Lectines et inflammation chronique

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

La responsabilité des acides gras omégas 6, ou du gluten, dans le déclenchement

de l’inflammation chronique est bien connue maintenant.

Mais on ignore souvent que des aliments très ordinaires, comme la tomate ou le

riz, peuvent être tout aussi problématiques à cause des lectines qu’ils contiennent.

De même les baies de Goji, vendues jusque dans les supermarchés ordinaires

comme un « super-aliment », ne devraient être consommées que très rarement.

 

lectines

 

Les lectines, c’est-à-dire ?

Il s’agit d’une sorte de protéines qui jouent le rôle de défenseurs pour les

plantes, contre tous les prédateurs, humains ou animaux : parasites, insectes, etc.

 

Elles ont la particularité de se lier à des molécules d’hydrates de carbone,

et ainsi de pouvoir se coller à n’importe quelle membrane de nos cellules.

 

On les trouve où surtout ?

Les aliments qui contiennent le plus de lectines sont :

  •    les légumineuses, celles du soja étant spécialement néfastes
  •    les céréales, même les pseudo-céréales comme la quinoa ou le sarrasin
  •    les graines crues
  •    les produits laitiers
  •    le maïs
  •    et la famille des solanacées : tomates, pommes de terre, aubergines et

tous les poivrons.

D’autres fruits ou légumes en contiennent mais elles ne posent aucun problème.

 

Ce qu’on leur reproche

La présence de lectines crée des dysfonctionnements digestifs de toutes sortes,

surtout des flatulences, bien connues avec les haricots.

Elles endommagent la muqueuse intestinale et déclenche une inflammation

chronique dans le corps.

 

En effet, elles ne sont pas digérées par le système digestif humain.

De sorte que, si vous en avez déjà beaucoup mangé dans votre vie ou que pour

des tas d’autres raisons votre muqueuse intestinale est déjà endommagée, ces

lectines passeront directement dans le flux sanguin par les « trous » de la

muqueuse.

 

Votre système immunitaire va les considérer comme des corps étrangers à

combattre, et produira des anti-corps.

Ce qui sera à l’origine de réactions auto-immunes futures.

Si vous pensez souffrir de troubles liés à l’inflammation chronique, alors allez

écouter gratuitement la conférence que j’ai faite et qui explique comment ces

troubles peuvent être améliorés, et surtout comment éviter qu’ils ne s’aggravent.

 

Les baies de Goji ne sont pas nos amies

Les lectines des baies de Goji sont reconnues par des recherches récentes

comme particulièrement agressives.

Il n’est donc pas recommandé d’en consommer, ou alors en petite quantité

et peu souvent.

D’autant plus que le système digestif occidental n’a aucune accoutumance

à ce type d’agression.

 

J’ai connu quelqu’un qui d’ailleurs avait très mal réagi en en mangeant

pour la première fois.

Ce n’était pas mon cas, mais j’ai cessé depuis longtemps cependant d’en

consommer, car il y a bien d’autres aliments tout aussi riches.

 

Le lien avec le diabète et la difficulté à perdre du poids

Une fois que ces lectines sont passées dans le flux sanguin elles ont une attirance

pour les récepteurs de certaines hormones qui se trouvent sur nos cellules.

 

Qu’appelle-t-on récepteurs ?

Pour que les hormones qui circulent dans le sang puissent être utilisées par nos

cellules, il faut que ces cellules possèdent des récepteurs, qui sont comme une

porte d’entrée pour elles.

 

Le problème avec ces lectines c’est qu’elles se lient spécialement aux récepteurs

de la leptine et de l’insuline.

La leptine est l’hormone qui nous dit que nous avons suffisamment mangé, quand

c’est le cas. On l’appelle ainsi l’hormone de la satiété.

L’insuline est plus connue comme l’hormone qui régule le sucre sanguin.

 

De sorte que lorsque ces lectines se collent aux récepteurs en question, elles

nuisent à l’absorption des hormones par les cellules qui en ont besoin.

Ce qui mène à un dérèglement de l’appétit et à de la résistance à

l’insuline.

Donc à une difficulté à perdre du poids malgré les efforts, et à du diabète

éventuellement.

 

Comment minimiser leurs effets sans les supprimer

totalement de nos repas ?

Dans ce domaine plus que dans tout autre, la situation de chacun est

importante.

Les réactions seront différentes selon l’état de santé intestinale, la fréquence à

laquelle tel ou tel aliment a été consommé dans la vie et le type d’aliment.

 

Il est évident que limiter la consommation des aliments qui sont porteurs

d’un grand nombre de lectines est recommandé.

Mais cela ne signifie pas de devoir les supprimer totalement. Sauf en cas de

maladie intestinale déclarée bien sûr.

Certaines personnes les tolèrent bien, d’autres pas du tout.

Chacun doit apprendre à se connaître.

 

Si on veut vraiment continuer d’en consommer, quelques pratiques anciennes

dont j’ai déjà parlé comme le trempage ou la germination, permettent de limiter

les dangers des lectines contenues dans les céréales, les légumineuses, les graines

et les oléagineux.

Même si cela ne les élimine pas totalement.

 

Il faut savoir que ces lectines ne sont pas toutes nuisibles au

fonctionnement du corps ; certaines sont favorables à la vie des cellules ou

comme agent modérateur de l’inflammation.

Des chercheurs de l’Université du Michigan ont découvert que les lectines

de la banane se liaient au virus HIV  et donc en protégeaient le corps.

 

Cet article vous fera-t-il revoir certaines de vos habitudes en fonction de

certains troubles que vous pourriez avoir ?

 

Crédit Photo : © Benjamin Lefebvre-Fotolia.

 

Be Sociable, Share!

103 réponses à Lectines et inflammation chronique

  • wenck dit :

    Bonsoir Marie,

    Merci pour cet article qui comme d’habitude est tres intéressant ,suis bien contente de ne pas m’être laisse convaincre il y a un temps ou l’on vantait les bienfaits du goji ,ou pas mal de gens en consommaient sans se poser trop de question à son sujet n’y voyant que le bénéfice anti-oxydant ,je ne me jette jamais tête baissée sur un aliment dont on vante les mérites en le consommant en grande quantité, j’en suis heureuse avec ce que je viens d’apprendre grâce à votre perspicacité, en ce qui concerne les lectines Thierry Souccar en a abordé le sujet .
    Dire qu’il mettent de la farine de fève de soja mélangée à celle du blé afin de rendre le pain plus moelleux est une aberration ,d’autant qu’elle est connu pour favoriser le favisme chez certaines personnes ,pas étonnant de voir tellement d’obésité du à un dérèglement thyroidien, ce qui est également surprenant est qu’il y a des gens qui pensent devoir remplacer le lait par du lait de soja encore si celui -ci est prépare avec la graine ça peut passer mais avec la fève c’est un désastre ,pour moi seul le germe peut-être consommé, mais je ne le consomme pas avec ce qui se passe actuellement on ne sait plus vraiment ce qui est génétiquement modifié ou non ,, surtout lorsque la demande est importante.
    A bientôt
    Amitié,
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      Voici une réaction de grand bon sens !
      Les baies de Goji sont de plus en plus conseillées à tous, même aux enfants, par des gens qui sont malheureusement très écoutés.
      Ils se préparent un bel intestin…
      La réalité est toujours bien plus complexe qu’on nous le fait croire.

      Au sujet du soja, vous avez bien raison, son utilisation est le plus souvent aberrante.
      Car le problème qui lui est lié ne concerne pas que les lectines, en plus !
      La fermentation d’au moins 3 ans est rendue nécessaire pour justement diminuer (seulement) l’impact des lectines.

      Je vais bientôt proposer un programme de réparation de la muqueuse intestinale et de prévention, en vidéos.
      Où chacun verra ses erreurs et comment, sans achat coûteux de compléments alimentaires, il peut éviter les graves ennuis inflammatoires et immunitaires.

      Merci Nicole et continuez d’être vigilante !
      Bonne semaine.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonjour Marie ,

        Merci , comment savoir si notre muqueuse intestinale est poreuse ?
        Bonne semaine à vous
        Amitié
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Nicole,

        Notre muqueuse à nous tous est heureusement poreuse, au départ.
        Mais la vie, la nourriture, les médicaments, le stress font que les petits trous deviennent des gros trous !

        Il existe des tests qui le prouvent.
        Je me suis il y a longtemps renseignée : à supposer qu’ils soient fiables( quelle taille est jugée normale ?) ils posent des problèmes.
        De prix, ils sont coûteux.
        De mise en pratique, il faut avaler des produits évidemment chimiques qui servent de révélateurs pour juger de la porosité.

        J’ai eu besoin de résoudre des problèmes graves de porosité intestinale, problèmes de naissance.
        J’ai donc beaucoup cherché et finalement compris que dès que nous souffrons d’inflammation chronique quelque part dans notre corps, c’est que notre intestin est trop poreux.
        Toute maladie inflammatoire, mais aussi bien sûr toute maladie auto-immune, le prouvent.
        J’ai étudié les travaux de nombreux médecins spécialistes de la question, tous le disent : l’inflammation dit tout.
        Même eux ne conseillent pas les tests.

        Etant donné nos vies, peu d’entre nous ont un intestin intègre malheureusement.
        Même pas les jeunes enfants.

        A une autre fois.
        Marie.

  • claire dit :

    Bonjour,
    Colopathe, je me suis mise au régime sans gluten depuis 3 mois, et depuis je vais mieux.
    Je mange donc beaucoup de riz et de quinoa.
    Faut-il les faire tremper comme les légumineuses ?

    Merci pour vos articles.
    Claire

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Claire et bienvenue !

      Vous avez bien fait de supprimer le gluten, mais pour guérir vraiment la plupart des gens constatent sur le long terme que cela ne suffit pas.
      Il faut surtout réparer les dégâts intestinaux au niveau de la paroi.

      Et la raison en est, entre autres, les lectines !
      Le gluten n’étant pas une lectine, même si le blé en contient une hautement nuisible aussi.
      Oui, comme je l’ai dit dans l’article, les céréales et pseudo-céréales contiennent des lectines et doivent être trempées.

      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à revenir.
      Voyez les liens vers mes autres articles indiqués également dans l’article.

      • Claire dit :

        Merci pour la réponse.
        Comme c’est intéressant de parcourir ce blog !
        Comme Josianne, j’aimerai bien grossir et je n’y arrive pas.
        L’an dernier, j’ai perdu 3kg suite à de gros problèmes de digestion et de ventre.
        Après, avoir fait les examens, pour m’assurer que je n’avais rien de grave, j’ai donc commencé le régime sans gluten. ça va mieux, comme je vous l’ai déjà dit mais je n’arrive pas à regrossir. (46.5 kg pour 1.58). Est-ce que vous pouvez nous donner des conseils pour grossir.

        Pour moi, le matin au petit déjeuner : miam o miam avec banane, 2 cuill huile de colza, + 2 moitiés de fruits pomme poire en ce moment et 1 poignée de noix, noisettes.

        Vers 10h30 jus de légumes comme Josianne.

        midi : entrée salade, viande ou oeufs ou poisson + légumes cuits (haricots verts, celeri, courgettes…), fromage de chèvre.

        soir : quinoa, ou riz, ou patates douces.

        Voilà, en gros ce que je mange.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Claire,

        Tant mieux si vous trouvez ici de quoi répondre à certaines de vos interrogations.
        Comme je le disais à Josianne, ne pas pouvoir grossir est lié à un problème digestif, de sorte que pour résoudre ce problème il faut agir au niveau de l’intestin.
        Améliorer la digestion et l’assimilation, c’est-à-dire réparer la muqueuse abimée et transformer la flore qui ne fait pas son travail parce qu’elle est déséquilibrée.

        Cela demande un travail personnel de recherche des sensibilités alimentaires éventuelles et ensuite des changements alimentaires que je ne peux pas détailler ici bien sûr.
        Attendez, cela va venir !
        Il ne s’agit pas de conseils seulement, mais d’un mode de vie qui doit changer beaucoup en fait.

        Votre petit-déjeûner est célèbre, mais je ne l’approuve pas du tout !
        Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à une autre lectrice.
        Inflammatoire à cause des noix et noisettes, non trempées j’imagine , en plus.
        Mélanger fruits frais et oléagineux, et huile !, est conseillé par des nutritionnistes, je sais.
        Mais il est bien évident que cela nuit tout à fait à la digestion, donc ne vous rend pas service dans votre cas.
        C’est très indigeste.

        Le reste est classique. Mais le problème maintenant pour vous est de réparer ce qui est abimé.
        Etre en sous-poids n’est qu’un risque parmi d’autres plus sérieux si vous ne faîtes rien.
        Ce n’est qu’un signal en réalité.

        Bonne soirée.
        Marie.

    • claire dit :

      Marie,

      J’ai oublié de dire que je mange aussi du pain d’essene ou des craquottes pain de fleurs.
      J’ai 63 ans, ce qui peut expliquer que j’ai du mal à reprendre du poids ?

      • Marie Kelenn dit :

        Le pain des fleurs est un produit très transformé donc pas recommandé.
        De plus le sarrasin n’est pas trempé avant cuisson…
        Pour le pain essène, malheureusement, j’ai lu les dernières études : il contient encore du gluten !

        Non, l’âge n’y est pour rien.
        Souvent les gens pensent justement que c’est l’âge qui les fait grossir.
        Alors que c’est l’état de leur intestin, comme pour la plupart des ennuis de santé.
        Bonne soirée.
        Marie.

      • Claire dit :

        Merci pour vos réponses.
        Mais je ne sais plus quoi faire.

        Si, je fais bien tremper mes noix et noisettes et j’enlève la peau après.

        Je ne sais plus quoi manger si vous me dites que le pain de fleurs et le pain d’essene ne convient pas. Par quoi remplacer ?

        Que manger au petit déjeuner ?

        Merci encore

        Odile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Odile,

        Je comprends votre réaction, nous trouvons normal de manger ce que nous aimons depuis toujours.
        Mais voilà, si vous avez des ennuis de santé ils s’expliquent obligatoirement.
        Et les lectines ou les aliments industriels ne font pas partie de ce dont nous avons besoin pour vivre bien !

        Au sujet du petit-déjeûner, voyez mes articles qui en parlent.
        Cela vous aidera à admettre que vous pouvez en changer.

        Pour l’instant conservez votre pain essène, le moins problématique dans cette affaire.
        Cela vous permettra de supprimer plus facilement le pain des fleurs.
        Prenez votre temps, sinon vous n’arriverez jamais à manger mieux.

        Il est possible de vivre sans pain, c’est aussi dans la tête que cela se passe : si vous vous dîtes que vous n’y arriverez pas, alors vous n’y arriverez pas…! C’est certain.
        Donnez-vous du temps et dîtes-vous que vous n’avez pas le choix.
        Quand on souffre vraiment, ou que l’on sait ce que l’on risque en matière de maladies futures, on est je trouve plus enclin à changer nos habitudes.
        J’ai adoré le pain, et je suis parvenue à ne plus en manger, sans douleur. Mais il faut du temps !

        Merci pour votre commentaire et à une autre fois.
        Cordialement.
        Marie.

  • josianne dit :

    Bonsoir Marie,

    Je viens de voir votre dernier mail qui m’a un peu remuée.

    Les aliments qui contiennent des lectines. Je me suis dit mais alors on ne sait plus quoi manger pourtant depuis des années je fais tout ce que je peux pour une alimentation saine et être en plein forme même maintenant à 64 ans!

    Alors que pensez-vous de mon petit déjeuner, je prends un jus de légumes frais avec l’extracteur qu’on m’a offert avant Noël. Carottes, céleri branche, une pomme du persil des pousses d’épinards selon comme j’ai, quelques fois j’ajoute aussi betterave et ce matin concombre à la place de la betterave.

    Un peu tard 1 heure après environ fait faim pourtant je ne suis boulimique, et surtout en hiver, alors je fais après avoir fait trempé des flocons de sarrasin bio dans du lait végétal de riz ou avoine je le fais chauffer chaud un peu et je me régale et cela me réchauffe.

    Sinon après le jus de légumes je m’écrase deux bananes et je rajoute une poire et des fruits secs si j’en ai fait trempés la veille.

    Pour les céréales ou légumineuses je n’utilise pas sans les faire tremper, je ne prend pas tout ce qui contient du gluten et je mange pas du tout du lait même sans gluten.

    Je consomme aussi deux oeufs frais par semaine, un fois du poisson d’Afrique du sud le coin moins pollué m’avait-on dit le merlu, ou des sardines site protégés de Bretagne.

    Je fais aussi germer les graines mais là où je vie je ne trouve pas toutes graines dont vous parlez.
    Où puis je en trouver?

    Pour sauter le petit déjeuner cela m’être arrivée mais pas souvent parce que je mange peu le soir et le matin à une certaine heure j’ai faim.

    Et comme j’ai besoin du reprendre du poids sérieusement pour ma santé mais aussi pour faire travail physique. Je pèse 41.500 kg et je mesure 1.61 mètres.

    Qu’en pensez-vous?

    Amicalement.

    Josianne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Josianne et bienvenue sur le blog,

      Il n’y a pas de quoi vous inquiéter !
      Je trouve que globalement ce que vous mangez est très bien.
      Mais cela dépend aussi de problèmes éventuels de santé que je ne connais pas.

      La question n’est pas de penser en termes d’interdiction, mais de chercher ce qui peut expliquer des ennuis de santé, si on en a.
      Et d’éviter autant que possible d’en avoir.
      Les lectines ne sont pas absolument favorables à notre santé ! D’accord.
      Mais cela ne veut pas dire que si vous faîtes tremper vos céréales, vos légumineuses et vos graines,que vous les faîtes germer, et que vous ne vous gavez pas, vous n’avez pas la possibilité d’en manger. Heureusement.
      Il faut manger de toute manière, et quoi que nous fassions nous n’éviterons pas la mort !!
      La vie c’est finalement très dangereux, on en meurt !

      Sachant cela, si vous avez des problèmes pour prendre du poids et cela semble vrai, il faut améliorer l’assimilation au niveau intestinal.
      Les personnes en sous-poids sont presque toujours des personnes dont l’intestin est trop poreux, dont la flore intestinale est très déséquilibrée et qui donc n’assimilent pas bien, quoi qu’ils mangent.
      Leur digestion est déficiente.

      Votre petit-déjeûner est excellent, mais à cette époque de l’année, il ne peut pas vous donner assez d’énergie.
      Voyez les articles concernant le cru en hiver.
      Donc vous avez bien raison de manger ce que vous mangez dans la matinée.
      Il ne faut pas avoir faim, jamais.

      Mais sur le plan digestif c’est fatigant, trop de nourriture à plusieurs reprises en peu d’heures.
      Problème de ceux qui mangent cru.
      Toujours faim, et donc au final sous prétexte d’avaler plus de nutriments ils fatiguent leur système digestif et perdent du poids !
      C’est connu.
      Ceux qui veulent maigrir disent que c’est bien, mais non, c’est le signe d’un affaiblissement général.
      Pas la preuve que manger cru intégralement est bon pour la santé.
      Il faut perdre du poids en se nourrissant !

      Pour vous, le problème est ailleurs.
      Vous pouvez, sans problème , manger plus d’oeufs.
      Pour la chair animale, le mieux serait le saumon sauvage d’Alaska. Moins cher que le bio et meilleur car il n’est pas d’élevage.
      Une fois par semaine cela vous aiderait beaucoup je pense.

      Et mangez des algues si vous voulez bien essayer. Cela vous fera beaucoup de bien.
      J’ai des articles qui en parlent aussi.

      Seul problème le lait végétal, qu’il soit de riz ou d’avoine n’est pas bon à la santé.
      Produit industriel, trop sucré pour celui de riz et contenant du gluten pour celui d’avoine. (dernières études).
      Mangez des soupes de sarrasin trempé de la veille, avec des légumes, c’est mieux que les flocons.
      Ou de quinoa ou même de millet.
      Et diminuez le cru en hiver, attendez le printemps.
      Gardez votre jus avant le repas de midi par exemple. Il est très bon au niveau de sa composition.

      Pour la muqueuse intestinale, je vais en reparler précisément.
      Si vous ne trouvez pas les articles dont je parle, revenez me demander.

      A propos des graines à germer, avec des graines de brocoli et des haricots azukis (en Biocoop) vous avez des germes très riche set valables pour presque tout. Faciles en plus à récolter.
      Mais si vous ne les trouvez pas, allez sur http://www.debardo.fr et là vous les aurez en tapant sur « germination » en haut.

      Bon appétit !
      Cordialement.

      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Quelle chance que tu aies attiré notre attention sur la germination, à laquelle j’ai toujours recours !

    Je pense même à faire fermenter mon avoine en pus de le tremper ! ( les Ecossais le faisaient , voir le site ni cuit ni cru ! )

    Je trouve les graines de radis noir en Belgique chez biocap équivalent de biocoop , il n’y en a pas en permanence.

    J’en consomme beaucoup moins en hiver ainsi que conseillé, disons 1 jour sur 9 , et il faut être patient pour obtenir de longues pousses !

    En deux mots , la recette de mon pain sans gluten :

    Levain, 20 gr de farine de sarrasin + 20 g de farine de riz + 40 gr de thé fermenté ou petit lait ou kéfir de fruit…. devait se lever en 24 heures ( voir le site cfaitmaison )

    Comme il n’avait pas levé, le lendemain idem, avec un peu plus de thé fermenté , placer le récipient à coté du radiateur, 24 heures après , levain levé

    Pâte, 125 gr de riz, 125 gr de sarrasin, le levain , 1 cas de sel 250 gr d’eau de source, placer le tout à coté du radiateur 8 heures, et la pâtes est levée.

    Cuisson 40 ‘ , four à 200°C ( j’aurais du mettre un papier sulfurisé au dessus, croute assez brune )

    Pain délicieux, aucune comparaison avec le commerce ! et pas cher !

    @+

    Pierre

    Ps j’ai utilisé le thé fermenté que j’avais sous la main, si on utilise de l’eau il faut 3 fois plus longtemps !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      La germination a toujours été pratiquée comme moyen de « supporter » les graines par ceux qui ne sont pas des oiseaux !!
      Comme la fermentation et le trempage.

      Au sujet de l’avoine, comme je le disais à Josianne, elle contient du gluten tout autant problématique que celui du blé.
      Selon des études de l’an dernier.

      Merci pour la recette du pain !

      A bientôt.
      Marie.

  • Flo dit :

    Bonjour Marie, et au secours !!!
    Ce que nous venons d’apprendre au sujet des lectines nous désempare complètement…. Les aliments incriminés sont
    en effet à la base de notre alimentation : nous pratiquons le régime Seignalet depuis 5 ans pour une
    polyarthrite rhumatoïde (porosité intestinale)… Que nous reste-t-il à manger ? Faut-il à nouveau tout revoir ?
    Autre question : quelles sont les lectines qui ne sont pas néfastes (à part celles contenues dans la banane ?)
    Bonne journée,
    Biz
    Flo

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Flo and Flo,

      Du bison Florence, du bison !
      Je plaisante, quoique, et comprends ce que tu dis, mais en réalité il est possible de manger encore, je t’assure.

      Trempage et germination résolvent en grande partie le problème.
      Et les quantités légères bien sûr.
      Je suppose que vous ne consommez plus de produits laitiers de toute manière.
      Le maïs est vraiment à ne jamais consommer, c’est certain, comme le soja même fermenté, je pense, dans votre cas.
      Cela est connu.

      Sinon, tout ce que je n’ai pas listé est absolument correct.
      La viande, que vous mangez il me semble (canard…), ne pose pas ce problème, en quantité modérée évidemment.

      Les tomates, aubergines, pommes de terre ou poivrons ne provoquent pas de réactions chez tout le monde en fait.

      Et si par ailleurs vous prenez soin de votre muqueuse et de votre flore (normale, non ?!) vous serez plus résistantes à ces lectines.
      Je détaillerai tout cela dans de prochains articles.
      Donc à la longue vous pourrez vous autoriser à manger parfois des aliments « interdits » sans affoler les radars.

      Vous n’avez pas à changer grand chose en fait, pour ce que je connais de vos habitudes.
      Le cidre est même conseillé !!

      Bises à vous deux.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Marie,

    C’est avec plaisir ! et pour le kéfir de lait, j’utilise du lait de riz de marque LIMA, chez biocap, ne contient pas de sucre ni de conservateur, vendu en berlingot de 0,2 l

    Fermente en quelques heures et se conserve au frio sans problème !

    Je me limite en kéfir de fruit, tout comme en thé fermenté pour limiter le sucre !

    Pour le kéfir de fruit, je consomme les grains au lieu de la boisson , mais il faut bien les laisser se reproduire ! et donc parfois je consomme le jus de pomme fermenté !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Je crains que ton lait de riz, que je connais bien, ne contienne beaucoup de sucre par le fait même qu’il s’agit de riz…
      Obligatoirement. Et en plus il y a de l’huile de tournesol je crois chez celui de LIMA.
      Ce qui est grave, car cette marque était sérieuse, avant !
      Les grains de kéfir, c’est bon à manger ??

      A bientôt.
      Marie.

  • marie dit :

    bonjour
    je souffre d un colon irritable…..je vais suivre ce que vs dites
    mais j aimerais avoir plus de renseignements…
    merci
    Marie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Marie et bienvenue ici !

      Ne vous inquiétez pas trop, le colon irritable est un problème sérieux mais qui s’explique et qui peut être amélioré.
      En effet, appliquez déjà ce que je dis dans mes articles.

      Et dîtes-en un peu plus au sujet de votre mode de vie et alimentaire.
      De quels renseignements avez-vous besoin ?

      Il faut trouver les raisons de vos ennuis.

      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Les grains de kéfir de fruit sont insipides, tu as l’impression de croquer de la gélatine, je me limite à une cuillère à soupe de temps à autre.

    Oui, tu as raison, le lait de riz lima contient de l’huile de tournesol sniff :-(

    Par contre pour le sucre les bactéries sont là ! … le tournesol c’est très mauvais ?

    Mais je ne vais pas me taper la fabrication de lait de riz pour une consommation aussi faible.

    Je vais faire fermenter directement l’avoine …. et peut être puis je alors me passer de cuisson sans déployer les ailes !

    @+

    Pierre

    Ps je t’ai expédié un article sur les céréales fermentées

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Moi pas comprendre : si ce n’est pas bon, pourquoi tu les manges ?
      Ce n’est pas nécessaire de manger des ferments.
      Ce qui est intéressant, ce sont les produits de la fermentation.

      Je voudrais bien croire que les bactéries sont suffisantes pour digérer le sucre.
      Mais les spécialistes de la fermentation que je suis (du verbe « suivre » !), disent qu’il reste toujours du sucre, même quand on en met peu, alors du lait de riz…

      Oui, le tournesol c’est très méchant !! Inflammatoire.
      Et de toute façon tu as là un produit trafiqué, transformé, non naturel.
      Comment veux-tu que cela te donne de la vraie vie vivante à la sortie ?
      C’est peut-être bon au goût, je sais bien, mais niveau ferments, c’est un peu plus compliqué.

      Il vaut bien mieux faire finalement du kéfir avec du lait animal, chèvre ou brebis au moins.
      Prends du lait cru surtout, tu auras un produit de qualité.
      C’est plus naturel et bien moins sucré.

      Ton lait de riz est une invention diabolique du commerce, c’est tout ! Transformé industriellement.
      De la récupération commerciale du malheur des gens qui ne peuvent pas boire du lait animal.
      Comme les produits sans gluten…une honte.

      Pour l’avoine, tu as vu ce que j’ai dit dans un autre commentaire ?…
      C’est dur d’être gourmand !

      J’ai vu ton mail, je vais y répondre. Merci.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui je suis secoué aujourd’hui !

    Oui j’ai lu ce que tu écris à propose de l’avoine …. il va me rester l’amour et l’eau claire, encore que pour l’eau !!

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Tu me fais rire au moins !
      Comme je ne voudrais pas que tu crois que je te veux du mal (!!), je te donne le lien d’un article du Docteur Peter Osborne, grand guerrier du gluten.
      Jusqu’à ce que je le lise, moi aussi je buvais du lait d’avoine car le lait de riz m’écoeure à cause du sucre.
      Donc je n’en bois plus !
      Je bois du thé rooibos avec du gingembre ou de la cannelle, c’est très bien aussi.
      Voilà le lien en anglais : http://www.glutenfreesociety.org/gluten-free-society-blog/are-oats-safe-to-eat-on-a-gluten-free-diet/
      (Manger des flocons d’avoine est-il bon à la santé pour ceux qui ne consomment pas de gluten ?)
      Il y en a d’autres dont le titre a de quoi faire peur.
      Celui-là est clair, tu verras.

      Bonne soirée quand même…
      Marie.

      • Pierre dit :

        Bonsoir Marie,

        Merci pour ce lien vers la présentation du Docteur Osborne, présentation bien faite, facile à suivre.

        Bon, d’accord il ne reste que le sarrasin et le quinoa ! tant pis ! je changerai mes habitudes alimentaires, j’étais orienté vers l’avoine, faible en calorie, aliment favori des adeptes du body building car contenant un précurseur de la testostérone !

        Fort utile dans la présentation du Dr Osborne, est la présence des anti corps révélateurs….. pas d’anti corps pas de  » trous » dans la muqueuse ! … et l’inflammation vient bien via le système vasculaire !!

        J’ai essayé le riz trempé dans de l’eau de source mélangée à du petit lait de kéfir, fermentation après 36 heures, temps de cuisson 5′ dans de l’eau frémissante, le grain était déjà tendre sous la dent sans cuisson !

        Cela devrait remplacer le jabot des oiseaux ? … Les écossais mangent la bouillie d’avoine fermentée ( donc pas cuite )

        J’ai acquis deux livres de CHIA, et je te remercie de cette référence !

        Le massage des reins et du second chakra coté ventre à l’HE de pin ainsi que la circulation du chi dans les reins et un peu plus bas donne des résultats rapidement.

        Très efficace ! mille fois merci ! :-)

        Selon toi, le jus d’herbe de blé contient il du gluten ? je me prépare à jeuner et je pense l’utiliser en lieu du bouillon de légumes ! Je l’ai trouvé en bio lyophilisé

        amitiés

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Pierre,

        Mantak Chia est un grand maître et un grand chercheur.
        Ses livres t’apporteront beaucoup, mais il faut pratiquer.

        Qui a dit que les bodybuilders et les Ecossais étaient en bonne santé ?…!

        Le sang est le vecteur de l’inflammation, bien sûr puisque la membrane intestinale est ouverte sur le flux sanguin.
        Cela n’implique pas comme tu le laissais entendre dans un autre commentaire que le système cardio-vasculaire est atteint systématiquement par l’inflammation.
        Sinon nous serions à peu près tous des malades cardiaques !

        Si, il y a toujours des trous dans la muqueuse et heureusement, cela permet la nutrition des cellules.
        Le problème, c’est quand ils deviennent trop nombreux et trop gros.

        Pour les germes de blé, comme pour l’herbe de blé germée, le gluten est toujours présent (études sur greenmedinfo).
        Je pensais que tu avais abandonné l’idée donc je ne t’en parlais pas.
        C’est très triste aussi, je sais.

        De toute manière les dernières études montrent que de très nombreuses autres protéines présentes dans le gluten sont bien aussi nuisibles.
        Sans parler de la lectine du germe de blé, l’agglutinine, une vraie peste !
        Je prévois bien sûr de traiter de ce sujet.

        Il y a de bonnes autres choses à manger, heureusement.
        A bientôt.
        Marie.

  • Capucine dit :

    Merci Marie, pour ces informations sur les baies de goji. Voici mon témoignage:
    J’ai mangé UNE fois du goji car j’en avais entendu dire beaucoup de bien. Or j’ai eu très mal au ventre. (J’avais l’impression de m’être empoisonnée). J’ai jeté tout le paquet à la poubelle. Je comprends enfin pourquoi j’ai eu si mal.
    Par ailleurs, j’aimerais savoir quel est le petit déjeuner idéal: je mange peu le soir et il m’est impossible de partir travailler le matin, le ventre vide.Vous m’avez déconseillé la purée de noisette, et je lis dans vos réponses aux lecteurs que le pain des fleurs (que je mange aussi ) n’est pas très sain, car trop transformé.
    Pouvez-vous me conseiller?
    Bien cordialement
    Capucine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Capucine,

      Voilà un exemple très significatif en effet au sujet des baies de Goji !
      Preuve que je n’exagère pas.
      Cette réaction prouve aussi que votre intestin est bien irritable, non ?
      Prenez-en soin.
      Parce que le mien n’a pas toujours été en bon état, mais jamais je n’ai réagi ainsi aux baies de Goji.

      J’ai écrit deux articles concernant le petit-déjeûner, et vous verrez que des fruits le matin c’est une bonne idée.
      Des bananes par exemple.

      Les purées d’oléagineux sont de faux aliments de santé : vive le commerce !
      Très inflammatoires. Et trop concentrés en acides gras et les oléagineux ne sont pas trempés avant cuisson non plus.
      Donc bourrés de lectines.

      Les commentaires qui suivent les articles « petit-déjeûner » vous montreront que certains ont de bonnes formules pour remplacer le pain.

      Bonne soirée et merci beaucoup pour votre témoignage.
      Cordialement.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonjour Capucine,

        Il est vrai comme le dit Marie ,pour moi cela fait une année que je ne consomme que des fruits crus le matin après 9 h ,je mange ceux qui me tentent le plus et de saison ,mon mari ce n’est que la banane qui lui convient ,il s’y est mit lorsqu’il à constaté le résultat obtenu chez moi ,une superbe énergie plus de fatigue .
        Au levé je boit de l’eau chaude avec du citron pressé on peut y ajouter du miel ,moi je le préfère nature.
        Laissez vous tenter
        Bonne continuation
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Merci Nicole,
        C’est gentil d’avoir répondu à Capucine.
        Je pensais justement à vous pour ce sujet !

        Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,

    Merci,
    Ne plus avoir de vésicule biliaire est-ce que celà peut augmenté la formation de  » trous  » dans les intestins.
    A bientot
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      Je n’oublie pas le sujet « vésicule biliaire » que j’ai promis d’approfondir pour vous renseigner !
      Pour l’instant, je peux vous assurer que ne plus avoir de vésicule biliaire n’a pas d’impact sur la porosité de l’intestin.
      La muqueuse est nécessairement plus poreuse que la normale, étant donné les ennuis de thyroïde que vous avez eus.
      Ce qui est le cas de la plupart d’entre nous.
      Les problèmes se déclarent à tel ou tel endroit du corps selon les faiblesses de chacun et les habitudes alimentaires.
      Et plus ou moins tard dans la vie.

      En ne mangeant plus de blé ni de produits laitiers vous cessez d’alimenter l’inflammation.
      C’est la première étape obligatoire et essentielle.

      Je poursuis mes recherches de conseils alimentaires adaptés à ceux qui n’ont plus de vésicule biliaire.
      J’ai trouvé une conférence donnée par un médecin spécialisé dans le traitement du problème par l’alimentation.

      Bonne journée.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonsoir Marie,

        Merci pour toute ces informations très précieuses pour moi et rassurantes en quelque sorte ,je me suis toujours demandé comment la digestion pouvait se faire sans vésicule et je n’ai jamais pu obtenir de réponse satisfaisante avec une explication simple comme vous savez si bien le faire ,vous avez la faculté de mettre du beaume au coeur en nous enrichissant avec votre savoir et surtout votre façon de le transmettre.
        C’était avec plaisir que j’ai répondu à Capucine
        A bientôt
        Amitié
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Merci à vous Nicole !
        Amicalement.
        Marie.

  • Cécile dit :

    Bonjour Marie,
    Encore très interressant ce nouvel article…
    En lisant les commentaires de chacun j’ai été sensible aux personnes désireuses de prendre du poids, sachant que c’est le cas pour ma fille (26ans-1m60-43kgs)…qui s’est mis au régime « Marie » (du moins autant que possible!), mais qui a souvent des « petites fringales » et je ne sais pas quoi lui donner à part des fruits?
    De plus elle a encore de l’acné et je pense que tout est lié? qu »en penses tu? quels conseils lui donner? A son âge c’est un vrai complexe!
    De plus, je n’avais pas dû comprendre dans ton article sur le petit déjeuner que l’on ne pouvait pas associer fuits frais et noix-noix d cajou, ce que donc nous faisons: erreur? Quand les manger dans la journée, seules ou accompagnées?
    Merci à Pierre pour sa recette de pain, cela manque beaucoup à me fille, je veux bien essayer d’en faire…mais « qu »est ce que le thé fermenté?? »
    Merci et belle journée
    Cécile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,

      L’essentiel est de manger les fruits loin des repas, et seuls.
      Surtout pour ta fille qui a de vrais dysfonctionnements intestinaux visiblement.
      Parce que acné et poids insuffisant, c’est « signé » ! Intestin trop poreux qui entraîne réactions aux produits laitiers et (ou) au gluten. Au moins. D’autres sensibilités plus personnelles sont possibles également.

      Donc il faut cesser d’en consommer, totalement.
      Mais cela ne peut se faire brutalement. Sinon elle ne tiendra pas sur le long terme.
      Tous ceux qui l’ont voulu se sont trompés.
      Y aller doucement, progressivement.

      Je pense qu’en les supprimant, elle obtiendra déjà de gros progrès.
      C’est parfois même suffisant.
      Le sucre ajouté, bien sûr est néfaste aussi.
      Les oléagineux peuvent se consommer, en petite quantité…, n’importe quand.

      Pierre a mis au point des pratiques rares, et performantes on dirait !!
      Il se régale et a plein d’énergie.
      Je vais le contacter personnellement pour qu’il revienne ici te répondre.
      Je crains de ne pas pouvoir te renseigner correctement…
      A bientôt.

      Marie.

    • Pierre dit :

      Bonjour Cécile,

      Le thé fermenté est du thé ( de préférence vert, mais on utilise aussi du noir et du blanc ) on y ajoute du sucre ( de canne, bio ) et un champignon, parfois appelé mère , comme pour le vinaigre… en on laisse naturellement fermenter dans un bocal fermé d’une gaze ou d’un papier ménage de 8 à 14 jours.

      Après ce délai, on le met en bouteille, et si on le souhaite on ajoute ce que l’on veut ( j’ajoute du gingembre ou du curcuma + poivre ).. laisser reposer 8 à 15 jours à la température de la cuisine et la boisson devient pétillante et plus le temps passe moins elle contient de sucre.

      Le thé fermenté est aussi connu sous le nom kombucha, ( Russe ou oriental ) est aussi appelé élixir de longue vie et est crédité de propriétés curatives.

      Avant de le produire moi même, je l’achetais dans une boutique bio ( biocap en Belgique )

      En réponse à la suggestion de Marie:

      1- Oléagineux, je les réserve pour le 4 heures ( parfois pris à 18 h mais au minimum 1 h avant le repas du soir ) et je les combine avec des fruits, en cette saison cuits, par exemple pomme cannelle….je fais tremper les oléagineux depuis le matin dans de l’eau de source et je les rince correctement avant consommation

      2- Recette de l’avoine fermentée ( avoine bio de provenance Allemande et sensée être pauvre en gluten )… quantités pour deux jours
      – 60 grammes de flocons d’avoine
      – 100 gr de petit lait ( ou lait ribot ou kéfir ou jus extrait d’un yogourt )
      -80 gr d’eau de source ou d’eau sans chlore

      Laisser fermenter à la température de la cuisine +- 8 heures, rincer, ajouter un peu d’eau , et cuire à basse température après avoir ajouté de la graisse de coco 1 CAS, laisser reposer la nuit à température ambiante dans un récipient fermé…. je ne sucre pas mais certains y ajoutent de la poudre de chocolat

      3- ACNE, en suivant ma suggestion, mon petit fils s’est débarrassé de l’acné simplement en utilisant exclusivement le savon d’Alep ( boutique bio, plusieurs variantes selon les % d’huiles utilisées )… avec quelle eau se lave t elle ?

      4 – Je pense que si ta fille a des fringales soit elle est trop bas en sucre dans le sang, soit elle a fait un repas trop léger , je me tiens strictement à 4 repas par jour sauf les jours de jeune et de jeune alterné

      5 – en deux mots voici une journée type

      PETIT DEJEUNER

      8 olives
      choucroute ou algues à volonté, en dehors de l’hiver, graines fermentées
      1 CAS d’huile de colza
      Parfois un œuf cuit à la coque, œux achetés à petit producteur connu, et délicieux !
      30 gr d’avoine tel que décrit ci dessus
      Un peu de kéfir de lait ( je ne mesure pas )

      Si activité physique importante le matin, un fruit en fin de matinée, une heure avant le déjeuner , mais il faut que la faim me le dicte, la vraie faim !

      DEJEUNER

      1 ou deux comprimés de spiruline ( parce que je vais manger du poisson )
      1filet de hareng, ou du saumon fumé, ou des sardines en boite
      du potage ( fait maison sans pomme de terre ) ou des algues cuites – pois chiches germées et cuits « flash », encore croquants – jamais de charcuterie, très rarement de la viande

      4 HEURES

      Toujours des fruits et des oléagineux tel que décrits ci dessus, parfois un carré de chocolat , un grand verre de thé fermenté , et le gingembre qui s’est confit dedans à la seconde fermentation

      DINER

      2 fois par semaine 150 gr de viande ( une fois une rouge et une fois une blanche ) pour le reste, soit poisson, soit végétarien , légume cuit à volonté, environ 150 gr de pomme de terre, parfois du riz ou du millet pré trempé

      Avant le coucher, une tisane de rooibos avec un peu de miel

      Boissons : Thé, thé fermenté, 1 ou deux tasses de café chicorée ( parfois agrémenté de cacao en poudre ) , eau de source, un peu de vin … attendre 45 minutes après le repas pour consommer le thé, je ne bois pas en mangeant.

      Pro biotiques, je consomme tous les jours des produits fermentés faits maison , thé fermenté, kéfir de fruit et de lait , parfois un peu de fromage , et je sens que cela contribue à un transit intestinal sans problème, un poids stable .. Tout cela me permettant une activité physique importante ( 5 à 7 h/semaine ) et un travail à mi temps.

      Voila Cécile, n’hésite pas ! je suis à ta disposition

      Ah aussi, la grande découverte a été de me laver uniquement à l’eau vitalisée … un vrai BOUM dans mon existence !

      La revue Science et Vie a publié un article sur l’utilité des pro biotiques pour réduire la porosité intestinale, si je le retrouve, je l’enverrai à Marie !

      @+

      Pierre

  • Capucine dit :

    Merci Nicole, je vais essayer les fruits au petit déjeuner.
    Capucine.

  • Bruno dit :

    Bonjour Marie,
    Je viens de lire l’article sur les lectines et j’ai une ou deux questions.
    Je « parfume » chacun de mes repas de Tamari et d’huile d’olive. Est ce que c’est bon pour la santé ou pas ? Si ce n’est pas bon peux-tu m’indiquer par quoi je peux les remplacer.
    Merci
    Bonne journée
    Bruno

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Bruno et bienvenue ici !

      L’huile d’olives ne pose aucun problème.
      Le tamari est issu de soja fermenté et surtout présente un taux de sel très élevé.

      Donc s’il s’agit de tamari de qualité, vraiment fermenté dans les règles, au moins 3 ans (on espère !), alors on peut en consommer, mais en petite quantité et de temps en temps seulement.
      Pour le remplacer, la meilleure solution est le sel de l’Himalaya.
      Vas lire cet article et tu verras qu’il ne pose pas le problème posé par le sel ordinaire.

      http://www.nourriture-sante.com/une-arme-inattendue-contre-la-fatigue/

      Par ailleurs il est toujours préférable de perdre l’habitude de saler trop les plats…!

      Voilà, j’espère que tu pourras adapter tes habitudes. Le sel de l’Himalaya est délicieux.

      Cordialement.
      Marie.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie

    Je dois être super nunuche mais je n’ai pas trop compris ce qu’il faut manger ou pas, bon pour le fromage et les produits laitiers ok mais tu pourrais donner des exemples de menus au poil pour tous étant entendu que je ne mange pas de viande et pratiquement pas de poissons, personnellement il me faut des exemples car plutôt dure à la comprenette (c’est l’âge 71 ans bientôt) mais tout de même en pleine forme à part l’excès de poids
    sylviane Articles récents…Coincidences, hasard et synchronicitesMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylviane,

      !!!
      Les lectines se trouvent dans les aliments qui sont listés dans l’article.
      C’est un fait, il faut faire avec. Ce n’est pas un cadeau.
      Certains s’en accommodent, d’autres ont des ennuis à cause d’elles.

      Il est possible de diminuer leur impact négatif en faisant tremper céréales et légumineuses ou en les faisant germer.
      Raison pour laquelle j’avais fait des articles à ce sujet.

      Les autres aliments qu’on ne peut faire tremper ou germer doivent être consommés en sachant qu’ils peuvent être responsables de troubles digestifs.
      Cela est personnel, comme avec l’exemple des baies de Goji, qui ne me faisaient rien à moi, mais qui ont rendu très malade Capucine.
      Il faut le savoir, ne pas en consommer de trop grandes quantités si on ne connaît pas ses propres sensibilités.

      Fais tremper tes céréales et tes légumineuses, ou germer. C’est important.
      Et si tu ne souffres de rien de spécial au niveau digestif, alors continue à manger ce que tu manges.

      J’espère que je suis plus claire !
      Bonne soirée.
      Marie.

    • Pierre dit :

      Bonjour Sylviane,

      Je suis aussi dans le clan des seniors, et je réduis progressivement les protéines animales quelles viennent du poisson ou de la viande, j’y vais progressivement, tu as le détail ci dessus.

      Je comprends ta réaction, si tu n’as pas suivi progressivement les articles et les échanges du blog, et donc je te résume les points clés ci après.

      Si tu remontes de 3 messages sur cet article, tu auras un exemple d’une journée type, avec un exemple de menus.

      Je puis te résumer ce que Marie a suggéré depuis deux ans comme suit :

      Eau : choisir une eau faiblement chargée en sels minéraux, et la vitaliser

      Protéines animales : réduire au minimum

      Corps gras : préférer la graisse de coco, mais l’huile d’olive non chauffée est bonne ( j’ajoute ne pas hésiter à en manger généreusement, c’est l matière première requise par notre cerveau ! )

      Céréales: toujours les tremper ( j’ajoute que le mieux est de les fermenter avant brève cuisson )

      Légumes : sans limitation ( j’ajoute ne pas oublier les légumes fermentés )

      Légumes anti cancer : choux de Bruxelles, brocoli

      Légumineuses : au minimum les tremper, au mieux les faire germer

      Fruits : toujours consommés isolément , 30 ‘ avant le repas, ou 3 heures après

      Graines : à faire tremper, ou mieux à faire germer

      Fromages, à réduire au minimum

      Autres laitages : à éviter au maximum

      Gluten : à éviter, ou à minimiser

      Algues : crues ou cuites, c’est un complément alimentaire en soi et dix fois plus riche en iode que les crustacés … et c’est bon en pickles !!!

      Boissons : ne pas boire en mangeant, le mieux est une boisson chaude 15 minutes après le repas

      Personnellement, j’ajoute les pro biotiques faits maison, thé fermenté, kéfir d’eau et de lait , légumes fermentés , parfois un peu de fromage.

      Fréquence d’alimentation : éviter de grignoter – pratiquer le jeune alterné en sautant le petit déjeuner et/ou le diner – jeuner de temps en temps

      Voila Sylviane !

      J’ai visité ton blog et l’ai trouvé intéressant … tu es parente avec le Dr JUNG ?

      @+

      Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        Merci ! En fait Sylviane a une très bonne hygiène de vie, je sais.
        Au sujet des aliments fermentés, kéfir et kombucha, il faut être très prudent car selon les troubles digestifs personnels ils peuvent se révéler absolument contre-indiqués.
        Je préciserai tout cela bien sûr.

        Non Sylviane n’est pas la petite-fille de Carl, mais elle l’aime beaucoup !
        Bon week-end.
        Marie.

  • Cécile dit :

    Bonjour Marie et bonjour Pierre,

    Merci à tous les 2 pour vos réponses.

    Pour les fruits j’ai bien compris : SEULS et loin des repas…ce n’est pas du tout une contrainte, au contraire très agréable! Franchement le petit déjeuner « fruits » est très agréable!
    On se fera des petits 4h d’oléagineux, par contre je n’ai pas encore pris l’habitude de les tremper, j’imagine indispensable, en cause les fameuses Lectines!

    Ma fille est très motivée pour le régime sans gluten, un peu moins catégorique pour le sans sucre et sans produits laitiers, mais il y a déjà une grande prise de conscience et le mieux est d’y aller en douceur…tant pis pour le petit fromage blanc de chèvre + sucre de canne complet de temps en temps, chacun évolue à son rythme. Je trouve déjà que à son âge c’est une belle démarche!
    Pour son acné, elle prend beaucoup soin de l’hygiène de sa peau, savon Alep ou autre savon spéciaux..je pense que c’est plus un problème qui vient de l »l’intérieur »…et qui va sûrement aller de mieux en mieux.
    Pour le poids , je l’espère aussi…je lui ai conseillé les « en cas fruits »!
    Marie, tu parles donc d’intestins « poreux » et Pierre parle de pro-biotiques!? Doit-on en prendre en supplément dans ce genre de cas (nous faisons une cure de Bion3 toutes les 2 depuis le début de l’hiver..)ou certains aliments les remplacent-ils??

    Belle journée
    Cécile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,

      L’essentiel est en premier lieu la prise de conscience, c’est vrai.
      On ne va pas loin si on n’est pas convaincu de la nécessité de ce que l’on entreprend !

      L’acné est obligatoirement un signe de problème digestif lié à l’intestin poreux.
      Il faut le voir comme un signal, un symptôme. Les soins extérieurs sont utiles, mais ne changent rien à la cause.
      Le facteur psychologique est aussi, mais pas toujours, une explication.

      Les fruits oléagineux sont à tremper, mais aussi à consommer parcimonieusement…
      Très lourds à digérer. Trop gras. Inflammatoires.

      Les probiotiques du commerce ne sont guère utiles, sauf au commerce…
      Très peu efficaces, sauf exception : souvent plus morts que vivants et ne résistant pas ou presque pas à l’acidité de l’estomac.
      Malgré les arguments publicitaires !

      Je vais parler de ce sujet très bientôt.
      De toute manière tous les probiotiques ne conviennent pas à tout le monde, même ceux du type kéfir ou kombucha.
      Donc attention. Ils aggravent souvent la situation au contraire.

      Attends la suite de mes articles pour le problème de l’intestin poreux, qui concerne presque tout le monde à un degré ou un autre.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Cécile dit :

        J’ai hâte de comprendre un peu mieux ce phénomène d’intestins « poreux »!
        Nous continuons à avancer sereinement….testant qqs unes de tes recettes (toujours un régal, je nai pas encore pris le temps de commander ton livre, mais je vais le faire à l’occas!) et modifiant en douceur nos habitudes…au fond ce ne sont que des habitudes!
        Ayant étudié la théorie et la philosophie de la médecine chinoise(suivi de cours par un praticien), ta « cuisine » me parle vraiment!
        Merci Marie
        A bientôt
        Cécile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Cécile,
        Oui, la médecine chinoise a beaucoup à nous apprendre, même si nous ne sommes pas obligés de tout adopter.
        Ceux qui la rejettent maintenant disent pourtant souvent la même chose, en ce qui concerne par exemple l’importance de l’hygiène intestinale. Ce sont les Chinois et les Indiens qui en ont le plus parlé.
        On récupère leur savoir quand il nous arrange et on le détourne souvent…!
        Bonne fin de journée.
        Marie.

    • Pierre dit :

      Bonjour Cécile,

      Marie a mille fois raison d’attirer l’attention sur le fait que la réponse corporelle de l’un n’est pas celle de l’autre !!

      Lorsque j’ai parlé des pro biotiques FAITS MAISON ET FRAIS je me suis référé à mon propre vécu !

      Je suis heureux pour toi et ta fille qu’elle ait déjà tourné la tête dans la bonne direction !

      Ainsi que le rappelle Marie, il existe des sucres non nocifs ( miel , à consommer seul, sucre de bouleau et de fleur de coco .. à essayer jusqu’au jour où l’on perçoit que c’est simplement une dépendance )

      A propos de l’acné, il est « normal » à l’adolescence de bourgeonner , faut il combattre la symphonie hormonale ? ou s’en accommoder ?

      Lorsque je parle d’intestins poreux, je voudrais citer un article publié par la revue Science et Vie, qui met en lumière le rôle positif des gentilles bactéries, qui nous aident à lutter contre nos  » perforations  » intestinales… je cherche et ne le retrouve pas , je bisque !!! -:(

      Amitiés à toi et à ta Fille

      @+

      Pierre

  • Fantine dit :

    C’est vrai que c’est compliqué de savoir quoi manger. On a pris des habitudes alimentaires, ne serait ce que culturellement et en sortir n’est pas toujours simple.
    Dire que j’ai planté dans mon jardin un arbuste Goji pour profiter de ses baies !
    Je serais intéressée, pour avoir une idée de ce que tu fais toi-même, compte-tenu de tes connaissances et des soins que tu apportes à ta santé que tu nous donnes, sur une journée, tes menus depuis le petit déjeuner, jusqu’au soir. Ca pourrait en inspirer d’autres, tu ne crois pas ?
    Amicalement,
    Fantine.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Fantine,

      Je vais faire un article spécial pour cette affaire de Goji !
      Et pour d’autres motifs que ceux mentionnés dans cet article.
      C’est incroyable les informations non liées à des connaissances réelles, qui circulent.
      J’aimerais vraiment savoir, si cela ne t’ennuie pas, comment l’idée d’en planter chez toi t’est venue ?
      Parce que le problème est là, les baies que tu obtiendras n’auront rien à voir avec les vraies…

      Concernant ce que je mange, là encore il y a déformation : ce qui éventuellement me convient ne peut en aucun cas convenir exactement à quelqu’un qui aurait d’autres troubles que les miens.

      Et c’est ne rien comprendre au problème du symptôme que de dire que puisque tout n’est que symptôme et non maladie (ce que j’approuve) la solution est unique pour tous.
      Les troubles acquis de chacun, selon les fragilités de chacun, font que pour des causes peut-être identiques il faut des solutions différentes.
      Aucun thérapeute en nutrition ne le vérifie, cela est bien connu.

      Donc j’aborderai la question très bientôt dans un autre article, promis !
      Mais la question est ailleurs en fait : comment adapter son alimentation à ses propres dysfonctionnements ?
      Il faut donc les connaître, par exemple connaître ses sensibilités alimentaires spécifiques.
      Presque tout le monde en a, et à des aliments qui ne sont pas problématiques pour d’autres parfois.
      Elles expliquent assez souvent des maladies récalcitrantes.

      De toute manière mes 102 articles ne parlent que de ce que je mange, non ?
      Et mon livre de recettes aussi.

      Amitiés.
      Marie.

  • Bonjour Marie,
    Je ne suis pas très étonnée de ce que tu dis dans ton article.
    Depuis longtemps, j’ai mis la pédale douce sur les tomates
    et les aubergines pour les dérangements intestinaux.
    Pour ce qui est du soja et des légumineuses , je me suis
    aperçue que ce n’était pas très compatible avec surveiller
    son poids!
    hannah@techniqueTipi Articles récents…2015 est-il fait pour retrouver la joie de vivre?My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Hannah,

      Rares sont les personnes qui repèrent que les tomates ou les aubergines provoquent des tels troubles.
      Quand je dis qu’il faut se connaître !
      Oui, soja et légumineuses font prendre du poids si on a cette tendance, comme je le dis dans l’article.

      A une autre fois.
      Marie.

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    on entend pas mal parler des lectines mais je ne suis pas encore suffisamment renseignée sur le sujet. Ton article tombe bien.
    L’augmentation de la perméabilité intestinale est un réel problème qui doit toucher une majorité de personnes.
    Dommage pour les baies de goji j’en ai planté dans mon jardin. Heureusement je n’en récolte pas beaucoup.

    Finalement il y a pas mal de produits végétaux qui contiennent des lectines. Les végétaux à feuilles vertes semblent épargnés.

    Il ne reste plus qu’à réparer l’intestin et éviter les lectines.

    Merci pour tes précieuses informations.
    Bon week end
    Nadia
    Nadia Articles récents…Pratiquer la méditation, ne vous en faites pas une montagneMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nadia,

      Il y a longtemps que je voulais en parler, en fait.
      Il y a des lectines dans tous les végétaux, mais heureusement certaines ne sont pas nuisibles.
      Et surtout nous ne sommes pas tous réactifs à elles.
      Comme je l’ai déjà dit je n’avais jamais réagi aux lectines des baies de Goji, ou du moins je ne m’en étais pas rendu compte.
      Mais comme j’ai beaucoup fait d’efforts pour réparer ma muqueuse, j’ai préféré cesser d’en manger.
      Le risque est trop important.
      De toute manière, comme je l’ai dit à Fantine, les baies de Goji poussées en France ne présentent aucun intérêt…
      Je vais préciser dans un article, cela semble urgent !
      Merci Nadia pour ton témoignage.

      Bon week-end, agité chez toi aussi ?
      Marie.

  • Nadia dit :

    Je suis moi aussi en train d’essayer de réparer ma muqueuse intestinale. Il y a du travail.

    Période agitée pour moi, oui.
    Belle semaine hivernale.
    Nadia

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nadia,

      Un travail de fond, mais qui est possible, j’y suis parvenue.
      Pourtant ma muqueuse était si abimée que dès mes premiers jours de vie mon sang était empoisonné.
      Avec les conséquences qui vont avec !

      Ici, sur la côte Nord du Finistère, c’est la tempête et la pluie forte, mais pas le moindre petit flocon à l’horizon !
      Au moins un me comblerait de plaisir.

      A une autre fois.
      Marie.

  • Ping : Crêpes cocoNourriture-Santé

  • Ping : Farines sans gluten, et alors ?Nourriture-Santé

  • Ping : Recette anti-inflammatoire rapideNourriture-Santé

  • Ari dit :

    Bonjour,

    Je suis abonnée depuis quelques semaine à votre newsletter et les articles sont toujours aussi soignés et les recherches poussées. Du coup peut-être pourriez vous répondre à une interrogation de longue date chez moi: est ce que faire tremper les céréales, les oléagineux et les légumineuses pendant une nuit peut leur faire perdre des nutriments et minéraux ? (comme quand on fait tremper un légume par exemple)

    Merci pour le partage de connaissances !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Ari et bienvenue sur mon site,

      Et merci !
      Non, bien au contraire, les nutriments sont démultipliés par le trempage, grâce à l’action des enzymes et des bactéries.
      Aucun risque de perte quelconque, tout à y gagner.

      Cordialement.
      Marie.

  • Ari dit :

    Merci !
    Me voilà rassurée. ;-) Parce que je mets tout à tremper entre une nuit et 4 h (riz, sarrasin, etc) sauf les lentilles corail !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Ari,
      Tremper les lentilles corail est souhaitable, mais peu de temps pour éviter qu’elles ne se désagrègent.
      Et continuez pour le reste.
      Bonne journée.
      Marie.

  • Ari dit :

    Ah tient, j’essayerai ! merci

  • Monika dit :

    wow,,, que d’informations sur ce blog,, j’avoue que c est un peu décourageant,
    je cherche ce que je pourrai manger sans avoir mal,
    j’ai une quinzaine d’intolérances alimentaires qui ont été confirmé par un test d intolérance alimentaire. 221 aliments testé. ça fait 5 mois sans blé, sans laitages et sans les 15 autres aliments.. j essaie de refaire ma flore intestinale pour régler ces inflammations.
    je voudrai bien vous consulter. merci pour ce partage.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Monika,

      Bienvenue ici.

      Vous présentez les symptômes caractéristiques d’une trop grande perméabilité intestinale.
      Rassurez-vous vous n’êtes pas la seule, selon les personnes les manifestations sont localisées différemment.

      Il est possible bien sûr de restaurer votre muqueuse pour que l’inflammation diminue et que les allergies alimentaires diminuent aussi.
      Cela passe entre autres par la régénération de la flore, vous avez raison.

      Envoyez-moi un mail à mariekelenn[arobase]gmail.com

      Bonne journée.
      Marie.

  • Geneviève Gérard dit :

    Bonsoir Marie,
    D’abord merci pour vos articles si édifiants que je lis « religieusement ».
    Quelle recherche ! Quelle patience ! Quel perfectionnisme !
    Voici ce que j’ai à dire au sujet des lectines : Je pense que PERSONNE NE CONNAIT LES LECTINES !!!
    Quand je vois la liste impressionnante de tous les légumes qu’il faut éviter parce qu’ils en contiennent, QUE NOUS RESTE-T-IL ? Adieu veaux, vaches, cochons… !
    CELA FAIT DONC DES SIECLES QUE NOUS NOUS EMPOISONNONS AUX LECTINES, QUE LE MONDE ENTIER ABSORBE DES LECTINES SANS LE SAVOIR ??? Si on va jusqu’au bout du raisonnement…
    Personnellement, j’ai du déjà supprimer pas mal de choses de mon alimentation et j’ai l’impression qu’un de ces jours, je vais me retrouver assise dans ma cuisine avec pour seule tentation un paquet de millet que je n’aurai même pas envie d’ouvrir ! Dur, dur !

    Et au fait, il existe un produit qui détruit les lectines : je crois que c’est Déflect mais je n’en suis pas sûre., il faudra que je le retrouve. (je ne l’ai pas encore acheté).
    J’ai réussi à conclure sur une note positive…. Ouf !

    Le mieux serait peut être de nous fournir LA liste de « tous » les aliments réellement « comestibles » qui ne présentent aucun risque ? Parce que manger en étant convaincue qu’on s’empoisonne, çà n’est pas bon non plus pour la santé ?

    Bon, je voulais vous faire part de mes réflexions, personne lambda nourrie aux lectines depuis sa plus tendre enfance… comme 100 % de la population…

    J’attends votre réponse avec impatience…

    Merci encore pour votre énoooooorme travail.
    Bonne soirée Marie !

    GG.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Geneviève et bienvenue ici !

      Je suis désolée de ne trouver vos messages que ce soir perdus au milieu des spams.
      Merci pour votre intérêt, je vois que je suis démasquée !
      En effet je travaille pas mal, je n’aime guère perdre mon temps en banalités.

      Pour cette affaire de lectines, il n’y a pas à s’affoler, mais plutôt à connaître ses propres faiblesses.
      Non les lectines ne nous ont pas toujours empoisonnés et d’ailleurs toutes ne nous empoisonnent pas ni tous !
      C’est un peu plus complexe.

      Les tomates ou les pommes de terre ne font pas partie de notre nourriture depuis très longtemps.
      Nos ancêtres n’étaient pas exposés à toutes ces lectines.
      Et elles ne sont pas toutes agressives de la même manière.

      De plus n’oubliez pas que nos ancêtres pas si lointains ne vivaient pas les agressions les plus terribles de notre époque, à savoir la toxicité chimique sous toutes ses formes.
      De sorte qu’ils étaient en mesure de résister sans problèmes.
      Ils ne connaissaient pas les charmes de la nourriture industrielle.

      Nous sommes ainsi devenus infiniment sensibles à ces agressions-là (les lectines entre autres).
      Presque tout le monde, parvenu à la retraite, est sous médicaments parce qu’atteint de maladies sérieuses.
      Ce n’est tout de même pas un hasard ni naturel.

      Il n’existe aucune liste à exclure évidemment, chacun de nous ayant une sensibilité spéciale.
      Après une vie, ou seulement quelques années, de nourriture inadaptée la muqueuse intestinale est agressée au point que le corps est envahi par l’inflammation chronique.
      Avec toutes les souffrances qui vont avec.

      Dans ce cas-là il est nécessaire de supprimer le plus possible de sources d’agression, donc certaines lectines.
      A chacun de repérer ses faiblesses.
      Sachant pour finir que personne ne résiste à l’agression des lectines du blé par exemple.

      Voilà, j’espère vous avoir rassurée !
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Geneviève Gérard dit :

    Je vous remercie.
    Cordialement,
    GG.

  • Ping : Melons et poivrons pour bien accueillir l'automneNourriture-Santé

  • Claire G. dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article instructif Marie! A ta connaissance, y aurait-il des aliments qui pourraient désactiver le pouvoir agglutinant des lectines? J’ai entendu parler de gélules qui seraient efficaces, sous la marque lectin Flush, mais à 34€ par mois c’est pas donné. Y aurait-il des solutions plus naturelles?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,
      Les lectines n’ont pas un effet agglutinant mais très inflammatoire.
      Il faut faire tremper les aliments qui en contiennent pour les désactiver en partie.
      Le produit auquel vous faîtes allusion est une invention évidemment commerciale !
      Soyons sérieux.
      Marie.

  • Coline dit :

    Bonjour,

    Je voulais savoir si les maladies inflammatoires étaient du coup extrêmement présentes dans les pays asiatiques notamment la Chine et le Japon qui consomment énormément de riz ? La diététique chinoise basée sur la MTC est très réputée et pourtant basée sur le riz donc qu’en est-il des lectines chez eux ?

    Merci pour votre réponse.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      Vous caricaturez un peu ce que j’ai écrit.

      Les lectines ne sont qu’une des infinies causes de l’inflammation, d’une part.

      D’autre part, le riz en Chine et au Japon était traditionnellement consommé avec des aliments qui compensaient justement cette inflammation.
      Leur système diététique est absolument logique, sans faille.

      Mais la médecine chinoise a été mise au point à une époque et dans un pays où personne ne consommait ni gluten, ni produits laitiers, ni antibiotiques.
      Qui sont parmi les plus grandes sources de destruction de la flore, donc d’inflammation de l’intestin.

      Les conditions alimentaires chez nous ont toujours été très différentes.

      Et ce qui est peut-être le plus important, les Japonais et les Chinois mangent de très, très petites quantités !
      Cela a malheureusement changé chez eux depuis la mondialisation des pratiques alimentaires.
      Les conséquences sanitaires sont d’ailleurs évidentes.

      Je vous rassure je ne parle pas en l’air !
      Et les gens qui vous disent que le riz est un aliment santé pour tous, ignorent peut-être l’essentiel.

      Marie.

  • Ping : Les signes que votre intestin fonctionne mal - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Ping : Matières grasses nécessaires et meilleures sources - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Ping : Les meilleurs omégas 3 où les trouver ? - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Nina dit :

    Bonjour Marie,

    Quel article encore une fois, merci beaucoup!
    Du coup, je me sens un peu perdue car j’avais remplacé tout ce qui est; pâtes, pommes de terre et riz par de la quinoa et du sarrasin. Mais je viens de lire que finalement ces deux aliments n’étaient pas non plus recommandés lorsque l’on est en dysbiose comme c’est mon cas. Ai-je bien compris? Si oui, qu’est-ce que je peux manger à la place? J’ai essayer la patate douce mais franchement je n’aime pas du tout.

    Bonne soirée Marie,
    Nina

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nina,

      Non, quinoa et sarrasin ne sont pas à éviter en cas de dysbiose, il faut les faire tremper.
      Et les manger en quantités appropriées.

      Mais la dysbiose est une situation liée obligatoirement à de l’inflammation.
      Ce n’est pas seulement en supprimant tel ou tel aliment que vous réglerez le problème.
      Parce que vous maintiendrez encore cette dysbiose par des mélanges en quantités mal choisies, qui nourrissent la mauvaise flore, donc augmentent la dysbiose.
      Il faut apprendre à composer des repas qui ne nourrissent pas la mauvaise flore.
      Et qui nourrissent la bonne.
      C’est une affaire de proportions d’aliments comme je l’explique souvent.
      Sans cela la dysbiose se poursuit obligatoirement.

      Je vous assure que supprimer certains aliments ou en consommer d’autres ne règle rien en profondeur, cela n’agit que sur les symptômes, et encore.
      De plus cela ne diminue pas les dégâts inflammatoires au niveau de la muqueuse générés par la dysbiose.
      L’hyperperméabilité de la muqueuse demeure.

      Si vous comprenez mal le processus réécoutez ma conférence ASI je l’ai expliqué en détails.
      Mon programme ASI a été mis au point pour résoudre ce problème : comment manger pour faire diminuer la dysbiose et réparer les dégâts au niveau de la muqueuse.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Nina dit :

        Oui je comptais justement la réécouter car tout ça me passionne tellement, qu’à force de lire, lire et encore lire je finis par mélanger pas mal de choses.
        Je ne me contente pas de supprimer tel ou tel aliment, en fait j’ai supprimer tout ce qui est gluten et sucres ajoutés et remplacé mon café matinal par du thé blanc.
        Sinon, j’ai surtout changé la composition de mes repas qui privilégiaient la viande et les féculents. A présent les aliments clés de chacune de mes assiettes sont les légumes que j’accompagne maintenant d’un peu de sarrasin ou quinoa ou millet (je compte en tester d’autres au fil du temps) et d’un petit morceaux de viande (j’ai encore du mal à m’en passer) ou de poisson.
        Je fais aussi très attention aux temps de cuissons, j’utilise du sel d’Himalaya et plus le sel habituel, j’ai remplacer les huiles et beurres par la graisse de coco pour cuire mes aliments, je mange un petit légume cru avant le repas du soir, je prend soin de mettre un peu de poivre noir chaque fois que j’utilise du curcuma, j’ajoute une cuillère d’huile d’olive et une gousse d’ail cru à tous mes plats de légumes,… et tous les matins je commence par un jus de citron avec de l’eau chaude.
        Voila à peu près toutes les petites choses que j’ai mises en place en attendant de pouvoir m’offrir le programme ;-)
        Je n’aurais pas su rester sans rien faire maintenant que je sais ce qui ne va pas et qu’il y a des solutions, alors en attendant, je me débrouille comme je le peux.
        Je me considère vraiment chanceuse d’avoir virtuellement croisé votre route car cela ne fait que 3 ou 4 semaines que j’ai commencé ces modifications, et je dois dire les effets se font déjà énormément ressentir:
        Je ne perd presque plus mes cheveux,
        mes ongles sont beaucoup moins cassants,
        J’ai enfin découvert ce qu’est un vrai sommeil, réparateur,
        Je suis de moins en moins fatiguée,
        Je n’ai plus aucun soucis de digestion,
        j’ai perdu 3 kilos,
        Même ma fibromyalgie me fait de moins en moins souffrir, je n’utilise presque plus ma béquille!!!
        Plus délicat à raconter mais nécessaire pour que ce témoignage soit complet: je n’ai plus d’hémorroïdes.
        Je suis de meilleure humeur (tout mon entourage me le fais remarquer quasi tous les jours),
        Bref, tous les signes d’une vie meilleure sont là et je reprend espoir et gout à la vie!!!

        Marie, je sais que je me répète mais je ne vous remercierai jamais assez!

        Encore une excellente soirée à vous,
        Nina

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nina,

        C’est « vraiment vrai » ce que vous écrivez là au sujet de toutes ces améliorations ?
        Parce que c’est fantastique !

        Vous devez être tellement heureuse.
        Je vois bien ce que vous pouvez ressentir.
        J’ai malheureusement pour moi dû attendre bien plus longtemps pour découvrir ce que je devais faire, et qui a aussi changé totalement la qualité de ma vie.
        J’ai créé ce blog et ce programme dont j’aurais tellement eu besoin !!

        Je ne savais pas que vous souffriez de fibromyalgie, mais cela est tout à fait cohérent avec la dysbiose.
        Puisque la fibromyalgie est directement liée à une muqueuse endommagée.
        En tous cas je suis ravie de lire que vous reprenez espoir et goût à la vie.
        Ce n’est qu’un début !

        Je comprends bien que l’on n’a pas toujours les moyens de faire ce que l’on voudrait.
        Mais l’essentiel est que vous ayez commencé et lorsque vous pourrez appliquer un programme plus précis votre flore réagira vite.
        Car vous saurez comment la changer pour de bon.
        Apparemment votre corps est réceptif.

        C’est moi qui vous remercie de venir ici avec ce message si encourageant.
        Bravo d’avoir cherché une solution plutôt que de vous résigner, et d’avoir accepté de casser vos habitudes.
        Bel exemple !

        Marie.

  • Nina dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui c’est vraiment vrai, et j’avoue que je suis super fière de moi même si j’ai commis quelques écarts la première semaine.

    Je ne sais pas si mon corps est très réceptif car le gluten, je l’ai déjà stoppé il y a 5 mois et donc je pense que toutes les autres modifications faites ces dernières semaines étaient la clé manquante pour que le changement opère.

    Ca fait 10ans que je dis à tous les médecins spécialistes qui se sont occupé de moi que je suis persuadée que tout vient de mon « ventre » de mon alimentation sans savoir quoi exactement mais personne ne m’a jamais entendue. Vous pouvez donc imaginer l’explosion de soulagement lorsque j’ai découvert votre blog.

    Me résigner? Non jamais, c’en est agaçant pour certaines personnes mais je suis comme ça tant pis et ça finit toujours (ou presque) par payer ;-)

    J’espère que ceux qui ne sont pas encore convaincus ne se poseront plus de question et fonceront.

    A bientôt Marie,
    Nina.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nina,

      Supprimer le gluten n’est en rien une solution magique.
      Supprimer le gluten ne peut être, au mieux, qu’agir sur des symptômes.
      On fait croire aux gens que cela suffit, ce qui est très mal connaître le processus de l’inflammation et de l’auto-immunité.
      La réalité est bien plus complexe.

      Mais comme les gens cherchent des solutions magiques on le leur fait croire, ils sont heureux…un temps !
      Et encore pas la majorité.
      Comme celles qui veulent perdre du poids et n’y parviennent pas même en ayant supprimé le gluten.
      Un jour des troubles bien plus graves apparaissent si on se contente de faire ça.

      Il y a des relations entre gluten et autres aliments qui maintiennent en sourdine la fabrication d’anti-corps.
      Des anti-corps qui à terme seront responsables de maladies sérieuses, inflammatoires ou auto-immunes.
      La recherche le démontre quotidiennement.
      Et puis il y a tous les autres responsables, aussi graves.

      De toute manière si le gluten était chez vous le facteur déclenchant vous seriez atteinte d’une maladie céliaque ou de Crohn.
      Il n’est qu’un facteur aggravant, comme chez tout le monde, déjà malade ou pas encore.

      Bonne journée.
      Marie.

  • Nina dit :

    Bonsoir Marie,

    C’est exactement cela, que c’est bon d’avoir quelqu’un qui sait mettre des mots sur ce que l’on vit et ressent!
    J’en profite au passage pour vous dire que j’ai vu mon médecin traitant aujourd’hui pour le contrôle de ma tension, qui par ailleurs semble améliorée mais il est encore trop tôt pour en être certain. Il n’empêche que c’est encourageant!
    Nous avons parler de ma décision de m’alimenter autrement, je lui ai expliqué en détail toutes les modifications que j’y ai apporté et sa réponse a été;
    « Excellent, il n’y a rien à redire, cette Mme Kellen sait de quoi elle parle c’est évident! Vous ne pouviez pas faire mieux! Si tout le monde adoptait cette façon de s’alimenter je n’aurais pas de travail ou très peu. »

    Voila, j’ai pensé que vous méritiez de le savoir vu que ça sort de la bouche d’un médecin et très renommé par ici.

    Très bonne soirée Marie et au plaisir,
    Nina.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nina,

      J’arrive, désolée !
      Très bonne nouvelle cette tension améliorée, car vous savez que trop de tension est une marque d’inflammation.
      C’est donc qu’elle diminue en vous, je suis ravie.
      J’espère que cela se confirmera.

      Vous avez « mis la main » sur un médecin rare on dirait !!
      Connaître le rôle de l’alimentation sur la santé et pouvoir juger de ce que vous avez changé, pas fréquent.
      Tant mieux pour vous.
      Alors merci de me rapporter ces paroles et d’avoir osé lui en parler.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Nanou dit :

    Bonjour,
    je viens de lire tous ces échanges qui m’apportent beaucoup – je me sens moins seule – et qui pourtant sont une source de stress, je vous explique pourquoi :
    après une prise de sang (recherche d’intolérances alimentaires) mon médecin m’a expliqué que j’avais l’intestin « poreux », une colopathie fonctionnelle, une légère candidose, et une liste d’aliments interdits, dont les oeufs, les crustacés, le lait, le sucre, le chocolat, le lin, la muscade, la pectine, l’agar agar, la levure de boulanger, le porc, etc etc… mais pas le gluten.
    J’ai commencé par enlever tous ces aliments de mon alimentation, j’ai d’ailleurs malheureusement commencé à perdre du poids.. (mon problème depuis toujours).
    Et mes douleurs, coliques,diarrhées ont continué..
    Et en lisant votre commentaire sur les lectines, je viens de comprendre pourquoi sans doute, en continuant à consommer des céréales, j’ai aggravé le problème !
    mais là, aujourd’hui, je suis hyper inquiète car je ne sais vraiment plus quoi manger pour conserver mon poids (47 kgs pour 1m69) ! j’aimerais tellement en prendre !
    mes repas aujourd’hui c’est depuis 1 semaine:
    2 bananes le matin
    viande ou poisson + riz + carottes + patate douce à midi + un peu d’huile d’olive
    la même chose le soir
    sauf aujourd’hui où j’ai ré-intégré une pomme de terre et des amandes au dessert, et là, boum : ballonnements, gazs, douleurs tt l’après midi…
    que puis-je manger d’autre ?
    j’ai faim toute la journée mais j’ai vu que je ne pouvais plus manger de purée d’amandes, ou de galettes de riz, ou de pancakes à la farine de sarrasin, des pommes de terre, etc…
    Je n’ai plus beaucoup d’énergie et je ne voudrais pas, en ne mangeant plus que ça, être confrontée à des manques de vitamines et de minéraux ?
    qu’en pensez-vous ?
    pourriez-vous me donner quelques idées de repas qui pourraient « passer » et me refaire prendre un peu de poids ? d’autant que je travaille encore beaucoup et qu’il me faut de l’energie.
    j’espère vraiment que vous pourrez m’aider et vous en remercie vraiment beaucoup.
    Bonne soirée
    Nanou
    PS j’ai 64 ans, j’ai pris toute ma vie des pansements intestinaux style smecta, parfois des anxyolitiques (car trop anxieuse), je prends aujourd’hui du charbon activé le matin et du L-glutamine (nutrixea) le soir. du Kijimea, aucun effet.. Mais bon, les douleurs sont toujours là..

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nanou,

      Je voudrais tout de suite vous rassurer, si vous réparez votre muqueuse intestinale trop poreuse, vous pourrez un jour manger ce que vous ne pouvez plus manger aujourd’hui.
      Heureusement car on ne peut pas passer sa vie à tout supprimer, lorsqu’il s’agit d’aliments nécessaires, de qualité.
      D’ailleurs la preuve en est que même en les supprimant vous n’allez pas bien.

      Si vous avez toute votre vie pris des pansements intestinaux c’est que votre hyperperméabilité intestinale (muqueuse trop poreuse) existe depuis presque toujours.
      Ce qui explique que vous soyez intolérante à tant d’aliments, vous avez eu le temps de créer ces intolérances.
      Rassurez-vous également, vous n’êtes pas la seule !

      Tosu les produits chimiques que vous avez avalés ont contribué à cette porosité.
      Ainsi qu’une nourrture inflammatoire qui a agressé votre muqueuse.

      Le médecin vous a-t-il expliqué pourquoi votre muqueuse est dans cet état ?
      Et vous a-t-il parlé de votre flore intestinale ?
      Parce que tout vient de là, votre flore est en état de dysbiose.
      C’est-à-dire que les mauvaises bactéries dominent largement les bonnes, et vous intoxiquent.

      Aussi longtemps que vous ne réparerez pas votre muqueuse et que vous ne rééquilibrerez pas votre flore, manger sera de plus en plus problématique.
      Votre poids trop faible vient du fait que vous n’absorbez pas les nutriments suffisamment.
      A cause de cette muqueuse abimée, pleine de « trous », et parce que votre flore est dominée par les mauvaises bactéries qui mangent sur votre dos !

      Si vous n’êtes pas bien au courant de ces choses-là, allez écouter ma conférence (gratuite) qui vous éclairera sur le rôle de la flore et les ennuis liés à la muqueuse inflammée (à cause de la flore) donc trop poreuse.
      Les mauvaises bactéries créent de l’inflammation et agressent la muqueuse qui devient trop poreuse.

      Durant une heure trente j’ai expliqué tout ça et vous comprendrez que c’est la muqueuse qui doit être réparée et la flore qui doit être rééqulibrée.
      Sans ça il ne peut pas y avoir de changement.

      Vous me demandez quels aliments peuvent convenir, mais vous vous connaissez mieux que moi, donc si la solution était là vous l’auriez trouvée déjà.

      Pour finir je vous signale que la L-Glutamine n’est pas sans danger sérieux (études scientifiques).
      De toute façon elle ne semble pas efficace.
      Le charbon activé détoxique mais ne répare pas la muqueuse.

      Ce n’est pas en mangeant des aliments engraissants et mauvais à la santé que vous irez mieux.
      Maintenir votre poids à ce prix c’est cacher une situation sérieuse.

      Voici le lien de cette conférence, qui a duré longtemps car des questions ont été posées en quantité par les auditeurs !
      https://editions-du-goeland.learnybox.com/page-de-replay-webinaire-asi/

      N’hésitez pas à revenir si vous avez des questions.
      Mais écoutez bien ce dont je parle cela vous éclairera.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Fabien dit :

    Bonjour Marie,

    Quels aliments faut-il privilégier pour être en bonne santé ? dès que j’ai vu votre article sur les céréales et les légumineuses, je n’ose plus en manger.

    Est ce que vous avez des conseils pour bien manger ?

    Je vous remercie d’avance de votre réponse.

    Bonne journée

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Fabien,

      Ne plus en manger c’est peut-être excessif, mais en limiter les quantités, selon surtout l’état de santé, les symptômes etc.
      Et les faire tremper comme expliqué dans un autre article.

      Des conseils pour bien manger ? Tout mon blog ne donne que ça.
      Bien manger c’est composer des repas qui au final ne nourrissent pas la mauvaise flore.
      De la maintenir en équilibre pour éviter la dysbiose.

      Dans l’objectif de ne pas créer de l’inflammation, liée à la dysbiose obligatoirement.
      Même si ces repas peuvent contenir des aliments en eux-mêmes inflammatoires.

      C’est tout ce qu’apprend à faire mon programme ASI.
      Je l’ai créé pour ça, apprendre à manger pour se constituer une bonne flore et la maintenir.
      La qualité de la flore explique toute notre santé.
      Tous mes articles le démontrent.

      Merci de votre intérêt.
      Marie.

  • Ping : Créer de l'inflammation avec une simple salade - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • MENARD Danieĺle dit :

    Bonjour.
    Qu’en est il des noix de cajoux. Je les utilise comme « faux fromage » sans les faire tremper et je les mixe avec vinaigre de cidre, ou jus de citron, ail et oignon en poudre et poivres noirs . Je suis « Intolèrante » á blanc d oeuf, caseine, ‘noisette, petit pois, graine de soja, amande, lait de vache’ farine de blé. Lait de chè re et céleri déconseillés mais pas interdits.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      Les noix de cajou contiennent des lectines, il faut donc les faire tremper également.
      Et ne pas en consommer trop, comme tout oléagineux elles ont leurs défauts.
      Même si elles sont très bonnes et riches en plein de choses.

      Je voudrais vous dire aussi que si vous souffrez de tant d’intolérances c’est que votre muqueuse intestinale est beaucoup trop poreuse.
      C’est un signe indubitable.
      Les aliments mal digérés qui sont passés à travers cette muqueuse, alors qu’ils n’auraient pas dû, ont déclenché une réaction de votre système immunitaire qui se trouve justement au niveau de cette muqueuse.
      C’est cela l’intolérance, c’est la réaction de rejet de votre système immunitaire.

      Si vous vous contentez de supprimer ces aliments, vous n’allez qu’agir sur les symptômes.
      Tout en vous privant d’aliments utiles en plus.

      Car ce n’est pas parce qu’ils sont mauvais que vous avez ces réactions d’intolérance.

      Et surtout vous ne réglerez pas la cause, cet intestin trop poreux.
      La situation empirera silencieusement avec les conséquences connues.
      Par exemple l’inflammation chronique.

      Lisez bien mes articles pour essayer d’agir réellement.

      Bonne journée.
      Marie.

  • Cédric dit :

    Bonjour Marie,
    j’ai tenté de retrouver une réponse à une question récurrente sur votre site, mais ne l’ayant pas trouvée (l’avais-je lue ailleurs? ), je me permets de vous la poser ici.
    Les pépins de fruits et légumes sont-ils considérés comme des graines et donc gros pourvoyeurs de lectines?
    A savoir, en période estivale, les pastèques, tomates, concombres et compagnie font régulièrement partie des repas. Et il est difficile d’en éviter les pépins. Sont-ils mauvais à la santé?
    Merci d’avance pour votre réponse et bonne jounée,
    Cédric

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour David,

      Je ne crois pas que la question soit récurrente, mais elle le devrait !
      Ou alors pour les graines germées.

      Les graines de tomates (je l’ai écrit il y a longtemps quelque part) doivent être enlevées.
      Je le faisais déjà quand j’étais étudiante et pourtant je ne connaissais pas les lectines à l’époque.
      Mais les naturopathes étaient très pointus par contre et leurs livres fourmillaient de connaissances.

      Celles de pastèque, bien sûr, et elles ne sont pas très bonnes en plus, trop grosses.
      Pour ce qui est des concombres ils sont moins « atteints ».

      Tomates, aubergines, poivrons et pommes de terre appartiennent à la famille des solanacées qui justement à cause de ces lectines (peau et graines) posent des problèmes sérieux à certains.
      Voyez ASI dernière semaine pour déterminer les intolérances alimentaires.
      Mais ce n’est pas si courant heureusement.

      Bonne journée, je retourne…à mes bocaux !
      Marie.

  • Cédric dit :

    Bonjour Marie,
    merci pour cette réponse précise.
    Enlever les pépins de tomates… Pfiouu! Il ne restera pas grand chose des tomates hors-sol!!
    Heureusement que celles de mon maraîcher sont bien charnues.
    Par contre, c’est plus difficile pour les tomates cerises!
    Bonne journée et bon atelier bocaux!
    Cédric

  • Ping : Prenez le temps de faire tremper les céréales.Nourriture-Santé

  • Ping : La maladie auto-immune peut être évitée et stoppée - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Renzo dit :

    Bonjour Marie,
    Une fois encore, je me permets de vous remercier de partager, avec nous, le résultat passionnant et instructif de vos recherches et connaissances. Je n’ai jamais lu ailleurs, des conseils et des articles aussi simples (dans le bon sens du terme), pertinents et dénués de toute pratique commerciale douteuse. J’ajoute, que ce fut pour moi, une véritable « révolution » ainsi qu’une transformation, non seulement physique mais également et surtout énergétique, sociale et même psychologique. Il ne suffit pas uniquement de (bien) vous lire mais, en les appliquant depuis plusieurs années, force est de constater sur ma personne mais également chez mon fils aîné, les effets véritablement impressionnants et générateurs, je le crois, d’une meilleure « santé globale ». Je me posais la question suivante: sans dévoiler les proportions préconisées dans votre programme ASI, dans lequel évidemment vous parlez des pseudo-céréales, je souhaiterais pouvoir vous demander si, de temps à autre, une association composée de pseudo céréales et de légumineuses (je pense à des haricots noirs, lentilles, azukis, …) pouvait s’envisager et cela, au cours d’un même repas avec bien entendu, des légumes uniquement non farineux ?
    Si pas, quel est, selon vous, la meilleure façon d’associer, en petite quantité, les légumineuses dans un repas et avec quels aliments ?
    D’avance, je vous remercie pour votre réponse.
    Bonne journée.
    Renzo

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Renzo,

      Merci pour ce message qui fait plaisir.
      Bravo de parvenir à mettre en pratique mes conseils, visiblement de manière précise et régulière.
      Et tant mieux si vous et votre fils vous portez mieux en conséquence.

      Les légumineuses sont réellement inflammatoires, même si leur contenu nutritionnel est intéressant par ailleurs.
      Alors, bonnes proportions ou pas, cela ne change rien avec elles en fait.
      Avec une flore « moyenne », habituelle pour ceux qui ont mangé régulièrement gluten, produits laitiers, produits transformés et sucre ajouté, les légumineuses ne font pas que du bien.

      Pour profiter et supporter sans grand dommage les légumineuses il faut une bonne muqueuse, une flore dominée par les bonnes bactéries, pas les mauvaises.
      Et des quantités faibles de toute façon pour tous.
      Ou alors les consommer germées, sans l’enveloppe, avec seulement la petite feuille.
      Bonne soirée.
      Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur avant les excès des fêtes






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Commentaires récents