Manger du poisson fait-il vraiment du bien ?

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

J’avais terminé mon dernier article en vous disant que quand vous mangez du

poisson, ce serait une bonne idée d’ajouter au même repas certains aliments

qui évitent d’assimiler le mercure qu’il contient.

Les métaux lourds génèrent une inflammation très importante dans le corps.

 

Car je suppose que, pour vous, manger du poisson est évidemment nécessaire à

votre santé. On nous l’a tellement répété depuis des années !

Selon les conseils officiels, nous devrions en consommer trois fois par semaine.

Il n’y a pourtant que bien peu de vraies raisons de le faire !

 

manger du poisson

 

75 % de l’exposition humaine au mercure provient du poisson

Qu’ils aient été pêchés en rivières ou en torrents, dans les océans ou les lacs,

qu’ils proviennent d’élevages bio ou pas, les poissons et crustacés contiennent

tous du mercure.

 

Surtout le thon, en boîte ou frais.

Les poissons de petite taille, comme les sardines ou les anchois, sont moins

contaminés. Mais ils le sont !

 

On vous a convaincu que manger du poisson, « c’est mieux

que de manger de la viande »

Un poisson est pourtant un animal comme les autres !

Sa chair présente les mêmes inconvénients pour la santé, même si elle est

beaucoup moins chargée en acides gras saturés.

Et ses protéines ne nous sont pas plus nécessaires que celles d’un autre animal.

 

Sans oublier que sa chair putréfie beaucoup plus facilement que d’autres

chairs animales.

 

Je comprends d’autre part mal les pesco-végétariens, qui disent refuser de

consommer de la viande, par conscience semble-t-il de la violence faite aux

animaux.

Mais qui acceptent sans aucun état d’âme de déguster du poisson.

Comme si le poisson ne souffrait pas.

Allez assister à la mort des poissons frais pêchés…

 

Ou alors vous pensez que le poisson « c’est moins gras que

la viande »

Cela est bien loin d’être toujours vrai.

Prenons le saumon sauvage par exemple.

Avec 10% de matières grasses il est bien plus gras que la dinde, 2,4%, ou

le canard, 6%.

De plus, lorsqu’il est d’élevage, le saumon est gorgé d’omégas 6, dont j’ai déjà dit

comme il fallait s’en méfier.

Le hareng et le maquereau, eux, atteignent 14% de matières grasses…

 

Mais vous mangez peut-être du poisson « pour les omégas 3 » ?

Les omégas 3 ont, c’est vrai, de très grandes vertus.

Et alors ? Encore faut-il les assimiler…

Et là, on oublie de dire que les omégas 3 en question ne sont plus efficaces s’ils

sont cuits ! Cela change tout.

Pire, ils deviennent toxiques.

 

Si vous voulez vraiment manger du poisson, mangez-le cru !

Car, de toute façon, les protéines animales cuites deviennent nuisibles.

Leur structure moléculaire est transformée. On obtient des acides aminés toxiques,

cancérigènes, au niveau du colon surtout.

Les mangeurs de viande développent d’ailleurs beaucoup plus de cancers du colon

que les végétariens.

 

Ces protéines cuites sont coagulées, et notre corps ne peut pas les utiliser.

De plus certaines personnes, certains métabolismes, sont particulièrement

incapables de digérer correctement ces protéines animales cuites.

 

Finalement, que mangez-vous vraiment en mangeant du poisson ?

Dès qu’un animal est tué, l’approvisionnement en oxygène des cellules cesse.

Donc, à moins de déguster cru et immédiatement le poisson que vous venez de

pêcher, vous n’avalez que des protéines en putréfaction et dégénérées !

 

Vous n’espérez tout de même pas vous construire des tissus sains et une santé

réelle avec ça ?? !

 

Ce qui semble donner momentanément de la force quand on en mange, n’a donc

rien à voir avec le contenu nutritionnel de la chair animale.

Mais avec un effet de stimulation dû aux hormones qu’elle contient.

 

Je ne parle pas ici du pire peut-être, à savoir les hormones de stress, liées à la

violence de la mort donnée à l’animal.

Hormones dont nous bénéficions généreusement pour notre plus grand équilibre…

 

Je ne cherche, malgré les apparences, à dissuader personne de manger du

poisson !!

Seulement à vous dire ce qu’il en est, afin que vous choisissiez de le faire en

connaissance de cause.

Et de ne pas vous leurrer, au moins.

 

Et cet été, plutôt que de cuisiner du poisson, prenez le soleil !

