant de gens.
      De la part de ceux qui y ont des intérêts financiers, cela est logique. Mais de la part d’une mère de famille…

      Et j’entends aussi l’équivalent de ce que tu rapportes, de la bouche de gens préoccupés de la santé de leur famille.

      Merci de ton encouragement.
      A bientôt de te lire.

      Marie.

  • Heloise dit :

    Bonjour Marie,

    « Cela sous-entend que les autres peuvent être consommés sans problème.' » Non, bien entendu ;-)
    D’ailleurs sur le site officiel et l’étude, le but est d’encourager le bio pour au moins ces 12 là. Ce qui est mieux que rien, je trouve.

    Bises, bonne semaine
    Héloïse
    Heloise Articles récents…Le parapluie le plus cool au monde !My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Héloïse,

      Franchement, je ne crois pas que l’on puisse penser que moins de pesticides ou un peu de pesticides soit plus tolérable que beaucoup, dans un aliment. On mange chaque jour, trois fois par jour au moins, de nombreux aliments.
      Il y a un effet cumulatif certain à mon avis.
      Ces molécules chimiques ne sont pas évacuées du corps…

      A bientôt, après la pluie !
      Bonne soirée.

      Marie.

  • Nathalie dit :

    Bonjour Marie,

    Je suis ravie de découvrir ton site ! : )

    Je suis un peu comme toi, en lutte contre les produits chimiques sauf que je m’attaque à ceux que l’on se met sur la peau, les cheveux…

    Et pour avoir de bonnes huiles végétales ou essentielles,il faut d’abord commencer par un sol sain !

    A bientôt !
    Nathalie Articles récents…Recette pour faire son soin dentaire blanchissantMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nathalie,

      Eh bien moi, je suis ravie de te lire. Bienvenue !
      Ce que l’on se met sur la peau est bien aussi important que ce que l’on mange, c’est comme ce que l’on respire.
      Cela passe immédiatement dans le sang. Plus vite que par la digestion.
      Donc tu fais oeuvre très utile en expliquant le danger des huiles essentielles et autres produits non biologiques.

      Je vais aller chercher ta recette tout de suite…

      Merci pour ton appréciation et j’espère à bientôt.

      Marie.

  • Heloise dit :

    Bonsoir Marie,

    Bien sûr ;-)
    Je voulais dire « le but est d’encourager le bio pour au moins ces 12 là. Ce qui est mieux que rien » = c’est déjà bien qu’on attire l’attention sur la problématique et que l’on encourage à manger bio.

    Mais aussi, je trouve qu’il faut soutenir ceux qui changent leurs habitudes petit à petit. Tout le monde n’est pas radical et si pour certains, ça veut dire « pomme bio » à partir de maintenant, mais « salade du supermarché », c’est déjà un pas en avant.
    D’autant qu’il n’y a pas que ça; comme tu dis on mange (et on boit) de nombreux aliments dont une majorité préparée et malsaine, et ‘indirectement’ contaminée de pesticides, d’antibiotiques, de graisses hydrogénées, etc.

    Bonne soirée :)
    Heloise Articles récents…Le parapluie le plus cool au monde !My Profile

  • Jess dit :

    Hello Marie ,

    depuis plus de 15 ans , je suis adepte des produits bio …et la différence de goût y est , la plupart du temps , cela dépend aussi des récoltes …il y a des années où les pommes sont délicieuses , d’autres années où c’est tout le contraire …il faut donc un peu relativiser …
    maintenant , il m’ arrive d’acheter des aliments non bio , comme du miel par exemple …
    tu dis que tu préfères ne pas consommer un aliment traité afin d’éviter les substances toxiques : cela me fait penser à feu David Servan-Schreiber qui , lui , disait qu’il valait mieux manger du brocoli non bio que pas du tout ! afin de profiter de ses bienfaits …
    les avis divergent donc …
    pour en revenir aux pommes , c’est tout simple pour moi: comme j’ai horreur d’en manger sans la peau , c’est toujours en version bio qu’elles atterrissent chez moi ! et de saison , s’il vous plait ! puisque je ne vois pas l’utilité d’acheter des pommes qui viennent de Nouvelle-Zélande ou d’Argentine !
    les détracteurs du bio , il y en avaient déjà du temps de la crise de dioxine en Belgique -en 1999 – moi-même j’avais fait mes premiers pas dans le bio depuis deux ans avant cette affaire …cela n’a fait que me réconforter dans mes choix alimentaires …
    avec Nathalie , tu parlais des cosmétiques dont les substances chimiques passent directement dans le sang: mais il me semble qu’il y a la barrière épidermique , non ? sur nombre de produits , l’on peut lire par exemple  » hydratation des couches supérieurs de l’épiderme « … ce qui veut dire que les substances ne passent pas à travers toutes les couches de la peau …tu peux me corriger si je suis dans l’erreur …

    à bientôt et une belle journée à toi

    Jess

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Jess,

      La réalité est beaucoup moins simple et caricaturale que la présentent les médias et les informations basiques que l’on trouve partout.
      Un aliment biologique est un aliment vivant.
      Un aliment traité est quasiment mort.
      Tous les tests de qualité le prouvent. Mais les tests dont parlent les médias ne mesurent pas la vie de l’aliment, seulement sa composition chimique.
      Il y a peut-être tout sur le papier, mais on ne dit pas si ce tout est mort ou vivant.

      Ce que David Servan-Schreiber disait là, il ne le disait plus à la fin de sa vie.
      Il avait reconnu que si sa tumeur avait finalement eu le dessus, c’était parce que justement il n’avait pas pris conscience de la dangerosité de certaines habitudes et pratiques qu’il avait maintenues malgré son cancer.

      De formation strictement scientifique, il avait le grand mérite d’avoir cherché ailleurs que dans les dogmes médicaux.
      Sauf qu’il n’avait pas assez tôt compris semble-t-il que la vie se crée et se maintient à partir de la vie.
      La médecine ne reconnaît pas la notion d’énergie vitale, mais la seule activité des médicaments.

      Le corps fabrique ce dont il a besoin à partir de l’énergie vitale (le chi des Chinois ou le Prana) contenue dans l’air, les aliments, l’eau etc.
      Le brocoli a beau contenir du soufre en grande quantité (anti-cancéreux), s’il contient des produits chimiques toxiques le soufre ne sera pas disponible de la même manière. La vie est tuée par les produits chimiques.

      Faut-il vraiment des démonstrations compliquées pour deviner cela ?

      Merci de ta visite et de la discussion.

      A bientôt.

      Marie.

  • Michel dit :

    Bonjour,

    Tant que les produits biologiques seront beaucoup plus chers que les produits traditionnels, beaucoup continueront à acheter des fruits et légumes traités avec des pesticides. Quoique cela évolue dans le bon sens. Ne sommes nous pas fautifs? Et si on consommait moins et plus sainement?

    Michel

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Michel,

      Merci pour ta visite.

      La différence de prix diminue énormément en fait, et ne semble plus si importante pour de nombreux légumes et même fruits.
      De toute manière, l’argent « économisé » en achetant des légumes non bio est dépensé en produits transformés de l’industrie agro-alimentaire.
      Qui sont très coûteux en réalité. Comparons le prix d’un kilo de pommes de terre bio, et d’un kilo de chips…
      En effet nous sommes responsables, c’est un choix de santé ; et si la demande était plus élevée, le prix des produits bio diminuerait,
      les agriculteurs bio recevraient des subventions aussi élevées que celles octroyées aux agriculteurs conventionnels.

      Mais les gens préfèrent faire des choix de court terme. De moins en moins heureusement !

      A une autre fois.
      Marie.

  • Ping : N'acceptez pas de vieillir prématurémentNourriture-Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur avant les excès des fêtes






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Commentaires récents