Carpaccio de saumon en marinade

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

J’ai déjà constaté que l’idée de manger du poisson cru en laisse plus

d’un perplexe !

Pour de nombreuses raisons, vous imaginez mal le faire.

Dommage.

 

Alors j’ai décidé d’aller acheter du poisson, pour vous offrir une

recette délicieuse et facile, qui permet de ne pas cuire le poisson en utilisant

une marinade.

 

Après quelques essais j’ai mis au point un accompagnement qui devrait vous plaire,

et une solution rassurante pour ceux qui craignent les parasites.

Une manière de vous prouver que l’on peut avoir du plaisir sans (trop) nuire à

sa santé.

 

carpaccio de saumon

 

D’abord préparer la chair en marinade

Pour éviter de cuire le poisson, le mieux c’est de le faire mariner.

Une façon de le « pré-digérer » en neutralisant d’éventuels parasites grâce aux

vertus des acides contenus dans le vinaigre de cidre.

Le poisson ne sera plus tout à fait cru, puisque « cuit » par la marinade, mais pas

cuit par la chaleur, donc ses protéines préservées.

 

Ici j’ai choisi de préparer un carpaccio de saumon, le seul poisson que j’ai

du plaisir à manger. Mais tout autre poisson peut convenir bien sûr.

N’achetez pas de poisson entier ou non vidé…

Le mieux serait de le congeler quelques jours avant, pour faire rendre l’âme

aux parasites du poisson cru.

 

Comment procéder pour la marinade ?

  •    Coupez en tranches très fines la chair du poisson.
  •    Mélangez du jus de citron frais avec du vinaigre de cidre de

pommes entières, de qualité biologique surtout, et non pasteurisé.

Regardez si la mère du vinaigre est bien formée et assez grosse. Cela prouve

que le vinaigre est bien vivant.

En quantité suffisante pour que les tranches, qui ne se touchent, pas soient bien

recouvertes par la mixture.

  •    Laissez le plat au réfrigérateur environ 40 minutes, bien au froid.
  •    Après ce temps de macération, vous retirerez la chair de saumon du plat.

Et vous l’essorerez bien, en jetant en suite la marinade.

 

Pour la petite histoire, le premier carpaccio préparé n’a pas été un carpaccio de

saumon, mais de boeuf. C’était à Venise en 1950.

La couleur du boeuf cru rappelait les rouges souvent utilisés par un peintre nommé

Vittorio Carpaccio !

 

Quelques idées d’accompagnement pour ce carpaccio de saumon

J’ai utilisé :

  •    de l’huile d’olives
  •    du vinaigre de cidre également
  •    du jus de citron, pas trop car sinon les saveurs seront » écrasées »
  •    du persil et de la ciboulette hâchés
  •    des échalotes hâchées
  •    des câpres écrasés
  •    des tomates séchées, en petits morceaux
  •    des feuilles de salade.

 

Eventuellement du sel et du poivre.

 

Autres idées possibles :

  •    un peu d’ail écrasé
  •    de la moutarde ancienne
  •    de la chair d’avocat écrasée
  •    du tartare d’algues ou seulement des paillettes
  •    du fenouil écrasé
  •    des cornichons en petits morceaux
  •    et même une mayonnaise avec un oeuf cru
  •    des tomates bien mûres écrasées

 

Cette marinade suffit-elle à tuer les parasites ?

La préparation indiquée ici est celle proposée dans un de ses livres par un

biologiste, naturopathe, le professeur Grégoire Jauvais, Professeur de médecine

et de naturopathie.

J’imagine mal qu’il puisse faire preuve d’ignorance ou d’irresponsabilité.

 

De mon côté j’ai cherché des études faites mondialement à ce sujet.

J’ai découvert que depuis 1989 on sait que l’acide acétique du vinaigre de cidre

est capable de pénétrer les membranes des cellules des bactéries pathogènes.

Et de les tuer donc.

 

Depuis l’an 2000, plusieurs études ont montré que le mélange citron-vinaigre de

cidre détruit les bactéries et parasites, notamment les Escherichia Coli.

En 2004 des chercheurs ont réussi à tuer la salmonelle avec ce mélange.

 

Mais je sais que d’autres sources, plus répandues, vous diront que cette marinade

ne peut pas suffire à tuer les parasites du poisson.  Mais avec quelle preuve ?

 

Chacun est libre de choisir de croire ce qui lui convient, et d’avoir peur.

Nous avons été deux à consommer mon carpaccio de saumon, et trois jours

plus tard, tout va bien pour nous !

 

Il ne faut pas non plus oublier deux ou trois petites choses.

D’une part, même  très cuite, la chair du poisson véhicule de toute manière

les toxines libérées par les parasites. Cadavres des parasites en complément…

 

Si vous redoutez vraiment une réaction de votre corps, alors il vaudrait mieux

vous abstenir en général de consommer de la chair animale.

Car elle est toujours hautement toxique, et potentiellement cancérigène.

 

D’autre part un système intestinal en bonne santé, avec une bonne flore,

résiste aux attaques de pathogènes.

Et s’il ne le fait pas, alors, il faut s’occuper de lui !

Les pathogènes ne sont que des révélateurs de notre état de santé digestif.

 

Bien se nourrir c’est justement faire en sorte de préserver notre force vitale,

afin de réagir aux attaques inévitables, et de s’auto-guérir s’il y a besoin.

 

J’espère que ceux qui aiment manger du poisson , mais ont compris le danger de

le consommer cuit, essaieront cette manière de le préparer.

Et si vous avez d’autres méthodes pour apprêter le poisson cru…

Be Sociable, Share!

46 réponses à Carpaccio de saumon en marinade

  • CHRISTIANE dit :

    Mais oui, MARIE….quelle bonne idée de recette, moi qui aime le saumon maintenant je sais comment le manger cru et bien je vais essayer cette recette bientôt mais je sais déjà que je vais apprécier……..encore merci et en sachant que le citron et le vinaigre de cidre jouent leur bon rôle alors pourquoi sans priver….salade, tomate et avocat seront présents dans mon assiette.
    Tendrement.
    Cris.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Christiane,

      Voilà qui me fait très plaisir !
      Comme tu dis, sachant que le citron et le vinaigre règlent le problème des parasites, on peut se régaler en ajoutant toutes sortes de bonnes choses.
      En été c’est facile.
      Profites-en bien !
      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Toujours mille fois merci ! pour les deux infos

    – la surgélation tue les parasite
    – et ceux qui auraient pu résister, bonjour le vinaigre de cidre et le jus de citron

    Je pense m’être fait avoir avec le vinaigre de cidre bio, n’ayant pas de mère dedans ! il est fort possible qu’il soit bio, mais qu’il ait aussi été pasteurisé !

    Plus démocratique, et rapide comme l’éclair , je modifie les harengs au vinaigre comme suit :

    Je vide le bocal de son vinaigre, j’ajoute un oignon finement haché, quelques grains de poivre ( bio ) 1 rondelle de citron ( bio ) et je noie le tout de vin blanc ou de vin rosé… à consommer après quelques jours.

    En variante, pour ceux qui aiment l’aigre doux, remplacer le vinaigre de cidre par du vinaigre de kombucha !

    Le vinaigre de kombucha est fait maison et une belle mère d’un bon centimètre flotte au dessus du vinaigre doux !

    Encore mille merci pour la recette , mes petites filles adorent le tartare de saumon, et je puis adapter facilement !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Normalement, en bio, le vinaigre ne devrait pas être pasteurisé. Mais on ne sait jamais.
      Le cahier des charges AB n’est pas toujours très exigeant !
      Pour l’absence de mère, cela m’est aussi arrivé, parce que j’avais oublié de regarder.
      Cela dépend si le vinaigre est de très bonne qualité ou seulement ordinaire.

      Qu’appelles-tu « vinaigre » de kombucha ?

      Tu vas pouvoir régaler sainement tes petites filles !
      Merci pour le truc concernant les harengs fermentés. Je prends note…

      A bientôt.
      Marie.

      • Pierre dit :

        Bonjour Marie,

        Tu prends un reste de kombucha ( thé fermenté, souvent vert parfois noir ou oolong ) et tu le verses dans une petite bouteille ( 1/2 l ou 3/4 de litre ) tu ne la remplis pas tout à fait pour qu’il y ait un peu d’air au dessus… et tu l’oublies à la cave deux à 3 mois.

        Une mère se reforme, et toute la kombucha devient beaucoup plus acide , et cela ressemble alors à un vinaigre doux, mais l’acide n’est pas acétique c’est un autre …. gluco quelque chose, très bon pour la santé !

        @+

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Pierre,

        Merci pour cette réponse.
        Donc tu obtiens un vinaigre, c’est ça ?
        Que tu utilises en tant que tel ?
        Mais tu ne peux pas refaire de kombucha avec cette nouvelle mère ?
        Cela m’intéresse.
        Merci et à bientôt.
        Marie.

  • Citron/vinaigre ?
    No panic : doit plus rester grand chose de vivant là-dessous…
    Je ne fais pas souvent de carpaccio, mais chaque fois que j’en ai fait, je n’ai eu aucun mort… En tout cas, ils ne sont pas venus se plaindre…
    Miam !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Eric,

      Non, les petites bêtes ne gigotent plus tellement !
      Mais c’est tout de même le but.
      Eviter d’abimer par la chaleur, mais éviter aussi des conséquences qui sont moyennement plaisantes.
      Et pas si rares je crois.

      Bonne soupe !!
      Marie.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie

    Je confirme que c’est excellent et je fais aussi la même chose avec des coquilles saint jacques congelées et je parsème de coriandre que l’on trouve beaucoup ici à Lisbonne, c’est un vrai délice
    sylviane Articles récents…Décoder l’intuition comme un chef 2My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sylviane,

      La coriandre doit bien se marier avec la coquille Saint Jacques, mais avec le saumon je me demande.
      Tu as de la chance de trouver facilement de la coriandre, herbe excellente notamment pour éloigner le mercure du corps !
      Bon été.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui, j’obtiens en continuant la seconde fermentation de la kombucha bien plus longtemps que pour la boire ( disons deux mois au lieu de 2 jours, mais à la température de la cave )

    Ce n’est pas du vinaigre au sens où celui ci est composé d’acide acétique, c’est une boisson acide comme le vinaigre mais dont les acides sont le gluconique et le glucoronique ( mais va vérifier je ne suis certain que pour le premier ) et qui sont réputés excellents pour la santé !

    La mère pourrait effectivement être ré utilisée, elle est parfaite, blanche comme neige ( la kombucha avait bien décanté pendant deux mois ) pour récupérer cette mère, je devrais soit casser la bouteille , soit y introduire une ficelle avec un nœud….. mais j’ai tellement de mères que je vais déjà devoir les manger !

    Il est aussi intéressant de savoir que la kombucha peut fermenter autre chose que du thé !

    E tout cas en marinade, celui qui est intéressé par la’igre doux ! c’est parfait, un avocat au vinaigre de kombucha et huile de cameline hhhmmmmmmmmmmmmmmmm

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Grand merci pour ces indications.
      Je ne me doutais pas qu’on pouvait obtenir ce liquide et utiliser la nouvelle mère.
      Ce doit être parfait comme assaisonnement de l’avocat, c’est vrai. Mais je te laisse l’huile de cameline…
      Un vrai élevage chez toi ! J’espère que tu en donnes autour de toi.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    C’est avec plaisir!

    Oui je donne à qui en souhaite ! oui, un vrai élevage, mais on y prend plaisir, élever sa nourriture c’est aussi exprimer sa reconnaissance à la vie.

    Je pense sérieusement à un potager, mais je ne sais vraiment pas comment m’y prendre !

    é+

    Pierrre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      En effet, dommage que si peu de gens sachent que manger ce que l’on a soi-même fait pousser est un très grand plaisir.
      Et s’occuper d’un potager quand on le peut est une des plus belles choses que l’on puisse faire.

      Il existe des tas de livres qui peuvent t’éclairer, et de sites internet.
      Sème des graines d’épinards, ça pousse très facilement et à presque n’importe quel moment de l’année.
      Et tu sais comme cela est excellent à la santé. Mangé cru naturellement…!

      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Marie,

    C’est promis, je sèmerai l’épinard le pissenlit et l’ortie !

    Faut il aussi acheter des graines bios ? pour les semis ?

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Mais oui, Pierre, c’est encore plus important que pour les légumes et fruits adultes.
      La graine est un concentré, donc mieux vaut éviter un concentré de produits chimiques !
      Bons semis.
      Marie.

      • Pierre dit :

        Marie,

        Tu veux vraiment un parcours sans aucune faute !

        Dis moi stp par quoi je puis remplacer le pain et le tofu et je le ferai !

        Tu considère le tempeh comme acceptable ?

        @+

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        Non, mais certains aliments « gâchent » le décor, je trouve !

        Pas facile de remplacer pain et tofu, au sens propre.
        Franchement si on veut éviter l’encrassement, entre autres, le soja est à oublier.
        Surtout quand, comme le tempeh ou le tofu, il n’est pas fermenté.

        Il y a toutes les graines non céréales, le sarrasin délicieux, la quinoa blanche ou rouge, délicieuse aussi.
        Tu connais peut-être déjà. L’amarante, mais délicate à cuire je trouve.
        Il y a également une autre graine africaine sans gluten, au nom court en « o », mais j’ai oublié…(Pas sorgho !)
        Pour le pain je peux t’assurer que l’on peut s’en passer sans souffrir. J’y suis arrivée et je l’aimais vraiment.

        Encore un petit effort et tu seras à l’abri de beaucoup d’ennuis !
        Mais il faut y aller progressivement, sans violence.

        Bonne soirée.
        Marie.

      • Hello, les gens !
        Le fonio, peut-être ?

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Eric,
        Exactement, en me réveillant ce matin, le nom « fonio » m’est revenu !
        Donc je ne me trompe pas.
        J’en ai consommé une fois, je n’en ai pas gardé de souvenir particulier.
        Merci Eric !
        Bonne journée.
        Marie.

  • Pierre dit :

    Marie,

    Le tempeh est fermenté !!! et je trouve du soja fermenté ou je le fait fermenter moi même avec en la marinant quelques jours dans le tamari et le miso, le goût est altéré et il pique un peu après une semaine.

    Comme steak végétal je consomme aussi un peu du quorn ( 7% ) de protéine végétales.

    Et pour le petit déjeuner, bien que descendu à 27 gr de pain ( sans gluten ) je suis prêt à passer le pas, avec du sarrasin germé ( et alors cru ) ou de l’avoine fermenté avant cuisson et juste porté à ébullition;

    J’ai éliminé le soya cru et la crème de soja, tel que suggéré !

    Qu’en penses tu ?

    Si le petit déjeuner est sans glucide, je ne parviendrai pas à me  » caler » même avec 1 kilo de légumes ou de graines !

    Bonne soirée également !

    @+

    Pierre

    Ps : je viens de lire un article the Th. Souccart qui cite une recherche USA révélant que la clé du régime anit cholestérol est dans la combinaison gras végétal et légume verts !!

    • Marie Kelenn dit :

      Oui, j’aurais dû ajouter ce qui est important : fermenté 3 ans dans des conditions très précises, comme le miso et le tamari qui viennent du Japon.
      Miso non pasteurisé. Ce qui n’est pas le cas du tempeh je pense. A vérifier.
      Je n’en ai jamais mangé, j’ai goûté une fois, et j’ai trouvé ça mauvais !

      Ce sont les critères qui rendent le soja non toxique.

      Mais si ! Le petit-déjeûner est toujours trop consistant.
      Vas lire mon article concernant le sujet.
      Et le sucre ne fait que te donner faim…!

      En effet, gras végétal : avocat, olives, graisse de coco etc.
      Et légumes verts, je t’avais dit quoi ?…!
      Bonne nuit !
      Marie.

      • Pierre dit :

        Bonsoir Marie,

        Oui, c’est exactement ce que tu m’avais dit ! !!

        J’ai essayé le petit déjeuner plus léger, sans pain du tout, j’ai remplacé les 27 grammes de pain par 3 cuillères à soupe de pois chiches germées, et cela accompagnait les olives, le brocoli germé, le persil et un oignon cru haché… et bien à 11 heures j’avais faim et j’ai mangé une pomme … voila la matinée programmée sans pain …. facile merci Marie, merci les légumineuses !

        Reste à régler la collation de midi, pour les céréales, sarrasin, avoine, … je les fais tremper la veille avec un peu de jus de citron pour avoir un début de fermentation avant une cuisson « flash » ou je les fais aussi germer et les consomme sans les cuire ?

        d’avance merci !

        @+

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        Thierry Souccar et moi nous avons certaines sources identiques, j’ai remarqué…!
        Excellent petit-déjeûner, vraiment, et facile en plus ? Alors tant mieux.
        Les deux sont possibles, selon tes goûts.
        Trempées puis cuites, elles seront plus volumineuses, pour un repas plus conséquent, non ?
        Bravo en tous cas pour ce parcours de changement alimentaire !
        Amitiés.
        Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,

    Merci pour cette recette , comment savoir s’ils utilisent des pommes entières ce n’est pas précise pourtant j’achète du bio non pasteurisé, je pensais que le vinaigre n’était fait qu’avec des pommes entières, encore quelque chose à vérifier de près c’est incroyable comme on cherche toujours à nous flouer même dans l’alimentation bio

    Amicalement
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      Vous mettez le doigt sur un gros problème !
      Je prépare un article qui pointe certains produits vendus en bio, auxquels on a envie de faire confiance et qui ne devraient pourtant pas être consommés.
      Parce que leur fabrication ou leur composition en font de mauvais aliments.

      Pour le cidre, je constate comme vous que la mention « pommes entières » est très rarement inscrite.
      Le cahier des charges de la mention européenne AB n’étant pas très exigeant, il faudrait pour être certain acheter un cidre avec la mention Nature et Progrès ou la mention Demeter.
      Là aucun problème, c’est la grande qualité assurée.

      Si vous essayez cette recette (?) venez me dire si elle vous a plu.
      Amicalement.
      Marie.

  • Jean-Louis dit :

    Bonjour Marie,

    Croire ou ne pas croire, telle est la question…

    Il y a longtemps que je pratique le carpaccio de poissonS, mais je n’avais jamais fait mariner, j’essaierai de faire mieux la prochaine fois.

    Et s’il y a un carpaccio que j’adore, c’est celui de haddock, un délice !

    Bien amicalement et bon appétit à toutes et à tous,

    Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents…Détoxi-pollution (2)My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jean-Louis,
      La marinade ! Tout est dans la marinade !
      Du haddock…je n’en connais même pas le goût. Si tu dis que c’est bon !
      Bon appétit à toi aussi et régale-toi bien de plats français durant l’été.
      Enfin pas trop, sinon, excédent de poids à l’aéroport.

      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Merci Marie;

    Je te communiquerai la synthèse de tout ce qui fut modifié pas à pas depuis 2 ans !

    Si les légumineuses germées m’apportent une solution facile à intégrer à un petit déjeuner, fait de légumes verts cru, germées et parfois fermentés, je n’ai pas encore la solution idéale et pratique pour le lunch de midi !

    Si quelqu’un a des solutions simples…. je sais préparer des galettes de sarrasin, mais je dois alors utiliser des œufs comme liant, et je retombe dans les protéines animales dont je veux m’écarter.

    Je cherche quelque chose d’aussi pratique que la tranche de pain, en grande surface, je n’ai trouvé que les galettes de riz soufflé et les galettes de farine de mais ( je n’y fais pas trop confiance )

    Merci Eric pour le fonio, je ne connaissais pas, merci Marie pour le sorgho que je connais, mais n’ai jamais essayé !

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Tu peux préparer sarrasin et autres graines comme du riz.
      Avec des légumes, c’est parfait, non ?
      Avec des algues trempées et cuites c’est aussi délicieux.

      Les galettes de riz et autres sont des produits très transformés, les céréales subissent des traitements qui leur nuisent beaucoup.
      De plus ces galettes font monter énormément le taux de sucre sanguin.
      Le maïs est à déconseiller tout autant que le blé.

      Bon week-end.
      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,

    Mon mari aime le saumon cru j’utilise depuis que je le lui prépare du citron ou du vinaigre de cidre par contre je ne mélangeais pas les deux ,je variais ,la prochaine fois j’essaierai votre recette, je sais d’avance que ce carpaccio sera bon , il est difficile de trouver une variété de produits Demeter ainsi que Nature et progrès , j’achète depuis longtemps bio mais actuellement il faut s’accrocher pour ne pas demoraliser en ce qui concerne la qualité ainsi que la traçabilite , mais bon vu que je suis de nature optimiste et battante je ne lacherais pas ,il ne faut quand même pas que ces empoisonneurs de la planete prennent le dessus

    Amicalement
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      On peut aussi utiliser comme le font les Japonais, une macération de gingembre frais râpé.
      Je trouve cela très bon, mon amie qui prépare toujours le poisson cru procède de cette manière.

      Il est vrai que la qualité et l’exigence disparaissent ici comme ailleurs !
      Même non Demeter ou NP le bio peut être correct si on sait choisir de vrais aliments.
      Et le vinaigre de cidre AB peut être de pommes entières sans que ce soit mentionné.

      Bon week-end Nicole.
      Marie.

  • Dorian dit :

    Bonjour Marie,

    Ca m’a l’air bon en tout cas !

    De ton côté, tu ne manges pas ou rarement de viande et poisson ?

    Je garde en tête de vinaigre de cidre est citron, très bon à savoir !

    Bien amicalement,
    Dorian
    Dorian Articles récents…Sortie du livre : Loi d’attraction : Les réponses à toutes vos questionsMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Dorian,

      Oui, c’était bon, même pour moi qui ne songe jamais à manger de la chair animale.
      Bonne question !
      Non, depuis ma petite enfance j’éprouve une vraie répulsion face à la viande rouge cuite.
      Et une impossibilité réelle à l’avaler !
      Et comme j’ai bien compris que notre système digestif n’est pas conçu pour, ni notre denture, je ne me force pas.

      Mais la lyonnaise que je suis, tu me comprendras, apprécie une fois ou deux par an, de se délecter de Jésus ou de Rosette de Lyon !
      Ne souffrant d’aucune maladie d’aucune sorte, je n’ai pas d’interdits radicaux au niveau de la viande.
      Du moment que cela est rare évidemment.

      Bon dimanche.Et merci de ta visite.
      Amitiés.
      Marie.

  • wenck dit :

    Merci à vous également

    Nicole

  • Fantine dit :

    Ca, c’était du temps où je mangeais encore du poisson. J’aimais bien les carapaccio de toutes sortes : saumon bien sûr, rosbeef, mais aussi aiguillettes de canard.
    Je ne dédaigne pas un bon sushi de temps à autres avec des morceaux de poisson cru (thon, saumon, gambas…). Je ne m’inquiète pas des parasites éventuels, car comme tu le dis Marie, un organisme parasite ne pourra proliférer que dans une flore intestinale affaiblie et un intestin fatigué. J’imagine que depuis 2 ans que je m’occupe de mon intestin et de sa flore, il ne risque plus grand chose maintenant, ce qui me permet, de temps en temps, de faire quelques écarts à mes principes culinaires stricts, sans aucune peur ou scrupule. ;-)
    Amicalement,
    Fantine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Fantine,

      Exactement, les parasites ont besoin de nourriture pour faire des petits !
      Mais il est vrai aussi qu’assainir un intestin prend du temps.

      J’ai toujours pensé que les écarts étaient nécessaires, pour maintenir le corps en état de vigilance.
      Eviter le confort et donc être capable de réagir face à une épreuve éventuelle.
      Comme notre psychisme ! Ne jamais se laisser aller à la facilité.
      Secouer la machine de temps en temps sinon le système s’épuise.

      Mais on a bien dit « écarts »…!

      Bonne soirée et merci.
      Amicalement.
      Marie.

  • bonjour Marie,
    C’est aussi mon poisson préféré
    dans sa préparation préférée…
    En fait je en rajoute rien à part
    un peu d’aneth et je laisse mariner
    dans le citron et j’adore quand il
    reste un peu cru et pas tout à fait cuit
    par le citron!
    Hannah@techniqueTipi Articles récents…7 secondes et 7 remèdes contre la fatigue oculaire plus 1 surpriseMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Hannah,

      Oui, j’ai moi aussi beaucoup de peine à avaler du saumon cuit.
      Entre cru et cuit, c’est moëlleux juste comme il faut !
      Tu as de la chance de trouver de l’aneth frais, j’imagine, car c’est idéal.
      Amicalement.
      Marie.

  • Bonjour Marie,
    Je te trouve bien sympa de fournir ainsi un petit coussin rassurant à tous les paranoïaques du poisson cru. A les écouter, on pourrait penser que les Japonais s’entretuent….
    J’adore le poisson cru et n’ai même pas besoin d’ajouter quoi que ce soit. La marinade cuit, en quelque sorte. C’est d’ailleurs ce que nous faisons avec les huîtres. Mais quand il s’agit de marinade à base de citron, de vinaigre de cidre et des herbes parfumées, je souscris ! Tomates et avocats en prime ? Je tente…
    Merci pour cette belle suggestion de marinade et à bientôt !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Bernadette,

      Tu me fais rire !
      Tu sais, la phobie des parasites est bien ancrée, encouragée même…
      Mais c’est bon aussi avec cette petite touche vinaigrée.
      Et comme tu dis, avocat, tomates et verdure croquante, c’est vraiment une association réussie !

      A bientôt.
      Marie.

  • Jocelyne dit :

    Bonjour Marie,

    J’ai vu que tu accompagnes avec des câpres (entre autres).

    Je viens de lire qu’elles sont l’aliment le plus riche en quercétine (au 100 g, généralement on en mange pas autant …), c’est tout bon alors.
    Bon week-end,

    Jocelyne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Jocelyne,

      Je trouve les câpres délicieux car fermentés, mais le problème est que ceux du commerce, bio ou pas,
      sont fermentés, avec des méthodes qui détruisent la valeur de cette fermentation.
      Surtout les acheter en bio, au moins pour le sel non raffiné qu’ils contiennent.
      Enfin on espère !

      A bientôt.
      Marie.

      • Jocelyne dit :

        Bonsoir Marie,

        Quand j’étais en Guyane beaucoup de produits étaient marinés comme ça pour éliminer les « petites bêtes ». Ils appellent celà la sauce « chien », il ajoute beaucoup de choses.

        A propos des câpres, on pourrait les lacto-fermenter non ? ;)

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Jocelyne,

        Ravie de te retrouver ici.
        Les petites bêtes méchantes, oui, et pourtant parfois bien utiles…
        Merci de nous apprendre ce qu’est la sauce « chien », c’est drôle.

        Les câpres sont excellents une fois fermentés !
        Mais cela ne supprime pas le problème des sulfites.
        Qui n’est pas non plus un drame, étant donné les quantités limitées que l’on consomme en général.

        A une autre fois.
        Marie.

  • Ping : Recette de tartare d'alguesNourriture-Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur avant les excès des fêtes






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Commentaires récents