Il est prouvé que la vitamine D a autant de vertus que les omégas 3 pour notre

santé, spécialement la santé intestinale,  c’est-à-dire l’essentiel.

Je parlerai bientôt du soleil.

 

Qu’allez-vous me rétorquer ? Quels arguments allez-vous trouver pour continuer à

manger du poisson tranquillement ?…

 

Be Sociable, Share!

46 réponses à Manger du poisson fait-il vraiment du bien ?

  • « Qu’allez-vous me rétorquer ? Quels arguments allez-vous trouver pour continuer à
    manger du poisson tranquillement ?… »

    Aucun…
    Ça fait des siècles (au moins) que je dis qu’il vaut mieux manger végé …
    Même si, principalement pour des raisons sociales, il m’arrive encore de manger de « la viande », « la viande » étant une catégorie dans laquelle je classe également le poisson ou les fruits de mers…
    NIHILNOVESVBSOLE, comme le disaient mes copains de la Rome Antique…

    Mon menu du jour ?
    Trois pains « durum », une grosse poignée de chou blanc râpé, une carotte râpée, un oignon haché, de l’ail, une mayo … ce midi.
    Et un énorme artichaut ce soir (et maintenant, j’envisage un énorme bout de chocolat noir avec des z’amandes…).
    Bon appétit !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Eric,

      Je ne t’appellerai plus jamais Maître linguiste, sinon toutes les langues de la planète vont y passer !

      Végétarisme, oui, mais pas à la manière classique, avec céréales à foison et produits laitiers…
      D’ailleurs ton menu est bien tentant, sauf que le pain « durum » contient de la farine de blé dans un mélange oeuf et huile des plus problématiques, non ?
      Autre discussion !
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    J’ai progressivement diminué la viande et surtout les charcuteries, ainsi que tous les aliments induisant l’inflammation du système vasculaire, de façon à réduire le taux de protéine C réactive, réduire le cholestérol léger et augmenter le lourd, et j y suis arrivé, merci aux huiles et merci aux poissons crus ! ( j’ignorais que les omégas 3 cuits se dégradent merci de m’apporter cette connaissance…. se dégradent ils à 100°C ? )

    Je consomme ( pour mon repas de midi et sur une semaine ) environ 200 grammes de hareng cru et 100 gr de saumon fumé ( ou maquereau fumé ) .

    Je consomme également du poisson cuit ( cabillaud, saumon, sardine ) environ 400 gr par semaine.

    J’ai trouvé sur le net des recettes de poisson « cuits au sel  » c’est à dire peu fermentés et crus.

    Je cherche une méthode qui me permette de cuire mes sardines (et/ou maquereau sur le grill ( électrique ) sans générer les toxines  » barbecue  »

    Qu’en penses tu ?

    J’ai déjà réduit la viande à un strict minimum ( pour le taux de fer sanguin ) voila que je vais devoir lâcher le poisson ! à tout le moins le cuit !

    IL va me rester les légumes, les fruits et l’eau claire…. je n’ai pourtant pas l’appareil digestif d’un ruminant !

    Amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Les omégas 3 se dégradent dès qu’ils sont chauffés, et s’oxydent de toute façon même crus, et même dans notre corps…

      Tu as raison de fuir les aliments inflammatoires, qui créent le cholestérol en fait.
      Mais, merci le poisson cru et les huiles, là j’ai des doutes !

      Tu trouves que tu as réduit la viande à un strict minimum ?
      J’ai l’impression que tu en consommes souvent, non ?
      Crue ou cuite de toute manière elle est acidifiante.

      Je comprends bien que lorsque l’on aime quelque chose il est « scandaleux » de s’en priver.
      Mais il faut voir les choses autrement, en quoi en manger est-il une nécessité ?
      Sauf psychologique ?

      Tu n’es pas un ruminant, mais tu n’es pas plus un carnivore.

      Il va te rester les fruits, les légumes et l’eau claire ?!!
      Mais tu es sur la voie de la santé intégrale, rien de moins !
      Je ne plaisante qu’à moitié. Parce que ce n’est pas si simple.

      Nos habitudes sont des tyrans, encore plus en matière alimentaire. Je sais.
      Bonne soirée quand même.

      Amicalement.
      Marie.

      • Pierre dit :

        Marie,

        Je ne plaisantais aussi qu’à moitié, et si j’avais abandonné toute protéine animale d’un seul coup, mon être aurait regimbé et mon épouse aurait eu des doutes sérieux quant à ma santé mentale…. elle en a de légers déjà !

        Je te communiquerai la lite des modifications adoptées en 18 mois !

        J’ai bon espoir de m’alimenter comme toi et Fantine, j’essayerai le test du soleil !

        en toute amitié

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        Mais ton épouse sait bien que si tu as eu de sérieux ennuis de santé, cela s’explique !
        Et que tu vas bien mieux maintenant.
        Enfin physiquement, parce que mentalement elle doute on dirait !!

        Mais il n’y a pas lieu non plus de tomber dans des excès, et radicalement supprimer toute forme de viande ou de poisson si c’est trop difficile.
        Les humains sont habitués à en consommer depuis très longtemps. Même si cela n’est pas une nécessité, ce n’est pas impossible en PETITE quantité.
        Notre corps est en fait « moins mal » adapté à la viande qu’aux céréales…
        Un hygiéniste naturopathe comme Grégoire Jauvais défend cette idée, et il m’a convaincue.

        Et l’aspect psychologique doit être pris en compte. C’est tout aussi important.
        Si tu en as envie vraiment, manges-en. Peu, crue.

        Si un jour l’envie te passe, tu verras bien.
        Beaucoup de légumes verts et crus, c’est l’essentiel.

        Tout n’est pas si triste finalement !
        Bonne soirée.
        Amitiés.
        Marie.

  • ohayon dit :

    bonjour
    merci pour cet excellent article qui clot le bec une fois pout toutes a toutes les inepties que l’on nous avait fait croire durant tant d’années!pour quiconque veut etre honnéte et ne VEUT PLUS SE SERVIR DE SON CORPS MAIS PLUTOT L’INVERSE,il lui aura suffit d’apprendre son reel fonctionnement .
    passé depuis 4 mois a l’alimentation vivante a 95%,mon corps,malgré une nourriture a sasiété,se deleste de 100g par jour du stockage,soit 14kg en moins.
    je reste moi meme etonné et confondu humblement devant ce don de la nature.
    bien sur sans poisson aussi

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir et bienvenue sur mon site !

      Oui, on nous raconte beaucoup d’inepties, c’est le mot.
      Et « on », ce sont le plus souvent des professionnels de la santé et de la nutrition.
      Le drame est là.

      L’alimentation vivante ne veut pas nécessairement dire sans poisson ni viande, en fait.
      Cela veut plutôt dire « cru », seulement.

      Bravo pour cette amélioration de votre état alors !
      A une autre fois j’espère et merci.
      Cordialement.
      Marie.

  • Cathou dit :

    Bonjour Marie,
    Je n’ai pas eu besoin de lire l’article jusqu’au bout car il y a longtemps que je suis convaincue de ce que tu dis !
    Végétarienne moi-même depuis 22 ans, je me sens très bien et en pleine forme en consommant prioritairement des jus de légumes frais et les 80% (des jours 100%) de ma nourriture est crue et vivante !
    Je te souhaite une très belle journée en te remerciant pour tes articles toujours intéressants !
    Cathou (qui allait en vacances à Plouescat !)

    ps: à voir l’article d' »insolente veggie » sur la pêche et intermarché sur face book. Edifiant !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cathou,

      Heureuse de te retrouver ici !
      Je sais, oui, que tu connais bien mon petit coin de plage, et que tu es aussi une fervente adepte de la bonne nourriture et des bonnes herbes.
      J’espère d’ailleurs que tes cours marchent bien.

      Ton témoignage devrait amener à un début de prise de conscience.
      Donner envie au moins. Avec l’été et la profusion de légumes et de fruits, cela pourrait encourager à faire un essai…!

      Merci pour la référence à l’article de ce site que je connais.

      Bon soleil dans l’Ain !
      Amicalement.
      Marie.

  • Fantine dit :

    Eh bien Pierre, je ne suis pas non plus une ruminante et pourtant, je mange principalement des fruits et des légumes, plus quelques noix pour le bon gras. Et c’est tout à fait faisable et surtout cela fait un tel bien pour l’organisme qu’on aurait tort de s’en passer. :-)
    Je voulais rebondir sur ta remarque sur le soleil et la vitamine D. L’homéopathe que j’ai vu dernièrement pour m’aider à détoxiner, m’a conseillé de prendre un max de bains de soleil, ce que je ne faisais jamais, parce que… je brûlais, malgré les crème à fort indice. Eh bien, depuis que je mange sainement, j’ai le plaisir de constater que cette année, non seulement je bronze joliment (ce qui ne m’étais plus arrivé depuis trèèèès longtemps), mais top du top, je ne mets aucune crème sur ma peau. J’ai fait les foins chez des amis le week end passé, ils étaient tous gluants et poisseux de crème solaire (ce qui en plus permettait aux poussières du foin de coller et de gratter), ce qui ne les a pas empêché de rougir, alors que moi, un simple chapeau a été ma seule protection et sans coup de soleil ! Je ne sais pas si je dois ça aux jus de carottes frais du matin, au brossage quotidien de ma peau, à sa désacidification, mais j’avoue que je suis très contente du changement.
    Amicalement,
    Fantine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Fantine,

      Je ne suis pas étonnée par ce que tu dis à propos de ta peau.
      Quand les toxines s’accumulent au niveau du corps, elles gênent le bronzage.
      C’est un signe typique.

      Tu t’es délestée de beaucoup de toxines grâce à tout ce que tu fais.
      Donc ta peau accepte mieux le soleil.
      Ce qui ne veut pas dire que ceux qui bronzent facilement sont exempts de toxines.
      Elles sont seulement logées ailleurs, et dans des endroits peut-être plus problématiques.

      J’ai justement prévu un article au sujet de la phobie du soleil, et de la folie des crèmes solaires et autres écrans !
      Là aussi on n’a pas tout compris. Les labos, si ! Comme toujours…
      Ton homéopathe est ouvert à autre chose que les conseils ordinaires, tu as de la chance.

      Merci Fantine pour ce que tu décris là.
      Avis à toutes celles qui veulent bronzer mieux…!
      Une occasion de mettre le pied à l’étrier et faire des essais.

      Bonne semaine.
      Amicalement.
      Marie.

    • Pierre dit :

      Fantine,

      Merci pour ton témoignage ! Si je puis me permettre une question, combien de temps as tu mis pour passer d’une alimentation traditionnelle à une alimentation purement végétalienne ?

      Et si le puis m’en permette une seconde, tu n’as pas de carence en fer suite à l’abandon de la viande.

      Je partage ton opinion sur le bien être ( je suis encore à +- 250 g de viande par semaine )

      amitiés

      Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        J’espère que Fantine pourra te répondre pour ce qui la concerne seule.
        Mais je peux te dire que la peur de la carence en fer est sans objet.
        Les Américains sont en grande majorité très carencés en fer. Et pourtant ils mangent énormément de viande.

        Pour ma part, depuis 30 ans je ne mange que deux fois par an environ de la viande, lors d’invitations.
        Je n’ai aucun mérite, je n’aime pas du tout. Avoir un steak devant moi est une torture, que personne ne m’inflige plus d’ailleurs !
        Je ne suis jamais entrée dans une boucherie depuis ! Sauf pour nourrir chien et chats.
        Et les analyses de sang n’ont jamais révélé la moindre carence en fer.

        Les légumes regorgent de fer très disponible, alors que le fer de la viande cuite devient inorganique donc inutilisé donc toxique…
        Ne t’inquiète pas.
        Ton corps fabrique ce dont il a besoin à partir de la vraie nourriture que tu lui donnes.

        A bientôt.
        Marie.

  • CHRISTIANE dit :

    BONJOUR MARIE ;
    Encore merci de bien nous informer sur le poisson et les omégas etc….. car on a tous envie de manger sain et on se trompe……………….le poisson est très cher et quand on se trouve à la côte Belge on ne peut faire autrement que de manger du poisson, des crevettes grises, saumon etc…..moi même je suis mangeuse de poisson mais il me faut bcq de légumes et de fruits.
    Pour le soleil, j’attends impatiemment ton message car les crèmes solaires, les gélules à base de carottes ou autres……on dépense de l’argent et peut être que ça ne sert à rien……ou pire…..le solarium pour préparer la peau au soleil !!!!!
    Bien que pour manger du poisson cru !!!!! je suis méfiante de la fraicheur car on nous vend n’importe quoi…. peut être que les huitres ou les moules sont plus bénéfiques!!!
    Merci MARIE et continue à nous écrire.
    cris.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Christiane,

      Ravie de te retrouver !
      Tu as compris ma démonstration, les protéines animales sont problématiques, et non nécessaires sauf en très petite quantité et dans certains cas.
      En tous cas, crues et non cuites.
      Le Docteur Seignalet lui-même le disait il y a 30ans déjà.

      Oui, il faut trouver un vendeur de confiance pour le poisson cru. C’est vrai.
      Je connais des gens qui le font régulièrement depuis des années et qui n’ont jamais eu de problème.
      Personnellement je n’en mange pas. De toute façon je n’aime pas.

      A mon avis les protéines cuites toxiques ont plus de « chance » de nous nuire que d’éventuels parasites.
      Un corps en bonne santé est équipé pour se défendre de toute façon.

      Merci pour tes encouragements que j’apprécie !
      Oui, l’article « soleil » arrive.

      Bonne soirée.
      Amicalement.
      Marie.

  • Rita dit :

    Merci .pour tout ce que tu publie, moi ca fait40 ans que je suis dans cette optique de

    de pensé et je m’en porte tres bien pour mes 70 ans ma santée est meilleurre qu’a 30 ans mon alimentation comprend jus de légumes frais chaque jour,crudités et légumineuses,ainsi que noix viande seulement en visite mais tres peu car les gens que je visite le savent et font des crudités a volonté,et quand je les recois il adore ma cuisine végé donc pour eux ce n’est pas un probleme.donc la vie est belle de plus mes 2 filles préfere le végé mais pas les 2 garcons mais il respecte ca comme nous nous respectons leur point de vue donc pas de probleme la……

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Rita,

      Bienvenue et merci !
      Avec autant de végétaux chaque jour et depuis longtemps, la santé ne peut qu’être excellente.
      C’est vrai qu’en général les gens se régalent et sont surpris par la variété et le goût des plats végétariens.
      Mais comme toi, j’accepte lorsque je suis invitée un peu de viande de volaille par exemple.
      Bonne soirée et à une autre fois.
      Marie.

  • Bonjour Marie,
    Le poisson prend une grande claque!
    Sans m’intéresser particulièrement à
    la pollution des eaux, mon corps a fini tranquillement
    par ne plus avoir envie de manger du poisson.
    Donc, je vois qu’il est plus sage que moi.
    De temps en temps, il me reste une petite
    fringale de saumon cru mariné dans le citron…
    même si j’alourdis mon cas de quelques métaux lourds.
    Existe t’il des compléments alimentaires qui aident
    à éliminer les métaux lourds une fois que le mal est fait?
    hannah@techniqueTipi Articles récents…Amour inconditionnel : etes vous vraiment honnete en amour ?My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Hannah,

      Saumon mariné, je peux comprendre…!
      Mais si tu t’es détachée naturellement du besoin de poisson, c’est l’idéal.

      Dans mon article précédent j’abordais le problème de cette évacuation des métaux lourds.
      Il y a la chlorella surtout. Vas voir les derniers articles de Jean-Louis en relation avec le mien.
      Beaucoup de précisions.
      Mon prochain article donnera une solution, sans complément alimentaire…
      Bonne journée.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Hier soir j’ai diné d’un filet de cabillaud mi cuit ( le cuiseur vapeur a eu un problème et j’ai préféré ne pas terminer la cuisson à la poile … je l’ai accompagné d’un peu d’huile de cameline, du curcuma du poivre et un peu de crème fraiche ( de soja )

    C’était délicieux, bien sur salade en accompagnement, à volonté …

    Ce n’est pas difficile de passer au poisson cru ! et je retiens la marinade dans le jus de citron !

    Amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Bonne idée de ne pas l’avoir fait frire ce cabillaud !
      Crème et huile ? Un peu beaucoup de gras, non ?
      Mais surtout un mélange lourd pour la digestion.

      Et si vraiment tu veux de la crème pour le goût, alors prends de la crème non soja.
      C’est une erreur, je t’assure. Et la crème fraîche normale ne pose pas de problème, dans la mesure où tu acceptes l’idée de consommer des ^produits laitiers. Il n’y a pas lieu de la diaboliser du tout.
      Tu te régaleras bien autant sans nuire à tes intestins entre autres.

      Tu as ici la preuve que manger de la viande n’est pas instinctif en fait : il te faut toute une armée de produits pour la rendre délicieuse !
      Toute seule…Un fruit est bien moins exigeant.

      Bonne journée.
      Marie.

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    je n’ai jamais beaucoup mangé de poisson car ce n’est pas dans mes habitudes. Mais justement pour les omégas-3 j’ai tendance à en manger un peu plus maintenant. C’est à dire une fois tous les 10 à 15 jours. Malheureusement je ne le mange pas cru. C’est risqué pour les larves de parasites qu’il contiennent souvent.

    J’ai vu dernièrement une émission télé sur un sportif américain qui est devenu végétarien pur et dur mais qui se complémente avec de la vitamine B12 qu’on ne trouve pas dans les végétaux. Qu’en penses-tu ?

    Bonne journée à toi.
    Nadia
    Nadia Articles récents…Les bienfaits de l’argile pour cicatriser les plaiesMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nadia,

      Tu as vu ce qu’il en est des omégas 3…
      Pour les parasites, on vit avec, quoi qu’on mange.
      Et un corps qui fonctionne bien sait les éliminer, c’est même la preuve d’un intestin en bonne santé.
      Même si à notre époque il y a peu d’intestins réellement performants !

      De toute manière les parasites sont là dès la mort du poisson.
      S’il est cuit, on avale des parasites morts, et je sais que c’est tout aussi toxique.

      Par contre il est possible de préparer le poisson cru de manière à éviter les parasites, mais sans le cuire.
      Les Japonais ne semblent pas souffrir d’en manger.
      J’ai des amis qui ne mangent que du poisson cru préparé ainsi, et ils se portent particulièrement bien.

      La vitamine B12 ! Voilà un problème que j’ai abandonné de résoudre !
      Même les fervents crudivores végétaliens comme Gabriel Cousens, un chercheur de haut vol et particulièrement intègre, reconnaît que la plupart des gens devraient se supplémenter en B12 quand ils ne consomment pas de viande ni de poisson.
      Si même lui le dit… De plus je sais que sans la vitamine K2, la B12 est très peu assimilée.
      Les deux ou rien ! Or la K2 est très rare dans les aliments.
      Le natto japonais en contient de grande qualité par contre.

      Donc je ne me creuse plus la tête pour savoir ce que je dois faire.
      Je ne mange qu’exceptionnellement de la viande car je ne l’aime pas. C’est simple.
      Mais si on m’offre quelque chose que j’aime je le mange, la rosette de Lyon par exemple…
      La « vraie viande » c’est horrible !
      Du saumon fumé ? J’adore ça. Evidemment c’est rare !

      Donc il m’arrive de manger de temps en temps de la chair animale.
      Et je me dis que cela suffit pour la B12 !
      Pourtant elle est très importante, tu as bien raison d’en parler.
      Et toi, tu manges plus de viande que moi je pense ?
      Tu ne risques rien donc.

      Bonne soirée.
      Amicalement.
      Marie.

      • Nadia dit :

        Coucou Marie,

        j’ai eu une période où je ne mangeais plus de viande. Est-ce dû à ça je ne sais pas mais je me suis retrouvée extrêmement fatiguée et on m’a diagnostiqué une très forte ostéoporose pour mon âge. J’ai donc réintroduit la viande dans mon alimentation mais elle ne constitue pas l’essentiel de mes repas. J’en mange environ 2 à 5 fois par semaine.

        Bon week-end
        Nadia
        Nadia Articles récents…Les bienfaits de l’argile pour cicatriser les plaiesMy Profile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Nadia,

        Cela est très étrange, puisque la viande étant très acidifiante, elle est un facteur de déminéralisation.
        Tu as vu une amélioration depuis ton retour « carnivore » ?
        Les produits laitiers sont peut-être plus responsables, non ?

        Bonne dernière semaine…
        Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,

    Je suis ravie d’apprendre que la vitamine D a autant de vertus que les omegas 3 ,
    vous faites beaucoup de bien au moral .
    Ce que vous dites sur le poisson est vrai à 100%

    Merci
    Bonne continuation
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,

      Oui, la vitamine D agit d’ailleurs surtout au niveau gastro-intestinal, ce qui explique son pouvoir sur la santé du corps entier.
      La nature fournit gratuitement la solution à beaucoup de problèmes.
      Bonne soirée et merci pour vos encouragements.

      Amicalement.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    J’ai du apprendre à surveiller mon taux de vitamine D à chaque prise de sang, étant très important pour la métabolisation du cholestérol lourd ( HDL ) et comme dans le nord, le soleil permet rarement de la produire soi même ! …. je dois me supplémenter.

    Je suis tout à fait d’accord sur le fait que le poisson n’est pas gouteux et que c’est la sauce qui le fait passer ( à l’exception des coquillages )

    Je vais continuer de réduire, mais que manger pour remplacer le poisson ( qui lui même venait remplacer la viande ! )

    Je mange une fois par semaine des pois chiches germés cuits vapeur, je ne sais pas en manger tous les jours !

    Quoi d’autre qui soit simple et rapide à mettre en œuvre , en étant marié à une carnivore !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Je comprends bien que remplacer ton épouse ne peut être une solution raisonnable !!
      Plus sérieusement, tu veux remplacer le poisson pour quelle raison ?
      Les protéines ? La « densité » de nourriture ? Le plaisir ?

      Si tu crains pour le manque de protéines, tu ne devrais pas.
      Vas lire mon article au sujet des protéines végétales :
      « Peut-on manger moins de produits animaux sans manquer de protéines ? »

      Si c’est par peur d’avoir faim, il faut essayer de consommer réellement plus de légumes crus et verts.

      Si c’est le plaisir, il faut apprendre à se régaler avec d’autres aliments.
      Plein de gens vivent ainsi, sans souffrir de rien, bien au contraire.
      Il s’agit souvent d’un problème de relation à la nourriture.

      Simple et rapide ? Mais tout ce qui est naturel, est simple et rapide : légumes, fruits, noix, algues etc.
      C’est la gastronomie qui prend du temps et notre santé !

      Mais diminue doucement, si tu veux changer.
      Pas de précipitation, tu es trop habitué à beaucoup de nourriture « chargée ».

      Bonne journée. Amicalement.

      Marie.

  • wenck dit :

    Petit rajout, la vit b12 on la trouve dans les plantes sauvages, mais que parmis celles qui sont loin de toute culture chimique
    La vb12 est naturellement dans le sol ,malheureusement aujourd’hui avec les cultures intensives elle ne s’y trouve plus , la prendre en complément n’est peut-être pas l’idéal, il faut s’assurer avant tout être en carence et si celà était le cas adopter une alimentation qui apporte une bonne flore intestinale afin qu’elle soit bien assimilée, corrigé moi Marie svp si je me trompe.

    Amicalement
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,

      Oui, vous avez bien raison, la vitamine B12 se trouve dans le monde végétal, la spiruline tout spécialement.
      Le problème c’est que cette vitamine B12 n’est pas transformée de la même manière par le corps, que celle qui provient des animaux.
      J’ai longtemps cru le contraire.
      Mais depuis que j’ai lu G.Cousens, qui pourtant est totalement acquis à la cause du cru et du végétal, j’ai compris que ce n’était pas si simple.
      C’est un chercheur qui écrit, soigne et étudie avec des patients depuis 30 ans.

      Mais c’est bien vrai qu’avant de prendre un complément, il faut déjà savoir si on est en mesure de l’assimiler.
      Je le dis souvent autour de moi, mais on n’a pas très envie de me croire !
      Et donc il faut en effet s’occuper de sa flore intestinale.
      Tout un programme…

      Amicalement.
      Marie.

      • Cédric dit :

        Bonjour Marie,
        je me permets de relancer le sujet de la vitamine B12 car j’ai écouté attentivement votre conférence sur l’inflammation. Elle était extrêmement intéressante et riches en éléments nouveaux, il me semble, par rapport à certains de vos plus anciens articles.

        Lors de la conférence, vous expliquiez que le corps humain est capable de synthétiser certaines vitamines! Ce qui semble extraordinaire quand on connaît la définition officielle de « vitamine ».
        Le corps serait-il alors capable de synthétiser de la B12?
        Dans ce cas, les végétaliens seraient-ils sauvés de la supplémentation?

        Dans un autre article (celui sur le protéines végétales), vous expliquiez que le miel contenait de la B12. Les végétariens qui ne consomment pas de produits laitiers pourraient alors se satisfaire de consommer du miel?
        Bien évidemment, en tant que lecteur assidu (et avide!) de vos articles, je sais qu’il faut tout d’abord être en mesure de bien assimiler les nutriments en s’appuyant sur une bonne muqueuse et une bonne flore. :-)

        Merci encore une fois pour tout votre travail et la passion que vous partagez.
        Cédric

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Cédric,

        La vitamine B12 est fabriquée au niveau de la muqueuse intestinale, comme je l’ai dit en effet dans la conférence.
        La vitamine C également, la A, et des acides gras.
        A la condition que celle-ci soit en bon état. Ce qui n’est le cas de presque personne.

        Compenser une carence par un apport externe, fût-il du miel, ne résout en rien le problème.
        C’est comme de remplir un seau percé.
        Et cela affaiblit la fonction naturelle du corps à la fabriquer en plus.
        Tout bon pour le commerce, vous devenez dépendant !

        Un corps en bonne santé, c’est-à-dire dont la muqueuse intestinale est intègre et la flore équilibrée n’a aucun besoin d’apports en nutriments hors alimentation.
        Il fabrique ce dont il a besoin. Mais c’est un secret qui n’arrange pas grand monde !
        Même si parfois il faille en passer par les compléments pour aider à la reconstruction intestinale dans certains cas graves.
        Mais sans programme alimentaire on ne fait qu’enrichir (ce qui a lieu depuis des décennies) les marchands en tous genres.

        La prévention ne préoccupe pas plus les marchands en santé naturelle que le commerce des médicaments !(lobby plus riche que le lobby pétrolier…)
        Il ne faut pas rêver.
        Seuls les moyens sont différents, mais la stratégie et l’objectif sont les mêmes : faire du commerce pour soigner les gens mais pas les rendre autonomes avec un corps qui fonctionne enfin.
        Sauf rare exception.
        Prendre un médicament durant des années ou des compléments alimentaires durant des années, c’est au final la même chose.
        Pourquoi sommes-nous si peu nombreux à le dire…?!!

        Je me bats surtout contre la manipulation des esprits d’où qu’elle vienne d’ailleurs.

        Bonne soirée.
        Marie.

  • Pierre dit :

    Marie,

    Encore mille fois merci !

    J’ai triplé ma capacité de production de graines germées… et je ferai preuve de créativité pour le reste, non, je ne pense pas être dépendant des protéines animales !

    je vais réactiver mon carnet de nutrition pour mesurer concrètement combien de protéines animales je consomme.

    Les quantités de protéines animales n’ont pas d’importance ?

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,
      Les quantités de protéines animales ont de l’importance si on considère qu’elles sont toujours encrassantes et acidifiantes.
      Sinon, on a toujours bien assez de protéines.
      Amitiés.
      Marie.

  • Ping : Carpaccio de saumon en marinadeNourriture-Santé

  • Pierre dit :

    Marie,

    Je voulais simplement demander si la quantité de protéines végétales est importante ? et si une fois germées, les légumineuses et les graines peuvent être assimilées sans jabot ? et sans être cuites ? ( germes de quelques cms )

    Non, pour l’amour de mon épouse, je vivrai(s) d’amour et d’eau fraiche, vitalisée bien sur !

    amitiés

    Pierre

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    je ne pense pas que les produits laitiers soient cause dans mon ostéoporose car j’en mange peu. Du fromage de chèvre et de brebis 5 à 6 fois par semaine.

    Plus que deux jours et je vais pouvoir me replonger dans mes activités de blogging.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nadia,
      J’espère pour toi que tu trouveras surtout comment améliorer la situation.
      Bon début d’été.
      Marie.

  • Dorian dit :

    Bonjour Marie,

    je suis intrigué car je lis cet article au moment où tu as déjà écrit le suivant « Carpaccio de saumon en marinade » lol :)

    OK donc il vaut mieux manger le poisson cru… D’une manière générale, il y a peu d’aliments qui sont meilleurs cuits pour la santé.

    Merci pour ces précieux conseils !
    Dorian
    Dorian Articles récents…Sortie du livre : Loi d’attraction : Les réponses à toutes vos questionsMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Dorian,

      Eh oui, cru, et ce n’est pas une idée germée dans ma petite tête évidemment !
      Pour les autres aliments que les protéines animales, les céréales et les féculents, les manger crus conserve beaucoup mieux leurs nutriments bien sûr.

      Mais sans cuisson l’assimilation est diminuée, car le corps doit pour digérer amener l’aliment à la température du corps.
      De sorte qu’il perd pas mal d’énergie en le faisant.
      D’autant plus important chez ceux qui ont une puissance digestive faible.
      Et cela concerne un bonne partie des gens.
      Sans parler de la rate qui n’aime pas vraiment…

      Notre corps fonctionne de manière très subtile et non simpliste.
      Il n’y a pas de solution parfaite.
      Et il faut tenir compte des dysfonctionnements que chacun a nécessairement.

      Mais le savoir, s’observer, être modéré, aide énormément !
      Très oriental non ? !

      Amitiés.
      Marie.

  • Jado dit :

    Bonjour, Marie

    Excuse-moi de la question, je voudrais savoir les effets négatifs du lait naturel de vache.
    Moi je prends 1/2litre le soir après le repas et 1/2 litre le matin et cela tous les jours soit 1l/jr. Je veux savoir si ça ne va pas me causer des problèmes de santé.

    Merci.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Bienvenue sur mon blog.

      Le lait de vache est un aliment destiné aux veaux, c’est-à-dire à des animaux d’une autre espèce.
      Et comme tous les laits de mammifères, c’est un produit hormonal qui doit faire grandir rapidement les petits.

      Difficile donc de penser qu’il puisse être bon à la santé des humains, de tout âge d’ailleurs.
      En boire un litre par jour, c’est vraiment beaucoup !

      Cordialement.
      Marie.

  • Ping : Soutenir naturellement le cerveau et la mémoire - Nourriture-SantéNourriture-Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Profitez de l’été pour aider votre foie !






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés