Manger à sa faim pour perdre du poids

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

La grande majorité des gens croit encore que pour perdre du poids

il faut manger en très petite quantité.

C’est-à-dire ne pas manger à sa faim.

Il s’agit d’une croyance fausse, et totalement non fondée, sauf à vouloir

s’affamer au point de tomber malade d’épuisement.

Ce qui n’a rien à voir avec l’objectif de perdre du poids.

 

manger à sa faim

 

Psychologiquement c’est tout simplement invivable :

Quand on sait que l’on ne peut pas manger à sa faim, on ne pense

qu’à la nourriture.

A l’avance on souffre. La vie devient un enfer.

 

Pendant le repas, ce n’est pas mieux.

Les relations avec l’entourage deviennent problématiques.

Il faut supporter les ricanements, les moqueries, les tentatives de vous

faire « craquer », parfois des agressions plus méchantes, les reproches etc.

 

Et aussi résister à nos propres tentations, nos propres doutes, nos

petites et grandes faiblesses.

« Et puis, tant pis, un petit morceau de gâteau ne me fera pas grossir »

« Je me rattraperai demain, ou ce soir. »

« Je ne mangerai pas pendant deux jours. »

 

L’enfer, psychologiquement.

Vous allez de fringales en fringales.

Vous grossissez finalement.

Parce que vous avez faim et que vous craquez à force de privation,

pour ce qu’il ne faudrait surtout pas manger…!

 

Mais physiquement aussi c’est invivable :

Parce qu’il faut nourrir son corps pour qu’il fonctionne correctement.

Et pour ne pas souffrir d’épuisement, de fatigue.

Sans pour autant bien sûr le nourrir de n’importe quoi. La nourriture de

mauvaise qualité ne nourrit pas mieux, même si l’on en mange beaucoup.

 

Lutter en permanence contre la faim,  ne pas manger à sa faim, c’est

dangereux et insensé.

Car votre corps comprend très vite ce que vous êtes en train de lui faire subir.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’aime pas.

 

Dès que vous restreignez les quantités par rapport à vos vrais besoins,

votre corps le sait. Et il réagit en diminuant le métabolisme de base.

C’est-à-dire qu’il économise son énergie !

 

Vous allez ainsi dépenser beaucoup moins d’énergie. Et donc vous ne

perdrez pas de poids ! Vous aurez tout perdu en fait, sauf du poids !

Pire que tout, le peu que vous lui donnez, il va le stocker

immédiatement pour faire des réserves. Car il sait bien ce qui l’attend :

une nouvelle disette !

 

Voilà pourquoi le moindre yaourt chez certaines personnes, ou la

moindre petite portion de gâteau, peut déclencher une prise de poids.

 

Il y a bien mieux à faire :

Manger. Manger. Manger. A votre faim. N’ayez jamais faim !

Mais évidemment il s’agit de savoir quoi manger, car si vous avalez les

mauvais aliments, votre faim redoublera en réalité et vous avalerez n’importe

quoi. Nous verrons cela dans un autre chapitre.

 

Avant tout, sortez-vous de la tête que manger moins c’est mieux.

Même si cela dépend aussi de ce que l’on mange, je le répète.

En fait, ne pas manger à sa faim, c’est la solution pour passer sa vie à

se battre contre son poids !

 

Non, la solution c’est, entre autres, la qualité de votre nourriture.

Nous verrons comment vous pouvez apprendre à reconnaître vos vrais

besoins, pour ne pas vous suralimenter bien sûr, ni souffrir d’envies folles

de tel ou tel aliment.

 

Le corps peut apprendre à avoir envie de ce qui est bon pour lui, sans

que l’on soit obligé de le violenter. Mais il faut, encore une fois, accepter de

changer d’habitudes, de croyances.

Au sujet des croyances, celles du milieu de la santé, ne sont pas les moins

problématiques d’ailleurs, nous le verrons.

 

Et il faut du temps pour que le corps comprenne que maintenant

vous le respectez. Il va pouvoir se relaxer naturellement, s’alléger

naturellement.

Votre esprit aussi va s’alléger. Plus d’angoisse, plus d’obsession

liées à la nourriture.

La vraie faim on ne la connaît que lorsque l’on mange de vrais

aliments, qui ne rendent pas dépendants.

 

Vous venez de lire le chapitre 2 de mon livre :

« Comment vous libérer de votre surpoids, les 10 erreurs qui vous

en empêchent. »

 

Pour découvrir la suite, et les solutions pour perdre du poids et manger à sa faim,

cliquez sur la photo qui se trouve dans la colonne à droite de ce texte.

(Et pas sur la photo située plus haut dans le texte.)

Vous comprendrez quelles autres erreurs trop courantes vous condamnent à ne

jamais perdre de poids.

Et surtout ce que vous devez faire à la place.

 

Be Sociable, Share!

6 réponses à Manger à sa faim pour perdre du poids

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    ll m’a fallu du temps effectivement pour me contenter au petit déjeuner de 8 olives et de 15 grammes ( poids sec ) de graines germées accompagnées d’un cuillère à soupe d’huile de colza, et de constater que cela me suffit …. sans glucide et sans protéine animale …. pour « tenir » depuis 7 h jusque 13 h

    @+

    Pierre

    Ps : je n’ai pas été notifié de la publication de l’article c’est en pasant sur le site que je l’ai découvert !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Merci Pierre de venir faire un petit tour par ici !
      Je n’ai envoyé cet extrait de mon livre à personne parmi mes abonnés, car tous ne sont pas concernés, ou ils ont acheté mon livre.
      Mais je tenais à le faire pour les autres lecteurs, car je constate que les vieilles croyances ne disparaissent pas, pour le malheur des candidats à al minceur !

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Ping : Nourriture-Santé | MON CŒUR

  • win dit :

    bonjour marie ,

    moi je voudrai savoir comment prendre du poids, car je suis très mince, et cela me cause plein de problème de santé. J’ai 27 ans et je pèse 46 kg pour 1m67.
    pourriez vous m’aider?….Je ne tombe que sur des articles traitant de la perte du poids, il faut croire que mon cas est oublié.

    PS: j’habite en Afrique manger bio y est très compliqué

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,
      Le poids en excès a la même source que le poids insuffisant : l’état de la muqueuse intestinale.
      Trop poreuse à cause de l’inflammation qui est déclenchée par la nourriture et par les mauvaises bactéries.
      Chez vous la muqueuse est si inflammée, d’où vos ennuis de santé, que les nutriments ne sont pas assimilés.
      Ils ne peuvent pas l’être car la muqueuse est recouverte d’une couche qui empêche leur passage.
      Cette couche est fabriquée par les mauvaises bactéries qui libèrent des toxines en continu.
      Tout ça forme une espèce de colle.
      Pour améliorer la situation il faut une alimentation non inflammatoire, et modifier votre flore intestinale.
      C’est-à-dire diminuer la quantité de mauvaises bactéries.
      Lisez mes articles qui parlent d’inflammation chronique.
      Vous pouvez également lire cette page et écouter la conférence :
      http://www.nourriture-sante.com/inflammation-chronique-comment-lutter/
      Vous comprendrez mieux.

      Bonen soirée.
      Marie.

  • win dit :

    bonjour et merci pour votre aide

    bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur après les excès des vacances






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés