Pas de crudités sans ail ni matière grasse

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Les vertus des crudités ne sont plus à démontrer, très riches en nutriments et

en enzymes.

Les enzymes participent à tout notre métabolisme, surtout digestif, et aident à

l’élimination des toxines de notre corps.

Elles sont donc précieuses, et en apporter à notre corps par la nourriture économise

celles que produisent nos organes naturellement.

 

Or la complainte de l’enzyme se résume à : « la chaleur m’a tuée ! ».

Autour de 48 degrés, l’enzyme se sent mal, et on la retrouve donc beaucoup moins

dans la nourriture cuite.

Mais encore faut-il, avant de se jeter sur les crudités, que notre corps soit en

mesure de digérer, absorber et assimiler ces enzymes fournies par les crudités.

 

crudités

 

De la matière grasse avec votre salade

Ne vous privez pas d’huile sur votre salade sous prétexte que vous ne voulez pas

prendre de poids ! Comme je le dis ici, la matière grasse de qualité et en

quantité normale ne fait pas grossir.

Mais que cela ne vous autorise pas à noyer votre salade ! Votre foie vous dirait

très vite ce qu’il en pense…

 

Un grand nombre de nutriments, comme les vitamines A, D, E et K, ou la lutéine

essentielle à la santé de nos yeux, sont solubles dans la matière grasse et

non dans l’eau.

Il vaut donc mieux, et c’est tellement meilleur, arroser votre salade de crudités

avec de l’huile d’olives, ajouter des olives ou encore un avocat.

Dans ce cas n’ajoutez pas d’huile, l’avocat suffit.

L’absorption et donc l’assimilation des nutriments sera favorisée.

 

D’ailleurs les premiers promoteurs de l’alimentation vivante et des jus conseillaient

bien d’agrémenter les jus de carottes avec une cuillerée d’huile d’olives.

 

Quand je dis crudités je ne songe qu’aux légumes, et pas aux fruits.

Mélanger des fruits à une quelconque matière grasse, aussi bonne soit-elle,

compromet la digestion.

Cela affaiblit le feu digestif, ce dont votre corps n’a pas du tout besoin.

Sa capacité à bien digérer, c’est ce qui lui permet de demeurer en bonne santé.

Tout dans le corps, même psychiquement, en dépend.

 

Réchauffez vos crudités avec de l’ail

Il ne suffit pas de mettre des crudités dans le corps pour qu’il bénéficie de leurs

bienfaits. Il faut qu’elles soient transformées, par la chaleur de notre estomac

et de notre rate.

Ce sont eux qui tiennent les rôles les plus importants pour la digestion.

 

C’est-à-dire que notre feu digestif doit être le plus puissant possible.

C’est le pouvoir de la rate et de l’estomac de transformer les aliments, en

vue d’une bonne absorption et d’une bonne assimilation des nutriments ensuite.

 

Les aliments crus ont peut-être plus de nutriments et d’enzymes mais ils ne sont

pas facilement absorbés, parce que froids et humides.

Ils réclament beaucoup plus d’énergie au corps qui doit les porter à sa

température.

 

L’estomac aime la chaleur, sans trop cependant, il se comporte comme un

chaudron qui extrait les nutriments.

La rate, elle, souffre particulièrement du froid et de l’humide.

 

Donc si vous voulez vraiment profiter des nutriments contenus dans vos crudités,

si vous voulez éviter des ballonnements, une digestion lente, une gêne intestinale

et même une fatigue après le repas, alors il vous faut « réchauffer » vos crudités.

Car tout cela ne constitue pas que de la gêne, mais vous affaiblit à la longue.

 

L’ail présente tellement d’autres vertus que l’utiliser pour cet apport de chaleur

est très utile. Mais vous pouvez aussi râper de l’oignon cru, ou du radis noir,

ou ajouter du gingembre en poudre.(plus assèchant que le frais).

 

Il s’agit ainsi de rétablir l’équilibre entre froid et chaud, entre humide et sec.

Nous avons besoin des deux opposés, comme toujours.

Rien n’est bon ni mauvais, c’est le déséquilibre qui pose problème.

Il n’y a pas le bon cru et le mauvais cuit, les deux sont utiles.

(Du cuit évidemment à température douce !).

Et leur équilibre fluctue aussi avec les saisons, comme tout dans la nature

à laquelle nous appartenons.

 

Conseils pour faire face aux excès à venir…!

Le plus utile ne se trouve pas dans un quelconque produit spécial à ajouter mais

plutôt dans quelque chose à ne pas faire.

Epuiser dès maintenant votre système digestif ! Cela paraît logique.

Il aura besoin de tous ses moyens pour résister au déferlement répété de victuailles

et d’alcools…

 

Et surtout, les fêtes de fin d’année arrivent juste avec l’hiver.

Actuellement nous ne sommes en fait déjà plus en automne, mais dans un moment

intermédiaire, une transition entre l’un et l’autre.

 

Et cela concerne notre fameuse rate !

A chaque transition entre deux saisons, l’organe qui est en charge de l’équilibre

énergétique du corps, c’est justement elle.

Et ce depuis le 1er décembre jusqu’au 21.

Cela est vrai aussi pour les habitants de l’hémisphère Sud, qui vivent eux une

transition vers l’été. Donc ils pourront bientôt manger plus de crudités

« rafraîchissantes ».

 

Vous comprenez que prendre soin de votre rate avant l’hiver est essentiel.

Si vous ne voulez pas, par exemple, grossir le nombre des « victimes » de la

gastro-entérite en janvier…

 

Pour être simple, limitez les crudités ! Oui, oui, et votre rate vous remerciera.

Elle vous privera de fatigue, de dépression peut-être, de mauvaise digestion, de

selles pas très conformes, d’infections en tous genres, de mauvais sommeil.

 

Parce que la faiblesse de la rate ne se fait pas sentir immédiatement, elle

s’installe sur le long terme et un beau jour des symptômes apparaissent, qu’on

n’explique pas.

 

Quand les rayons du soleil nous parviennent avec moins d’énergie, de vibrations,

alors il faut en mettre dans notre vie : manger plus chaud, boire plus chaud,

porter des vêtements de couleur jaune, la vibration colorée qui correspond

exactement à celle de la rate.

Mangez des légumes jaunes, carottes, patates douces, courges etc.

Même bien au chaud chez nous, nos organes sont directement influencés par

les énergies de la saison.

Et puis restez le moins possible assis longtemps, cela est une agression pour…

la rate !

 

Pour vous convaincre (?) songez qu’en anglais le mot rate se traduit par

« spleen ».

Avoir le spleen, ce n’est pas mieux que se mettre la rate au court-bouillon, comme

aime à le dire une lectrice de ce blog.

Donc si vous ne tenez pas spécialement à vivre anxiété et dépression, n’oubliez pas

cet organe ces jours-ci.

Il faut bien mériter vos cadeaux de Noël !

 

Be Sociable, Share!

60 réponses à Pas de crudités sans ail ni matière grasse

  • Difficile pour moi de ne pas manger des crudités sans ail et sans huile. Mais, bon, j’ai une fâcheuse tendance à vouloir mettre de l’ail dans tout, alors, je n’ai aucun mérite…

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Eric,

      Je viens de « te » ressusciter d’entre les spams, à l’occasion d’un petit ménage que je vais devoir faire plus souvent maintenant !
      Ton message a encore été pris pour un spam, désolée.

      Moi non plus je ne peux vraiment pas manger « comme une chèvre », sans matière grasse avec les légumes crus.
      Et pour l’ail tu as bien raison.

      A bientôt.
      Marie.

  • GIRONCELLE dit :

    Bonjour,
    Depuis quelques mois, je mange des crudités car j’avais 7 kgs à perdre .J’en ai perdu 4 et maintenant je stagne !!! En lisant votre article je me pose des questions car une amie m’avait dit que les crudités étaient agressifs pour nos intestins
    Pouvez- vous me conseiller ??
    Cordialement

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      Bienvenue sur ce blog.
      Vous ne mangez que des crudités ?
      Ou beaucoup de crudités ?
      C’est un peu différent.

      Si vous lisez cet article et le précédent (Trouver le bon régime alimentaire), vous comprenez que manger cru n’a pas nécessairement que des bienfaits !!
      Et surtout pas tout le temps et pour tout le monde.
      J’ai expliqué comment les crudités affaiblissent le feu digestif. Cela a une conséquence sur la santé, en profondeur et pour longtemps.
      Toute notre santé dépend de ce feu digestif, la santé psychique tout spécialement. Comme cela est écrit dans l’article.
      A notre époque rares sont ceux qui ont un feu digestif fort.

      De plus l’expérience vous montre les limites pour vous. C’est évident et il y a en plus les réactions internes que vous ne connaissez pas…
      De toute manière perdre du poids n’est pas une preuve que manger cru est bon pour vous.
      Quand on absorbe peu pendant longtemps on maigrit. Et c’est ce qui se passe avec le cru, problème d’absorption.
      Au bout d’un moment votre système digestif est fatigué, il se bloque.
      Certains expérimentent alors la constipation, ou bien souffrent de selles liquides. On est loin de la santé.
      Ou la perte de poids ne se produit même pas du tout.

      Pour perdre du poids il faut cesser de faire les erreurs qui expliquent que l’on est en surpoids.
      J’ai écrit un livre justement à cause de ce problème.
      Je n’ai pas écrit un livre qui dit comment perdre rapidement du poids, c’est toute la différence.

      Vous comprenez je pense avec mon article, qu’il faut donner à votre corps ce dont il a besoin en réalité à cette époque de l’année surtout, pas ce que la mode propose.
      Oui, les crudités agressent le tube digestif, raison pour laquelle les promoteurs du cru ont inventé les jus, pour éviter cette agression.
      Ensuite on justifie les jus par une meilleure absorption ! Mais cela ne change rien, le cru demeure cru.
      A cause de ce problème d’absorption les crudivores stricts doivent avaler des quantités considérables de nourriture tout au long de la journée, ce qui fatigue encore plus leur système digestif.
      Il y a donc quelques conséquences en termes métaboliques internes et externes…

      Mangez plus de cuit, suivez les conseils de cet article et d’autres articles.
      Il ne faut pas violenter votre corps. Mais respecter ses besoins.
      N’hésitez pas à revenir poser une question précise.

      Cordialement.
      Marie.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie

    Tout ce que j’aime avocat et ail miam miam et si en plus c’est bon pour la santé alors en avant encore plus d’ail (comme mes seuls compagnons sont mes chats ! pas de danger pour mon haleine) l’avocat j’en raffole mais ne savait pas que c’était aussi bon pour la santé quand j’ai commencé mes jeunes il y a … quelques années le responsable nutritionniste me disait déjà de ne pas abuser des crudités donc je fais 2/3 cuit et 1/2 cru c’est bon dr ?
    sylviane Articles récents…Une lecture intuitive c’est quoi ?My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sylviane,

      Oui, avocat et ail, un vrai régal.
      Longtemps je n’ai mangé l’avocat que seul, et même si je l’aimais je trouvais que c’était vite écoeurant tout ce gras.
      Mais c’est tellement mieux de le mélanger à la salade de crudités. Le résultat est délicieux avec n’importe quels légumes.

      Depuis toujours ceux qui connaissent le fonctionnement énergétique du corps, pas seulement à un niveau chimique qui n’est que l’apparence des choses, savent que les crudités en quantité posent des problèmes.

      Par contre les seules médecines préventives du monde, la chinoise et l’indienne (Ayurveda), si subtiles et millénaires, ont toutes expliqué que les crudités doivent être limitées en quantité, et que leur consommation doit être équilibrée avec la saison.
      Comme tout ce que nous faisons.

      Amitiés.
      Marie.

  • CHRISTIANE dit :

    BONJOUR MARIE;
    Encore de bons conseils, merci pour toutes ces informations très bien expliquées.
    Je mange aussi plus de légumes cuits en douce et ça réchauffe le corps.
    Je fais des potages tous les jours avec carottes, courges, patates douce, lentilles corail (voir si c’est l’idéal???) oignons etc……ail que je mets au dernier moment et avocat ou épinards et je varie à chaque fois…..sel poivre curcuma gingembre pour assaisonner.
    Pourtant je digère mal l’ail !!!! et l’haleine prend le dessus.
    J’ai apprécié le dernier article sur les selles et j’attends le suivant sur la constipation ou les selles dures !!!!!! comme vous avez promis.
    Encore BRAVO pour le tout.
    Bonne continuation.
    A bientôt.
    Chris…..

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Christiane,

      Le corps a besoin d’être réconforté en effet par ces plats chauds et colorés.
      Très bonne idée de mettre l’ail au dernier moment.
      Si vous digérez mal l’ail n’en utilisez que peu à la fois, et augmentez petit à petit, jusqu’à mieux le tolérer.
      Ces réactions, et l’haleine, correspondent certainement à l’état de toxicité de vos intestins.
      L’ail est un révélateur, l’odeur est proportionnelle aux toxines rejetées.
      Essayez avec l’oignon, mais ce devrait être la même chose je pense.
      Sinon un peu de gingembre râpé sera parfait dans les soupes.
      Ou rien d’autre pour un moment, il est inutile de se faire mal par principe !

      Il se pourrait que vous digériez mal les lentilles, car cette constipation si forte démontre un problème intestinal sérieux.
      Problème de flore et de muqueuse.
      Supprimez-les et vous verrez peut-être une différence.
      Les lentilles peuvent être consommées de temps en temps par ceux qui supportent.
      Elles ont, comme beaucoup de choses, d’énormes vertus et d’énormes défauts.

      Je n’ai pas oublié le sujet constipation, mais je voulais avant faire réfléchir sur le problème général de la digestion.
      La constipation est le symptôme d’un problème plus général.
      Il sera abordé la semaine prochaine ou celle qui suit, juste avant Noël !

      Merci Christiane de venir me soutenir et continuez ainsi à vous poser les bonnes questions.
      A bientôt.
      Amicalement.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Au cas où pourrait s’avérer utile, je manger 1/2 tête d’ail crue par semaine au petit déjeuner.

    Et je me débarrasse de l’haleine gênante comme suit, 3 à 4 jours avant de la consommer je détaille les gousses en très petits morceaux que je laisse tremper dans la saumure des olives, en retournant le mélange ail/olive de temps en temps à la température du frigo.

    Et je pense que ces petits morceaux fermentent dans un milieu air/eau et leur fait perdre ce parfum gênant !.. cela ne « pique » plus !

    Une grande assiette de crudités le matin, accompagné de 30 gr d’avoine ( trempé avant brève cuisson ) me permettent de tenir de 6 à 13 heures sans problème et sans protéines !

    Je ne pense pas savoir cuire des légumes au petit déjeuner et je ne veux pas me lancer dans des potages industriels …. je consomme aussi du gingembre et du curcuma, mais macérés dans le kéfir d’eau ou dans la kombucha ( jamais les deux simultanément comme tu m’y a invité )

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Fûté le moyen de supprimer le piquant de l’ail, sauf que c’est ce piquant dû au dégagement de l’alliine qui confère à l’ail l’essentiel de son pouvoir, notamment « réchauffant ».
      Dommage, mais je sais que, passée une certaine latitude, l’ail ne se consomme pas toujours facilement.
      Il faut d’ailleurs le couper 5 ou 10 minutes avant consommation pour que l’allicine devienne alliine au contact de l’air.

      Très bonne habitude que l’assiette de crudités, si elle n’est pas énorme à cette époque !
      Mais il vaut toujours mieux éviter de manger cru et cuit ensemble, question de digestion encore et d’énergie à économiser.
      Plus on en perd plus la vie recule en nous…

      A bientôt.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Faure dit :

    Bonjour
    Merci pour ces infos.
    Une remarque concernant ail et oignon évoqués dans l’article. Selon Hildegard, l’ail doit toujours être mangé cru, et l’oignon toujours cuit.
    À bientôt.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Oui, vous avez raison de le rappeler, l’ail cuit est toxique.
      Lorsque je l’avais écrit dans un article l’an dernier, personne je pense ne m’avait vraiment cru !
      L’oignon cru n’est pas vraiment toxique seulement difficile à digérer pour certains, mais comme ici c’est pour son pouvoir piquant qui aide à digérer qu’on l’utilise, ce ne devrait pas être trop problématique en fait. Seulement peut-être désagréable, mais quand même efficace.
      Et ainsi on le supporte progressivement mieux.
      Cuit le piquant est moins actif.

      Merci pour votre commentaire.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • coline dit :

    BONJOUR MARIE,

    je désire acheter ton livre veux-tu bien m’envoyer ton numéro de compte bancaire car je ne possède pas de carte de crédit merci .
    excellente journée et bravo pour les articles …
    coline

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Coline,

      Merci pour cette visite, et ta fidélité !
      Tu es intéressée par quel livre ?
      Je te réponds par mail.

      A une autre fois j’espère.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Fantine dit :

    Bonjour,

    J’adore lire tes articles, car ils sont complémentaires des autres infos que je glâne par ailleurs. Ainsi, si j’ai grand plaisir à manger cru à la saison chaude, instinctivement j’ai commencé à manger chaud dès les premiers frissons matinaux et toujours instinctivement, j’ai une préférence pour les purées (cuisson vapeur douce) de patates douces avec potimaron et une petite portion de lait de noix de coco pour le gras : délicieux !
    Tu dis qu’il ne faut pas mélanger le cru et le chaud, est-ce au cours du même plat, ou bien du même repas ? Parce que je pensais judicieux de manger d’abord une crudité et de compléter, si j’ai encore faim ou si j’en ressens le besoin, par un plat chaud pour terminer. Qu’en penses-tu ?
    Nous consommons beaucoup d’ail et il m’arrive aussi d’en mettre dans mes jus du matin (fruits et légumes) pour leur donner du peps bien que je préfère le gingembre frais, mais en hiver je consomme moins de jus qu’en été.
    Quant à l’oignon, j’en ai déshydraté pas mal, que je mets dans des bocaux, afin de les avoir à disposition pour les parsemer sur mes salades ou autres plats. Il parait que les oignons rouges sont plus efficaces, pour réchauffer l’organisme, que les blonds ou les blancs. En tous cas, lors de la découpe, ils piquent davantage les yeux ! Que penses-tu de la déshydratation ? Permet-elle de préserver l’aliment ?
    Amicalement
    Fantine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Fantine,

      Excellentes les purées avec lait de coco !

      Je disais cela pour Pierre qui mélange germes crus et avoine cuite au sein du même plat, si j’ai bien compris.
      Sinon, bien sûr, crudités d’abord, et cuit ensuite.

      Je sais que les oignons rouges ont des propriétés antioxydantes supérieures aux autres oignons, mais pour le côté piquant, réchauffant je ne sais pas.
      Pour piquer plus les yeux, ça c’est vrai !!

      Pour ce que j’en sais, la déshydratation conserve les nutriments en gros.
      Ce qui me gêne c’est l’idée qu’ainsi on ne respecte plus les saisons des aliments, qui nous sont fournis par la nature au moment où nous en avons besoin.
      Pour les oignons cela ne change rien, on y a accès toute l’année en frais de toute façon.
      C’est aussi dommage de perdre l’eau organique si précieuse, la seule qui nous convienne en fait parfaitement.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    il est vrai qu’avec la saison froide j’ai tendance naturellement à préférer des soupes bien chaudes que les crudités. Il faut donc écouter son corps.
    En général je prends une salade de crudités à midi et plutôt une soupe le soir. La soupe de potimarron est ma préférée.
    Je ne savais pas que les crudités en quantité fatiguaient la rate. Selon toi quand il fait froid à quel rythme peut-on en manger ?

    Merci pour ces informations de médecine chinoise que je ne connais pas.

    Bonne fin de semaine.
    Nadia
    Nadia Articles récents…Des cadeaux santé pour NoëlMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nadia,

      Comme je l’ai démontré dans l’article, les crudités en cette période exactement (avant l’arrivée de l’hiver) sont à consommer le moins possible.
      La rate a besoin d’être nourrie de chaleur maintenant.
      Mais on ne s’en rend évidemment pas compte.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie ,

    Merci à nouveau pour ces précieuses informations et ces commentaires très intéressant
    Même en cette saison froide ,je ne peux me passer des fruits le matin je ne mange que des fruits rien d’autre ça se passe bien pour moi ,pour le déjeuner les salades m’attirent plus que les légumes crus en cette saison et vous avez raison avec l’ail, l’envie vient naturellement alors qu’en été je préfère l’oignon.
    Vous dites que l’ail cuit est toxique je ne savait pas , pour quelle raison l’est-il ?
    Pouvez vous me diriger sur la page ou vous expliquez pourquoi il est mauvais d’associer cru/cuit lors d’un même repas.
    Merci
    Bonne fin de semaine
    Amitié
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,

      C’est la composition chimique spéciale de l’ail qui la rend toxique cuite.
      Les traités d’herboristerie et de phytothérapie anciens le disent tous, comme celui écrit par Hildegarde de Bingen.
      Elisabeth, une lectrice du blog, nous l’a d’ailleurs rappelé récemment.
      Non il n’est pas mauvais d’associer cru et cuit au même repas, mais dans un même plat.
      Je vais aller vérifier que je ne me suis pas trompée en répondant dans un précédent commentaire.
      Car cela met en jeu des enzymes digestives différentes en même temps.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonsoir Marie,

        Merci pour votre réponse, mais je n’ai pas bien compris lorsque vous disiez qu’il n’est pas mauvais d’associer cru et cuit au même repas ,mais pas dans le même plat , ou est la différence?
        A bientôt
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour nicole,

        Les enzymes digestives se libèrent quand la bouchée de nourriture entre dans la bouche, et à chaque bouchée.
        Ensuite à chaque étape de la digestion d’autres enzymes interviennent selon les organes concernés et selon la nature de l’aliment.
        En ajoutant ensuite un autre plat ce sont d’autres sortes d’enzymes que la digestion mettra en oeuvre.
        Cru et cuit dans la même bouchée entraîne la sécrétion d’enzymes à action opposée.

        Amitiés.
        Marie.

  • Dorian dit :

    Bonsoir Marie,

    Comme toujours, des informations précieuses. Vas-tu faire un article spéciale Noël ? J’ai déjà vu quelques recommandations mais j’aimerais préparer au mieux mon corps à engranger un peu trop. Surtout que je suis dans une phase où j’ai de moins en moins besoin de manger. C’est sacrément étonnant. Je peux sauter des repas sans aucun probleme et j’ai le sentiment de manger uniquement par plaisir. Rares sont les moments où la faim se fait sentir.

    Au plaisir !
    Dorian
    Dorian Articles récents…3 ans après – Bilan et vision Plateforme Bien-êtreMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Dorian,

      Non, je ne ferai pas d’article spécial pour « éviter le pire ».
      Ce que je dis ici du système digestif à soutenir est la seule chose à faire, puisque de toute manière on avalera des tas d’aliments et boissons chargés !
      Maintenant encore faut-il le faire, et pas agir en sens exact inverse.

      Très bon signe cette relation détachée à la nourriture, non addictive.
      Comme de pouvoir sauter des repas.
      Ventre calme, tête calme ! Pas un hasard Dorian…

      Amicalement.
      Marie.

      • Dorian dit :

        Bonjour Marie,
        Je suis contrasté sur ce sujet… Oui, ne pas avoir faim ne signifie pas ne pas avoir envie de manger. Et je suis un sacré gourmand ! Mais jamais gourmand pour des choses que je sais mauvaises pour la santé. C’est un plus !
        ;-)
        Dorian
        Dorian Articles récents…Atteindre le bonheur : Existe-t-il un chemin tout tracé ?My Profile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Dorian,

        Bizarre ce que tu ressens, ou alors je ne comprends pas bien.
        En tous cas tu n’es pas esclave de la nourriture, pas dans l’addiction comme à peu près tout le monde, et ça c’est déjà une marque d’équilibre !
        Pour autant ne te laisse pas dépérir, tu ne me sembles pas avoir tellement de réserves.

        Bonne semaine.
        Marie.

  • wenck dit :

    Bonsoir Marie,

    Bien sûr ou avait-je la tête, c’est une évidence, merci de m’avoir rafraîchi les idées.

    Bonne soirée
    Amitié
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,
      Voilà ce qui arrive quand on se couche tard !
      Bon week-end à vous.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonsoir Marie ,

        C’est bien vrai , il est pas toujours évident de décrocher du stress de la journee ,
        mais je vais essayer de ne pas veiller trop tard.
        Merci
        À bientôt passez une bonne soirée
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,

        Je pensais au manque de sommeil car lorsque cela m’arrive j’ai de la peine à me concentrer.
        J’ai naturellement un sommeil facile et donc je souffre beaucoup d’en manquer.

        Bon dimanche.
        Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Oui , Marie, je consomme les graines germées , l’ail, les olives et les algues avant l’avoine.

    Voire, je saute carrément le petit déjeuner c’est plus facile qu’il n’y parait.

    Et cela ne me dérangerait pas de cuire mes graines germées ( triste de perdre leurs vertus ! )

    Au sujet des algues kombu, je les ai réhydratées, puis tenté une fermentation anaérobie, eau et sauce de soja ( non pasteurisée ) et la fermentation n’a pas démarré !! les algues sont par contre devenues tendres et d’un parfum très agréable.

    Ne sachant probablement pas les conserver ré hydratées par la vertu de leur fermentation, je les conserve dans du vinaigre de thé.

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Merci de venir confirmer.
      Finalement il t’arrive de ne pas prendre de petit-déjeûner ? Bravo.
      Quand je disais, comme d’autres, que cela n’a rien de terrible, bien au contraire !

      Cuire tes graines germées, mais pourquoi ? Dommage.
      Je ne sais pas comment je m’y prendrais pour faire fermenter des algues.
      Il faudrait les avoir fraîches peut-être pour que cela fonctionne.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Yvette dit :

    Bonsoir Marie,

    Et le citron du matin, et les graines germées…faut-il mettre la pédale douce aussi en cette saison pour économiser la rate?
    Les crudités, une portion moyenne mais quotidienne, c’est donc trop pour l’hiver?

    Et les fruits…? Il est si tentant en ce moment d’aller cueillir Kiwis, oranges et clémentines et de les manger tout gorgés de jus…Sans parler des savoureuses pommes.

    Merci de tes précieux conseils.
    Amicalement

    Yvette

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Yvette,

      Non, pas tout l’hiver.
      Il s’agit comme je l’explique dans l’article, de fournir à la rate la chaleur dont elle a besoin jusqu’à l’arrivée de l’hiver, car durant ces trois premières semaines de décembre c’est elle qui régit l’énergie interne du corps.
      A d’autres moments ce sont d’autres organes qui jouent ce rôle.
      Qu’on le veuille ou non, tout notre fonctionnement est lié à la circulation de cette énergie interne.
      Le nier c’est un peu comme si on niait que les fruits ont besoin de l’énergie du soleil pour mûrir.
      Ou que la nuit on ne bronze pas !
      La nature fonctionne comme ça et nous en faisons partie.

      Seulement diminuer les quantités de crudités, pas supprimer totalement.
      Le citron , en quantité normale, pas de problème.
      Les fruits oui, mais pas des tonnes !

      Bonne cueillette !
      Amicalement.
      Marie.

      • Yvette dit :

        et les graines germées, Marie?
        Adéquates ou pas pour maintenant?
        Merci

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Yvette,

        Les graines germées sont des crudités, donc apportent une énergie froide et humide.
        Et ce n’est pas le moment où notre corps peut en profiter.
        Mais tout est affaire de quantité : si tu n’y ajoutes pas de grosses salades vertes ou des verres de jus, ça va.

        Quand je vois des gens avaler de grosses quantités de jus maintenant, ou de crudités, et croire qu’ils vont absorber les nutriments, je ne peux que sourire.
        Ils n’absorbent presque rien à cette époque, puisque l’énergie interne est la seule qui nous fasse absorber les nutriments.
        Et actuellement cette énergie interne ne peut pas activer ce qui est d’énergie froide et humide.
        La rate ne réagit pas bien à ce type d’énergie, en général.
        Et je le répète c’est elle qui gère les échanges énergétiques dans notre corps jusqu’au solstice d’hiver.

        Ainsi les crudidévoreurs, en ce moment, ne font qu’aller contre les besoins instinctifs, naturels de leur corps, ce qui épuise leur métabolisme.

        Les graines germées sont ce que nous pouvons avaler de plus riche en nutriments. Mais encore faut-il que ces nutriments soient absorbés.
        Et cela se ne se fait que grâce à l’énergie interne, comme pour tout.

        Ne pas respecter cette circulation énergétique interne a un prix élevé à plus ou moins long terme.
        On n’a jamais des maladies ou des symptômes par hasard.
        Mais on peut toujours les interpréter comme cela nous arrange, pour ne rien regarder en face.
        Plus tard on se plaindra de diarrhée ou de constipation, d’être déprimé, fatigué, en surpoids ou en sous-poids, insomniaque, on aura des maux de tête etc.
        On trouvera des explications bien sûr. Dommage.

        A bientôt.
        Marie.

  • Ping : Prévention contre le cancer, le meilleur légumeNourriture-Santé

  • Ping : Comment vous faire facilement des cheveux blancsNourriture-Santé

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Pour la première fois, j’ai essayé avec bonheur un potage chaud le matin ( céleri rave ,carotte, oignon sans pomme de terre ) , pas de protéines et 30 gr d’avoine pré trempé, cuisson flash.

    J’ai été surpris de « tenir » 4 heures dont 90 minutes de fitness, musculation & cardio , sans problème et sans avoir un creux !

    Mais j’ai terriblement envie de manger du cru cela me démange !

    @+

    Pierre

    Ps j’ai profite du fitness pour un long massage des organes abdominaux, par Crunch poulie haute combiné à la rotation du buste

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Rien ne « tient mieux au ventre » que ce genre de potage, c’est vrai. Et c’est très bon en plus.
      Avec du sarrasin c’est parfait et rapide. Trempé de la veille.

      Mais bien sûr que tu peux manger du cru !! Quand même !
      Des germes ?
      Il y a actuellement de délicieuses clémentines à la maison. On se régale.

      Bonne semaine.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Marie,

    Me voila rassuré, j’ai deux avocats en file d’attente et aussi des germes de radis noir , ils ont pris leur temps , un peu plus d’une semaine !

    @+

    Pierre

    Ps : j’ai remplacé la pomme par du kéfir de fruit à base de jus de pomme bio , non filtré, c’est vraiment un délice , pétillant comme le cidre, mais bien meilleur ! aucun sucre ajouté !

    • Marie Kelenn dit :

      Oui, les avocats bien sûr sont toujours bienvenus.
      Du jus de pommes (on filtré en effet) en kéfir, que cela doit être bon.
      Plus sucré que le cidre.
      Je n’y avais jamais pensé.
      A faire absolument, merci pour cette idée !

      Marie.

      • Pierre dit :

        Bonsoir Marie,

        Je réduis le taux de sucre en produisant 1,5 litre de kéfir avec 1 litre de jus de pomme, mais si je trouve la même qualité de jus j’essayerai avec 0,75 l

        A la seconde fermentation le sucre disparait progressivement mais cela reste délicieux je ne l’échangerais pas contre un coupe de champagne !

        Pour le détail, première fermentation à la température de la cave : 36 heures
        Seconde fermentation au frigo, je conserve la boisson 1 semaine sans problème car un peu d’alcool s’y forme.

        Mes intestins sont heureux ! sans autre adjuvant pro biotique, j’évite de cumuler !

        @+

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Pierre,

        Comme toi j’adore les boissons pétillantes.
        Attention tout de même, le sucre des pommes se trouve ici en grande quantité : c’est du jus…
        Et de toute manière il ne disparaît pas totalement avec la fermentation par le kéfir.
        Mais j’ai vérifié, c’est vraiment très bon, de temps en temps.
        Il n’y a pas plus agressif pour l’intestin que le sucre.
        Si tu parles de probiotiques du commerce, en effet pas besoin !

        Amitiés.
        Marie.

  • Cécile dit :

    Bonjour Marie,

    Nouvelle inscrite sur ton blog que je regarde très souvent depuis qqs semaines avec grand plaisir.
    J’apprends doucelent mais sûrement à manger « mieux ».
    Une interrogation : que manger la matin ? actuellement je bois un thé avec 2 tranches de pain intégral ou complet+lin (Aie le gluten…!?) avec du fromage de brebis ou chèvre + 1 fruit en fin de matinée…
    Que faire pour faire mieux, je pense que cela ne me convient pas tout à fait..
    Merci Marie pour tes conseils

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,

      Bienvenue sur mon blog !

      Doucement mais sûrement : tu as tout dit.
      Il faut y aller à petits pas, sinon on ne change rien longtemps.

      Le mélange pain-fromage est une très mauvaise combinaison alimentaire.
      Même si c’est très bon au goût !
      Donc indépendamment du gluten, il vaut mieux cesser d’en manger.
      Essaie de supprimer le pain, garde le fromage si tu ne peux t’en passer.
      Et petit à petit vois ce que tu peux faire avec les produits laitiers en général.

      Et n’hésite pas à revenir poser les questions que tu veux.
      Pourquoi penses-tu que ton pain-fromage ne te convient pas ?
      Le fruit en fin de matinée, c’est parfait.

      A bientôt.
      Cordialement.
      Marie.

  • Cécile dit :

    Merci Marie pour ta réponse.
    Dur de supprimer le pain, c’était le seul de la journée!
    Plus facile de supprimer le fromage (autre que vache), pareil c’est le seul de la journée!
    Mais alors que manger pour tenir 4 à 5h? Et ceci dans un temps imparti (env 20 à 30 min max)…? un bol de soupe, un oeuf brouillé, des fruits? je lis plein de choses, mais ne sais pas trop quoi piocher? Et pour moi c’est très important de bien démarrer la journée!
    Je me débrouille un peu mieux les autres repas, je tatonne mais je note bien tous tes conseils et ceux de mon médecin chinois.
    Je suis souvent ballonnée, beaucoup de gaz et des selles (journalières certes) mais odorantes. Une cuillère de charbon activé 1x/semaine me fait un bien fou!

    Voilà qqs petites questions, merci pour ton aide, merci pour ton blog et ta disponibilité!
    Cdt

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,

      Merci ! Me revoilà.

      Lis cet article de l’an dernier et tu verras que peut-être la peur de ne pas tenir sans bon petit-déjeûner n’a pas lieu d’être.
      Beaucoup ne me croyaient pas et ont essayé. Ils sont ravis.

      http://www.nourriture-sante.com/le-petit-dejeuner-ideal/

      Des oeufs ou des fruits ou de la soupe, tout cela est très bien.
      Surtout si cela peut t’éviter le pain.

      Mais il ne faut pas que vivre sans pain soit « douloureux ».
      Essaie, fais ce que tu peux.
      Si tu te violentes trop, en supprimant ce pain trop rapidement, tu n’y arriveras en fait jamais.
      Donc commence peut-être par supprimer le fromage, doucement.
      Et quand tu n’y penseras plus, essaie avec le pain.

      De toute manière si tu es ballonnée avec ces problèmes intestinaux, c’est que le gluten a fait son effet !
      Mais il faut savoir que c’est une drogue, donc que l’addiction existe.
      Cela ne se guérit pas avec la seule volonté, c’est impossible.

      Attends quelque temps, je travaille à un programme de santé pour justement réduire l’inflammation et ses conséquences, douleurs, addictions etc.

      Tu es sur la bonne voie si tu as le bon sens de consulter un médecin chinois ! Bravo !

      Et moi je te remercie pour tes questions précises et très intéressantes pour tous.
      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Je consomme 1 litre de jus de pomme transformé en 1,5 litre de kéfir par mois.

    Je ne consomme que des pré biotiques frais et faits maison !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Alors tu es très raisonnable !
      Je n’y arriverais pas moi-même, j’aime tellement ce genre de boisson.
      C’est pas bien…
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Comme nous sortons de l’hiver … les crudités peuvent faire leur retour ? et en relisant l’article, je redécouvre que tu recommandes l’ail en plus de l’huile sur les crudités.

    De combien de temps peut on séparer la prise d’huile des crudités ? ( je ne prends jamais d’huile avec mes jus de légume et jusqu’à ce message, je n’y ai jamais ajouté d’ail … mais cela peut se faire ! )

    Cela me ferait plaisir d’avoir ton avis sur l’ail fermenté soit simplement en lacto fermentation, soit vinaigre suivi de fermentation par la sauce soja.

    Ces fermentations ayant la vertu de faire disparaitre l’haleine bien connue .

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Les crudités ne devraient jamais être consommées en quantité, quelle que soit la saison…!
      Encore plus en hiver et aussi, comme je le disais début décembre, dans les périodes entre deux saisons.
      Ce qui est le cas actuellement du 1er mars au 21 mars, avant le printemps.
      Notre rate gouverne les échanges énergétiques de notre corps en ce moment.
      Or la rate est vivement agressée par le cru.
      Et une rate qui fonctionne mal, cela a des conséquences sérieuses sur la santé,
      sur toute la digestion.

      J’ai déjà dit ce que je pensais du cru en quantité.
      Ceux qui continuent dans cette voie, penseront à moi dans quelques années.
      Pour certains ce sera, (c’est !), bien avant.

      Donc attends le printemps pour en manger plus.

      Séparer huile, ail et crudités ?
      Mais pour que les nutriments des crudités soient assimilés il faut évidemment qu’ils soient ingérés avec ail et huile.
      Ce n’est pas moi qui l’invente, les traditions anciennes le savaient déjà.
      Et je l’ai démontré.
      Le problème, c’est peut-être la nécessité réelle de consommer des jus !!
      Ou la raison pour laquelle la vérité n’est pas dite.

      Fermenter avec vinaigre et sauce soja, je préfère ne pas dire ce que je pense de cette recette !
      En tous cas le résultat n’apporte pas les bénéfices de la lacto-fermentation.
      Tout cela est une erreur.

      Lacto-fermentation avec l’ail, oui.
      Le mieux est encore de régler ses problèmes de digestion, donc de supprimer les problèmes d’haleine.
      L’ail n’est qu’un révélateur de mauvaise digestion.

      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    J’ai ajouté une gousse d’ail hachée finement à chaque bouteille de jus de légume fermenté, pour l’huile, il suffit de s’en souvenir !

    Lorsque je consomme des crudités en salade, l’huile de colza est toujours un rendez vous, il suffit de ne pas oublier l’ail !

    merci pour le rappel relatif aux crudités , j’y vais d’un pied très léger ! mais j’en ai envie !

    Je ferai fermenter, à la belle saison, mes gousses d’ail en lacto fermentation simple sans sauce soya.

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Oui, n’oublie pas l’ail pour les crudités, si tu supportes.
      Et l’ail fermenté, je n’imagine pas le goût que cela peut avoir.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Oui je supporte ! l’ail lacto fermenté ( sans sauce soja , pure lacto fermentation ) perd complètement son âpreté, et garde un doux parfum , elle reste légèrement croquante et est totalement socialement acceptable.

    La spécialiste de la fermentation ( site ni cru ni cuit ) recommande de la préparer à la belle saison avec l’ail nouveau.

    Dans le jus de légume fermenté, je te dirai fin de semaine !

    @+

    Pierre

  • Elisabeth dit :

    Bonjour Marie
    Lors d’un pique-nique transporté dans un sac à dos, peut-on remplacer l’huile par des olives pour accompagner les crudités (telles que concombre ou carottes, pratiques à emporter (avec un couteau économe si concombre il y a) ?
    Ou/et la graisse d’éventuels œufs durs peut-elle faire l’affaire ? Si oui, faut- il alors manger crudité et œufs en même temps bien que les crudités doivent être en principe mangées avant le reste ?
    Merci pour vos lumières.
    Bon week-end.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Les olives sont toujours bien préférables à l’huile, qui est oxydable, c’est-à-dire qui fabrique des radicaux libres et de l’inflammation.
      N’épluchez pas à l’économe votre concombre, quel dommage !
      Oui, éviter crudités et aliments cuits ensemble, c’est mieux.
      En pique-nique on fait ce qu’on peut…

      Bonne journée.
      Marie.

  • Elisabeth dit :

    Bonsoir Marie. Merci de me faire prendre conscience de l’erreur que je faisais en épluchant les concombres. Je n’épluche pourtant jamais les légumes, mais pour les concombres je le faisais sans doute à cause de souvenirs d’enfance, ayant vu les concombres épluchés (et saupoudrés de gros sel pour les faire dégorger, chose que je ne pratique pas.)
    Mais je ne mange jamais la peau des pommes de terre, cette fois en raison de propos de mon père sur la toxicité de celle-ci.
    Bonne soirée.
    Elisabeth.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Sauf exception il est important de conserver la peau, qui contient généralement un maximum de nutriments.
      Concernant les pommes de terre j’ai en effet déjà rencontré cette idée que leur peau serait toxique.
      Mais je ne sais pas de quel type de toxicité il s’agirait.
      Le plus souvent, en alimentation naturelle, il est au contraire dit que la manger est profitable.
      Personnellement je la mange, s’il n’est pas trop difficile de la nettoyer !

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Ping : De bonnes matières grasses, oui, mais en quelle quantité ? - Nourriture-SantéNourriture-Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur après les excès des vacances






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés