Cuisiner avec la graisse de coco : le choix idéal

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Si vous n’avez jamais cuisiné avec  la graisse de coco, alors imaginez une

matière grasse :

  • qui allège énormément le travail du foie, (essentiel au printemps)
  • qui résiste aux très hautes températures
  • qui donne instantanément de l’énergie
  • qui protège votre système immunitaire, donc améliore votre santé.

 

Une graisse qui peut même vous aider à perdre du poids, tout en nourrissant

votre corps. Et qui en plus sent très bon, et rend les plats délicieux.

 

cuisiner avec la graisse de coco

 

Cuisiner avec la graisse de coco, c’est délicieux

Pendant longtemps je me suis tenue éloignée de ces pots au contenu graisseux

et blanchâtre, que j’imaginais fade et sans intérêt. Ne faîtes pas comme moi !

Allez en acheter un petit pot d’essai dans un magasin d’aliments biologiques.

 

Heureusement qu’une amie m’a invitée à goûter son plat de patates douces

revenues dans la graisse de coco, assaisonnées de sel de Guérande.

C’était le début de ma découverte d’un aliment délicieux et si bénéfique à la

santé.

 

Elle se cuisine comme n’importe quelle matière grasse, chauffée ou non.

A température ambiante elle se solidifie si vous n’habitez pas en Thaïlande…

Quand la température monte, elle se liquéfie.  En Bretagne, cela n’arrive pas

souvent…

 

Certaines personnes l’utilisent en vinaigrette, mais je n’ai jamais essayé moi-même.

 

La noix de coco fournit également un lait très pratique pour la cuisine, et qui

permet, par exemple, de réaliser un savoureux curry…A utiliser comme on le ferait

avec la crème fraîche. Le goût est évidemment différent, mais très agréable.

 

J’insiste sur un point, la graisse de coco non biologique, a été privée de ses

qualités par des traitements de raffinage et de désodorisation.

Elle devient ainsi dangereuse à la santé.

On peut cuisiner avec la graisse de coco même à haute

température

Ce qui n’est, en fait, le cas d’aucune autre matière grasse. Malgré certaines

affirmations, comme au sujet de l’huile d’olive, par exemple.

La graisse de coco est la seule huile qui ne s’oxyde pas.

 

Il nous a été conseillé depuis quelques décennies de cuisiner avec des huiles

végétales. La vérité, c’est que c’est une grave erreur !

 

De nombreux chercheurs, le Docteur Mary Enig et le Docteur Sally Fallon ont été

parmi les premières, ont montré que les huiles végétales fabriquent des

radicaux libres dans notre corps, même non chauffées. Et même l’huile d’olive.

 

Parce qu’elles s’oxydent. Nous savons qu’elles rancissent facilement d’ailleurs.

De plus elles contiennent beaucoup trop d’omégas 6, souvent.

Plus de 50 % pour l’huile de colza ou de carthame.

 

Quand l’équilibre avec les omégas 3 est détruit,  les omégas 6 déclenchent alors

une réaction inflammatoire fortement dommageable pour le corps.

Responsable, entre autres, de notre vieillissement.

 

La graisse de coco vous donne instantanément de l’énergie

Parce qu’elle se digère très facilement.

Cuisiner avec la graisse de coco fait que l’on ne se sent jamais lourd après le

repas.

 

En effet la graisse de coco contient surtout des acides gras (77%) qui

appartiennent à la catégorie des acides gras à chaîne moyenne. C’est

une différence, dans la structure moléculaire de  ces acides gras, avec d’autres

dont la chaîne est courte ou longue.

 

En tous cas, ces acides gras à chaîne moyenne n’ont pas besoin d’être digérés ni

émulsifiés par le foie et par la vésicule biliaire.

 

C’est pour cela qu’après avoir consommé de la graisse de coco, on ressent

immédiatement un afflux d’énergie. Les acides gras sont mis en circulation tout

de suite. La digestion ne fatigue plus.

 

La graisse de coco peut entraîner une perte de poids

Je comprends que l’idée puisse surprendre : on associe rarement perte de poids

et matière grasse. Encore une erreur…!

 

Notre corps a besoin de matière grasse, notamment notre cerveau.

Et s’en priver, c’est se condamner à les remplacer par des aliments riches en

hydrates de carbone. Les régimes dits amaigrissants qui réduisent 

beaucoup les matières grasses ne marchent pas.

 

Si au contraire vous voulez vous libérer de votre surpoids sans avoir faim,

sans vous faire du mal et surtout sans reprendre vos kilos, je vous explique

les 10 erreurs qui vous en empêchent.

 

La graisse de coco, elle, ne fatigue pas le foie. Ce qui limite le stockage des

graisses. Mieux encore, le métabolisme du corps est augmenté avec l’afflux rapide

d’énergie. Ce qui aide ceux qui par exemple ont une thyroïde paresseuse.

 

Avantage énorme, car ces personnes ont beaucoup de difficultés à perdre du poids.

Toutes ces vertus ont été découvertes par différents chercheurs, dont le Dr Bruce

Fife. Et vérifiées dans de nombreuses cliniques en Europe ou aux Etats-Unis.

 

Protégez en même temps votre système immunitaire

Tout le monde connaît les vertus protectrices du lait maternel, contre les infections

par exemple. Cela lui vient de sa composition en un acide gras à chaîne moyenne

spécial, l’acide laurique.

 

Eh bien, cet acide laurique constitue plus de la moitié des acides gras de la

graisse de coco.

Elle en est même la meilleure source après le lait maternel.

 

L’acide laurique détruit les microbes, champignons et autres bactéries peu

désirables. Ainsi la graisse de coco protège votre système immunitaire,et peut

vous aider à régler des problèmes liés aux candida albicans.

 

Mais la graisse de coco est une graisse saturée, non ?

Oui, c’est vrai. Elle contient des acides gras saturés à plus de 80 %.

 

Est-ce grave ? Si l’on écoute ce qui a été dit depuis des années et des années un

peu partout, oui ! Sauf que des recherches récentes dans le monde, en France

aussi, ont montré que toutes les graisses saturées ne sont pas dangereuses,

ni à l’origine de maladies cardiovasculaires.

 

Celles de la graisse de coco semblent au contraire très utiles.

 

La graisse de coco ne contient aucun acide gras trans.

Ils sont fabriqués lorsque l’on chauffe des huiles végétales. On les trouve dans les

graisses hydrogénées, type margarine. Même l’huile d’olive en contient.

 

A cause de leur structure moléculaire modifiée, les acides gars trans sont

responsables de troubles graves.  Evitez-les autant que vous le pouvez.

 

Et si vous voulez un argument de plus pour vous convaincre d’essayer la graisse

de coco : elle est censée faire merveille sur la peau.

Regardez les visages des femmes du Pacifique.

 

Vous voulez aller plus loin pour enfin perdre du poids ?

« Les 10 erreurs qui vous en empêchent »   vous aideront.

 

Crédit photo : ©Marco Mayer-Fotolia.com

 






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Be Sociable, Share!

177 réponses à Cuisiner avec la graisse de coco : le choix idéal

  • Bonjour Marie,
    Je suis fan de l’huile de coco… et du lait et des yaourts de coco (que je réalise avec du lait de cajou). Je la trouve très avantageuse dans les préparations où on cherche à remplacer le beurre puisqu’elle se solidifie en refroidissant et apporte donc un épaississement aux préparations. Et puis son petit goût me met de bonne humeur.
    Bravo d’avoir réhabilité cette merveille et à bientôt !
    Bernadette GILBERT Articles récents…Kombucha ou combucha – ses vertus et sa recetteMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Bernadette,

      Lorsqu’on a goûté à la cuisine avec cette graisse ou huile de coco, on ne peut plus s’en passer. Malheureusement en France ses bénéfices sont encore méconnus.
      Et il s’agit bien de réhabilitation, en effet, après une longue période de discrédit injustifié.
      Son petit goût…très juste. Même étalée comme du beurre sur du bon pain complet, c’est un régal.
      Je ne savais pas que l’on pouvait faire des yaourts de coco chez soi avec du lait de noix de cajou.
      Merci pour cette idée gourmande.
      A une autre fois.

  • Jean-Louis dit :

    Bonsoir Marie,

    Merci à toi et Bernadette ; je viens de découvrir quelques contre vérités au sujet de l’huile d’olive, que j’achète en priorité, en France comme ici en Thaïlande, depuis… toujours ou presque.

    J’avais habitué ma compagne et sa mère – qui cuisine pour nous merveilleusement bien – à l’huile d’olive ; je vais maintenant leur proposer une mutation sur la graisse de coco que vous vantez si bien toutes les deux…

    Et puis je te dirai comment elle se comporte à l’air ambiant d’ici ; juste à titre d’expérience, car nous avons un réfrigérateur :-)

    Bien cordialement à toi et à bientôt,

    Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents…En bref du blog…My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jean-Louis,

      Très heureuse de te lire ici.

      La graisse de coco offre en effet le plus de sécurité quand on veut chauffer de la matière grasse. Mais l’huile d’olive arrive juste derrière tout de même, surtout si on la chauffe peu.
      J’imaginais qu’en Thaïlande la graisse de coco était largement utilisée.
      Elle se liquéfie à 24 degrés. Cela risque d’être délicat pour les tartines, si elle ne séjourne pas au réfrigérateur !
      J’espère que tu pourras en trouver de bonne qualité, ni raffinée, ni désodorisée. De qualité biologique donc.

      Mais surtout vous devriez vous régaler si ta belle-mère adapte les délicieuses recettes thaï.

      A une autre fois.

  • PureNrgy dit :

    Merci Marie pour cet article, on se rejoint :)

    ! pour le consommateur non averti de ne PAS acheter d’huile de coco raffinée ou désodorisée, mais bien une huile vierge biologique. Car l’huile raffinée est riche en acides gras trans.

    Pour l’huile d’olive, je ne savais pas qu’elle contenait des acides gras trans. Je croyais que seule la raffinée en contenait, ou si on la chauffait à + de 180°C.
    Penses-tu qu’une huile d’olive extra vierge en contient aussi? (Dans ma famille, en Italie, elle est d’excellente qualité; incomparable avec ce que l’on trouve en commerce ici à moins d’acheter en boutiques et là tu paies le prix!)

    En tout cas, moi je cuisine avec mon huile de coco et j’adore :)
    Bises, bon début de sem’
    PureNrgy Articles récents…Cake saveur chocolat sans œufs ni beurre ni… chocolat !My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Héloïse,
      De la graisse de coco, oui, mais de qualité biologique avant tout !! Tu as évidemment raison.
      Heureusement que tu es attentive. Grand merci.
      J’avais seulement indiqué dans le premier paragraphe de l’acheter en magasin biologique.
      Et je savais que je devais revenir pour insister. Mais j’ai tout simplement oublié.

      A propos de l’huile d’olive, j’ai lu sous la plume d’un chercheur américain qu’elle contenait en effet
      des acides gras trans en petite quantité.

      Je vais augmenter ma dose quotidienne de graisse de coco, elle améliore la mémoire en plus…
      A une autre fois pour une intervention secourable.

      • PureNrgy dit :

        Coucou Marie,
        Je précisais pour les autres, de ton côté je suis certaine que tu es avisée ;-) et plus que bio, qu’elle soir vierge, car la raffinée (surtout ds le commerce classique en effet, et même en asie) est plus courante

        Alors en petite quantité, ça va :)

        Merci, bonne sem’
        PureNrgy Articles récents…Cake saveur chocolat sans œufs ni beurre ni… chocolat !My Profile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Héloïse,

        Merci pour ta venue ce soir.
        Je ne pense pas qu’une huile bio puisse être raffinée.
        Cela fait partie du cahier des charges d’une mention bio, non ?

        A une autre fois.

  • Anicée dit :

    Bonjour,
    Un petit bémol tout de même, en cuisinant en France métropolitaine, est ce raisonnable de cuisiner tous les jours à l’huile de coco, elle vient de bien loin, non ? La cuisine ayurvédique utilise le ghee (ni plus ni moins que le « beurre clarifié » de nos grand-mères… auvergnates en ce qui me concerne), dont la structure est apparemment très différente du beurre frais et est utilisé depuis des millénaires. Qu’en pensez vous ?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Anicée et bienvenue sur mon site,

      Le souci de manger local explique votre question, ou le souci environnemental, écologique ?
      En tous cas la question est absolument légitime et je me l’étais posée il y a cinq ans quand j’ai découvert cette graisse.

      La première remarque concerne la graisse elle-même.
      Sa composition en acides gras à chaîne moyenne explique ses vertus, qui vont bien au-delà de ce que j’ai abordé ici.
      La recherche en découvre encore de nombreuses.
      Composition que ne possède pas le beurre.

      Oui, le beurre clarifié, appelé ghee dans le monde indien, a lui aussi de nombreuses vertus.
      Il est très bon au goût comme à la santé. Et on peut faire confiance aux médecins ayurvédiques.
      Mais ces mêmes médecins ayurvédiques conseillent tout autant de consommer la graisse de coco.

      Le beurre demeure un produit laitier, avec ce que cela implique. Bien sûr les intérêts de certains lobbies réfuteront toujours ce problème.
      Chacun choisit selon ses préférences et connaissances.

      Par ailleurs, oui, la graisse de coco vient de loin. Très loin, ce qui implique coûts de transport et pollution.
      Je le sais bien. Mais alors nous ne pouvons plus même échanger ici avec nos ordinateurs, dont l’essentiel des éléments sont produits vous savez où…
      Les espaces de stockage des fichiers informatiques chez les hébergeurs, comme les voyages en avion, sont les plus gros consommateurs d’énergie au monde et de loin !!
      Plus de sites internet, plus de déplacements bien trop nombreux et pour le seul plaisir d’aller voir ailleurs ce qui se passe…

      Et les bananes, les citrons, le café, le thé, le cacao…on n’en finit plus.
      Il y a des priorités à redéfinir, c’est certain.

      D’autre part le souci du local, s’il est dogmatique, revient à rejeter le global rapidement.
      Le terroir, est-ce bien épanouissant à la longue ? Cela peut devenir un souci égoïste, une fermeture sur soi.
      Les entreprises européennes qui travaillent la noix de coco dans les pays producteurs sont en réalité une source d’amélioration de la vie des populations. concernées.
      La charte de travail leur permet des salaires plus élevés que ceux accordés par les employeurs locaux souvent, et dans des conditions de protection du travail qu’ils ne connaîtraient pas autrement.
      Cela relève d’une économie solidaire. J’ai beaucoup examiné les cahiers des charges de ces entreprises, notamment les allemandes.

      La planète et ses habitants ont besoin de solidarité à grande échelle, pas étriquée sur soi.
      Et peut-être que les agriculteurs européens feraient bien de produire en agriculture intensive dans de lait…

      Voilà, j’espère avoir justifié à vos yeux mon choix de me régaler avec de la graisse de coco !
      Je serais ravie que vous me répondiez.

      Cordialement.

      Marie.

      • Anicée dit :

        Merci Marie de votre réponse, vous avez mis le doigt sur un vaste débat… qui amène des tas d’interrogations ! C’est vrai que tout n’est pas si simple. J’ai la chance d’être dans une région à tradition d’élevage extensif, avec des vaches qui paissent tranquillement dans des pâtures immenses, et en ce qui me concerne renoncer à un « petit bout de fromage au lait cru » (direct producteur bio, bien sûr) de temps en temps me coûterait énormément, je n’en suis pas encore là. Là où le bât blesse, c’est plutôt en ce moment le projet de ferme de « 1000 vaches » en Normandie, va-t-on laisser faire ça (une autre porte ouverte sur la folie)? J’espère que non, mais qui sait ? Un accord est déjà intervenu pour 500… beaucoup beaucoup trop ! Je vais donc essayer de trouver un beurre de coco « équitable » pour goûter ce délice :-))) Et oui, merci Internet de nous permettre d’échanger comme ça aujourd’hui, belle journée à vous.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Anicée,

        J’apprécie que vous reveniez ici pour continuer la discussion et me remercier !

        J’espère vraiment que vous ne serez pas déçu par la graisse de coco.
        Je ne connais personne qui l’ait été, même pas moi l’ai goûté sans envie la première fois.

        Bien sûr, vous avez raison, de tels élevages, c’est de la folie à tous les niveaux.
        Pour les animaux eux-mêmes. Mais la perspective de gros profits occulte tout le reste.
        Plus tard on se rendra compte, comme pour l’élevage intensif des porcs en Bretagne…Ou des poulets.

        Pour le petit morceau de fromage bio et cru, comment dire, je vous comprends plutôt bien !!
        Je ne me le refuse pas moi non plus.
        Bravo en tous cas de savoir que le fromage doit être mangé cru. Encore un sujet d’article !

        A bientôt pour soulever d’autres idées intéressantes.
        Bonne journée à vous.
        Cordialement.

        Marie.

  • Hance Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Et toujours mille fois merci pour ces enseignements , oui, vous m’avez donné envie d’essayer la graisset et l’huile de coco, j’ai bien noté la nécessité d’acheter un produit naturel, non désodorisé.

    J’ai toujours cuisiné à l’huile d’olive car elle était réputée tenir à la température de cuisson, mais je découvre qu’il y a mieux.

    Je voudrais toutefois avoir votre avis sur le point suivant s’il vous plait !

    Pour réduire mon cholestérol LDL tout en me passant des statines, j’ai suivi à la fois les recommandations anti inflammatoires du dr Weil , et celles du Dr Delabos, en prenant comme compléments : 15 g d’huile d’olive le matin, 15 g d’huile de colza à midi et 15 g d’huile de noix ou de cameline le soir.

    Sans aucun médicament, mon taux de cholestérol LDL est descendu à 0,58 g /litre … mon médecin n’est pas encore revenu de sa surprise !!!!!!!!!!!!!!

    Pensez vous qu’il soit judicieux de remplacer l’huile d’olive par celle de coco ?

    Auriez vous une recette « miracle » pour élever le taux de cholestérol HDL ? ( je suis à 0,45 g/l pour un cholestérol total de 1,15 g/l )

    Je vous remercie une fois encore pour vos articles extrêmement intéressants !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Et vous, encore des questions intéressantes !
      Merci pour votre présence utile.

      Vous cherchez à éviter les statines, c’est une des meilleures choses que vous puissiez faire.
      Le Professeur Philippe Even a publié en février dernier ( à la suite de ce qui est dit et écrit depuis plusieurs années aux Etats-Unis) un livre qui abordait le problème. La Faculté lui est tombée sur le râble, naturellement. Il n’a pourtant rien inventé.
      Et vous, vous prouvez avec vos résultats que le cholestérol n’est pas ce que l’on en a dit durant ces dernières décennies.
      Bravo d’avoir cherché une autre solution auprès d’autres médecins au courant.
      Tant mieux surtout si vous améliorez ainsi votre qualité de vie.
      Les médecins sont surpris ?!!

      Le sujet est si important et demeure si méconnu en France, même si les choses progressent, que je vais lui consacrer un véritable dossier et un article aussi.
      Pour l’instant je peux seulement vous dire :
      que l’huile d’olives perd, si vous la chauffez un peu trop, toutes ses vertus anti-oxydantes pour laquelle vous la consommez…
      Dans ce cas la graisse de coco c’est mieux. Il existe d’autres graisses, mais je dois en parler de manière plus précise.
      que l’huile de colza n’est pas à chauffer, surtout pas. Les acides gras végétaux deviennent des acides gras trans dans le corps.
      que l’avocat est un moyen démontré comme efficace pour relever le HDL, bon cholestérol.
      Si vous avez la chance d’en trouver qui soient mûrs à point, de qualité bio bien sûr, n’hésitez pas !

      Je reviendrai plus amplement sur la question. Je vous préviendrai.
      Evitez surtout tout ce qui est source d’inflammation. Certains de mes articles parlent de l’inflammation.

      Je ne peux que vous remercier d’être venu parler de cette expérience ici.
      Et de vous montrer satisfait de mon « travail » !

      A très bientôt.
      Cordialement.

      Marie.

  • Bonsoir Marie,

    Je n’ai jamais essayé la graisse de coco. Juste le mot «graisse» me déplaît, mais j’ai entendu dire, avant de lire ton article, que c’était un bon lipide et je fais attention aux lipides car mon foie n’aime pas trop les matières grasses que je consomme qu’avec grande modération.

    Je regarde régulièrement le pot de graisse ou d’huile de coco sur les étagères du marché d’aliments naturels et je crois que je vais me laisser tenter. J’ai d’ailleurs acheté de l’eau de coco à quelques reprises.

    Étant la fragilité de mon foie, je fais cuire peu d’aliments avec des lipides. J’opte surtout pour la cuisson à la vapeur, mais je viens de lire dans un autre article de ton blog que ce n’était pas un choix gagnant… Les méthodes changent.

    Amicalement,

    Sco! ;)
    Sco!@couple routine Articles récents…Ne pas vouloir rencontrer et rencontrer la bonne personneMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sco! ,

      Aucun foie n’aime la matière grasse en quantité, le pancréas non plus.
      Et tu as bien raison d’éviter la cuisson des matières grasses.

      Pour ma part, je chauffe rarement la graisse de coco. Je l’ajoute après.
      Sauf quand je ne veux que faire revenir, comme on dit en cuisine, les légumes. Un peu comme dans un wok.
      Et je ne chauffe aucune autre huile ou graisse.

      Tu as aimé l’eau de coco ? Dommage qu’elle soit si coûteuse, j’en consommerais souvent.
      Délicieuse et pleine de vertus elle aussi.
      Si certains sont intéressés, qu’ils me le disent, je publierai l’article déjà écrit à ce sujet, et qui attend !

      Il doit y avoir des différences dans les habitudes de cuisson entre le Québec et la France.
      Ici, depuis très longtemps la vapeur est connue pour ses méfaits.
      Les fameuses casseroles à la vapeur douce existent depuis des années.
      La Doctoresse Catherine Kousmine, suissesse qui a rendu des services immenses à la santé notamment des cancéreux, en parlait dans ses livres il y a 30 ans.
      Rien de nouveau.

      Jette ta cocotte-minute !

      Amitiés.
      Marie.

      • Bonjour Marie,

        J’ai acheté de l’eau de coco à quelques reprises parce que j’ai lu récemment quelques uns de ses bienfaits. Effectivement, elle est très chère et je ne sais pas pourquoi. Je viens d’en prendre quelques gorgées avant de te répondre et je te dirais que ça n’a pas un goût à se jeter par terre. Je ne peux pas comparer avec le beurre (je trouve ce mot plus joli que graisse) de coco parce que je n’en ai jamais acheté. Mais je peux dire que l’eau de coco goûte très peu la noix de coco. C’est une eau au goût sucré.

        Amicalement,

        Sco! ;)
        Sco!@couple routine Articles récents…Ne pas vouloir rencontrer et rencontrer la bonne personneMy Profile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Sco! ,

        Pauvrette, l’eau de coco ne t’a pas étourdie !!
        Tu m’en vois marrie.

        En effet son goût ne rappelle pas celui que l’on peut connaître de la noix de coco dans les biscuits, ou râpée.
        Pas plus d’ailleurs que le lait de coco ou la graisse n’y font penser.
        C’est peut-être ce que tu cherches au contraire.

        Pour ma part je n’aimais pas du tout enfant, ni même après, le goût de la noix de coco dans les biscuits.
        Je me souviens la première fois que j’étais allée en Angleterre, à 14 ans, j’avais été vraiment dégoûtée par ce goût de noix de coco dans certains biscuits.
        Il n’y avait pas que cela pour choquer mon palais en fait…!

        L’odeur de la graisse de coco, surtout celle de chez Rapunzel, est très délicate. Tu te croirais le nez sur une fleur de coco.
        Le lait de coco, lui, n’a pas non plus de goût spécial.
        Mais il prend le goût de tout ce qui l’entoure et cela donne des sauces réussies.

        L’eau de coco a des qualités très rares, à cause des électrolytes qu’elle contient.
        C’est quasiment de la « vie » à l’état pur, mais le goût sucré (naturellement) légèrement peut surprendre.
        Tu me donnes ta part ? Parce que moi j’aime bien !

        Essaie la graisse de coco ou le lait, promis ?!!

        A bientôt Sco!
        Amicalement.

        Marie.

  • Philippe dit :

    Bonjour Marie,

    Merci pour ton article qui m’en apprend beaucoup sur la graisse de coco.
    Je suis intéressé par tes sources sur l’éventuelle innocuité de certaines graisses saturées, et ce qui est sûr, c’est que tu m’as donné envie d’essayer 1 ou 2 recettes avec de la graisse de coco.
    Bien à toi et à bientôt

    Philippe
    Philippe Articles récents…Commentaires sur Caviar d’Aubergines par Philippe SchellMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Philippe,

      Tant mieux si tu essaies la graisse de coco. Elle rend le moindre légume délicieux à manger.

      Pour la question des acides gras saturés, j’imagine que tu acceptes mal l’idée qu’ils n’ont aucune responsabilité dans les problèmes cardiaques entre autres !! Et qu’ils sont même nécessaires à la santé.
      Comme tu me l’as demandé, je viens de faire un recherche fort longue pour te fournir des liens utiles…
      Je connais le sujet depuis de nombreuses années, je ne savais plus où trouver, sauf dans les livres bien sûr.

      Je prévoyais de toute façon plusieurs articles sur le sujet que j’introduis progressivement…!

      L’étude de 1953 à partir de laquelle les acides gras saturés ont été diabolisés jusqu’à nos jours par la très grande majorité des « suiveurs », était faussée au départ et a surtout été victime d’une interprétation erronée. Cela peut sembler énorme.

      Mary Enig chercheuse américaine a en 1999 publié « Oiling of America ». Tu peux le trouver avec GG. (Tu lis l’anglais je crois)
      Ce n’est pas une écervelée, c’est elle qui en 1978 a, la première et la seule, dénoncé les acides gras trans.
      Interdits depuis 2003 dans tous les restaurants de New-York.

      Elle a aussi écrit avec Sally Fallon « Eat fat, lose fat »
      Vas sur la Weston A.Price Foundation, tu liras d’autres textes. http://www.westonaprice.org
      Un lien détaillé : http://archive.lewrockwell.com/miller/miller38.1.html

      Pour finir, vas lire Gabriel Cousens, praticien érudit et raffiné, végétalien militant, qu’on ne peut pas soupçonner de vendre de la viande !
      Ce qui n’est pas mon propos non plus, tu t’en doutes.
      Voici un lien clair : http://www.naturalnews.com/039263_veganism_holistic_health_healthy_fats.html
      (Avec toutes le sources, sauf les précédentes car il refuse de manger de la viande !!)

      Voilà, Philippe.
      J’espère que tu reviendras me dire ce que tu penses de tout cela quand tu auras lu la masse de documentation.

      A bientôt.
      Amicalement.
      Marie.

  • Hance Pierre dit :

    Marie,

    Pour tout vous dire, j’ai trouvé de la graisse de coco auprès de mon magasin bio et je l’essayerai la semaine prochaine, et vous donnerai mes impressions.

    Je consomme souvent l’avocat ( non bio car je ne sais pas trouver de bio ) juste à point le matin, en début de petit déjeuner et +- 30 minutes avant le pain et le fromage.

    La seule huile que j’aie jamais chauffée est l’huile d’olive, et encore rarement, nous grillons et cuisons vapeur ou à l’étouffé

    avec toute ma gratitude

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Merci de revenir pour ces précisions.

      Votre magasin bio ne vend pas d’avocats bio ? Dommage.
      Mais cela n’est trop grave, les avocats ne sont pas, comme les mangues, trop traités en agriculture traditionnelle.

      J’espère que vous avez lu la discussion sur la cuisson vapeur. Si elle est douce, c’est bien mieux.

      Si vous lisez l’anglais, allez découvrir les liens que j’ai envoyés à Philippe dans ma réponse à son commentaire.
      Cela vous sera, je pense, très utile.
      Sinon, n’hésitez pas à me le dire, comme d’autres lecteurs d’ailleurs. Je ferai la traduction. Je rédigerai de toute manière des articles sur le sujet.

      Et si vous les lisez j’aimerais bien savoir ce que vous en pensez !

      A bientôt. Je vous souhaite du plaisir avec la graisse de coco.
      Cordialement.

      Marie.

  • Fantine dit :

    Bonjour Marie,

    J’ai découvert la graisse de noix de coco depuis quelques mois déjà et l’utilise selon le goût que je veux donner à mes plats. En revanche, c’est peut être hors sujet, mais j’ai fait mon propre beurre de coco, en mixant finement de la noix de coco râpée et, c’est très bon sur des craquottes pain de fleurs, certes, mais cela me donne des aigreurs d’estomac. Aurais-tu une idée de ce phénomème ?
    Merci pour tes précieux conseils. :-)

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Fantine,

      Selon le goût que tu veux donner aux plats, une vraie cuisinière !
      Et c’est exactement ce que permet la graisse de coco, les légumes les moins attirants deviennent un régal.
      On peut faire beaucoup d’essais. Et pas qu’avec les légumes.
      Un curry de poulet au lait de coco est une merveille.

      J’ai beaucoup aimé les pains de fleurs, surtout celui au sarrasin.
      Et comme tu dis, avec de la graisse de coco, ce n’est pas mal.
      Mais j’ai cessé depuis qu’une amie m’a fait remarquer, et elle a bien raison, que les grains utilisés pour fabriquer ces craquottes, étaient extrudés.
      Un traitement qui évidemment les transforme et crée des molécules pas tout à fait catholiques…

      De là à penser que ce pourrait expliquer ton problème, je ne sais pas.
      Personnellement je n’avais jamais rien ressenti.
      La graisse est-elle responsable ou le pain des fleurs ? Ou le mélange ?
      Tu ressens la même chose avec du pain « beurré » à la graisse de coco ?

      Fais des essais, par suppression, comme dans les allergies. Tu verras.

      Tu nous diras, si tu trouves !

      Bonne soirée et à une autre fois.
      Cordialement.

      Marie.

      • Anicée dit :

        Bonjour Marie,
        Je reviens vers toi (je vois que le « tu » est de rigueur, alors je me permets, tu peux faire de même :-))) ce matin à la lecture du post de Fantine ; adepte depuis longtemps du pain des fleurs (vrai qu’il est bien agréable, surtout la châtaigne… pour moi), je n’ai cependant pas constaté de problème de digestion, mais qu’en est il exactement de ce phénomène de graines extrudées ? J’ai lu par ailleurs qu’il nécessite une température de 150°, alors il ne doit pas rester grand chose dedans. Peux tu s’il te plaît nous en dire un peu plus sur ce sujet ? D’avance merci !

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Anicée,

        Oui, mes lectrices ont choisi de faire comme mes collègues blogeurs, me tutoyer.
        Et c’est bien agréable ! Merci à toi d’en faire autant.

        J’ai une vraie passion pour les châtaignes, j’en mangerais tous les jours.
        Alors j’ai bien sûr goûté le pain de fleurs aux châtaignes.
        Mais je trouve sa texture mollassonne et le goût…mollasson !

        L’extrudation, d’accord, j’en parlerai parce que c’est sérieux et que l’on se retrouve de plus en plus souvent avec des aliments extrudés.
        Les fameuses céréales des enfants et des grands, en sont souvent pleines.
        C’est vrai, 150 °. On devine ce qui reste comme nutriments.
        C’est aussi ce que subissent les céréales dont on fait des laits végétaux…Enfin il me semble. A vérifier mais le procédé est gardé un peu secret.

        Je dois préparer un article sur le petit-déjeûner : quoi manger si on évite le gluten et le lait ? ( coucou Madeleine)
        Les réponses ne sont pas faciles.
        Donc j’inclurai le problème de l’extrudation dedans.

        Mais en France, le sujet est quasiment inconnu. Sauf auprès des professionnels qui vantent ses qualités.

        Bonne journée, bon appétit et grand merci pour ta participation.
        Cordialement.

        Marie.

  • Piere dit :

    Bonjour Marie,

    Merci pour les adresses web citées en réponse à Philippe, je les ai notées et les lirai de façon détaillée.

    J’ai testé la cuisson de légumes frits à l’huile de coco et trouvé cela délicieux, je consomme désormais l’huile d’olive en complément le matin et en assaisonnement de salade , combinée à l’huile de colza ( ou de cameline )

    J’ai également lu avec intérêt les commentaires relatifs à la cuisson vapeur , nous utilisons les deux, à savoir la tour où la vapeur est générée à la base par une résistance électrique -ou, une corolle que l’on ouvre au dessus d’une casserole où frémit de l’eau … les légumes ainsi cuits sont délicieux !

    Voila, difficile à penser qu’il existe vapeur et vapeur !

    Aurais tu sous la main le rapport omega 6/3 de la graisse de coco?

    La boutique bio qui me l’a vendue m’a également assuré que cette graisse était aussi utilisée en cosmétique ? est ce correct ?

    Avec toute ma gratitude tes articles sont très intéressants et très utiles !

    bravo !

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      C’est vrai, tu as aimé les légumes revenus dans la graisse de coco ?
      Tant mieux, j’espère que d’autres oseront comme toi. Beaucoup doutent je crois.

      Je connais bien ce que tu appelles une corolle, ici on l’appelle souvent une marguerite !
      Je songeais justement que je n’en avais pas parlé. Alors merci de l’avoir fait, parce que c’est excellent aussi comme mode de cuisson.

      Pas de rapport omégas 3-omégas 6 pour la graisse de coco, parce qu’il n’y a pas d’omégas 3 dedans !
      Par contre il y a des omégas 6, en très petite quantité. Les acides gras de la graisse de coco sont essentiellement des saturés et non des polyinsaturés, comme dans les huiles végétales ou dans certaines viandes ou poissons.
      Toutes les études montrent que les omégas 6 de la graisse de coco provoquent nettement moins de tumeurs que les omégas 6 des huiles polyinsaturées.
      Ce qui veut dire qu’ils sont peu inflammatoires. Heureusement.

      Oui, l’huile ou graisse de coco (cela dépend si elle est fondue ou solide) a toujours été utilisée pour ses vertus liées aux soins de la peau, des cheveux, et même pour soigner les plaies car elle est très anti-bactérienne.
      Par les populations de l’Indonésie, du Sud-Est asiatique et de la Polynésie.

      Je parlerai encore de ses vertus, car elles sont vraiment nombreuses, et je n’en ai abordé qu’une partie.
      Certaines concernent des maladies graves.

      Merci pour tes compliments au sujet de mes articles, cela est bien plaisant !!

      A bientôt.
      Très cordialement.

      Marie.

  • Ping : Comment manger pour lutter contre un rhumeNourriture-Santé

  • Ping : vieillissement de la peau et patate douceNourriture-Santé

  • Elisa dit :

    Bonsoir Marie !…Grand Merci pour tous ces très intéressants articles évoqués et tous ces échanges entre blogueurs !…j’ai essayé la graisse de coco bio pour faire dorer des noix de St Jacques et c’était délicieux !…juste 1 question : doit-on la conserver au réfrigérateur et, une fois le pot ouvert, doit-on l’utiliser rapidement ?…Merci de me répondre !…
    à bientôt…

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisa,

      Heureuse de te retrouver ici.
      Cela ne me surprend pas, des noix de St Jacques revenues dans de la graisse de coco, ce doit être bon en effet !

      Cette graisse a vraiment toutes les qualités car en plus elle ne rancit pas.
      Elle peut selon les connaisseurs se garder des années sans s’abimer. Un peu comme le miel. Grâce à ses nutriments très spéciaux.

      Et tu peux essayer de l’utiliser comme crème pour la peau, corps et visage, tu verras…

      Bonne soirée.
      A bientôt j’espère.
      Marie.

  • Elisa dit :

    Bonsoir Marie !
    Merci pour la rapidité de ta réponse et tes bons conseils!…je vais l’essayer comme crème pour le visage et je te donnerai des nouvelles !…
    Bonne nuit et bonne semaine !…
    à bientôt…

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisa,

      Il semblerait que les femmes du Pacifique qui l’utilisent depuis toujours aient une très belle peau…
      Reviens nous dire ce que tu en penses.

      Bonne semaine à toi aussi.
      Marie.

  • Ping : Ne vous trompez pas de mayonnaiseNourriture-Santé

  • Piere dit :

    Bonsoir Marie,

    En complément de la graisse de coco, j’utilise également l’huile de riz ( de son de riz ) qui supporte une température de cuisson élevée, et qui consommée à froid contient un foule de nutriments utiles, en particulier à celui qui doit lutter contre le cholestérol .

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Je connais l’existence de l’huile de riz, mais je ne l’ai jamais consommée.
      Merci pour cette information, je n’imaginais pas qu’elle puisse avoir autant de vertus.
      Un peu les qualités de la graisse de coco, mais avec quel goût ?

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Piere dit :

    Bonsoir Marie,

    L’huile est légère, agréable, du point de vue goût,elle ressemble à l’huile de cameline !

    En gros, sa composition est :
    oméga 3 : 0% – oméga 6 32% – oméga 9 42% – saturé 17%

    Je te communique hors forum un bulletin d’analyse complet , qui intéressera ceux qui luttent contre le cholestérol.

    Au sujet du plaisir du palais, la grande découverte a été le son de riz ( un des premiers au hit parade pour les fibres ) … tu as vraiment l’impression d’ajouter de la moutarde en poudre.

    Le matin au petit déjeuner, je saupoudre les légumes lactos fermentés de ce son de riz… et j’obtiens pratiquement ce que dans mon jeune temps on appelait du pickels…………. un délice, une délicatesse, je pense pouvoir composer une vinaigrette avec ce son !

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Découverte pour moi que ce son de riz dont tu parles.
      Je n’en ai jamais consommé, mais cela fait envie !

      De même pour l’huile de riz, ses qualités semblent surprenantes. (tableau d’analyse)
      Mais elle contient tout de même beaucoup d’omégas 6 et pas du tout d’omégas 3, d’où une tendance marquée à provoquer de l’inflammation…

      Merci Pierre.
      Bonne journée.

      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Oui, l’huile de riz ne contient pas d’oméga3, et pour alourdir le tableau, je consomme également 4 amandes ( naturelles ) par jour et environ 8 grammes de tahin par jour ( j’écris la date d’achat sur le pot )

    Cela étant dit, au déjeuner, je ne consomme que du poisson gras… et je n’assaisonne mes salades que d’huile de cameline ….

    Pour être précis, de temps à autre, je visite le site aliments.monalimentation.org et je calcule le rapport global oméga6/oméga 3 et tant que je suis en dessous de 5 c’est bon.

    Ma prise de sang de janvier donnant un taux de protéine C réactive inférieure au minimum mesurable, elle me confirme qu’il n’y a pas d’état inflammatoire induit par quoi que ce soit ; en particulier par la consommation d’huile !

    Par contre, je suis totalement ignorant des vertus de l’oméga9 !

    Et je ne lâche pas l’huile de coco ! trop bonne !

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Si tu te maintiens dans un ratio inférieur à 5 pour les omégas 3 et omégas 6, c’est correct en effet.
      L’huile de caméline à ce niveau est excellente, il doit y avoir presque deux fois plus d’omégas 6 que d’omégas 3 dedans.
      Les omégas 9 que l’on trouve surtout dans l’huile d’olives, la rendent favorable à la prévention des troubles cardio-vasculaires.

      Cependant n’oublie pas, toute huile végétale est hautement oxydable, dès sa fabrication, sauf…la graisse de coco.
      Moins on en consomme mieux c’est, quelle que soit sa valeur nutritive.
      Qui dit oxydation dit mort des cellules, inflammation, vieillissement et maladies.
      Les légumes et même les fruits contiennent des acides gras, en harmonie avec nos besoins.
      Les huiles sont très concentrées.
      Gare au marketing…

      Tant mieux si tu as découvert le plaisir de la graisse de coco.

      Bonne journée.
      Amitiés.

      Marie.

  • Ping : Evitez les pertes de mémoire en nourrissant mieux votre cerveauNourriture-Santé

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Oui pour la cuisine je suis devenu adepte de la graisse de coco et je ne m’en prive pas, utilisant cette rubrique courrier, j’ai pu mesurer que ma consommation en était de 500 grammes en 4 mois , soit environ 4 Grammes par jour.

    Alors que je consomme minimum 30 gr/jour d’huile, olive et cameline…. Je puis supprimer une partie de l’huile d’olive ( celle prise le matin au petit déjeuner , non chauffée ) par les olives elles mêmes…. Mais la cameline ?

    Je conserve l’huile de cameline au frigo et à la cave, à l’abri de la lumière et dans des bouteilles de verre opaque, jamais, mon huile n’a pris le parfum d’une huile rancie

    Que puis je faire de mieux ? le régime DELABOS anti cholestérol me conduit à ces compléments d’huile justement pour éviter que le foie ne produise du cholestérol léger

    Que puis je faire de mieux ? mon corps a besoin de ces volumes de corps gras !!

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Je trouve que tu ne consommes pas beaucoup de graisse de coco en fait.
      L’huile de cameline a des qualités spéciales reconnues, c’est vrai.
      Donc si on te la conseille, ce n’est pas pour rien.
      Dans des quantités raisonnables, car tout de même le ratio omégas 3 omégas 6 est de 1/10…

      Mais il faut bien accepter les défauts dans tout ce que l’on fait de toute manière !
      On fait au mieux de ce que l’on peut, rien n’est jamais parfait.
      Je pense que tu n’as pas à t’inquiéter, et tes analyses te le prouvent.
      Il faut des corps gras en effet, c’est absolument nécessaire pour nous.
      La mode « allégée » est vraiment aussi stupide que dangereuse, et inefficace en plus !

      Ne te fais pas trop de soucis.
      Amicalement.

