Comment trouver le bon regime alimentaire

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

« On ne sait plus quoi manger » « On ne sait plus qui croire »

Des phrases que je lis de plus en plus souvent dans des mails de lectrices ou

lecteurs qui cherchent le bon regime alimentaire pour eux.

 

Avec en parallèle des sites qui, voulant nous sortir de cette « confusion », nous

indique LA route à suivre. Mais que de routes, au choix devenez végétarien,

végétalien, crudivore, frugivore, paléo et toutes les variantes…

 

Pourtant il existe un moyen de savoir si ce que l’on mange nous convient ou pas.

Ce qui permet de garder la tête froide !

 

regime alimentaire

 

Que cherchez-vous en réalité ?

Pourquoi êtes-vous si désorienté ?

Si tout cela vous trouble, c’est parce que vous rêvez de la solution obligatoirement

efficace, si possible facile, rapide et pas trop douloureuse quand même.

Cette solution plus ou moins magique n’existe pas, même un mois avant Noël !

 

Solution d’autant plus désirée que vous avez derrière vous des années d’un mode

de vie peut-être peu favorable à la santé…

Vous ne voulez pas accepter la seule vérité qui vaille, la santé est une recherche

quotidienne d’équilibre, un ajustement constant de notre mode de vie, dans

tous ses aspects. Elle n’est jamais gagnée ni définitive.

 

Les solutions miraculeuses nous dispensent de réfléchir et de nous fatiguer à nous

observer chaque jour. Et d’en tirer chaque jour des conséquences pour nous.

 

« On ne sait plus qui croire »

Qui a dit qu’il fallait croire ?

Votre corps et ses dysfonctionnements sont la résultante de votre héritage

génétique et de votre histoire personnelle.

 

Nous sommes tous génétiquement et métaboliquement différents, il ne

peut y avoir de regime alimentaire qui convienne à tous.

 

De plus notre corps change sans cesse, donc ses besoins aussi.

Car ce que nous mangeons et vivons modifie en permanence nos gènes,

c’est-à-dire notre ADN, à hauteur de 95% d’entre eux.

Or nos gènes commandent toutes nos fonctions.

 

Manger comme nos ancêtres, oui mais…lesquels ?

Cela ressemble à une bonne solution. En tous cas elle a du succès.

Nos ancêtres, quels qu’ils soient, n’étaient pas confrontés aux mêmes exigences

que nous en matière de climat, de travail, de niveau de stress et de pollution

chimique.

Même si nous pouvons le regretter. Enfin, pour nous !

 

Et nous ne partageons avec eux que 5% de nos gènes.

Et quand je dis « eux », de qui je parle ?

Dans la famille « ancêtres » je veux :

  •    celui qui chasse le bison et le dévore tout cru à pleines dents ?
  •    celle qui cuit le poisson pêché par son compagnon ?
  •    celui qui arrache des herbes sauvages et les mange au hasard de ses

errances ?

  •    ou qui avale baies et insectes ?
  •    celle qui prépare la bouillie de seigle, dont se contentaient souvent les plus

pauvres au Moyen-Age, et qui sont aussi nos ancêtres ?

  •    celle qui trait le lait de buffle ?

Pourquoi choisir parmi tous ces ancêtres ?

Selon les époques et les zones géographiques nos « ancêtres » n’avaient pas du

tout le même regime alimentaire.

 

J’ajoute que les Préhistoriens , historiens de la Préhistoire, n’ont pas à ce jour

établi que le regime alimentaire frugivore ait jamais dominé à aucun moment.

 

Le baromètre infaillible de notre état de santé

« La mort commence dans les intestins » affirmait Hippocrate, après la médecine

chinoise et la médecine ayurvédique (de l’Inde ancienne).

Ce qui implique que la santé commence dans les intestins.

 

Voilà qui nous fournit une boussole simple, gratuite et fiable : la qualité de notre

digestion, donc de nos selles !

On est loin des modes et des théories. Qui croire ? Qui a raison ?

Vos selles…!

 

Elles sont le reflet exact, précis de la manière dont vous « digérez » le monde

extérieur.

Quel que soit votre état physique ou psychique il se crée dans vos intestins, c’est

donc là qu’il faut l’observer et le régler.

 

Les intestins constituent notre contact le plus important avec le monde

extérieur.

 

Aussi longtemps que vos selles ne seront pas :

  •    quotidiennes, et même bi-quotidiennes (la vraie santé : des selles après

chaque repas)

  •    faciles
  •    aussi peu odorantes que possible
  •    de couleur marron clair
  •    de consistance proche de celle du dentifrice (!)

vous ne pourrez considérer que votre système digestif fonctionne bien.

Donc que votre regime alimentaire vous convient vraiment.

Même si votre tête vous dit que vous mangez bien !

 

Pour des précisions visuelles allez consulter l’Echelle de Bristol, étude faite

par des universitaires anglais et publiée en 1997 par une revue scientifique

scandinave. Taper « Echelle de Bristol ».

Mais ne vous fiez pas nécessairement aux interprétations qui varient un peu.

 

Il est évident que cette qualité optimale ne s’obtient pas avec un régime fast-food,

ni avec une consommation excessive de viande, de produits laitiers, de céréales,

ou de nourriture cuite.

 

Des preuves de santé et de guérison avec des régimes alimentaires

très différents

Certains ont guéri de leur candidose, et ce depuis pas mal d’années, grâce à une

forme particulière de régime paléo qui supprime les fruits, sauf le citron et les

petits fruits rouges.  Entre autres, et sans privilégier le cru.

D’autres y parviennent en faisant exactement le contraire.

 

Des végétariens stricts (céréales, légumineuses et produits laitiers quotidiens)

peuvent souffrir de problèmes cardio-vasculaires sérieux.

Ce qui s’explique tout à fait car ce régime est très acidifiant donc inflammatoire.

 

Des exemples similaires existent pour tous les régimes alimentaires spéciaux.

Mais il reste aussi à déterminer le degré réel de santé des personnes qui se disent

guéries. Leurs selles le leur révèlent automatiquement…

Et pour combien de temps elles le seront.

 

Les peuplades de centenaires

Je pense aux centenaires qui souvent travaillent encore physiquement.

Pas à ceux des maisons de retraite.

Ces populations n’ont pas de regime alimentaire en commun, certaines

mangent un peu de chair animale, et (ou) un peu de produits laitiers.

Ou pas du tout.

Aucune de ces populations n’est crudivore ou frugivore.

 

Mais elles ont toutes en commun : l’absence d’aliments industriels transformés,

une existence loin de la pollution chimique et du stress, une relation très forte à

la nature, qui leur fournit leur subsistance.

Ce qui les différencie c’est l’équilibre, l’harmonie de leur vie.

Je crois qu’ils riraient bien de nos appareils spéciaux faits pour nous rendre

la santé…

 

Pour finir, le plus important

Jamais de changements alimentaires brutaux !!

Quand j’écris « changements brutaux » je ne songe pas à la suppression du gluten

et des produits laitiers qui ne sont pas digestibles pour l’humain de toute

manière.

 

Plus votre alimentation a été négligée, plus votre état de santé est dégradé, plus

il faut aller lentement dans les modifications de votre regime alimentaire.

 

Votre flore intestinale n’apprécie pas du tout d’être bousculée si vite et si

radicalement.

Or votre flore intestinale, c’est elle qui mène la danse dans votre corps et dans

votre tête.

Je le dis souvent en commentaires ou par mails, allez-y progressivement.

 

Ceux qui l’ont fait parviennent d’ailleurs à des résultats excellents et sans

souffrances, dont ils témoignent ici assez fréquemment.

 

J’apprécierais vraiment que tous ceux qui se sentent concernés par cette

recherche de la nourriture faite pour eux viennent en parler.

Et surtout dire ce qui leur paraît contradictoire dans les conseils qu’ils lisent

un peu partout.

 

Be Sociable, Share!

58 réponses à Comment trouver le bon regime alimentaire

  • Chahines dit :

    Je suis tous ce que vous nous avez conseiller j ai arrêter tous mes mauvaise. Abitude j ai commander du miel du yamen du vrai miel je prend du citron dans un verre d eau tiède et mange des légume une fois par jour et je vous tien en courand pour l instent tous va bien j ai meme. Jeûner pour mon rhume et je vous jure que au boie de deux j ai plus de rhume j étais en bonne forme pour mon foie je continue votre conseille je vous remercie beaucoup j aunais marre des médicament pour soigner une chose sa declanché quelque chose d autre je revient verre la nature mercii beaucoup

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Chahines,

      Du miel du Yemen ? Je n’en ai jamais goûté !
      Bravo de chercher ainsi à modifier vos habitudes et à introduire petit à petit ce qui vous apporte beaucoup, comme le citron du matin.
      Je ne suis pas étonnée que ce petit jeûne vous ait débarrassé de votre rhume.
      Excellent pour toute votre santé, de toute manière.
      Si vous pouviez aller plus loin et essayer de temps en temps de jeûner un jour, par semaine ou seulement tous les quinze jours, votre corps apprécierait !

      Merci pour ce message et pour votre confiance.
      A bientôt de vos nouvelles.
      Cordialement.
      Marie.

  • Fantine dit :

    Bonjour,
    Pour des raisons de santé, ou plutôt de maladie, j’ai changé mon alimentation radicalement, une première fois, il y a 3 ans bientôt, en supprimant les poisons majeurs, tels que les produits laitiers et le gluten. Mais, cela ne suffisait pas. J’allais mieux, mais ça n’était pas encore ça. Je me suis un peu plus « radicalisée » en février dernier, en ne mangeant que des fruits, légumes, si possible crus et quelques bonnes graisses (noix diverses, huile d’olive) et je me sens mieux. Mais, ce qui me guide surtout, c’est mon instinct. Parfois, j’ai envie de manger cuit et chaud, surtout maintenant que l’été s’éloigne, j’ai envie d’un bout de viande ou d’un oeuf et comme je ne suis pas une hayatollah de la nourriture, je fais comme bon me semble, mais je m’en tiens quand même à ne plus introduire dans mon alimentation ni gluten ni produits laitiers, car j’ai remarqué que j’avais immédiatement des symptômes révélateurs de difficultés pour mon organisme.
    Après, comme tu le dis si bien Marie, je surveille l’état de ma digestion, c’est à dire mes selles. Il se trouve que mon intestin a tellement été malmené pendant 50 ans qu’il ne faut pas s’attendre à ce qu’en moins d’un an, il se remette à fonctionner parfaitement. Alors, il y a des hauts et des bas, pour lesquels je ne me formalise pas, mais pour lesquels j’adapte mes choix de nourriture et d’hygiène de vie.
    Je crois que c’est Catherine Kousmine qui avait fait une description précise de ce que devrait être une bonne selle. Je cite de mémoire : longue de 10 à 15 cm, large de 2 à 3 cm et de consistance ni trop ferme, ni trop molle et surtout une selle minimum par jour, mais deux à trois serait la bonne dose.
    Voilà pour mon témoignage, pour illustrer ton excellent article plein de sagesse et de justes constatations.
    Amicalement,
    Fantine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Fantine,

      Je vais encore te dire que j’apprécie particulièrement ton message !
      Tu sais, il n’y a rien de radical à supprimer gluten et produits laitiers, ils ne sont pas faits pour nous.
      Quand je parle de régimes spéciaux, je ne pense pas à ça.

      Grand merci de rappeler ce que Catherine Kousmine écrivait si justement.
      Elle attachait une importance majeure à la santé intestinale.
      Internet ou plutôt Youtube n’ont rien inventé !

      En effet on ne remet pas réellement en bonne marche un organisme maltraité sans prendre son temps.
      C’est le maltraiter tout autant qu’avec la malbouffe.
      Les rappels à l’ordre ne se font pas attendre d’ailleurs.
      Continue bien ta reprise en mains, tout en faisant réagir ton corps de temps en temps avec un peu de viande.
      Il ne t’en voudra pas !!

      A bientôt Fantine.
      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Je suis tout à fait d’accord avec ce critère tout à fait simple et facile à vérifier.

    Comme Fantine a cité le Dr Kousmine, j’ajouterais que son critère « unique » pour la qualité de selles était de ne pas avoir à faire usage de papier !!!!! là c’est parfait … pas facile à régler, mais faisable !

    Peut être est il utile d’ajouter la peau ? un gros détox peut conduire à l’eczéma!

    Il y a +- 2 ans que je « suis » tes avis ( pas tous ) progressivement, mon relevé de changements compte plus de deux pages … et je suis adepte des changements progressifs, pas de coup de volant brusque !

    Au sujet du gluten , j’en support de petites doses ( il m’arrive de devoir manger du pain du boulanger quand je n’ai rien d’autre ) et je craque parfois pour un bon spaghetti !

    Au sujet du lait, j’ai abandonné le fromage ( dépassait 1 kg par semaine ) mais je le garde comme délicatesse, avant de produire du fromage végétal.

    J’ai également repris la consommation du kéfir de lait ( lait végétal et lait de chèvre )

    encore bravo pour ton site , merci pour ton bon sens ! et pour ce critère simple et facile à utiliser ( tout comme les urines jaune paille )

    amitiés

    Pierre

    Ps à quand un article sur les pro et pré biotiques ?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Merci à toi d’avoir répondu à mon « appel » !

      La qualité des selles ne se réduit pas à leur fréquence, loin de là.
      De nombreux autres critères sont importants, et ne pas avoir besoin d’utiliser de papier hygiénique en fait partie.
      Je n’ai pas osé le mentionner car cela semble loin pour la majorité.
      De quoi affoler, comme le fait que les selles de quelqu’un en bonne santé ne devraient pas salir les toilettes.
      Mais cela correspond à l’état des populations traditionnelles, dont la santé intestinale est (était) bien meilleure que la nôtre, peuples industrialisés en réalité malades.

      Les manifestations au niveau de la peau sont des symptômes. Et d’ailleurs très personnels, certains les vivent, d’autres non.
      Cela ne constitue pas un baromètre de santé quotidien lié à la qualité de la digestion. Plutôt du niveau de toxines.
      La « détox » n’est pas un état habituel, mais une réaction.

      Un an et demi que tu es inscrit ici !
      Et tu as beaucoup participé aux discussions, ce qui a contribué à la fréquentation du lieu.
      Je ne peux donc que t’en remercier.
      Tes tableaux de changements vont peut-être être mis à contribution…

      Le gluten est un sujet si grave que je n’ai pas voulu le traiter jusqu’à présent seulement dans un article.
      Car ce qui en est dit en France au travers de livres par exemple est déjà dépassé largement par la recherche qui s’est énormément développée.
      Le problème mérite beaucoup plus qu’un article, il ne s’agit pas que du gluten pour le blé, ni que du blé.

      Et je te le dis encore, personne ne supporte le gluten.
      Les pires ravages ont lieu en silence ailleurs qu’au niveau intestinal.
      On peut très bien ne pas du tout s’en rendre compte.(3 cas sur 4 selon les spécialistes de ces maladies)

      Oui, les urines jaune paille sont un excellent critère.
      Les urines trop claires sont le lot de ceux qui avalent trop de liquides, et qui fatiguent leurs reins.
      Trop yin diraient les médecins chinois, ennemis à juste titre de tout déséquilibre !

      Les prébiotiques et probiotiques sont délicats à utiliser hors d’un cadre très personnalisé.
      Même s’ils font eux aussi l’objet d’une mode certaine…Le commerce s’y retrouve, l’efficacité beaucoup moins.
      Bien loin d’être bons pour tout le monde. Et pas n’importe lesquels en plus.
      Voilà bien un domaine où ce qui convient à l’un peut nuire énormément à l’autre, selon les troubles.
      J’en parlerai dans un cadre plus personnalisé donc.

      Bonne soirée.
      Amicalement.
      Marie.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie

    Depuis 22 ans je ne mange plus de viande et pratiquement pas de poulet ou canard un peu de morue (j’habite au Portugal tout de même mais jamais plus de 2 ou 3Mois) des fruits et beaucoup de légumes et un jeûne annuel ça me va
    Depuis quelques mois j’avais fait des bêtises question fromage mais après mon dernier jeûne c’est reparti dans le « droit chemin » même si quelques fois je me fais un petit morceau de fromage je crois avant tout qu’il est essentiel de sentir ce qui nous convient ou pas et je sais que lorsque je mange du pain ou des trucs au gluten je ne me sens pas bien, estomac gonflé et pas à l’aise donc pain sans gluten

    Tout est question de s’écouter et d’être gentil avec soi-même et de surveiller ses intestins ça c’est primordial et j’avoue que je suis un peu obsédé quand ça ne fonctionna pas chaque jour mais des fruits et hop ça repart
    sylviane Articles récents…Un guide d’accompagnement pour le deuil : l’Oracle “il s’appelait”My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylviane,
      La viande en petite quantité et pas trop souvent fait moins de mal que des platées de riz par exemple, ou des produits laitiers quotidiens.
      Le problème c’est qu’elle devrait être mangée crue…
      Tu as de la « chance » que le gluten te fasse mal, c’est mon cas depuis que j’ai cessé d’en manger.
      Cela évite de se nuire en croyant que rien ne se passe.
      Etre gentil avec soi-même, je retiens !
      Bonne soirée.
      Marie.

  • ibersiene dit :

    bonjour Marie
    merci pour votre excellent article qui résume l’essentiel de la bonne nourriture;je rajoute juste un petit detail:les selles sont le reflet de notre santé intestinale ,lorsque leur couleur et leur odeur se rapprochent de celles de la terre,c’est un bon critère d’appreciation .merci encore pour tout vos conseils.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,
      Bienvenue ici et merci !
      Très intéressant votre parallèle avec la terre. Je n’y avais jamais songé.
      Les selles retournent à la terre, pourtant elles ne sont que déchets, mais la terre permet la vie végétale. Curieux.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Élisabeth dit :

    Bonjour à tous.
    1- S’agissant des selles il y a cet autre critère. On ne devrait pas avoir besoin de « s’essuyer ». Le papier hygiénique est une invention récente correspondant à un besoin récent qui n’existait pas du temps où l’on se nourrissait correctement.
    2- Le regime paléo est difficile à conjuguer avec le principe selon lequel il faut manger des protéines matin ét midi pour que soient sécrétées les hormones qui dopent (dopamine, adrénaline, etc), les glucides devant être consommées l’après midi et le soir pour que soit produite la melatonine qui fait dormir, d’où l’intérêt des céréales et légumineuses le soir, auxquelles on n’a pas droit ds le paléo.
    Le paléo n’est pas compatible non plus avec les fabuleux principes d’Hildegard, qui entre autres, recommande bq l’épeautre, elle qui vivait au Moyen Âge où l’on mangeait peu de viande et beaucoup de céréales (qui a l’époque n’étaient pas mutées et ne posaient donc pas le pb du gluten et autres protéines de céréales mutées…)
    3- Quant au jus de citron du matin évoqué dans un commentaire, souvent conseillé pour le foie, il n’est pas possible ou pas évident pour ceux qui ont un mauvais estomac, ou / et pour ceux qui ont des problèmes d’acidité. Le citron est acidifiant chez les personnes qui ont un mauvais métabolisme, alors qu’il alcalinise/basifie les autres. Masson ds son livre « diététique de l’expérience » déconseille les fruits le matin, mieux digérés l’après midi; surtout hors éte, les fruits étant refroidissants. Je crois me souvenir que c’est vrai surtout pour les fruits acides. D’où l’aberration que représente le jus d’orange du matin, qui est mal digéré (d’autant qu’il est consommé en même temps que les autres aliments du petit déjeuner alors qu’il faut consommer les fruits loin des repas) et fait éternuer car il refroidit littéralement.
    A bientôt.
    Élisabeth
    (PS Il existerait un épeautre non hybridé et dont les protéines ne poseraient pas pb, et qui serait donc compatible avec le régime Seignalet; épeautre labellisé par le médecin allemand qui a sorti Hildegard de l’oubli (dr Hertzka).

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      1. en effet, je viens de le dire avec Pierre.

      2. dès que l’on veut suivre tel principe strict, comme ce que vous dîtes au sujet de la production d’hormones, on ne peut plus adapter grand chose, cela est vrai !
      Hildegarde de Bingen était un génie et dans de nombreux domaines autres que la santé, mais au sujet de l’épeautre de l’époque, les découvertes très récentes prouvent que le contenu en gluten est aussi problématique avec des céréales non mutées.
      Ce à quoi je faisais allusion avec Pierre.
      Je sais que les livres parus en français, parlent encore de ce problème de céréales non mutées qui seraient sans danger.
      Mais comme ils s’inspirent de livres étrangers traduits, il y a un décalage avec la recherche actuelle.
      J’ai suivi depuis un an les travaux et conférences des chercheurs cliniciens du monde entier (aucun Français…) dans le domaine du gluten et des maladies liées.
      Ils sont unanimes, le gluten est de toute manière impossible à digérer pour les humains.

      3. j’ai parlé dans mon article sur les tomates, acidifiantes ou non, de ce problème de métabolisation des acides pour certains.
      Je connais les théories de Masson depuis très longtemps. Tous les chercheurs en nutrition ne sont pas d’accord. Chacun doit justement vérifier avec les fruits le matin, surtout acides c’est vrai. Pour d’autres pas de problèmes.

      Je vous remercie de dire ce que vous dîtes à propos du jus d’oranges !
      Je l’ai écrit exactement dans un article qui m’a valu des mails et des commentaires furieux d’un monsieur, qui m’a dit que je délirais totalement puisque lui prétendait avoir soigné sa femme du cancer avec ce genre de petit-déjeûner !
      Les croyances, ce n’est pas rien !!

      Bonne soirée.
      Marie.

  • yvette dit :

    Bonjour Marie,

    Merci pour cet article.
    On voudrait tellement la recette magique, le concept clef en main qui résoudrait tout sans plus avoir á y penser…

    Si il y a une chose que j’ai comprise et expérimente particulièrement depuis que je te lis,
    C’est d’être á l’écoute de mon corps, de mes vrais besoins. Combien de fois je suis passé á table sans avoir réellement faim, j’ai mangé parce que c’était l’heure, pour calmer une anxiété, combler un vide…
    Je ne dis pas que ça n’arrive plus, mais tellement moins. Faire un peu de silence en soi et ressentir, identifier le vrai besoin…quelle expérience édifiante.

    Il y a l’activitè physique aussi qui aide au bon fonctionnent des intestins. Une longue marche dans la campagne facilite bien les choses.Quelques jours de sédentarité et c’est plus compliqué.

    La position assise sur des toilettes mal adaptées ne facilite pas les choses non plus. Il y a un médecin qui a écrit « l’abdominologie : arrêtez le massacre ». Je ne me rappelle pas son nom, mais elle explique la difficulté fonctionnelle de libérer ses intestins sur nos toilettes à position assise et préconise la position naturelle accroupie, comme dans la nature ou sur les WC à la turque.

    En tous cas, tes messages sont toujours pour moi une très bonne source de réflexion.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Yvette,

      Très bonne observation !
      Non en effet, je ne risque pas de dire aux gens de me suivre, cela me semble suspect, mais qu’ils doivent réfléchir et se connaître.
      Et qu’il y a des connaissances minimales à avoir pour éviter de croire seulement ce qui nous arrange !
      Les meilleurs conseils ne feront jamais effet s’ils ne sont pas adoptés consciemment.

      Suivre c’est rassurant, et à notre époque les gens sont très demandeurs que l’on pense à leur place.
      L’instinct grégaire fait le reste.

      L’abdominologie ! Je ne connaissais pas !
      Oui les toilettes modernes n’arrangent rien, mais elles ne posent quand même aucun problème aux gens dont les intestins fonctionnent bien.
      Et puis la facilité des selles n’est vraiment qu’un aspect du problème, que je n’ai pas développé ici en entier, car cela aurait été trop long.

      Merci Yvette et à une autre fois.
      Marie.

  • Sylvie dit :

    Bonjour,
    Début septembre, j’ai modifié mon alimentation pour des raisons de santé. Je l’ai modifiée radicalement et je suis passée à une alimentation crue (végétarienne 1 semaine par mois /et les 3 autres semaines en majorité crue avec quelques légumes cuits ou soupe s’il fait trop froid + protéines animales ou végétales). Je fais désormais attention aux combinaisons alimentaires :
    . mon petit déjeuner est composé de fruits uniquement acides ou/et sous acides ou sucrés seuls; plus jamais de fruit après les repas.
    . je ne mange plus de protéines animales avec des féculents, je mange des légumineuses avec des légumes verts, ou des protéines végétales avec des légumes vers). le plus possible cru.
    Intolérante au gluten, au lait, au riz, au soja,, au poivre, j’ai aussi décidé de respecter mes intolérances et de ne plus en manger… sauf exception si invitation pour ne pas jouer les « enquiquineuses » chez les amis. donc plus de pain ou pates au gluten ni de laitages.

    Le but n’était pas de perdre du poids mais en une semaine, j’avais perdu 5 kg (moi qui ne perdais pas 100 g depuis 10 ans) et en deux mois 12 kg. Depuis mon poids ne change pas mais je me sens beaucoup mieux et plus du tout fatiguée. (Je pesais 94 kg…et maintenant 82 kg… j’ai de la réserve !…).
    Mon problème actuellement est de savoir quoi faire car je suis depuis toujours très constipée (parfois 5 jours sans aller à la selle). Au début de cette nouvelle alimentation, je suis retournée à la selle tous les jours pendant 15 jours mais cela n’a pas duré et depuis de nouveau je suis confrontée au problème. Je vois 1,5 l d’eau par jour.
    Pouvez-vous me donner quelques conseils pour cette constipation?
    Bien cordialement

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylvie et bienvenue !

      Vous avez bien raison de surveiller les combinaisons alimentaires, un de mes articles sur la digestion en parle.
      Et de ne plus consommer laitages et gluten.
      La constipation est liée de toute manière à un état psychologique, généralement du moins.
      Surtout si elle est ancienne. Réfléchissez à cet aspect aussi.

      Et vous êtes certainement allée un peu vite en besogne, non ?
      Introduisez plus de légumes entiers et cuits. Vous devez boire beaucoup de jus ?
      Car il vous faut des fibres qui nourrissent les bonnes bactéries de votre intestin.
      Ne demandez pas trop à votre corps.
      Même si vous n’êtes plus fatiguée, en réalité perdre autant de poids l’a fatigué.
      Toutes les fonctions ne peuvent se rétablir en même temps.
      Et votre muqueuse intestinale ne doit pas être en bien bon état…comme celle de presque tout le monde d’ailleurs !

      Je ferai un article pour aborder le sujet de la constipation dès que possible.
      A une autre fois.
      Merci de votre passage ici.
      Marie.

      • Sylvie dit :

        Bonjour Marie,
        Désolée, panne d’ordinateur, je n’ai pu me connecter pour vous répondre. J’ai rencontré cet été à l’étranger une personne qui m’a ouvert les yeux sur le gluten, le lait, mes intolérances à respecter… et les bienfaits du cru. J’ai débuté par trois semaines de cru.
        Stupéfaite de perdre 5 kg en 1 semaine… effectivement et 12kg en deux mois.

        Je ne bois pas du tout de jus. Le faut-il et lesquels ?

        Je ne vais plus du tout aux toilettes et c’est un vrai problème. La personne rencontrée m’a expliqué l’influence de « manger cru » sur ma fibromyalgie et éventuellement sur ma myélite. En pleine poussée, je ne pouvais qu’y croire tant les douleurs de la fibromyalgie étaient intolérables. La myélite me cause uniquement des paresthésies.
        Effectivement, je ne me sens plus fatiguée car aussi je me sens moins lourde… J’entends bien ce que vous me dites ; il est possible que mon corps est fatigué de ce changement.

        Vous me dites qu’il me faut des fibres qui nourrissent les bonnes bactéries de votre intestin. Pouvez-vous me conseiller car je ne suis pas une spécialiste… pour venir à bout de ce problème de constipation. Actuellement, je tourne entre pruneaux, eductyl, forlax… pour aller à la selle une fois par jour sinon rien pendant 5 jours. Et je ne perds plus un gramme…

        Actuellement, la personne rencontrée pendant mes vacances à l’étranger m’a conseillé de prendre une complément alimentaire qui une combinaison unique d’ingrédients destinés à soutenir un système immunitaire sain. Il contient un mélange de stérols végétaux, de puissants antioxydants de l’écorce de pin, et un mélange d’acides gras essentiels. Elle me dit que cela peut aussi générer de la constipation
        Ma constipation est peut être aussi liée à un état psychologique car elle est ancienne mais alors que faire ?
        Merci de votre aide
        Bien à vous

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Sylvie,

        Je comprends bien les pannes informatiques, ne vous en faîtes pas !
        En tous cas merci de revenir.

        La nourriture crue a beaucoup de vertus, mais en quantité modérée pour la plupart des gens.
        Car il faut un système digestif très fort, et cela ne semble pas être votre cas.
        Comme pour beaucoup d’entre nous même si les gens refusent de l’admettre.
        Leurs selles les trahissent…!

        Si vous avez maigri c’est par diminution importante du nombre de calories à cause du cru.
        Je pense que vous devriez au contraire limiter le cru surtout en cette saison, car le cru fatigue la digestion.
        Je vais en parler dans un article car les gens font de graves erreurs à ce sujet.

        Consommez beaucoup de légumes verts cuits, légèrement bien sûr.
        Et de soupes épaisses.
        Pour les jus de légumes, il n’est pas certain qu’ils règlent le problème au niveau des causes.
        Les jus verts ont une action mais elle s’apparente plutôt à celle des laxatifs.
        Je crois qu’il faut réfléchir à votre niveau de stress, à des blocages psychologiques peut-être.
        Je prévois de parler sérieusement de la constipation plus tard.

        Je pense que vous faîtes allusion à un produit allemand, non ? Excellent et coûteux.
        Si vous pensez qu’il provoque de la constipation en vous, cessez-le et voyez s’il y a une différence.

        Perdre 12 kilos en deux mois c’est beaucoup.
        Votre corps est déstabilisé et le métabolisme semble bloqué.
        Il faut bien sûr continuer à supprimer les aliments dont vous parlez et être patiente.
        Je crains que vous ne soyez pas la seule à l’avenir avec ce genre d’expérience…

        Cordialement.
        Marie.

    • Pierre dit :

      Bonjour Sylvie, bonjour Marie,

      J’ai totalement éliminé le problème de constipation ( qui un temps fut aggravé par la consommation excessive de fromage> 1 kg/semaine ) en procédant comme suit :

      – principalement des boissons froides prises avant ou loin après le repas, la boisson froide étant toujours vitalisée sur un appui de fenêtre en pierre, thé, tisanes……
      – les urines jaune paille ( 1,5 l de liquide par jour )

      – 1 jour de jeûne de temps en temps, minimum 1 par mois

      – 1/2 litre de thé fermenté ou de kéfir d’eau par jour ( production personnelle )
      -1/2 litre de kéfir de lait par semaine ( lait végétal, soya, riz, amande,…, production personnelle )

      – pas de fruit le matin et peu ou pas de pain ( essénien ) pour éviter de mélanger les métabolismes du sucre et des lipides , afin de réduire le cholestérol

      – mais au petit déjeuner une énorme assiette de salade variée, comprenant toujours des graines germées ,des olives noires parfumées à l’ail, et parfois du radis noir ou de la choucroute crue non pasteurisée.

      Donc, je mange énormément de légumes crus, y incluant des légumineuses germées, le matin, pratiquement sans pain … et le soir, presque toujours des légumes cuits , souvent accompagnés de pommes de terre.

      Je limite ma consommation de riz à 1 tasse par semaine.

      Si je m’écart de ce régime, par exemple durant un séjour à l’hôtel, je dois emporter avec moi une tisane laxative, si pas je bloque :-)

      Lorsque je cesse de boire de l’eau vitalisée je prends 4 kilos en une semaine, mais au retour ces 4 kilos sont perdus en 15 jours.

      encore merci pour ce magnifique blog et tous ces échanges très éclairants !

      @+

      Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre et merci,

        Voilà un excellent protocole anti-constipation !
        L’eau vitalisée serait-elle un moyen de perdre des kilos ?!!
        4 kilos en une semaine…c’est beaucoup, il y a peut-être quand même quelques problèmes avec ce que tu manges, non ?
        Amitiés.
        Marie.

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    tu as bien raison, la question qu’on se pose est de savoir quelle est la meilleurs alimentation pour sa santé et pour cela qui croire parmi tout ce qu’on peut lire ou entendre.
    Personnellement j’ai essayé pas mal de régimes alimentaires. Quand on n’avait pas internet mais seulement des livres ou les différents médias on pouvait difficilement faire la part des choses. J’ai testé la macrobiotique qui ne m’a pas vraiment réussie. Je sais maintenant que ça tenait essentiellement aux céréales présentes à chaque repas.
    Plus tard j’ai supprimé le gluten et les produits laitiers et là ça allait mieux, surtout au niveau des intestins justement qui étaient chez moi en inflammation permanente.
    Actuellement je tends à augmenter ma portion journalière de légumes crus et cuits mais mon transit intestinal n’est pas encore au top. Mais après tant d’années de « maltraitance » il leur faut du temps…

    Amitiés
    Nadia
    Nadia Articles récents…Rester en bonne santé en hiver grâce aux produits de la rucheMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nadia,

      Tu as bien fait de cesser la macrobiotique, pour les raisons que tu expliques.
      Le problème c’est que, même quand on a supprimé les causes, ici gluten et produits laitiers, les intestins ont souffert, la muqueuse est abimée, et alors il faut la réparer. Ce qui prend du temps, et des moyens spéciaux en plus.
      Il faut aussi récupérer une flore intestinale équilibrée.

      Et comme tu dis très bien, l’inflammation est un état à combattre, installé chez à peu près tout le monde à un degré ou un autre.
      Responsable de toutes les maladies, surtout auto-immunes, le pire !
      Parce que l’on peut se sentir bien, comme la plupart des gens, et en fait être en train de se fabriquer une méchante maladie dégénérative ou au moins inflammatoire. Le cancer en est le modèle le plus courant.

      Il faut du temps pour récupérer l’équilibre.
      Et puis l’aspect psychologique est important aussi.

      Mais on progresse !
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Judith dit :

    Bonjour Marie
    Merci pour votre article.
    Si jamais, la personne qui déconseille les toilettes occidentaux au profis de la position accroupie est la doctoresse Bernadette de Gasquet. Elle a écrit, entre autre, « abdos, arrêtez le massacre », et s’est beaucoup penché sur le périné féminin, la périnatalité et les abdos.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Judith,

      Merci pour ce complément d’information.
      Je ne connaissais pas le nom de cette doctoresse.
      De nombreux thérapeutes ont conseillé cette position, suivant ainsi les habitudes traditionnelles malheureusement perdues chez nous.

      Cordialement.
      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie ,

    Il est vrai ,tout se passe dans les intestins ,j’en ai fait l’expérience, pour moi depuis que j’applique les phases detoxination, digestion , assimilation que vous avez relatez dans un de vos article, je n’ai plus de souci de transit , je ne consomme que des fruits le matin ,
    Vos recettes au déjeuner, le soir que des légumes cuits à l’etouffee ,le curcuma ,gimgenbre ou poivre noir emulsifie avec de la graisse de coco ,donne non seulement du goût mais aide à augmenter la quantité de bile ,ce qui favorise un bon transit , la contipation est souvent liée à ce que le foie ne produise pas suffisament de bile .
    Pour en venir à la question de ce qui me parait contradictoire dans certains conseils que j’ai lu dans divers ouvrages , sont , les effets des légumineuses, certains les conseillent ,d’autres disent que les lectines quelles contiennent favorisent les maladies auto-immune, qu’elles devraient être évitées comme le gluten . Certains disent que le riz absorbe les fermentations intestinales , alors que d’autres disent qu’il colle aux parois des intestins ,durcissait et rendait le transit difficile. Pour les patates douces il est dit qu’elles inhibe la tyroide, qu’il faudrait lui préférer la pomme de terre de la variété Nicolas,
    cette variété de pdt contient moins de sucre rapide et que son amidon favorisait le transit , la chair des pdt doit être de toute façon bien jaune et surtout pas blanche.

    Amitié
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,

      Merci de faire allusion à cet article où en réalité je disais que nous devons suivre les rythmes de la nature, qui se manifestent à travers nos organes.
      Il faut respecter leurs besoins, qui sont liés à leur nature profonde, pas à ce que notre tête voudrait !
      Mais c’est ce qui est le plus oublié à notre époque.
      Ravie que cela vous ait aidée.

      Merci aussi de répondre à ma question !
      Et du coup de mettre le doigt sur LE sujet délicat, celui des légumineuses, et j’ajoute des céréales.
      Depuis 10000 ans l’humanité en mange, différemment selon les zones géographiques.
      Alors que notre système digestif n’a pas évolué au point de faire de nous des oiseaux…(n’est-ce pas Pierre ?!!)
      Ce qui veut dire que certains semblent bien les digérer, d’autres pas du tout.
      Selon les données génétiques de départ.
      Cela s’explique par ce que je disais dans l’article : l’ADN des humains a évolué par force, et certains peuvent se prendre pour des oiseaux !
      Le problème est que la sensation de ne pas en souffrir n’est souvent qu’une sensation.
      En fait la plupart des humains ne peuvent pas les digérer, mais ne savent pas (encore ?) que des maladies en résultent quand même.

      Ce que je dis là, je le tiens d’une doctoresse nutritionniste que j’ai écoutée hier dans sa conférence sur ce sujet.(Susan BLUM)
      Tous les végétaux contiennent des lectines en fait. Notre corps aussi et c’est tant mieux.
      Elles sont là pour défendre.
      Des lectines particulièrement dangereuses se trouvent surtout dans le blé, les agglutinines, et dans le soja.
      Voilà pourquoi je dis dans mes articles et mes livres de faire tremper les céréales et les légumineuses.(blé et soja exclus de toute manière)
      Cela semble suffisant pour les gens qui n’ont pas de maladies auto-immunes.
      Vous avez donc raison Nicole.

      Pour la thyroïde le gluten est reconnu par tous les spécialistes comme s’attaquant à la thyroïde directement.
      Ce qui explique que les gens qui suppriment le gluten améliorent leurs problèmes thyroïdiens. Les jus n’y sont pas pour grand chose.

      La pomme de terre divise beaucoup !
      Le riz pose des problèmes à une majorité de personnes.

      Bonne soirée.
      Amitiés.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonjour Marie ,

        J’aimerai ajouter en ce qui concerne la santé intestinale que le contact avec le vaccin oblige l’immunité du receveur à se détourner vers le nouvel arrivant .l’objectif est que tout les germes ou particules virales injectés perdent leur virulence . Il est tout à fait possible que les informations decodees par le système immunitaire général et intestinal puissent être erronées : ni la dose vaccinale ni les particules ( virus , bactéries ou toxines injectés) ni leurs exipients ne sont adaptés à chaque personne . On introduit donc dans notre système immunitaire très sophistiqué, complexe et fragile , un système aveugle expérimenté sur des animaux. L’immunité générale réagit par des signes tels qu’une fièvre, des douleurs ,une fatigue…. Cet état ressemble à ce que le Dr Dantzer correspond à l’inflammation du cerveau, qui est secondaire à l’inflammation intestinale. Celle -ci réagit en sybiose avec l’inflammation générale.
        Dans les années 1990 , dans un service de pédiatrie londonien ,le Dr Andrew Wakefield a mis en évidence le lien entre une inflammation sévère de l’intestin et l’apparition d’un autisme chez des enfants vaccinés contre la rougeole . Par ailleurs, d’autre chercheurs ont montré la présence de particules virales du virus vaccinal de la rougeole dans le liquide cephalorachidien et dans le milieu intestinal des enfants vaccinés. Plusieurs études,notamment en Finlande, ont révèle l’accroissement des maladies inflammatoires de l’intestin( maladie de Crohn) chez les enfants après vaccination par le ROR.
        Ceci mène à la réflexion en ce qui concerne les vaccins et la santé de nos intestins .

        Amitié
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,

        Les vaccins, comme tous les produits chimiques avec lesquels nous sommes en contact, ont un effet inflammatoire sur la muqueuse intestinale.
        Qui se répercute ailleurs dans le corps, selon les prédispositions génétiques de chacun.
        Souvent c’est le cerveau qui est concerné, c’est vrai.
        Et les gens ne s’en doutent pas.

        Le lien entre autisme et vaccins semble de plus en plus démontré (mercure), comme avec le gluten.
        J’ai entendu parler de ce Docteur Andrew Wakefield.

        Merci et bon week-end.
        Marie.

  • Liliane dit :

    Bonjour Marie
    Merci pour votre travail qui est tout à fait remarquable, équilibré et argumenté.*
    J’ajouterais une petite expérience à toutes celles qui viennent d’être décrites.
    Je suis en forme et pas particulièrement malade (est on parfaitement sain ?) mais j’ai voulu expérimenter les jus de légumes (avec centrifugeuse puis extracteur). Je prends un demi litre de jus par jour, un peu au hasard de mes envies et du marché. Je trouve que j’ai davantage d’énergie et je constate une plus grande souplesse de mes articulations (je fais du jogging régulièrement et du yoga aussi).
    Je constate que les progrès les plus marquants sont venus avec les jus à l’extracteur.
    Je ne sais pas trop si ces progrès s’expliquent totalement pas ça, mais je pense que l’effet est bénéfique.
    Avez vous un avis sur le sujet ?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Liliane,

      Bienvenue ici et merci de poser cette question.
      Mais je suppose que si vous avez acheté cet extracteur c’est que vous avez été « convaincue » que votre santé passait par là.
      Mon avis a-t-il une chance, vu le contexte, de présenter un réel intérêt ?!
      Je veux bien répondre, mais je ne peux être que rationnelle, et avoir un avis fondé sur des connaissances ni sélectives, ni réductrices à un intérêt quelconque. J’espère que en comprenez l’importance dans ce cas.

      J’avais acheté une centrifugeuse il y a plus de 20 ans et je possède un extracteur depuis presque 10 ans je pense.
      Je connais l’alimentation vivante depuis très longtemps aussi.
      Je bois régulièrement, si ce n’est tous les jours, un verre de jus de légumes. Pas de jus de fruits.

      Plus la santé est dégradée, plus l’effet des jus est spectaculaire. Ils agissent en faisant baisser le niveau d’inflammation, d’où leur efficacité dans les cures anti-cancer Gerson ou Breuss. Explicables et vérifiées.
      Donc rien de surprenant à ce que vous vous sentiez mieux sur certains plans avec ces jus, qui agissent comme un coup de fouet.
      Au-delà, on ne maintient pas une santé à coups de coups de fouet, qui disparaissent à la longue.

      Parce que l’argument nutritionnel a ses limites concernant les jus, sachant que le contact métallique de la lame avec les aliments crus détruit l’essentiel des enzymes…Le rôle du métal sur les enzymes est connu.
      Il en faut donc beaucoup pour que leur effet se sente vraiment.

      Que ce soit par les médecines énergétiques anciennes ou les découvertes récentes en médecine quantique, on sait bien que notre santé se maintient par la circulation correcte de l’énergie vitale en nous, dans nos organes.
      Puisque nous ne sommes de la matière qu’à moins de 5%, nous sommes en réalité surtout de l’énergie.
      Parler nutriments comme seul critère de la santé, c’est un peu comme se contenter de mettre de l’essence dans sa voiture.
      En oubliant que sans moteur l’essence ne sert à rien…Et inversement.
      Le moteur étant dans notre corps l’énergie vitale, qui s’entretient autrement qu’avec des nutriments seuls.
      Il y aurait beaucoup à dire encore à ce sujet.

      Cordialement.
      Marie.

  • assia dit :

    Bonjour Marie, je tiens à vous féliciter de vos articles. Mon éducation majeur m’a appris très jeune que le bonheur de l alimentation sont nos produits de la terre. J’ai ai45 ans j’en paraît 10 de moins j’ai toujours bonne mine pas une seule ride belle peau sans bouton je ne mange ni viande ni poisson je n’aime pas ça ni fromage encore moins. Uniquement des légumes. Crus vapeur tajines je les cuisine à toute les sauces. Je vais a la selles 2 a 3 fois par jours.Seulement j’ai relevé dans un de vos articles que les urines claires sont le lot de trop de boissons liquides ceux qui est mauvais pour les reins. Or ma boisson favorite est l eau et toutes sortes de soupes potage surtout l’hiver je peux en boire à volonté j’adore ça. Pourriez vous préciser et m’en dire plus. À bientôt merci de m’avoir lu.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Assia,

      Bienvenue et merci !

      Vous semblez avoir de bonnes prédispositions génétiques, c’est parfait. Et un bon instinct !

      La santé, selon les principes énergétiques des médecines anciennes, ne se maintient qu’en équilibre entre des contraires : le chaud et le froid, le sec et l’humide, le cru et le cuit etc.
      La maladie ne peut exister tant que cet équilibre est maintenu. Car alors l’énergie vitale circule parfaitement.

      Or l’excès de liquides, surtout froids, crée un déséquilibre appelé yin en médecine chinoise.
      A partir de là le corps se bat pour retrouver l’équilibre et s’épuise.
      La rate souffre beaucoup de l’excès de liquides, spécialement non chauffés.
      Même si on ne s’en rend pas compte.
      Or sans une rate en bonne santé pas de digestion correcte, pas d’absorption correcte des nutriments.

      Donc buvez de l’eau bien sûr, mais en quantité raisonnable.
      La soupe est chaude, c’est moins problématique.

      Cordialement.
      Marie.

  • Dorian dit :

    Bonjour Marie,

    Complètement d’accord. Il n’y a pas une route à suivre ou un chemin. A nous de savoir nous écouter. Les selles, bon conseil !

    J’ai remarqué quelque chose de frappant chez moi. Si ne ne pense pas ou très peu le soir, je dors beaucoup mieux et ma digestion est bien meilleure. Surprenant non ? Peut-être pas tout compte fait. Les moines tibétains arrêtent de manger après 11h parait-il…

    Au plaisir !
    Dorian
    Dorian Articles récents…Réussir en étant un faux-cul hypocriteMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Dorian,

      Absolument, se centrer sur son corps quelques minutes avant de s’endormir permet de déconnecter du mental et de bien dormir.
      Et pour la meilleure digestion c’est aussi très logique, l’intestin se couche avec les poules et aime se reposer la nuit.
      Et l’activité mentale tardive, qui lui est liée, le gêne donc.

      Les moines tibétains cessent de manger après 11 heures…du soir ?
      C’est même bien tard en fait.

      Bonne nuit !
      Marie.

  • wenck dit :

    J’aimerai encore ajouter en ce qui comme concerne la position assise sur nos toilettes ,il existe le squatti potty , à essayer .

    A bientôt
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,

      Je connais, oui. Merci de venir nous en parler.
      Cela peut aider, c’est mieux que de ne pas aller à la selle du tout.
      Mais on ne fait ainsi qu’agir sur un symptôme, pas sur ses causes.

      En avoir besoin est un signe de santé compromise.
      Il vaudrait donc mieux remettre en question son mode de vie, alimentaire et émotionnel.
      Ce genre de « solution » ne fait que cacher la vraie situation.
      Ce n’est pas une pratique de santé.
      Mais arrange ceux qui sont persuadés que ce qu’ils mangent est bon pour eux, contre toute évidence.

      De toute manière quelqu’un en bonne santé réelle n’a aucun besoin de toilettes turques pour aller à la selle facilement.
      C’est un des critères de santé de base. Il faut l’admettre !
      C’était le sens de mon article.

      A bientôt, bon week-end.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonjour Marie ,

        Oui tout à fait , le squatti potty peut servir de béquille le temps d’avoir mit en place une alimentation saine et un bon equilibre émotionnel comme vous dites .
        Merci
        Amitié
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Nicole,
        Je précise pour ceux qui ne savent pas, qu’il s’agit d’un petit appareil permettant d’adopter la position accroupie aux toilettes.
        Bon week-end.
        Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui , l’eau vitalisée bue et utilisée froide pour les ablutions est un puissant levier pour qui veut perdre de la mauvaise graisse ( et des toxines par le même coup ) Je pense que les ablutions à l’eau froide ( souvent agrémentée de sel de l’Himalaya sont aussi importantes )

    Merci pour le clin d’œil, l’oiseau mange maintenant ses graines germées ou trempées puis cuites à la chaleur douce dans une tasse épaisse supportant la chaleur… je fais tremper mon gruau d’avoine avant de le cuire juste porté à l’ébullition puis cuit dans la chaleur résiduelle.

    Pour être complet, les Pères Chartreux eux aussi ne font qu’un repas par jour !

    Encore merci pour ton blog !!!

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,
      Méthode à breveter ?!
      Il faut évidemment l’accompagner d’une alimentation « raisonnée ».
      Et l’eau doit toujours être consommée en quantité limitée, sinon il y a risque, chez les femmes spécialement, d’effet inverse.
      Leur métabolisme ne perd pas sa graisse aussi facilement que celui des hommes…!
      Oui, les moines savaient bien que l’on ne digère pas n’importe quoi n’importe quand.
      Bon dimanche.
      Marie.

  • Bonjour Marie,
    Il parait que l’expression « comment ça va »
    vient de là. En fait c’est le médecin qui posait
    cette question pour savoir si les selles étaient
    signe de bonne santé.
    Je crois aussi que nous avons à trouver le régime
    qui nous convient et cela peut prendre des années.
    J’aime beaucoup l’approche de d’Adamo et les
    groupes sanguins, cela permet à chacun d’avoir des
    pistes sur ce qui encombre ou non ses intestins;
    hannah@techniqueTipi Articles récents…Mes secrets au naturel pour soigner un rhume rapidementMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Hannah,

      Oui en effet, j’ai failli titrer mon article « comment allez-vous ? »
      Sous-entendu « comment allez-vous à la selle ? »
      Mais on l’a oublié !
      Et ce n’est pas par hasard si la question est restée.

      Bien sûr, tu as plus que raison, le régime alimentaire ne peut qu’être très personnel, et ne se décide pas en quelques jours ou semaines.

      Mais cela ne s’accepte que si l’on admet la notion d’évolution de l’humanité, qui va aussi avec la notion de groupes sanguins différents.
      Tout cela est refusé par ceux qui rejettent Darwin, et prônent une autre vision de la création du genre humain.
      D’où, selon eux, l’existence d’une seule physiologie commune à tous les humains.
      Ce qui n’est vrai qu’à un niveau basique.
      On peut vérifier dans la réalité que cela ne marche pas, ou qu’un temps.
      D’ailleurs les anciens fervents promoteurs d’un régime frugivore, considéré comme le seul valable, l’expliquent maintenant très bien aux Etats-Unis.
      Mais nous gardons en France notre fameux retard de 10 ans.
      Pour le meilleur et pour le pire !!

      Bon dimanche.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    J’ai effectivement fait fermenter le lait de coco cette fois avec les grains de kéfir pour le lait ( animal ou végétal ) et obtenu une excellente boisson en suivant le mode opératoire trouvé sur le site cfaitmaison .

    Et en laissant la boisson continuer sa fermentation au frigo, après quelques jours, j’ai obtenu un fromage de coco ( genre faisselle , onctueux et vraiment délicieux ) qui surnage au dessus du « petit lait » et une étamine n’est même pas nécessaire… je suis particulièrement content d’avoir trouvé un façon régulière de consommer la graisse de coco sans l’abimer à la chaleur !

    J’ai tenté la même expérience avec le lait de noisette, la boisson est aussi très agréable, mais je ne suis pas arrivé au « fromage »

    Les durées de fermentation sont très courtes, quelques heures, même au frigo !

    @+
    Pierre

    Ps : j’ai ajouté un peu de salade du pêcheur à ma salade matinale, ayant lu que nos besoins journaliers en iode correspondent à quelque grammes ( d’algue pas d’iode ) en poids sec.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Excellente nouvelle, je vais m’empresser d’aller acheter du kéfir de lait et du lait de coco !
      Merci de faire de telles expériences, je n’en aurais pas le temps.

      Mais tu as de vrais grains de kéfir ?
      Si en plus le « fromage » obtenu est délicieux, cela vaut vraiment la peine de le faire.

      En fait je pense que les ferments ne peuvent pas être très vivants ni efficaces, le lait est pasteurisé de toute manière.
      Mais pour se régaler sans problème, c’est parfait.

      Merci pour ces détails qui serviront à tous.

      Ne te fie pas aux recommandations officielles concernant l’iode, cela dépend de ta nature.
      L’iode est très active et si tu as un physique plutôt longiligne, pas trop sanguin, alors il en faut peu.
      La thyroïde se dérègle facilement.
      Si au contraire tu as de bonnes joues, une visage large, tu peux y aller.
      Cela peut faire sourire, mais c’est sérieux.

      Bonne soirée et merci encore.
      Amicalement.
      Marie.

      Pourquoi ne veux-tu pas cuire la graisse de coco ? Cela ne l’abime pas du tout.
      Manger de la graisse crue est tout à fait indigeste.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Oui j’ai de bonnes joues , je ne suis pas tout en hauteur, mais plutôt « râlé » mais sans presque plus de graisse , don j’ajoute tous les jous des algues à ma salade matinale.

    Je vais aussi faire fermenter du kombu à l’aide de sauce soja ( fermentation anaérobie ) pour la rendre plus agréable à avaler , pour l’instant je carbure à la salade du pêcheur.

    Je cuis peu à la poêle et c’est pourquoi je suis heureux d’avoir une alternative

    J’ai acheté mon kéfir sur internet et j’en suis content, et je suis la procédure de fermentation décrite dans c’est fait maison !

    amitiés et joyeux Noël à Toutes et Tous

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Tu as de la chance d’avoir de bonnes joues !
      Là où j’achète mes algues souvent, le plus grand centre de recherches sur les algues de France situé à Roscoff sur la côte Nord du Finistère, tout près de là où j’habite, le propriétaire des lieux me voyant acheter des quantités d’algues m’avait dit qu’avec mes joues pas trop rebondies il valait mieux ne pas trop forcer sur la quantité !
      On avait discuté et j’ai compris ce qu’il disait.

      Le kombu est excellent à la santé, mais il faut le couper en petits morceaux sinon, ce n’est pas facile à manger.
      Ton expérience de fermentation m’intéresse aussi donc.

      Tu peux bien utiliser la graisse de coco sans la cuire, sur tes légumes chauds.
      Le lait de coco n’a pas la même composition que la graisse. Elle est nécessaire je pense.

      Cela est-il possible que tu m’indiques où tu as acheté ton kéfir sur internet ?
      J’avais fait la même chose et mes grains se sont révélés inefficaces, tout a raté.

      Amicalement et merci pour tes voeux.
      J’attends un peu pour les miens !

      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    J’avais acheté mon champignon de kombucha et les grains de kéfir, eau et lait sur e bay
    et la vendeuse s’appelait Roxanne.

    Son nom de vendeuse était MONDO CADEAUX … elle était de la région de Paris.

    Je viens de visiter e bay et elle n’est plus là ! sniff ! :-( c’est triste car elle conseillait bien , j’ai essayé de la joindre par son e mail sans succès.

    Si tu peux attendre l’année prochaine, je peux t’envoyer un champignon de kombucha et des grains de kéfir de lait , mais je dois seulement les faire sécher ( +-1mois au grenier )

    Si tu es plus pressée tu vas sur e bay et tu vas trouver deux pages de vendeurs

    Merci pour la remarque au sujet des morceaux de kombu, mais je vais les faire tremper avant de les couper, puis je ferai la fermentation

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Grand merci de me renseigner, et dommage que cette personne ne réponde visiblement plus.
      Il n’y a aucune urgence, non.
      C’est gentil de me proposer cet envoi.
      Nous en reparlerons.

      Le kombu, j’appelle ça du pneu !
      Couper du kombu qui a trempé exige une certaine force musculaire je trouve…
      Mais en manger un peu régulièrement est absolument bénéfique à la santé.

      A bientôt.
      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Je l’ai découpé sec, puis fait tremper une demi journée avant d’additionner l’eau de tamari et d’un peu de miso, les deux non pasteurisé, et je tente, à température ambiante la fermentation anaérobie.

    J’ai découpé en carré de +- 2cm

    Je pense que le parfum du tamari et celui de l’algue feront un mariage harmonieux !

    Je sais via le site cfaitmaison que les algues peuvent être fermentées , mais c’est dans un ouvrage de Madame FESTY que j’ai trouvé la fermentation anaérobie à la sauce soja !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Oui, le couper sec c’est « moins pire » !
      Mais tu utilises vraiment beaucoup de dérivés de soja, surtout très salés : sauce soja (fermentée combien d’années ?) et miso.
      D’autant que les algues sont elles-mêmes très salées et que l’on considère généralement que l’on n’a pas à rajouter de sel avec des algues.
      Pourquoi tu fermentes les algues ?

      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    J’utilise rarement tant la sauce soja que le miso , c’est pour moi une délicatesse, je limite déjà le sel ( à moins de 2 grammes par jour pour le sel ajouté ) pour garder une tension artérielle basse (12/8)

    La sauce soja que j’utilise est le tamari, pur soja, et 20% de sel ajouté en moins, mais je ne pense pas qu’ils indiquent les années de fermentation ?

    J’ai tenté la fermentation pour les conserver tout simplement, et ayant échoué, je me suis rabattu sur la conservation dans du vinaigre et je trouve maintenant l’algue kombu bien agréable !

    J’envisage même de la cuire pour réduire en cette période de l’année la consommation de légumes crus

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Occasionnellement ce n’est pas un problème.
      Personnellement j’ai dû cesser d’acheter du tamari, j’aimais beaucoup trop, comme le gomasio pour d’autres raisons.
      L’algue dans le vinaigre c’est une excellente idée. De cidre j’imagine ?
      Oui les algues sont une nourriture froide et humide, c’est certain, donc les faire cuire est un énorme avantage actuellement.
      Surtout avant le jour de l’hiver.

      Merci.
      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Suite à ton conseil relatif aux légumes cuits en cette saison, j’ai fortement réduit les crudités , même au petit déjeuner.

    Je fais tout simplement blanchir quelques minutes les pois chiches germés ( germe juste visible ) avec les algues, et le kombu a la vertu de réduire le temps de cuisson, 5 minutes suffisent.

    Je les garde au réfrigérateur et les consomme au petit déjeuner en accompagnement d’une tasse de riz et c’est vraiment délicieux.

    Oui, lorsque j’utilise du vinaigre c’est soit du vinaigre de thé soit du vinaigre de cidre, tous deux bio.

    J’achète maintenant des algues provenant de Bretagne ( chez biocap )

    Si, pour la facilité de production, j’augmente les quantités de pois et d’algue, après cuisson et refroidissement, je les conserverai dans le vinaigre !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Me voilà, excuse-moi !
      Ce riz avec des algues et des germes, ce doit être délicieux en effet !
      Le kombu, oui, on l’utilise pour la cuisson des légumineuses et gagner du temps.
      Je devrais essayer moi aussi de conserver dans le vinaigre certaines choses.
      Je n’y ai jamais pensé.

      Amitiés.
      Marie.

  • Cécile dit :

    Bjr Marie,

    Je continue à lire… et à apprendre…
    Bref, comment obtenir ton livre de recettes, si je clique sur l’image, rien!?
    Je serai ravie de l’avoir (j’ai testé ce we la soupe cresson-champignons = un régal!), comment faire?
    Merci
    A bientôt..

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,

      Désolée, j’ai un problème technique que je n’ai pu régler qu’à moitié.
      Donc je te joins par mail pour te fournir le livre.
      Merci !

      Marie.

  • Lydia dit :

    Bonjour Marie,

    Il est vrai que trouver son régime alimentaire est difficile. Pour mon cas à force de faire des recherche je me perds totalement, je me suis intéressée à la médecine ayurvedique, et étant de type vata, manger des légumes n’est pas trop conseillé, enfin il y a peu de choix et surtout pas cru, par contre il est recommandé de manger de l’avoine, du riz et des produits laitiers. Je suis également tombée sur les ouvrages de taty Lawers qui prônent les graisses originels surtout pour les vata, et pour une alimentation selon un « profilage » alors les légumes peuvent ils ne pas être très bon pour certains profils ?
    Merci

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      La médecine ayurvédique est beaucoup plus complexe que ce que les médias en présentent.
      Il ne faut pas vous fier à l’information générale que vous pouvez trouver à droite à gauche, même dans des livres.
      Ce ne sont que des livres de vulgarisation.
      Les sites c’est encore pire, du bavardage.

      De toute façon vous ne pouvez dire que vous êtes de tel ou tel type, ça c’est de la caricature très superficielle.
      Ce qu’expliquent ceux qui ne connaissent pas le sujet.
      Notre nature n’est jamais unique et il ne faut pas confondre notre nature dominante et nos troubles, qui peuvent être à l’opposé de notre nature justement.

      Je vous ai répondu dans un autre commentaire tout à l’heure.
      Faîtes ce que je vous ai dit, cherchez à comprendre le sens des ennuis que vous avez, ne vous dispersez pas en tous sens, cela ne mène à rien.

      Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

C’est le moment idéal pour votre détox !

 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

"Détoxication du foie"

réservée aux abonnés