      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    J’utilise comme sources d’informations pour le % Oméga 3 et 6
    pour les aliments : aliments.monalimentation.org
    pour les huiles communes : www/leds-ge.ch
    pour la cameline : aroma zone

    Et j’ai des chiffres un peu différents des tiens

    colza : O6/03 :2,45
    cameline : 0,5
    lin : 0,25 ( premier au hit parade ! )

    Ce sont les sources d’informations que j’utilise pour vérifier le rapport global O6/O3 à l’échelle d’une semaine d’alimentation.

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Merci de nous indiquer ces ressources.
      Certaines peuvent être sujettes à caution, étant donné l’enjeu commercial…
      De toutes manières il n’est pas possible je pense de donner des chiffres stricts. Ils varient nécessairement, parce qu’on parle d’aliments naturels.
      Et puis il faudrait connaître les critères et les instruments de mesure. C’est compliqué.

      L’essentiel est de limiter les apports de matières grasses concentrées, comme toutes les huiles.

      Bon dimanche.
      Amicalement.

      Marie.

  • Ping : Vous pouvez régénérer votre corps efficacement au printempsNourriture-Santé

  • Ping : L'avocat aide votre corps à produire naturellement du glutathionNourriture-Santé

  • Ping : Faire confiance à tous les produits bio ?Nourriture-Santé

  • Je suis toujours étonnée de lire que l’huile de coco aide à maigrir et qu’elle est facile à digérer. j’ai grandi dans les îles et je connais donc très bien le coco sous toutes ses formes. L’huile de coco est hyper calorique encore plus qu’une simple crème fraiche! Et lorsque l’on mange un plat avec du lait de coco…la sieste directe lol…Mais je me dis es ce que finalement ce que l’on trouve dans les magasins n’est pas un produits ultra transformé? Je trouve ton article très intéressant mais je reste quand même très sceptique face à tout ce qui se dit sur cette fameuse huile sur la perte de poids principalement. Il est vrai que le coco offre mille et une utilisations et de propriétés. Mais de là à faire perdre du poids…je ne suis pas convaincue. Ceci dit merci pour ton avis sur la question!

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour !

      Tout d’abord il ne s’agit pas de mon avis.
      J’ai plus de respect que cela pour mes lecteurs, je vérifie…

      Tu connais en fait mal la valeur inestimable de la noix de coco…
      Très dommage.
      Le mode alimentaire des gens des îles n’est pas nécessairement correct, en dehors de l’utilisation de la graisse de coco.
      En consommer ne suffit pas ! Il faut une nourriture non industrielle en plus, et pas pleine de sucres raffinés.

      Les calories sont depuis bien longtemps maintenant un critère totalement erroné en ce qui concerne le problème du poids !
      Les bonnes matières grasses ne font pas grossir.
      Il y a calories et calories.
      Cela est tout de même très connu.

      Et pour ne pas être étonnée par ce que j’écris, il suffit de connaître les études innombrables au sujet de la graisse de coco, parues depuis 10 ans et qui disent pourquoi elle ne fait pas grossir et même aide à maigrir.
      Cela tient à sa composition très spéciale en acides gras surtout saturés.
      De plus cela est vérifié par des cas cliniques évidemment.
      Je connais moi-même des personnes qui ont perdu du poids en mangeant de la graisse de coco à la place d’autres matières grasses.

      Avant d’avoir un avis il faut faire comme moi et se fonder exclusivement sur des études scientifiques.
      Je n’ai pas l’habitude de parler en l’air.
      Mon blog n’est pas un blog de bavardage.

      Cordialement.
      Marie.

  • Sabrina dit :

    Bonjour,
    j’aimerais savoir si l’huile de noix de coco et la graisse de noix de coco c’est la même chose.
    Merci. Bonne journée.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sabrina,

      Bienvenue sur mon blog.

      C’est la même chose !
      Personnellement je dis « graisse », parce qu’elle se présente le plus souvent sous forme solide, à cause des températures en France.
      Elle est rarement liquide comme dans les pays chauds.
      Et je trouve que « huile » correspond mieux à un liquide.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Ping : Crêpes cocoNourriture-Santé

  • pinguinalité dit :

    Je suis un fan de l’huile de coco, car elle a beaucoup de vertue

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir et merci de ce passage.
      Vous avez bien raison d’en être fan !
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Et il n’est pas le seul à l’être devenu !

    Pourrais tu stp nous dire un mot au sujet de l’huile de palme ?

    d’avance merci !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Si seulement d’autres l’adoptaient !
      Et c’est si bon.
      Nous nous sommes régalés ce soir avec une purée de potimarron à la graisse de coco.
      Ordinairement je la préparais plutôt avec du lait de coco.
      Mais c’est bien meilleur, plus fin, avec la graisse.

      L’huile de palme est encore, comme la graisse de coco l’a été, victime d’un ostracisme dû à l’ignorance.
      Elle est très bonne à la santé et j’en ferai le sujet d’un article. Promis.
      Il en existe de diverses sortes, j’ai vu ça dans un magasin bio de ma connaissance.
      Elle est de plus très appétissante.
      Gourmand !

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Cédric dit :

        Bonjour Marie,
        je parcours (à nouveau et avec plaisir) certains de vos articles concernant la cuisson accompagnée de matière grasse. C’est votre article sur le curcuma qui m’en a donné l’envie. En effet, il explique que le curcuma devrait toujours être cuit avec un corps gras.
        J’adore la graisse de coco, donc ça ne me pose aucun problème. Par contre, je ne suis pas seul à ma table et tout le monde ne partage pas cette opinion…
        Votre article ici présent montre que peu d’options sont possibles lorsqu’on souhaite cuisiner avec de la matière grasse!
        Avez-vous plus d’informations au sujet de la graisse de palme? Peut-on cuisiner sans crainte avec? Y’at-il des contraintes d’achat ou d’emploi? Avez-vous écrit un billet à ce sujet qui m’aurait échappé?
        Merci d’avance pour vos réponses, merci encore pour la qualité de tous vos articles et bonne journée,
        Cédric

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour,

        Les goûts se fabriquent par les habitudes.
        On peut décider de changer d’habitudes si elles nous sont nuisibles.
        Mais il faut pour cela accepter l’idée que la santé ne se fabrique pas après une certain âge, mais très jeune.
        (Alzheimer : entre 20 et 30 ans le tour est joué selon les études les plus récentes).

        Ensuite on gère les conséquences !
        Et les gens appellent cela vieillir, mais il n’y a aucun rapport.
        Et c’est trop tard. Alors on va chez le médecin.
        Vieillir n’est pas une maladie, je connais des personnes âgées qui ne prennent aucune forme de médicaments et vont très bien.

        Si je n’ai pas consacré d’article à l’huile de palme ce n’est pas parce qu’elle est néfaste à la santé.
        Mais parce que sa production pose un problème environnemental.
        Même s’il existe des productions respectueuses de l’environnement, mais rares.

        Vous pouvez cuisiner avec elle sans crainte en effet.
        Bonne question, merci !
        Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Sous ta plume le qualificatif gourmand prend de belles couleurs !

    Je suis heureux que tu aies cuisiné le potimarron à la graisse de coco ! tu l’as préparé en purée, je l’avais préparé en potage , légumes revenus dans la graisse de coco ! mmmmhhh

    Oui, j’ai envie de préparer de la mo ambe dont je me suis toujours privé en raison de l’huile de palme… maintenant que l’exorcisme approche !!

    bonne soirée

    @+

    Pierre

    Ps : je vais tenter la fermentation des jus au levain de gingembre, je prends mes distances par rapport au thé fermenté ! j’ai déjà testé quelques jus, et jusqu’à présent c’est le jus de carotte ( pulpe incluse ) qui donne le top du top en transit ! .. du point de vue parfum , le cocktail pomme / betterave est un réel délice

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      L’exorcisme après l’ostracisme !
      Pour la mo ambe, tu pourrais éclairer ma lanterne ??
      Il existe même un mélange huile d’olives, de coco et de palme à la couleur fantastique, un rouge orangé, due à l’huile de palme.
      Je ne l’ai pas encore goûtée. Le prix n’est pas tentant, lui.

      Tes jus doivent en effet être délicieux !

      Bon dimanche.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui je n’échangerais pas un jus de légume/fruit fermenté contre une coupe du meilleur champagne … et j’ai finalement trouvé une fermentation à base de gingembre qui ne va pas massacrer mes grains de kéfir ! C’est presque prêt !

    J’ai du ferrailler sur le net pour trouver de vraies recettes de moambe ( autre que celles qui consistent à acheter la moambe en boite ! c’est un peu long, je te les communique par courriel !

    A propos du curcuma, j’ai testé une boisson chicorée finement moulue ( sans café ) + poudre de cacao + curcuma + cumin …. tu n’es pas très loin de certains cafés servis parfumés en Orient !

    Oui, on peut re devenir gourmand de choses saines et simples !

    Et comme je suis bavard ce soir, je te dirai que je vais remplacer ma farine de riz par une farine de pois chiches ( faite maison après début de germination )

    En prévision du printemps, j’ai préparé un kilo de radis noir lacto fermenté et deux kilos de carottes ( mon épouse les a adoptées et commence à me piquer mon pain ! )

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Ta boisson à la chicorée semble alléchante et bien composée !
      Merci de m’avoir dit de quoi il était question avec le mo ambe.
      Le fuir à cause de l’huile de palme était donc une erreur, mais il faut en supprimer les arachides…
      Sais-tu ce que contiennent ces cacahuètes ?
      Aucun oméga 3, seulement des omégas 6 en quantité en plus (1/3 du total de graisses) ! Et d’autres acides gras, dont la moitié du total en mono-insaturés.
      Comme bombe inflammatoire, difficile d’imaginer pire ; surtout avec la cuisson (acides gars trans).
      La recette doit être bonne quand même sans elles, non ?

      La farine de pois chiches a du succès actuellement, mais je n’ai jamais essayé.

      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Il existe des recettes sans arachides, et je dois m’assurer lors de l’achat de la sauce ( noix de palme et huile de palme ) que celle-ci n’en contient pas !

    J’ai été sensible à ton commentaire relatif à la farine de riz, et j’ai trouvé une boutique bio à 30 km de chez moi, où je puis trouver la farine de coco, de pois chiche et de châtaigne !

    Tu trouves sur le net des recettes où on combine le sarrasin le pois chiche et le coco et sans riz , je compte essayer au prochain pain, ainsi que la cuisson vapeur ( en petits pains )

    @+

    Pierre

    Ps pour la boisson au choco, si tu remplaces la cannelle par du cumin ce n’est pas triste non plus !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Parfait si tu as ce magasin si près de chez toi.
      La farine de châtaigne, c’est bon…
      Des petits pains vapeur ?? Au four ?

      Cumin, oui, c’est pas mal !
      Bon appétit.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Je te dirai à la prochaine cuisson ! j’essaye de me limiter à un pain de 800 gr/semaine, mais mon épouse s’y met .. et je vais devoir augmenter .. je pense aux petits pains cuits vapeur ( donc à 95°C )

    Il faut modifier la recette , mettre moins d’eau pour obtenir le pâton que l’on divise en petits pains c’est plus long et plus compliqué quand on travaille au levain ..

    La cuisson s’effectue dans un panier vapeur en garnissant les claies de petits ronds en papier sulfurisé.. temps de cuisson 15 ‘

    Je vais essayer !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Merci, j’ai compris.
      Mais bon, tu tiens vraiment à tes molécules glyquées ?
      Je ne te rappelle pas leur dangerosité précisément, je ne voudrais pas gâcher ton plaisir…!

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Mais Marie, c’est bien pour cela que je veux réussir la cuisson vapeur !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      La température de 95 degrés produit très certainement les mêmes molécules.
      Moins fortement peut-être, mais c’est toujours très cuit.
      On est presque à ébullition.
      J’irai chercher à quelle température les molécules de Maillard commencent de se former.
      Si je peux trouver !

      Marie.

  • Pierre dit :

    Ne me reste plus qu’à manger mon pain cru ! … moi qui croyais que la cuisson vapeur était la meilleure !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Oui, la vapeur douce est meilleure… que la vapeur classique.
      Et pour les légumes.
      Ici pour les protéines et les sucres c’est bien différent.

      Ne te prive pas complètement du pain, mais le moins possible.

      J’ose te dire…bon appétit ?!
      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Il ne le reste que les gaines germées, fraiches ! et un peu d’eau peut être ?

    Vapeur douce pour les légumes, et pour les protéines et le sucres, cru de chez cru !

    Un parfum de paléo ?

    @+

    Pierre ( food addict ;-)

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      J’arrive pour te répondre, ton commentaire était passé entre les mailles du filet.
      Mais non, il y a tant à manger encore !
      Mais tu sais comme je l’avais expliqué dans un ancien article au sujet des protéines végétales, les protéines animales sont très abimées par la cuisson.
      Et plus cette cuisson est forte, plus le mal est grand.
      Le régime paléo à la mode, avec de nombreuses versions d’ailleurs, ne fait que reprendre ces connaissances parfois.
      Ce qui ne veut pas dire que leur vision me convienne !

      Amicalement.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Marie,

    Merci de ta réponse, en matière de cuisson, je vais essayer les petits pains vapeur ce week end, et j’ai remplacé la farine de riz par de la farine de pois chiche, j’ai trouvé de la farine de coco, mais elle ne fermente pas !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Tu me diras s’ils sont bons, parce que les petits pains, cela fait toujours rêver.
      Mais je n’ai jamais utilisé cette farine de pois chiches.
      C’est mieux que les céréales, mais au goût je doute !
      Non la farine de coco ne fermente pas , raison pour laquelle on ne peut la panifier.

      Mon prochain article risque de te surprendre encore…
      Tu as jusqu’à dimanche pour vivre tranquille !!

      Bon week-end.
      Marie.

  • Pierre dit :

    D’accord !

    Cette fois, j’ai préparé mon levain au kéfir de fruit au lieu d’utiliser du thé et le levain court tout seul ! il est à l’avance et a levé à un point tel qu’il a la consistance d’une mousse au chocolat !

    Depuis deux ans, je suis surpris quasiment à chaque lecture … mais tu connais les changements que j’ai apportés à mon alimentation !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Alors si c’est plus facile avec les fruits, que demande le peuple ?
      Oui, tes changements ont été importants.
      L’essentiel c’est que tu les aies vécus naturellement et positivement.
      Et que tu n’aies aucune envie de retour en arrière !
      Quand j’aurai terminé le travail que je fais actuellement, j’utiliserai les documents que tu m’as transmis.
      Peut-être sous forme d’interview par écrit.
      Qui pourrait aider des lecteurs à en faire autant.

      On verra ça.
      Merci.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Non, je n’ai pas d’envie e retour en arrière ! comme quoi, en quelques années les goûts changent .. et peu à peu on devient « moins » prisonnier de ses habitudes.

    Par contre pour mes petits pains, si le levain était plus facile, la levée de la pate a été désastreuse, j’ai quand même continué la cuisson à la vapeur et c’est bon ( mais lourd comme une brique, il faut mâcher plus )

    Mais j’ai trouvé des couques ( autrichienne ? ) qui se cuisent à l’eau et ce sera mon prochain essai !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Mais oui, nous ne sommes que des êtres d’habitudes !
      Ne mange pas ce pain lourd comme une brique, il te colmate les intestins.
      Des couques ? Kesako ?

      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Ce sont des petits pains mous, un peu la consistance d’une brioche
    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,
      D’accord…pas trop l’allure de pains quoi !
      Bon appétit quand même.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui en Français on devrait traduire par sandwiche ?

    Merci , l’appétit reste bon , mon jus de betterave fermenté au gingembre dépasse de loin le champagne !

    Et j’ai testé ce jour les spaghettis de mer simplement ré hydratés dans le vinaigre de thé .. et macéré une semaine … une délicatesse , légèrement croquant , la taille et la forme du haricot vert … le parfum de la marée en plus et moins coriace que le kombu !

    Une légère fermentation est initiée même à la température du frigidaire ( petites bulles )

    Il y a une « morale  » dans tout ce « mic mac » alimentaire c’est que plus on abandonne des aliments qui peut être nous plaisaient, plus on a de chance de tomber sur quelque chose de nouveau qui est encore mieux et qui n’est plus nocif !

    Je pense avoir trouvé plusieurs recettes de « pain » qui se cuisent carrément dans l’eau, je vais les essayer en version sans gluten et je te reviendrai avec le résultat au cas où cela pourrait aider quelqu’un !

    Par rapport aux céréales fermentées et cuites dans leur eau, le pain est une galère ! mais une galère amusante !

    @+

    Pierre

    Ps si je prépare des couque de suisse ( aussi appelées C….. illes de suisse sans gluten, je les sucrerai au xilitol et je te passerai la recette ;-)

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Les spaghettis de mer sont un délice, je sais !

      Tu me donneras ta recette précise de « Champagne » maison ?

      Ce mic-mac n’en est un, que si on considère que la façon commune de s’alimenter est « normale ».
      Sinon, si l’on regarde vraiment de quoi sont faits les repas, comme tu dis, on comprend que les aliments que l’on aimait n’étaient pas de vrais aliments.
      Tout simplement.
      La règle du naturel est élémentaire à suivre et très agréable.

      Merci pour cette leçon de vocabulaire…!
      Et pour les galères, si tu les abandonnes, c’est encore mieux.

      Bonne soirée.
      Marie.
      De vraies délices nous attendent.

  • EYRARD dit :

    Je me suis inscrite à votre blog ..c’est formidable..j’attends avec impatience chaque nouveau mail. J’apprends tellement de choses. J’ai 64 ans, une santé fragile (fribromyalgie, ostéoporose avancée etc..(beaucoup de problèmes car hélas je suis intolérante au gluten et l’on ne m’a détectée cette intolérance il n’y a que 4 ans !!).
    Merci de tout coeur pour toutes vos informations et vos conseils précieux.
    Cordialement.
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      Si mes articles peuvent vous aider à améliorer votre santé, alors je suis ravie !
      Vous avez j’espère fouillé dans la centaine d’articles publiés à ce jour.
      Et n’hésitez pas à me demander de traiter de tel ou tel sujet qui vous concerne.
      Avez-vous vu cet article en lien avec les produits laitiers et l’ostéoporose ?
      http://www.nourriture-sante.com/les-produits-laitiers-sont-ils-vraiment-utiles/

      Merci pour ce message qui me fait très plaisir !
      Cordialement.
      Marie.

  • Ping : Recette anti-inflammatoire rapideNourriture-Santé

  • Elisa dit :

    Bonsoir Marie,

    J’ai lu dans votre blog que la cuisson vapeur n’était finalement pas si bonne !…
    Existe t’il d’autres cocottes à vapeur douce (à part le Vitaliseur de Marion)
    et qui soient moins onéreuses ?…
    Merci encore pour vos excellents conseils et ce super blog qui permet d »apprendre toujours plein de nouveautés !…
    Bonne soirée …
    Bonne soirée

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisa,

      Non, je ne connais pas ce domaine, je me contente de cuire à l’étouffée et je trouve que c’est très bien.
      Beaucoup mieux évidemment que la vapeur classique.
      Pour ce qui est du fameux Vitaliseur…vous avez une réaction de très bon sens !

      Merci ! Et si vous avez envie ou besoin que j’aborde un sujet spécial, dîtes-le moi.
      Bonne soirée à vous.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Elisa, bonsoir Marie,

    J’utilise un cuiseur vapeur de marque Moulinex ( c’est le plus petit, le plus facile et le moins cher, acheté sur amazon.fr )

    Je l’utilise pour cuire le pain ( et aussi l’aider à lever ) ainsi que les légumes et les pommes de terre.

    N’ayant pas de thermomètre j’utilise le toucher , et je puis maintenir disons 10 secondes le doigt sur le dessus des légumes ce qui me donne une température approximative de 90°C

    Vitesse de cuisson , environ 30 minutes ( après début d’ébullition ) pour des carottes coupées en rondelles et consommées  » al dente  »

    90 minutes pour un pain de 750 grammes

    On peut y cuire simultanément les féculents dans l’eau et les légumes dans le panier supérieur.

    Comme Marie, je cuis aussi à l’étouffée .. mais certains légumes me plaisent plus à la vapeur , d’autres à l’étouffée !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Grand merci pour ces informations qu’Elisa trouvera j’espère.
      Je vais m’intéresser moi aussi à ton système.

      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Avec plaisir Marie !

    @+

    Pierre

  • Ping : Pourquoi cuisiner avec la graisse de coco? | re...

  • Jocelyne dit :

    Bonsoir Marie,

    En plus d’être un bon espoir pour les malades atteints d’Alzheimer, l’huile de noix de coco est un produit très intéressant pour la thyroïde.

    J’avais un nodule comme un oeuf sur le lobe gauche. Et une thyroïdite…. Mon médecin m’a alors dit qu’il allait falloir me retirer la thyroïde. Résolue à ne pas l’écouter, j’ai commencé à prendre de l’huile de coco, après recherche sur internet. Et mon « oeuf » a complètement disparu en quelques mois !!

    Bonne soirée.

    Jocelyne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Jocelyne,

      Je suis plus qu’heureuse de ce témoignage de la part de quelqu’un que je « connais ».
      Et que tu aies pu régler ainsi le problème plutôt que de la manière classique !
      Même si j’avais lu son efficacité dans ce domaine également.

      Les recherches au sujet de la graisse de coco ne cessent de surprendre.
      Je me suis mise à l’écriture du livre pour vanter ses mérites.
      Je te demanderai si tu acceptes que j’y publie ton témoignage, en échange du livre naturellement.

      Merci à toi et bon week-end.
      Marie.

    • Pierre dit :

      Bonsoir Jocelyne, bonsoir Marie,

      Merci pour ce témoignage, je voudrais en communiquer copie avec votre permission à une amie qui vit aussi des problèmes thyroidiens.

      Pourrais je connaitre la quantité d’huile prise quotidiennement rapporté au poids coroporel ?

      Merci d’avance

      @+

      Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Pierre,

        Attention à bien savoir de quels problèmes thyroïdiens il s’agit.
        Ils ne sont pas tous de même nature ni n’ont les mêmes causes.

        S’il s’agit d’hypothyroïdie, avant toute chose il faut supprimer totalement et en même
        temps gluten et produits laitiers.
        C’est toujours lié. (recherches de médecine fonctionnelle)
        Nicole qui visite le blog régulièrement a procédé ainsi et réglé ses problèmes.

        La graisse de coco ne répond pas à tous les cas.
        Sans supprimer les causes (attaque auto-immune à cause du gluten) on ne résout rien.

        La quantité de graisse n’a rien à voir avec le poids corporel.
        La dose thérapeutique considérée comme efficace (recherches du Dr Bruce Fife entre autres)
        est de une cuillerée à soupe aux trois repas.
        Ne pas dépasser, car les matières grasses représentent toujours un effort pour le foie.

        Bonne journée.
        Marie.

  • Jocelyne dit :

    Bonsoir Marie,

    Avec plaisir !!

    Je t’ai envoyé un mail pour raconter mon début avec la cure pour le foie, je ne sais pas si tu l’as vu.

    Bonne soirée.

    Jocelyne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Jocelyne,

      Très occupée ces derniers jours, je n’ai pu te répondre plus tôt.
      Je vais bien sûr le faire dès que possible.
      Merci pour ta présence.

      A bientôt.
      Marie.

      • Jocelyne dit :

        Bonjour Marie,

        Je ne disais pas cela pour te presser, parfois j’envoie des e-mails, et la personne me dit plus tard qu’elle ne l’a pas reçu.

        C’était juste pour m’assurer que tu l’avais bien reçu.

        Bonne journée,
        Jocelyne

      • Marie Kelenn dit :

        Oui, je sais bien Jocelyne !
        Et tu as raison, il semble selon les spécialistes que 20 % des mails n’arrivent jamais, ce qui est énorme.
        Je comble mon retard finalement.
        Marie.

  • Jocelyne dit :

    Bonsoir Marie,

    En ce qui concerne le lait et la crème de coco, les miens ont tous les 2 de la gomme de guar, est-ce un problème lors de la cure pour le foie ?

    Merci,

    Jocelyne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Jocelyne,

      L’idéal est l’absence d’ajouts quels qu’ils soient.
      Ces produits sont-ils bio ?
      L’agar-agar ne présente pas de danger cependant, ni une gêne pour nettoyer le foie.

      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Merci Marie !

    @+

    Pierre

  • Jocelyne dit :

    Bonjour,

    Oui, ils sont bio bien sûr, je n’ingère plus rien qui ne soit bio.

    J’ai l’impression que tous les laits et crèmes de toutes marques ont cette gomme de guar.

    J’utilise l’agar-agar, mais pas très souvent. Je l’utilisais en remplacement de la gélatine (beurk) dans les desserts, comme les crèmes. Mais là plus de crèmes, même au lait de coco.

    Merci,

    Jocelyne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jocelyne,

      Bio, oui, mais achetés en supermarché, non ?
      Car en magasin bio je n’ai jamais vu d’agar-agar.
      Je ne pense pas.
      Plus de desserts sucrés, c’est mieux en effet, même si c’est difficile…

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Jocelyne dit :

    Bonjour,

    Oui, c’est exactement ça. J’en prenais 3 cuillères à soupe par jour. (j’en prends toujours d’ailleurs).

    Je souffrais d’hypothyroÏdie et thyroïdite avec un gros nodule. J’ai arrêté le gluten et les produits laitiers effectivement. (même si c’est HORRIBLE avec le fromage, quoique plus maintenant).

    Moi non plus je ne pense pas qu’il faille adapter la « posologie » au poids corporel.

    Bonne journée.
    Jocelyne

  • Jocelyne dit :

    Bonjour Marie et bonjour à toutes et tous,

    Je viens de recevoir une publicité d’un site qui vend des compléments et huiles essentielles chez qui je m’étais déjà fournie en vitamine D3.

    Le produit vanté en question s’appelle « CETOGEN ». Cela m’a interpellée, car sur l’enveloppe on voit la photo d’une noix de coco. Et je sais que l’huile de coco est utilisée dans le régime cétogène, avec succès.

    Là où ça devient « intéressant », c’est qu’ils ont réussi la prouesse de mettre en sachets les TCM de l’huile pour les vendre tenez-vous bien, 35 € les 30 sachets (sans les frais de port), à raison de 3 sachets par jour (30 g), soit pour 10 jours !!! (si je ne me suis pas trompée en calculant, ça fait du 1166 € le kilo !!!!! Pour info, je paye mon huile de coco, extra-vierge et bio, un peu plus de 17 € le KILO….)

    Mais quand on regarde la composition du sachet, hummm c’est édifiant :

    TCM (les fameux triglycérides à chaîne moyenne de la noix de coco évidemment ou MCT)
    du SIROP DE GLUCOSE !!! ben tiens…
    de la caséinate (de lait, allons-y)
    des agents d’enrobage : potassium phosphate, calcium phosphate,
    et de la vitamine B12 (hydroxocobalamine) de synthèse bien sûr…..
    et de rajouter pour faire plus « sain » : sans colorant, sans gluten, sans conservateur, sans OGM, sans arômes….de qui se moque-t-on ????!!!!!

    C’est sûr que ça donne envie, bien plus que de cuisiner avec l’huile de coco, le lait ou la crème…….

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? pourquoi consommer de l’huile de coco, son lait ou sa crème, quand on peut prendre des sachets avec n’importe quoi dedans pour une fortune ?!! non mais ça me révolte des trucs comme ça. Le pire c’est qu’ils vont avoir des clients……

    Bien à vous,
    Jocelyne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jocelyne,

      Je ne peux que te remercier chaleureusement de nous faire connaître cette perle !
      Je ne connaissais pas lorsque j’ai fait ma remarque l’autre jour.
      Et ton analyse est plus que pertinente, malheureusement.
      Tu as tout dit, la mauvaise qualité du produit et son absence de justification.
      Il n’y a en fait que des horreurs dans ce truc, sauf la graisse elle-même !

      Moi ce qui me sidère, c’est la naïveté des gens qui comme tu dis vont acheter, comme ils ont déjà acheté tout ce que ce réseau d’experts de la santé dite naturelle leur propose.
      Comment peut-on gober un discours si manipulatoire, sans voir que la santé est en fait totalement ignorée, comme tu l’as démontré à la perfection.

      « et de rajouter pour faire plus « sain » : sans colorant, sans gluten, sans conservateur, sans OGM, sans arômes…
      De qui se moque-t-on ????!!!!! »
      Bravo ! Très bien vu ! La mode y trouve son compte, la santé pas du tout.

      De toute façon la méthode fonctionne parfaitement, pourquoi s’arrêter ?
      D’ailleurs la nouvelle étape est apparue…

      Merci encore, je termine la journée sur un plaisir, je me sens décidément moins seule quand je te lis.
      J’espère que ton témoignage fera réfléchir d’autres lecteurs.

      A bientôt.
      Marie.

  • Jocelyne dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui, achetés en supermarchés il y a plusieurs semaines. C’est de la gomme de guar, pas de l’agar-agar.

    Maintenant, je vais en chercher au magasin bio, pour plus de sûreté.

    Merci.
    Jocelyne

    • Marie Kelenn dit :

      La gomme de guar, ce n’est pas pareil que l’agar-agar ? Je croyais !
      Merci de me l’apprendre.
      Marie.

      • Jocelyne dit :

        La gomme de guar est tiré d’une légumineuse, une sorte de haricot d’Afrique de l’ouest.

        L’agar-agar est une algue rouge, très utilisée par les japonais qui l’appellent kanten.

        Jocelyne

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Jocelyne,

        Merci, donc rien à voir en effet.
        L’agar-agar je connais bien.

        Si cette gomme de guar est issue d’une légumineuse, alors c’est un produit transformé, et qui modifie l’aliment auquel elle est mélangée.
        Elle n’est pas neutre.
        Donc il vaut mieux éviter les produits à base de coco qui la contiennent.
        Voilà qui est clair, merci !

        Marie.

  • Claire dit :

    Bonjour Marie,

    Je conserve toujours mon huile de coco à température ambiante, mais depuis les fortes chaleurs mon pot est devenu liquide.
    Je viens de le mettre au frigo, mais est’elle encore bonne ?

    Pour moi, je débute seulement avec l’huile de coco et j’ai du mal à m’habituer au gout.
    Pour l’instant, je peux juste dire que les crevettes revenues dans cette huile sont super délicieuses ainsi que les oeufs au plat.

    Merci

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Claire,

      La graisse de coco utilisée comme tu le décris rend les aliments délicieux, c’est vrai.
      Les oeufs au plat, j’ai vérifié en effet.
      Certaines marques proposent une graisse au goût neutre, justement.
      Mais je pense qu’il ne s’agit que d’une habitude. Tu verras !

      Le frigo ne l’abime en rien, mais il n’y a pas nécessité à l’y placer.
      Elle ne peut rancir, ce qui lui confère tout son intérêt face aux huiles végétales insaturées, quelles qu’elles soient.

      Régale-toi sans inquiétude !
      Marie.

  • ducroz dit :

    bonjour,

    je ne trouve pas d’adresse pour acheter de la graisse de coco ; j’ai cherché sur internet en vain

    j’habite en province
    merci de votre réponse

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      La graisse de coco se vend en magasin bio.
      Il y en a maintenant un peu partout en France.
      J’espère que vous en trouverez un !

      Marie.

  • cc dit :

    Bonsoir,

    Suite à cet article j’ai acheté de la graisse de coco bio seulement elle est désodorisée, puis je m en servir quand même ?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      La désodorisation est en général faite à la vapeur d ‘eau, ce qui ne représente pas un traitement très agressif je pense.
      Vous pouvez tout à fait la consommer, d’autant qu’elle est bio donc il y a peu de chance qu’un traitement plus problématique ait été utilisé.

      Marie.

  • Vanessa dit :

    bonjour,
    Je découvre peu à peu les bienfaits de l’huile de coco, et je la recommande vivement, il en plus prouvé qu’elle aurait un influence positive dans la maladie d’alhzeimer.
    Ma question est la suivante : j’ai acheté de l’huile de coco en magasin bio désodorisée ( c’est noté sur le pot que c’est réalise à vapeur douce), est ce ok pour la sante ?
    Ils ne sont pas fans du goût de coco chez moi :-s
    Merci
    Vanessa

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Vanessa,

      Oui la graisse de coco est un produit excellent à la santé, comme il a été écrit en commentaires.
      J’ai également déjà dit quelque part que la désodorisation à la vapeur douce est certainement peu problématique.
      Même s’il est toujours préférable de viser le moins de manipulations possibles.

      Par contre la graisse non désodorisée n’a pas le goût de noix de noix de coco, qu’on trouve par exemple dans les biscuits ou la noix râpée.
      Elle a une odeur fine et délicate, et cuite on obtient un léger goût de noisette.

      Bonne journée.
      Marie.

  • Ping : Cuisiner les izikisNourriture-Santé

  • Ping : Margarine ou pas margarine ?Nourriture-Santé

  • Ping : Manque d'énergie et thyroïdeNourriture-Santé

  • Ping : Limiter le vieillissement de la peauNourriture-Santé

  • Yulia dit :

    Bonjour Marie !

    Je voulais tout d’abord vous remercier pour ce blog ! Chaque article m’étonne, mais c’est de l’étonnement qui est associé à la découverte. Lire vos articles pour moi – c’est un peu comme la chasse au trésors, tout est précieux, précieux pour la santé ce qui est la vie.
    Maintenant c’est le temps de changer.

    Je viens de Russie et c’est vrai que le beurre de Coco n’est pas du tout connu par chez nous. En étant en France actuellement j’ai découvert qu’il est très bon, et je remplace le beurre classique par l’huile de coco (qui est souvent solide) maintenant.
    Je n’osais pas trop cuisiner avec, mais maintenant je vois que c’est tout à fait une bonne idée. Mais j’ai un petit souci, les gens qui m’entourent n’apprécient pas trop le gout et l’odeur fort de la coco. Dès fois, moi non-plus, je n’ai pas envie d’avoir le goût de coco dans tous les plats cuits. J’ai vu que dans les commentaires les gens parlent de l’huile de coco désodorisée. J’en ai vu dans les magasins bio, et tout autant comme les autres je me demande si elle garde les mêmes valeurs que celle qui n’est pas désodorisée.
    Mais je me demande aussi, si on ne peut pas remplacer (de temps en temps) l’huile de coco par l’huile de coprah bio ? normalement est ne sent pas et elle est issue des cocos bio.
    J’ai effectivement vu que l’huile de coprah contient des acides gras mono- et poly- insaturés (à peu près 10 %). Ce qui n’est pas top…
    D’ailleurs, cette question est encore plus importante si on parle de cosmétiques, parce que j’ai du mal avoir ce parfum de coco (pourtant délicieux) sur ma peau et sur mes cheveux. En lisant vos autres articles j’ai cru comprendre qu’à part l’huile de coco, vaut mieux ne rien mettre d’autre sur soi. Et j’en serai ravie, si le parfum était un peu moins fort…
    D’où la question, s’il y a une possibilité de remplacer le gras de coco, ou il n’y y a vraiment pas d’autre huile, peut-être que pas aussi, mais au moins un peu bien pour la cuisine et pour la peau ?

    Je vous remercie en avance!

    Yulia

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Yulia,

      L’usage de la graisse (parce que naturellement solide) de coco n’est pas très répandu encore même ici, vous savez.
      Tant mieux si vous avez découvert que c’est très bon !

      Celle qui est désodorisée conserve ses qualités, oui.
      Mais selon les marques le goût n’est pas toujours très marqué de toute façon.

      L’huile de coprah est bonne également mais peut-être pas simple à trouver.
      Elle contient des acides gras saturés, pas tant que cela quand même.
      Et la nature est ainsi faite ! Pas parfaite !
      La coco aussi en contient d’ailleurs.

      A mon avis vous devriez chercher une autre marque de graisse de coco, parce que je ne trouve pas que celle que j’utilise (Aman Prana ou Kokovita) libère un goût fort du tout.
      Cela vaudrait la peine.
      Sinon, le…beurre ! Le lard ! Enfin quelque chose de saturé.
      Le mieux c’est quand même une autre marque de graisse de coco !

      Merci Yulia pour votre agréable visite et bravo pour la qualité de votre Français.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Yulia dit :

    Re-bonjour Marie,
    Merci beaucoup pour votre réponse. Je commence déjà à m’habituer à l’odeur délicat et au goût sympathique de coco dans mes plats. Je vais tester d’autres marques.
    Même sur la peau je la trouve agréable, et surtout que ça rend la peau très douce.
    Maintenant il y a tous les dérivés de coco à adopter :)
    Merci encore et bonne soirée.
    Yulia

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Yulia,
      Oui le monde de la noix de coco est riche.
      Et on ne parle même pas de ses pouvoirs sur la santé !
      Bonne dégustation.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie, bonjour Yulia ( joli prénom ! )

    Chaque fois que je suis aux fourneaux, je cuisine à la graisse de coco , sauf quand je cuis vapeur.

    Invité à un souper Africain, j’ai aprécié la mohambe, préparée à l’huile de palme et j’ai trouvé cela très très bon ( même un des légumes qui ressemble aux épinards et dont j’ai oublié le nom )

    Pourrais tu aussi stp dire un mot au sujet de cette huile ?

    Et si ce n’est pas abuser , qu’en est il de la cuisson à la graisse d’oie ou de canard !

    d’avance merci !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Je n’ai pas fait d’article au sujet de la graisse de palme.
      Non parce qu’elle serait mauvaise à la santé, mais parce qu’il ne semble pas simple de garantir sa provenance et son exploitation, en termes de respect de la couverture végétale des pays concernés.
      J’avais déjà dit en commentaires je ne sais plus où (voir recherche) que cette huile a une composition similaire à celle de coco en acides saturés.
      Donc aucune oxydation ni transformation en acides gras trans quand elle est chauffée.

      Idem pour la graisse de canard ou d’oie.
      Mais avec la différence énorme que la consommation doit en être limitée, car ce sont des acides saturés ANIMAUX.
      Donc attention à la quantité.

      Bon dimanche.
      Marie.

      • Cédric dit :

        Bonjour Marie,
        après un peu de recherche Google, je me permets de vous faire suivre ce lien corroborant vos propos:
        https://www.youtube.com/watch?v=uXQY8_lvJps
        Il s’agit d’une enquête sur l’origine de graisse de palme de chez Biocoop.
        Il est possible que vous jugiez que cela n’a rien à faire sur votre blog. Dans ce cas, supprimez le sans hésitation.
        A titre personnel, j’ai trouvé cette vidéo très intéressante, car je me fournis principalement dans ces magasins bios.
        Bonne journée,
        Cédric

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour,

        Je n’ai pas écouté cette vidéo en entier, je n’en ai vraiment pas le temps.
        Mais de suite il est évident que l’on n’est pas dans des milieux de la vraie connaissance en matière de santé !
        Bruxelles et ce qui va avec…

        Les grandes surfaces même bio ne sont pas mieux informées sur des sujets que j’ai pu aborder avec leurs responsables.
        On est dans le tout venant de la santé, des idées démontrées comme inexactes depuis pas mal de temps.

        Quel est leur « avis » ici ?
        Elles qui nous inondent de dérivés du soja pour notre bien…
        Leur point de vue est toujours commercial, et souvent totalement intéressé, sans la moindre gêne en plus, sous couvert de bons sentiments.

        Si vous pouvez me répondre, merci.
        Marie.

      • Cédric dit :

        Bonjour Marie,
        le journaliste explique simplement avoir enquêté en Colombie, là où se situe l’approvisionnement certifié bio en graisse de palme des Biocoop. Et ce qu’il a vu n’était pas beau à voir:
        -corruption
        -yacht de luxe des narco-trafiquants
        -expulsion des petits propriétaires terriens historiques au bénéfice d’une grande et riche famille
        -et j’en passe…
        Bref, les produits sont conservés chez Biocoop par la direction (et pas les magasins qui conservent une certaine autonomie), alors que le journaliste les a sensibilisé sur leur mode de production qui est loin de respecter leur charte. D’autres enseignes (anglaises notamment) ont fait le choix de boycotter ces produits. La direction Biocoop n’en a pas tenu compte (euphémisme).

        Le journaliste semble avoir fait du bon travail.

        Bonne journée,
        Cédric

        ps: je n’ai pas réussi à répondre à votre réponse 2 commentaires plus bas. C’est pour cette raison que j’ai écrit à ce niveau des commentaires.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir,

        Merci de toutes ces précisions. Et merci au journaliste.
        Je pensais que la critique porterait sur l’aspect nutrition, mais en fait je découvre que la situation est très grave en effet.

        La réaction de la direction de Biocoop est choquante, pour ne pas dire pire !
        Je ne suis malheureusement pas tellement étonnée par ce manque d’éthique total.
        J’avais déjà fait remarquer la chose avec des arguments précis, sur d’autres sujets.
        Les réponses obtenues m’avaient scandalisée.
        En effet ils revendiquent sans honte leurs choix, je n’avais plus d’illusions déjà.

        Ce qui ne veut pas dire que, par exemple, la qualité des légumes et fruits bio n’est pas réelle chez eux ou en général.

        Merci encore de nous éclairer.
        Bonne soirée.
        Marie.

      • Cédric dit :

        Bonjour Marie,
        c’est vrai que c’est désolant.
        Cependant, je ne jetterai pas le bébé avec l’eau du bain.
        Par exemple, le magasin Biocoop auquel je me fournis ne propose pas cette huile de palme.
        On y retrouve de nombreux produits de qualité et la direction refuse la vente de certains produits. Exemple: elle refuse de vendre des graines de chia car elles viennent de Chine (donc trop loin) et les garanties de commerce équitable ne les satisfont pas. Elle m’a proposé des alternatives (graines de lin), mais là, c’est moi qui ai refusé…
        Bonne journée,
        Cédric

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Cédric,

        Oui, c’est bien pour cette raison que j’ai parlé des fruits et légumes bio.

        Si on vous a dit que les graines de chia venaient de Chine, il y a une petite erreur.
        Cette graine est originaire de l’Amérique centrale et du Sud.
        On en trouve maintenant aussi en Australie.
        De plus vous proposer des graines de lin à la place prouve qu’ils ne connaissent absolument pas les produits en question.

        Je connais la raison liée au « local ».
        L’écologie c’est un peu plus compliqué et profond.
        Nos ordinateurs et les bases de données, et de mails surtout, sont la source de loin la plus nuisible à l’environnement.
        Plus que les transports.

        De plus l’objectif ultime est tout de même, à travers l’environnement, la santé des humains, surtout dans le cadre d’un magasin d’alimentation bio.
        Et là le manque de cohérence et de pertinence quant à cette santé est flagrant.
        Je suppose que fournir des tonnes de dérivés de gluten, de produits laitiers, de soja, sans parler des aliments morts en bocaux, sachets etc. c’est acceptable du moment que ces aliments sont locaux…
        Les bocaux et autres bouteilles d’alcool ne pèsent rien bien sûr.
        Raisonnement à courte vue à mettre en relation peut-être avec le niveau de santé local justement.

        Il m’a été ouvertement dit par le patron d’un de ces magasins, et suite à ma question précise, que ces magasins n’avaient pas été créés pour la santé des clients mais pour écouler la production locale des agriculteurs bio.
        J’ai apprécié, même si j’avais déjà compris.

        A bientôt.
        Marie.

      • Cédric dit :

        Bonjour Marie,
        c’est incroyable, vous prenez toujours le temps de répondre en argumentant et en étayant vos propos, le tout avec une infinie patience! Vos journées ne font-elles que 24 heures? Merci pour votre argumentaire, sa pointe de philosophie et la réflexion qui en découle.
        Vous dites:
        « Il m’a été ouvertement dit par le patron d’un de ces magasins, et suite à ma question précise, que ces magasins n’avaient pas été créés pour la santé des clients mais pour écouler la production locale des agriculteurs bio. »
        A la première lecture, c’est choquant. Mais finalement, tant mieux! Ça ouvre le bio (fruits et légumes) à un plus grand nombre de consommateurs. Pour ce qui est de la cohérence d’un point de vue de la santé des autres produits (gluten, produits laitiers, transformés…), je ne peux qu’abonder en votre sens. Au consommateur de faire ses choix. Encore faut-il qu’ils ne soient pas biaisés…
        Bonne soirée,
        Cédric

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Cédric,

        Merci de cette remarque.
        J’ai horreur des choses faites à moitié.
        Alors oui, je travaille énormément.

        Je considère que c’est la politesse minimale que de répondre vraiment aux personnes qui s’intéressent à ce que j’écris.
        Et surtout si elles ont besoin d’aide ou de soutien.

        Tout le monde ne m’en remercie pas, c’est certain.
        Vous faîtes partie de ceux qui apprécient et vous me faîtes oublier les autres !!

        Pour moi il est hors de question de pouvoir séparer la notion de bio de celle de santé.
        Et dans le cas présent on privilégie le commerce avant tout.
        Il n’y a au contraire aucune éducation à la vraie raison d’être du bio.
        On arrive à comprendre ceux qui tournent le bio en dérision.

        La dérive est généralisée, les gens croient que manger bio suffit pour faire du bien à sa santé !
        C’est grave et dangereux : des chips, oui, mais des bio !
        Bio ou pas bio, chips, chocolateries, gâteaux etc seront toujours très mauvais à la santé.

        J’ai rôdé récemment le long des rayons d’un magasin de cette sorte.
        Impossible, par exemple, de dénombrer toutes les sauces en petits bocaux qui sont inventées !
        Ou toutes les soupes en bocaux « maison ».
        Bourrées d’huile de tournesol bien sûr.
        Excellent et nécessaire à la santé tout ça…
        Si c’est ça le commerce équitable, alors il ne rend service qu’aux commerçants et aux producteurs de produits inutiles.
        Ce genre de produits se vend si bien !

        Merci à vous.
        Marie.

      • Annaelle dit :

        Bonjour Marie,

        Je voudrais rebondir sur ce commentaire, car j’habite dans la région de Toulouse, où la graisse de canard est fréquemment utilisée pour cuisiner. Quel problème cela pose-t-il que ce soit un produit d’origine animale ? J’ai lu à des nombreuses reprises que l’on attribuait à l’utilisation du gras de canard la moindre incidence de problèmes cardio-vasculaires dans la région.

        Comme je ne suis pas végétarienne (quoi que je ne mange plus de bœuf) et que c’est un produit local, j’aurais tendance à le privilégier par rapport à la graisse de coco (du moins pour la cuisine).

        Annaelle

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Annaëlle,

        La graisse de canard ne peut être utilisée que très parcimonieusement.
        Les acides gras animaux détruisent nos bonnes bactéries intestinales.
        Un peu de temps en temps pas plus.
        Même si les graisses animales ne sont pas responsables du cholestérol, c’est connu maintenant, elles le sont sur le long terme.
        En détruisant la bonne flore elle crée de l’inflammation chronique à terme, donc des troubles cardio-vasculaires !ce

        Ecoutez ma conférence gratuite qui vous décrit comment se fabrique l’inflammation chronique, et quels sont ses dangers :

        https://editions-du-goeland.learnybox.com/page-de-replay-webinaire-asi/

        Et ces graisses animales n’ont absolument pas les vertus exceptionnelles de la graisse de coco.
        Voyez mon article à ce sujet.

        Je ne me place pas sur un plan idéologique, la santé c’est plus subtil !
        Toutes les idéologies ont leur revers.

        Les végétaliens et les végétariens hurlent en vous lisant…
        Et manger local, c’est bien oui, mais alors plus de thé, de café, de chocolat, de jus de citron, d’oranges et de pamplemousses…
        Et j’en passe.

        Marie.

      • Annaelle dit :

        Merci de l’info, j’ignorais l’impact de ces graisses animales sur la flore intestinale. J’en tiendrai compte.

  • Pierre dit :

    Merci Marie !
    @+

    Pierre

  • Cécile dit :

    Bonjour Marie,

    Pour info et pour ceux qui doutent encore : l’émission de cuisine du Dimanche matin sur une grande chaîne de radio, était ce Dimanche sur la noix de coco et ses dérivés…
    Tellement heureuse pour une fois d’entendre des choses sensées, entre autre une éloge de l’huile de coco et du lait de coco ! Ils auraient dû t’inviter!! :-)
    A bientôt
    Cécile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,
      Merci pour cette remarque.
      Il est vrai que souvent on invite dans ce genre d’émissions des « spécialistes » reconnus seulement par le milieu journalistique et en tous cas bien peu
      au fait des vraies recherches en santé.
      Donc la graisse de coco progresse, il ne faut pas désespérer.

      A une autre fois.
      Marie.

  • Isabelle dit :

    Bonsoir,
    Je me permets, en lisant vos commentaires, de laisser le mien et d’ajouter que, ma belle-soeur étant camerounaise et ayant séjourné là-bas, j’ai pu apprécier moi aussi cette cuisine. Pierre, peut-être que le légume ressemblant aux épinards est le Ndolé ? Un légume qui doit être bien lavé, qui laisse un goût délicieux, amer. Egalement, je me rappelle du goût délicieux de la banane plantain, cuite plongée dans de l’huile de palme…
    Mais ma découverte depuis plusieurs mois des autres produits issus de la noix de coco (je n’utilisais que la crème pour le faire les « dhal ») est un vrai bonheur renforcé par les conseils de Marie depuis que je connais ce site ! Car depuis, j’utilise le coco le matin en crème, en ce moment pour de délicieux chocolats chauds épicés que mes enfants apprécient aussi et qui n’a même pas besoin d’être sucré, je confectionne des desserts sans cuisson avec un soupçon de fleur de coco… Merci pour tout cela !!

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Isabelle,
      Quelle chance que vos enfants aiment ce mélange de chocolat épicé au lait de coco.
      Tellement plus énergétique que le lait de vache et surtout moins problématique.
      Les plats au lait de coco sont toujours une réussite.
      Merci !
      Marie.

  • Isabelle dit :

    Bonjour Marie,
    Oui, nous avons remplacé le lait de riz et la crème d’amande par la graisse / crème / lait de coco depuis la découverte de votre blog ! Au tout début des commentaires, Bernadette parle de yaourts de coco au lait de cajou… cette recette m’intéresse ! Je ne sais pas si le lait de cajou est bien par contre, il doit être comme les autres laits végétaux…? Dans les magasins bio du coin, on trouve des yaourts de coco sucrées au jus de raisin. Mais ça reste un produit industriel tout de même. Des yaourts de chanvre aussi (produit pas mal en Bretagne depuis quelques années et qui apparaît sous toutes les formes…) mais d’après vos conseils, je consomme plutôt les graines crues et peu.
    Bonne journée,
    Isabelle

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Isabelle,

      La recette de Bernadette se trouve sur son site.
      Un très beau site.
      Vous devriez pouvoir cliquer sur le lien qu’elle a laissé en bas de son commentaire.

      Par contre je n’approuve pas du tout cette recette, pour de nombreuses raisons. Vous verrez.
      Le lait de cajou n’est qu’un produit hautement transformé, maison ou pas maison, avec une concentration énorme en acides gras insaturés et en oxalates.
      Donc très inflammatoire !
      Rien à voir avec la santé, vraiment.

      Il faut apprendre à ne pas remplacer le lait par de mauvais aliments.
      Même problème qu’avec le gluten.

      Oui tous les yaourts du commerce sont pasteurisés sauf exception, que je n’ai d’ailleurs jamais trouvée !
      Et très industriels comme vous dîtes.

      Je constate que vous êtes devenue très capable de démêler vous-même le bon du mauvais !! Bravo.
      Mais on a envie je sais bien de se régaler sans ennuis. Et c’est difficile…

      A une autre fois.
      Marie.

  • Jean luc dit :

    Bonjour,
    Je voulais savoir ce que vous pensez du ghee (graisse animale) qui supporte les hautes températures et qui serait débarrassé des molécules toxiques.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Le ghee est du beurre clarifié qui ne contient plus que de la matière grasse.
      Ni caséine (la protéine du lait) ni lactose (le sucre du lait).
      La caséine et le lactose n’ont rien de toxique en eux-mêmes, mais sont très souvent causes d’allergies ou d’intolérances chez tous ceux qui ont un problème de muqueuse intestinale abimée.
      Car ce sont de grosses molécules qui si elles traversent cette paroi déclenchent de l’inflammation dans le sang donc dans tout le corps.

      Or presque tout le monde à notre époque souffre de ce problème, mal de l’époque.
      Sans le savoir.

      De plus, et surtout, même en l’absence de caséine et lactose on retrouve toujours des hormones animales, car le lait est un produit hormonal.
      A l’âge adulte nous n’avons plus besoin des hormones de notre mère pour grandir !
      Et pire que tout, pas de celles d’une autre espèce animale…

      Marie.

      • Jean luc dit :

        Merci pour votre réponse,
        Le fait que le lait soit « hormonal » répond tout à fait à ma question.
        L’huile d’olive et l’huile do coco raffinées ont effectivement un point de fumée assez élevé. Par contre ce n’est plus le cas quand elles ne le sont pas.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_fum%C3%A9e
        Dans la littérature « naturelle », on nous met en garde contre tous les produits raffinés. Que faut il en penser. Est ce que les corps gras, quelque qu’ils soient ne devraient pas être réservés à une consommation en assaisonnement ?
        Jean Luc

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir,

        Un conseil, jamais mais vraiment jamais d’huiles raffinées non bio.
        Elles ne sont que de l’huile de vidange !
        La chose a été démontrée clairement depuis longtemps.
        Renseignez-vous si vous ne me croyez pas.
        Mais pas sur wikipedia.
        Ce qui se lit sur wikipedia n’est peut-être pas ce qu’on fait de plus fiable…!

        Seule celle que vous nommez « la littérature naturelle » parle avec une vraie connaissance des effets de l’alimentation sur la santé.
        Elle peut d’ailleurs et heureusement être aussi médicale.
        Sinon ce ne sont que des résultats d’études faites par des labos intéressés.

        Vous avez écrit vous-même dans un commentaire que je viens de valider qu’il fallait rester au plus près de la nature.
        Ce qui est une grande vérité.
        Et vous doutez que les aliments raffinés soient mauvais pour l’homme ?

        Les graisses saturées supportent les hautes températures, jusqu’à un certain point bien sûr.
        Voyez mon article sur l’huile d’olive qui ne doit pas être chauffée.
        Et pour notre santé il vaut mieux qu’elles ne soient pas animales.

        Marie.

  • Karine dit :

    Bonjour Marie,
    Après avoir relu votre article et les commentaires, et après lu qu’en médecine ayurvédique les noix et les huiles, même noix de coco, étaient déconseillées pour le dosha Kapha (il faut imiter l’humidité, la lourdeur et les congestions…) je me pose des questions : Puisque la graisse de coco est tonifiante grâce à la bonne énergie qu’elle procure, ne serait-elle pas, au contraire, utile à Kapha, trop « lourd » ?
    D’autre part, comment un dérèglement de la rate qui souffre de trop d’humidité peut-il engendrer sécheresse cutané et constipation (carence en B12) ? Il semblerait que cet organe soit lié à Vata (vent, froid et humidité – saison hivernale). Le vent, je comprends, mais l’humidité ? Comment cela peut-t-il affaiblir la rate et la thyroïde ?
    Si la rate souffre d’humidité, il est préconisé de la soutenir en ne mangeant pas trop d’aliments humides (comme pour Kapha alors ?). Mais si on mange trop « sec », ne risque-t-on pas de s’assécher encore plus ?
    Comment des huiles (bonnes pour Vata mais pas pour Kapha) peuvent-elles réduire la sécheresse et nourrir le système nerveux ?
    J’avoue que je suis un peu perdue (mon côté Vata-Pitta trop pointilleux cherche à en savoir plus et à bien faire…) et même si je sais que rien ne vaut une consultation chez un thérapeute qui examine la personne précisément et ajuste ses recommandations selon pleins de facteurs, votre avis sur la relation noix de coco-doshas m’intéresse beaucoup !
    4 personnes à la maison, 3 doshas différents, mais je cuisine à la graisse de coco (qui est d’ailleurs également l’unique produit de beauté que j’utilise pour mon visage, mes dents et mon corps) avec un peu de ghee de temps en temps en cuisine.
    Je ne sais pas si mes interrogations sont assez claires, Marie, mais je sais que vos explications seront utiles… et claires, elles :-)
    Avec mes remerciements, bon dimanche,
    Karine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Karine,

      J’avoue que je vais avoir beaucoup de difficultés à vous répondre !
      Je crains que vous ne tiriez des conclusions pas tout à fait exactes à partir de ce que j’ai écrit.

      La graisse de coco ne se distingue pas par ses vertus tonifiantes comme vous le dîtes.

      D’autre part nous avons en nous, tous, la présence des trois doshas.
      Heureusement sinon nous ne pourrions être en vie.
      Mais à des niveaux différents selon les personnes.
      Il y a au moins un dosha dominant, et un ou deux autres qui le sont moins.

      De plus on peut très bien ne pas être dominé par le dosha kapha et souffrir de troubles de type kapha.
      La bronchite, la cellulite etc sont des troubles kapha qui peuvent exister chez des personnes non dominées par kapha.
      C’est-à-dire des personnes peu « enveloppées » !

      La bonne assimilation des corps gras dépend surtout de la qualité de la muqueuse intestinale et de la composition de la flore.
      Comme pour tous les nutriments d’ailleurs.
      La carence en vitamine B12 par exemple est directement liée à ce problème.
      Cela n’a rien à voir avec le dosha dominant.
      Mais avec les erreurs alimentaires et d’hygiène de vie, qui ont ensuite déséquilibré ce dosha chez n’importe qui.

      La rate gère les liquides. Si on lui donne trop de travail en avalant trop de liquides elle sera fatiguée.

      Les règles alimentaires concernant la santé intestinale sont les mêmes pour tous.
      J’ai récemment suivi la conférence d’un grand penseur indien, endocrinologue réputé mondialement et praticien Ayurvéda.
      Ses recommandations alimentaires intègrent les découvertes les plus récentes au sujet de notre intestin.
      Rien de spécifique.

      Méfiez-vous des ouvrages de médecine ayurvédique de vulgarisation.
      J’en ai déjà parlé, l’Ayurvéda ne se vulgarise qu’au prix de grosses confusions.
      Nous ne pouvons rien retirer d’utile et de non erroné de ces ouvrages.
      Trouver un praticien digne de ce nom est très difficile.

      Je ne peux répondre plus à vos questions.
      Le temps me manque.
      Relisez ce que j’ai écrit et peut-être verrez-vous plus clair.

      Bonne journée.
      Marie.

  • Jean luc dit :

    Bonjour,
    Merci de prendre autant de temps pour répondre à tout ces commentaires.

    Je voudrais revenir sur mon commentaire du 21/2 car je me suis mal exprimé.
    Toutes les huiles non raffinées ne supportent pas bien la chaleur. Or, comme les seules huiles supportant la chaleur sont raffinées, qu’elles sont dénaturées et chargées de substances indésirables. Il ne faudrait utiliser les huiles (vierges et bio) qu’en assaisonnement.
    Cordialement
    Jean Luc

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jean-Luc,

      Merci de cette mise au point.
      Il est tout à fait normal que je réponde aussi bien que possible aux questions que mes articles suscitent.
      Quand je le peux !

      Cordialement.
      Marie.

  • Cédric dit :

    Bonsoir Marie,
    je me permets de vous demander 3 précisions, si vous acceptez d’y répondre:
    -la noix de coco est-elle aussi vertueuse que la graisse qu’on en tire? A savoir, consommer le fruit entier (sans la coquille évidemment…)?
    -ou faut-il, au même titre que les autres noix (de Grenoble, amandes, noix du Brésil,…), se méfier de la petite peau protectrice en raison de lectines?
    -ce fruit doit-il, lui aussi, être consommé en dehors des repas? Ou bien fait-il exception?
    Désolé de vous assaillir une nouvelle fois de questions…
    Je vous souhaite une excellente soirée, parfumée de coco!
    Cédric

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cédric,

      Accepter ?
      Oui bien sûr.
      Mais bien répondre, je ne sais pas !

      La noix de coco malgré son nom est plutôt un fruit, mais aussi une noix donc et même une graine.
      Pas simple la botanique.

      Qu’appelez-vous noix de coco ? Parce que la graisse est une partie de la noix de coco.
      Cette chair grasse se développe avec la maturité de la noix qui perd de son contenu en eau.

      Si la noix est jeune elle est verte et lisse, pas « poilue ».
      Et contient beaucoup d’eau précieuse.
      Plus tard, un an en gros, elle devient marron et utilisable pour sa chair dont on extrait de la graisse.

      Pas du tout un fruit comme les autres, donc pas de problème de compatibilité.
      Comme les olives par exemple, qu’on ne mange pas seules.
      Mais l’eau ne me semble pas bonne à être mélangée avec autre chose.
      Je me trompe peut-être.

      Les lectines en effet, mais je ne pense pas que cette peau soit attirante, non ?

      Je ne me sens même pas assaillie de questions !!
      Bonne soirée à vous.
      Marie.

  • Ping : De bonnes matières grasses, oui, mais en quelle quantité ? - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Ping : Matières grasses nécessaires et meilleures sources - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Alain L dit :

    Bonsoir,

    Quel délicieux site ! Je l’ai découvert hier et je pense qu’une longue et irrésistible addiction s’installe, mes heures sont dévorées. je ne mange plus, ne dors plus, jamais encore d’indigestion…!

    Un de mes aliments préféré est la châtaigne, de tout temps… au fait nous dégustons là un fruit, une graine ? Comme pour les noix, c’est mon rituel automnal que d’aller les ramasser en nature, des années que j’entends que leur valeur serait à la hauteur de la saveur exquise que je leur trouve… cela me comblait. Très déçu d’apprendre que la noix n’est pas ce super aliment (tout comme l’amande en vous lisant, et la noisette je ne sais pas encore) alors que tous les jours je m’en faisais une fête jusqu’à l’été, avec le pain complet de céréales anciennes du Moulin de Cucugnan, non élastiques… Soit, je défend plus que tout le bon sens, alors, comme dit le joyeux et familial Henri, et c’est ce que j’ai lu ici aussi, on n’est pas des veaux, donc plus de lait cru de montagne du cousin fermier, bouilli et surveillé comme… autrefois, pour former la crème épaisse, et exploser les facteurs de croissance (265 Kg en un an comme il dit Henri, et toujours aussi… bête). Mais trop de calcium(animal mal assimilé), pareil pour le lactose… bref je veux pas un cerveau de petit veau! Et je ne veux pas être non plus un grand arbre, ni noyer ni châtaigner, ceci explique peut-être cela… soyons empreints de raison, peut-on faire de la poésie avec la nutrition ? C’est vibrant un champs de petit épeautre de Provence non ? Plus en tout cas qu’une culture unique et sans limite de froment nanifié uniformisé maléable aux machines, façon chewing-gum quoi… Ah l’Amérique! seuls les bons westerns me font encore rêver. Une carotte fait moins voyager, le vieux panais peut-être davantage. Bref l’authentique peut parfois en prendre un sacré coup… j’hésite encore avec le Mont d’Or encerclé et parfumé d’épicéa par exemple, le Roquefort sur tartine sarrasin et miel… et y en aurait un voyage encore ! Bon je dois aller me soigner ?
    Et donc mon Ardéchoise adorée alors ? Même sort que pour sa cousine Grenobloise?

    Bravo et Merci énormément pour votre pertinence, travail, rigueur, mais aussi générosité, gentillesse, bienfaisance. Chapeau. Une découverte et des surprises inespérées pour ma pomme (graisse coco, courges pour mes yeux, avocat pour mon corps défendant, les petits choux belges, les graines à leur place, etc… et + à venir ).

    Alain

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Voici Super Châtaigne, lecteur masqué ?!!
      Si vous devinez mon allusion…

      La châtaigne, j’en mangerais à chaque repas, et sous toutes ses formes.
      Alors je vous comprends. Un fruit farineux non ?
      Mais si vous n’en consommez pas de trop grandes quantités et surtout si vous ne l’accompagnez pas de sucre et crème Chantilly, ça va !

      Pas de lectines dans la châtaigne comme dans les graines, ni d’oxalates. Mais du sucre, bien sûr.

      Je vois que vous savez lire et tirer profit de ce que vous lisez, merci à vous.
      Mais j’espère que depuis ce message vous avez retrouvé votre rythme de vie ordinaire…

      Comme j’ai aussi beaucoup péché avec les fromages en tous genres, je vous absous.
      Ce cher Henri a mis du temps pour dire qu’en effet nous ne sommes pas des veaux.
      Il faudrait ajouter que nous ne sommes pas plus des cabris !
      La caséine, plus dangereuse que le lactose, et les hormones nous créent de nombreux problèmes.

      Mais voilà vous êtes un gourmet, alors il faudra un peu de temps.
      Vous verrez certainement des changements agréables, auxquels vous ne songiez pas, se produire.
      Cela vaut la peine.
      Et si vous manquez de conviction, allez écouter ma conférence ASI, vous comprendrez que nos petits plaisirs se paient un jour ou l’autre.

      Votre message était une tentative de me faire craquer ?
      Fromages, châtaignes, pain de montagne, Mont d’Or, c’est cruel !

      Merci quand même d’avoir pris la peine d’écrire votre satisfaction, j’apprécie.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Nina dit :

    Bonsoir Marie,

    Cela fait maintenant un moment que je cherche de la graisse de coco dans ma région, mais je ne trouve que de l’huile de coco. Est-ce pareil?

    Merci encore pour tous vos conseils et aides culinaires si précieux ;-)

    Nina.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nina,
      La graisse de coco est ce que parfois certains fabricants appellent huile de coco, en effet, mais à tort.
      Car à l’état naturel elle est solide et non liquide comme une huile.
      C’est la température qui la rend liquide.
      Dégustez-la bien !
      Marie.

  • Ln dit :

    Bonjour Marie,

    Encore un bel article dont je vous remercie!

    Ma belle-mère avait du mal à avaler la graisse de coco telle quelle, à l’état solide. Elle la prend désormais fondue (au bain-marie) et ne la sent même pas passer! J’ai essayé, c’est incroyable comme elle se fait discrète ainsi! Cela peut être une solution pour les réfractaires à la consistance pâteuse et grasse en bouche, lorsqu’aucun plat cuit n »est prévu en cuisine!!!
    J’ai un peu de difficulté à la faire avaler nature, solide à ma fille… Je pense qu’elle passerait mieux sucrée. Le miel devrait être avalé seul, mais que pensez vous de l’associer à la coco?
    belle journée à vous

    Hélène

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Hélène,

      Mon article a pour titre « Cuisiner avec la graisse de coco », parce que jamais la nature n’a prévu qu’elle soit mangée crue, nature et solide comme vous dîtes.
      Aucune matière grasse ne se consomme seule ainsi.
      Pas par hasard si elle est plutôt mauvaise de cette manière d’ailleurs.
      Vous buvez l’huile au verre ? et le beurre vous le mangez à la cuiller ?

      Votre question devrait être posée à ceux qui vous ont convaincue de la manger crue.
      Décidément l’idéologie fait bien des dégâts, et pas que dans les corps.
      Revenir au bon sens ferait du bien, non ?
      La mélanger au miel n’a pas beaucoup de pertinence non plus.
      Juste une pratique artificielle pour compenser une autre pratique artificielle.

      De plus des repas entièrement crus à cette époque de l’année sont pure folie.
      Le jour où vous en vivrez (ainsi que votre fille, ce qui est encore plus grave) les conséquences énergétiques
      sur le fonctionnement général de votre corps, vous penserez à moi !
      Des tas de gens emplissent déjà les cabinets de praticiens pour se refaire une santé.
      Et il leur faut parfois des années.
      Renseignez-vous : des millénaires de savoir très pointu vous éclaireront.

      Marie.

  • Ln dit :

    Oui oui, bien d’accord avec vous, la diététique chinoise me parle d’ailleurs beaucoup. Mais il y a des périodes de l’année où les repas de crudités s’enchaînent.
    je ne consomme ni huile ni beurre, mais la graisse de coco froide (ou plutôt tiède) ne me dérange pas du tout à ces périodes-là!
    L’idéal serait bien sûr de vivre sous les tropiques et de se régaler de coco fraîches!

    Bon, j’ai quelques mois pour trouver comment la prendre l’été prochain!

    Hélène

  • Ping : Recette d'hiver pour le système immunitaire - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Cindy Raymond dit :

    Bonjour Marie!

    J’adore la graisse de coco ! Je viens de voir du vinaigre de coco bio cru fait à partir de sève de cocotier pure à 100%. Je me demandais si ça pouvait être un bon produit pour faire de la vinaigrette maison avec de l’huile d’olive. J’essaie de trouver de idées pour varier mes plats.

    Merci encore pour ce beau partage d’informations on ne peut plus utiles!!!

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cindy,
      Vous avez de la chance d’avoir trouvé ce vinaigre, vous pouvez sans problème l’utiliser.
      Je n’en ai pas encore trouvé.
      Bonne dégustation !
      Marie.

  • Mathilde dit :

    Bonjour Marie,
    En mixant de la noix de coco séchée et rappée, on peut faire un « beurre de coco », délicieux au palais. Est-il facilement/rapidement digéré comme l’huile de coco et donc être mangé en même temps qu’un fruit le matin ou lors d’une collation ?
    Merci beaucoup
    Mathilde

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Mathilde,
      Oui c’est très bon en effet.
      Mais on ne doit pas manger de matière grasse avec des fruits, sauf si ces fruits sont très peu sucrés.
      C’est indigeste.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Ping : Acides gras saturés et santé cardiaque - Nourriture-SantéNourriture-Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Profitez de l’été pour aider votre foie !






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés