Le miel parfait pour les envies de sucre

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Le miel contient beaucoup de sucre et pourtant il ne nous fait aucun mal.

Il n’a pas d’effet sur le vieillissement des tissus ni sur le taux de sucre sanguin.

A condition de le consommer avec certaines précautions.

 

Il a toujours fait partie de l’alimentation humaine.

Des peintures du Paléolithique, entre 8000 et 40000 ans avant Jésus-Christ,

attestent que nos ancêtres récoltaient déjà le miel.

Et cela partout sur la planète.

 

miel

 

Le miel est une forme de sucre, mais il y a sucre et sucre

Comme je le dis souvent, si la qualité de notre alimentation dépend évidemment

des nutriments qu’elle contient, elle dépend bien plus de l’association naturelle de

ces nutriments entre eux, et de la manière dont notre corps les métabolise.

C’est-à-dire que la santé par l’alimentation c’est bien autre chose que

de la simple nutrition.

 

Par exemple dans le miel on trouve du glucose et du fructose, comme dans

beaucoup d’autres aliments sucrés.

Et pourtant dans notre corps l’effet n’est pas le même du tout.

 

Je l’avais écrit ici, fructose et glucose sont à parts égales dans le miel, rareté

par contre dans le monde végétal.

Ce qui entraîne une utilisation différente par notre corps, et non nuisible.

 

Mais la raison la plus importante qui fait que le miel ne nous fait aucun mal, c’est

qu’on y rencontre une chimie très spécifique, faite de nombreux autres nutriments

bien sûr, mais encore plus, d’enzymes particulières et de bonnes bactéries

particulières.

 

Ce qui donne au miel cette puissance unique, au point que le miel lui-même

ne vieillit pas !

Des fouilles archéologiques ont mis à jour des récipients de l’Antiquité romaine

pleins d’un miel encore intact, vivant.

 

Le miel, un sucre qui ne provoque pas le vieillissement des tissus

Voilà qui devrait rassurer les plus attristés par l’existence de la glycation !

Non, le miel ne provoque pas de glycation, donc pas de vieillissement.

 

Déjà en 1990 une étude avait été publiée par l’équipe du Professeur Jan OSMIANSKI

à l’Université Cornell aux USA. Une des plus prestigieuses au monde avec plus

de 40 prix Nobel qui en sont sortis !

Et pour la première fois en Occident cette étude prouvait que le miel pouvait

empêcher la réaction de Maillard de se produire.

Plus tard en 2000 une autre étude, chinoise, l’avait confirmé.

 

Il a même été vérifié lors d’une autre étude de 2010 (British Journal of Nutrition)

que si l’on administrait 20 grammes de miel par jour à des personnes en bonne

santé, on ne constatait aucune augmentation des fameux et terribles AGEs.

Aucun vieillissement interne, aucune tache de vieillesse sur les mains.

 

C’est-à-dire qu’il ne déclenche pas de processus inflammatoire, contrairement à tout

autre forme de sucre.

Si vous avez abusé de sucre dans votre vie, et si vous pensez que vous avez donc générer

de l’inflammation chronique en vous, allez écouter ma conférence gratuite sur le sujet.

Vous découvrirez comment il est possible d’améliorer la situation.

 

Ne craignez pas non plus de pic d’insuline

Je l’avais démontré dans l’article qui donnait une recette contre les fringales

de sucre.

Mais je l’écris à nouveau tant cela est difficile à croire.

Le miel ne déclenche pas de pic d’insuline dans le sang.

Les diabétiques peuvent même en consommer comme l’article le disait également.

En quantité modérée tout de même.

 

L’étude, à laquelle il faisait référence, avait porté durant trois mois sur des

diabétiques de type 1. (2012).

A raison de 5 cuillers à thé de miel pour une personne de 50 kilos.

C’est-à-dire 0,5 ml par kilo de poids.

Le taux de sucre sanguin avait baissé, ainsi que les triglycérides et le cholestérol

total. D’autres indicateurs de santé s’étaient aussi améliorés.

 

Le miel ne déclenche pas d’addiction

Ce qui n’est le cas d’aucune autre forme d’aliments sucrés, naturels

comme les fruits, ou transformés.

Une cuiller de miel suffit à combler les envies de sucre.

Qui pourrait manger la moitié d’un pot de miel d’affilée ?

Et la recette miel-cannelle dont je parlais plus haut a une efficacité

certaine apparemment.

 

Il faut de la volonté pour ne pas manger trop de sirop d’érable, ou trop

de mangues, de dattes etc.

Pas pour se contenter d’un peu de miel.

 

Cela prouve que c’est un aliment réellement bon à la santé, qui nous

nourrit vraiment. Qui ne contient rien de problématique pour nous.

Ce qui ne surprend pas quand on connaît sa richesse en enzymes et bactéries,

comme dit plus haut, mais aussi :

  •    en minéraux, manganèse, magnésium, potassium, sodium, phosphore,

cuivre, fer et zinc. Nous sommes tous plus ou moins en manque de zinc à cause

d’une muqueuse intestinale abimée. Alors pensons au miel !

  •    en toutes les vitamines, notamment les vitamines B (1-2-3-5-6)

si essentielles.

  •    en acides aminés
  •    en antioxydants qui protègent la peau.

Il a des vertus antibactériennes (contre les mauvaises !), antivirales

et antifongiques (contre les champignons et levures).

D’où ses usages contre de nombreux troubles de santé.

J’en parlerai peut-être mieux une autre fois.

 

Pour profiter vraiment de ses bienfaits

  •    ne consommer que du miel de qualité biologique.

Sinon il vaut mieux vous en passer. Vous perdez votre argent.

A moins de vouloir bénéficier des traitements antibiotiques donnés aux

abeilles, et des pesticides dont les cultures sont arrosées.

De toute manière ces composés chimiques annulent totalement le contenu

enzymatique, probiotique et nutritionnel du miel.

  •    ne jamais le faire chauffer

Au-dessus de 40 degrés la médecine ayurvédique a toujours expliqué que

la structure spécifique du miel était détruite et qu’il devenait toxique.

Et qu’en plus à cette température se produisait la…glycation !!

Donc pour les boissons le mieux est de ne pas boire trop chaud, ce qui de

toute manière n’a rien de conseillé non plus.

  •    le consommer seul.

Ses propriétés disparaissent si on le mélange à un aliment solide.

Et là aussi il devient toxique.

En résumé oublions le pain d’épices !

 

Le miel est un aliment exceptionnel, mais son usage est exigeant.

Il faut mériter ses bienfaits !

Et bien sûr ne pas en consommer trop, comme de tout aliment, aussi bon soit-il.

 

Si le miel ne suffit pas à calmer vos envies de sucre, alors il faudrait réfléchir

à l’état de votre muqueuse intestinale.

Car avoir de telles envies de sucre est directement lié à une muqueuse intestinale

trop poreuse qui génère de l’inflammation chronique  dans tout le corps.

Pour mieux comprendre ce que vous pouvez faire et pourquoi c’est

important,  allez écouter ma conférence gratuite qui vous éclairera.

 

 

Be Sociable, Share!

70 réponses à Le miel parfait pour les envies de sucre

  • Clodet dit :

    Bonjour, Si je comprends bien on ne peut prendre le miel avec un autre aliment donc, je ne peux mettre du miel dans des recettes et que dire des barres santé alors! J’ai 2 amies diabétiques et leurs médecins disent d’éviter le plus possible le miel ????? Merci et bon dimanche.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      En effet vous comprenez bien.
      Donc les fameuses « barres-santé » et autres produits qui contiennent du miel, ne sont que des produits commerciaux.
      Rien qui se rapproche de la santé en fait !
      Les médecins en question n’ont peut-être pas bien suivi les études scientifiques publiées.

      Bonne soirée.
      Marie.

    • egal monique dit :

      Tout cela me semble bien…. je viens aussi de voir la vidéo où est présenté le programme… mais quand on a du diabète de type 2 (donc sous médicament) et de l’hypertension soignée aussi par médicaments, comment fait-on pour suivre programme ? Quels risques encourus ? A un moment, il devrait donc falloir diminuer les médicaments ? Une surveillance médicale plus importante doit donc être envisagée ? Merci de répondre à mes questions avant que je démarre ce programme

  • fantine dit :

    Bonsoir Marie,

    Pour ma part, j’aime bien l’utiliser pour sucrer mes crêpes de sarrasin, mais tu dis qu’il doit être consommé seul. A la cuiller ? Ou puis-je continuer à l’utiliser pour mes crêpes ?

    Amicalement,
    Fantine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Fantine,

      Je sais somme le miel est bon avec ces crêpes au sarrasin.
      Mais voilà, tout mélange avec un autre aliment fait qu’on perd ses vertus et qu’on obtient quelque chose d’indigeste.
      Dommage !
      Donc c’est mieux à la cuiller et loin des aliments solides.

      Amitiés de Marie.

  • Bertin SOROMAN dit :

    Bonjour Marie,
    Je sucre mon petit dessert favori fait avec des algues en l’occurence à base d’agar-agar avec du miel. La recette consiste à porter à ebullition pendant 3 minutes le mélange lait de chèvre (ou de brebis) et miel puis de laisser refroidir l’ensemble qui devient alors un espèce de flanc très goûteux. Dois je abandonner cette recette pour profiter des bienfaits du miel ?
    Merci de votre retour.
    Amicalement

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Bertin,

      Comme je suis gourmande, je connais le plaisir de ce type de mélange fromage-miel…
      Mais je sais aussi depuis très longtemps, car il y a 20 ans les spécialistes de médecine naturelle le savaient et le disaient, que le miel ne doit en aucun cas être mélangé à quoi que ce soit.
      J’ai possédé un livre dédié aux qualités du miel qui l’expliquait.
      La médecine ayurvédique n’est pas la seule à le dire.

      Alors une fois, il n’y a pas de drame, mais régulièrement c’est une erreur digestive.
      Et comme vous dîtes, il est dommage de perdre les bénéfices rares du miel.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Emma dit :

    Bonjour

    Avec les yaourts non plus alors?

  • Sam dit :

    Bonsoir Marie
    Qu en est il pour sucrer une infusion?
    Je vais arrêter de tartiner mes biscottes de pain des fleurs que j arrête aussi d ailleurs .
    Merci pour tes conseils
    Sam

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sam,

      Comme je dis dans l’article on peut attendre que la boisson soit moins chaude.
      Ou on prend le miel à la cuiller, à un moment où on veut seulement avaler quelque chose de sucré.

      D’ailleurs je trouve que le goût du miel disparaît pas mal dans une boisson.
      Au contraire on l’apprécie mieux seul.

      Le pain des fleurs c’est bien de ne pas trop en manger, tu as raison.

      A bientôt.
      Marie.

  • Claire dit :

    Bonsoir Marie,

    merci encore pour cet article. J’adore le miel ça tombe bien, je vais en consommer sans « culpabiliser »; peut être le matin avec de la cannelle à la place du traditionnel café, tartine, beurre salé. Que pensez vous de l’apport de gras le matin car certaines personnes prennent une cuillère d’huile d’olive avant une boisson chaude ?

    Merci
    Claire

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Claire,

      Mais oui on peut se régaler de miel sans craindre quoi que ce soit.
      Et avec de la cannelle il a des vertus puissantes. Et c’est bon en plus.
      Par contre pain et beurre salé, aïe.
      J’ai pratiqué il y a longtemps le pain complet, beurre salé et miel. J’avoue !
      Maintenant je sais.

      La matière grasse le matin est conseillée en effet. Je connais les raisons.
      Ce que je peux dire c’est que le matin le corps n’est pas en mode digestion, mais élimination.
      Or la matière grasse est ce qu’il y a de plus lourd à digérer ; il faut neuf heures.
      Donc chacun voit ce qu’il peut imposer de non physiologique à son corps.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Claire dit :

        Merci Marie,
        alors le matin le gras on évite, le miel ne pose pas le même problème au niveau de la digestion j’imagine, ou bien faudrait-il attendre aussi pour le consommer par exemple au milieu de la matinée ?

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Claire,

        A vous de juger pour vous, et de voir si manger gras le matin vous fait plus de bien que le contraire.
        Le miel seul se digère parfaitement grâce à ses bonnes bactéries et ses enzymes.
        L’essentiel est de ne pas l’avaler en même temps qu’un autre aliment solide.

        Bonne journée.
        Marie.

  • Stéphanie dit :

    Bonsoir Marie,
    Le matin , notre grand plaisir à mon compagnon et moi, c’est dégustation des noix du voisin avec du miel bio, et ce depuis que nous avons changé nos habitudes en te lisant.
    Alors, c’est donc une nouvelle habitude à modifier?
    Quel dommage, c’est irrésistible ce mélange!
    Merci et bonne soirée,
    Stéphanie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Stéphanie,

      Noix-miel, pas mal du tout !! Irrésistible, c’est le mot.
      Sauf que.
      Rarement, vous n’en mourrez pas, c’est sûr.
      Mais il faut savoir que c’est ce genre de mélange qui au bout des années nous rend malades, fatigués etc.
      Car on n’est pas malade de rien.
      Et la digestion entravée de jour en jour, d’année en année, cela a les pires conséquences sur l’intestin donc toute la santé.
      Même si notre corps subit sans se plaindre jusqu’au jour où il n’en peut plus.

      Courage aux gourmands !
      Marie.

  • Frédéric dit :

    Merci pour cet article sur le miel, que j’adore. J’ai la chance d’avoir un beau-père apiculteur qui produit un excellent miel. En plus je suis sur qu’il n’est pas chauffe pour son extraction et qu’il garde ainsi toutes ses propriétés !
    Personnellement j’en prend tous les matins une ou deux cuillères que j’insalive bien avant de prendre mon bol de café chicorée. Je ne prends rien d’autre avant midi et je me sens bien mieux comme ça qu’avec un petit dejeuner plus consistant.
    J’avais un peu de crainte sur son effet à long terme, mais s’il ne provoque pas le vieillissement, tant mieux!
    Merci pour vos précieux articles que je lis toujours avec plaisir .

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Frédéric,

      Vous avez de la chance d’avoir du bon miel « maison ».
      Et c’est parfait de l’insaliver ainsi, on devrait le faire avec tous les aliments, mais avec le miel c’est encore plus utile car ses enzymes aident à la digestion.
      Continuez cette habitude qui vous assure certainement une bien meilleure forme que le petit-déjeûner classique !
      Je suis moi aussi ravie que ce miel ne nous fasse pas vieillir.

      A une autre fois.
      Marie.

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    le miel est un produit extraordinaire en effet. Autant par voie interne comme tu l’expliques que par voie externe. Utilisé sur les plaies ou les brûlures il fait merveille.
    J’adore la boisson cannelle-miel que tu proposes mais je vais faire attention à la température car je verse de l’eau chaude sur la cannelle qui doit dépasser 40°C.

    Belle semaine à toi
    Nadia
    Nadia Articles récents…Aliments sans gluten, un piège à éviterMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nadia,

      Oui le miel fait merveille sur la peau grâce à sa composition si spéciale.
      Comme je dis dans l’article j’en parlerai plus précisément plus tard tant il y a à découvrir.

      Pas facile de boire chaud mais pas trop ! Ou alors prendre le miel séparément.
      Ce que je fais personnellement.
      Je peux mieux apprécier le goût du miel de cette manière.

      A bientôt.
      Marie.

  • Mimoun dit :

    Je ne comprend ce que disent mes amis (ies) il ne faut pas oublié que le miel est très sucré j’ai essayé la glycémie est monté 1,73g, explique nous un peu sa.Mercie mes amis

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour !
      Il est difficile de vous répondre car ce que vous dîtes n’est pas très précis, notamment au sujet de votre glycémie.
      Lisez bien mon article, le miel contient du sucre, mais c’est bien plus complexe que ça.
      Ce qui en fait tout son intérêt exceptionnel.
      Merci de votre visite.
      Marie.

  • Dorian dit :

    Bonjour Marie,

    Je suis heureux de te lire, ça fait un moment.

    Alors, je rebondis tout de suite sur un point : le miel n’est pas addictif. Je suis alors l’exception qui confirme la règle. Je crois que je t’en avais parlé dans d’autres commentaires. Je m’en suis détaché depuis mais à une époque relativement récente, je me farcissais un pot de miel de 500g par semaine à peu près. Un budget colossal et je me disais à chaque jour une petite cuillère et elle y retournait automatiquement lol..

    Donc oui, il est clair que le miel est bon mais cela reste du sucre et tu ne me contrediras pas si je dis qu’il faut y aller molo. As-tu étudié le miel de Manuka ? On dit qu’il est le meilleur. En même temps ça vient de l’autre bout du monde et je suis militant pour le local et qui je pense est plus adapté à notre mode de vie.

    Juste un point sur l’eau chaude, tu recommandais dans un autre article une boisson chaude 15 mins après les repas, je retiens ici, pas trop chaude non plus ! :)

    Au plaisir !
    Dorian

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Dorian,

      Je t’assure que le miel n’est pas addictif.
      Mais il ne faut pas confondre aliment addictif et comportement addictif.
      Qui peut entraîner à manger n’importe quoi avec avidité.

      C’était ton cas, non, car tant de concentré sucré d’affilée, j’imagine mal.
      L’image de la cuiller qui fonce vers le pot…!!
      Ce type d’envie est directement lié à l’état de la flore intestinale, ce qui ne te surprendra pas.
      Et si tu en es détaché ce n’est peut-être pas par hasard non plus !

      Le miel contient du sucre sous certaines formes (il en existe des tas qui réagissent différemment en nous).
      Mais comme je le dis dans l’article il y a des bactéries et des enzymes qui en font tout autre chose que du « sucre ».
      Et il ne peut devenir un problème que si on en fait un usage irraisonné, comme tout ce qu’on avale.
      Mais pas à cause de sa nature.

      Le miel de Manuka est à juste titre réputé car ses bactéries (liées à sa zone de production, la Nouvelle-Zélande), lui donnent un pouvoir encore plus grand.
      Mais il ne se justifie que dans le cas d’une infection spécifique grave.
      Contre laquelle il peut agir efficacement c’est vrai.
      En général il existe bien d’autres moyens efficaces, simples et peu coûteux pour agir.

      De plus comme tu le dis il vient de très très loin.
      Et coûte très très cher.
      Parce que pour un miel de Manuka de réelle qualité il faut acheter du grade au moins supérieur à 16.
      A son prix la cuiller n’y court pas trop vite !!
      Vas voir…

      La boisson, entre tiède et brûlante, il faut trouver.
      Suffisamment chaude pour aider à la digestion et pas trop pour ne pas détruire les bactéries du miel.
      Je disais seulement que boire trop chaud, brûlant, est mauvais pour nous de toute manière.

      Sur ce je vais aller prendre une boisson chaude, parce que moi je vis presque dans la tempête en ce moment !

      Bonne journée et merci de la visite.
      Marie.

      • Dorian dit :

        Bonjour Marie,
        Quel succès sur cet article ! Merci pour ces réponses. La flore intestinale est un sacré sujet, ça demande énormément d’autodiscipline pour s’en sortir car rien que d’arrêter le pain (ce que je n’ai pas fait à 100%) est une épreuve en soi ! Je pense qu’un bon jeûne ferait du bien mais je n’ai pas encore lancé ce défi, pour bientôt :)
        Au plaisir !
        Dorian

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Dorian,

        Pour une fois qu’on peut se régaler avec du sucré sans culpabiliser !
        Mais en se faisant tant de bien.
        J’espère que les gens se passeront le mot.

        Bien sûr rien n’est plus difficile que de ne plus nourrir notre flore avec ce qu’elle a connu et qu’elle réclame.
        La volonté n’y peut pas grand chose.

        Le jeûne ? Je connais aussi pas mal cette question.
        Et vraiment, s’il a de très grandes vertus, je ne crois pas du tout qu’il ait celle-là.
        J’ai pratiqué beaucoup, j’ai apprécié beaucoup aussi, mais pas pour ça.
        Si tu veux te lancer ce défi, attends une saison plus confortable !

        En janvier je donnerai plus de précisions utiles au sujet de la flore.

        Bonne aventure.
        Marie.

  • Bertin SOROMAN dit :

    Bonjour Marie,
    En matière d’alimentation, tes connaissances sont tout simplement extraordinaires.
    Elles me font découvrir au fil du temps mes nombreuses erreurs que j’essaye de rectifier au mieux sur tes conseils. Je sais que ce n’est pas le sujet mais j’ose t’interpeler sur l’existence d’une documentation complète sur la meilleure façon de s’alimenter, en d’autres termes, as tu écrit un livre ou peux tu conseiller un livre qui nous dicterait la façon de nous alimenter pour rester en bonne santé le plus longtemps possible ?
    J’avoue que j’essaye de bien m’alimenter mais Dieu, que ça semble être compliqué.
    Pour info, le matin un grand verre d’eau à jeun, plus tard après le sport un mélange de 2 ou 3 crudités suivi d’un féculent plus consistant (souvent un légume du pays : banane, igname, patate douce,…) avec une protéine (sardine, oeuf bio, saumon,…).
    Vers 10h, un fruit ou quelques amandes ou noix et de l’eau.
    A midi, une crudité en entrée avant le plat de résistance composé d’un mélange de légumes et de cuidités avec une protéine.
    Le soir, presque comme le midi.
    J’ai adopté ce fonctionnement depuis quelques temps à force de prendre des infos à gauche et à droite mais je ne suis pas certain d’avoir pris le bon pli, c’est pourquoi je pense qu’il serait intéressant de disposer d’un ouvrage de référence à l’usage du commun des mortels.
    Pardonne moi d’avoir été long mais la santé demande qu’on y passe un peu de temps certainement.
    Merci en tout cas pour tout et surtout de ta disponibilité. Je trouve formidable de ta part de mettre ton temps à l’usage de la santé d’autrui.
    Merci encore.
    Bertin

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Bertin et bienvenue ici,

      Je te remercie !
      Disons que j’ai, par mon métier, le goût et l’habitude de la recherche scientifique et de la connaissance.
      Et comme le commun des mortels j’ai aussi cherché beaucoup et longtemps.

      Pour comprendre mieux ce qui fait que notre corps ne fonctionne pas toujours, ou même plus, correctement.
      S’il existait un livre qui réponde à ta question de manière complète et définitive, ma maison ne serait pas pleine de livres !
      Et je ne passerais pas tant de temps à lire les travaux de beaucoup de professionnels de la santé.
      Et à écouter leurs conférences.
      Des Américains souvent, des chercheurs.
      Et à lire les études scientifiques là où elles sont publiées.

      Et honnêtement, après avoir lu des tonnes de livres en français pendant quelques années, je ne trouve plus de quoi me satisfaire maintenant avec des livres en français. Je n’apprends vraiment rien.
      Mais il en existe certainement que j’ignore et qui sont riches.

      En janvier je répondrai à ce que tu demandes, à ma manière. Tu verras.

      En attendant, ton programme est tout à fait favorable à ta santé.
      Et s’il te convient il faut continuer.
      On ajuste à mesure de ce que l’on apprend, c’est peut-être difficile mais c’est passionnant, non ?

      Merci pour ton message.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie ,
    Merci pour cet article qui met du baume au coeur , avec le froid qui va venir c’est vraiment une bonne nouvelle .
    J’ai une question ,comment savoir si le miel a été extrait à froid ? Ce n’est pas précisé,( je parle du miel bio ) sur le récipient .
    Merci
    Belle soirée Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,

      Comme vous dîtes !
      Le miel m’a fait du bien tout à l’heure après des rafales de vent glacial et de la pluie.

      J’ai déjà constaté que l’étiquette d’un miel bio n’affichait pas « extrait à froid ». C’est vrai.
      Mais je ne pense pas qu’il y ait problème car cette condition est sous-entendue dans la mention bio.
      C’est même basique dans un cahier des charges bio pour du miel.
      Enfin, jusqu’à preuve du contraire !

      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Merci pour cette précision de la température maximale à laquelle on peut soumettre le miel ( mes infusions la dépassent ! je corrige ! )

    Est il vrai que ce soit le seul remède connu contre le staphylocoque doré ?

    @+

    Pierre

    Ps : l’ajout de miel ( bio mais dont je ne sais s’il est extrait à froid !!) ne bloque pas la seconde fermentation du thé

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Oui, je pense que nos boissons sont souvent plus chaudes, il va falloir y songer !
      Un petit effort mais ça vaut la peine.

      Je n’oserais pas affirmer le seul remède connu contre le staphylocoque doré, mais j’ai lu récemment une étude qui avait prouvé que le miel était en effet plus efficace contre lui que les médicaments.
      On ne cherchera pas à vérifier !

      Le miel ne bloque pas la fermentation, grâce à ses bactéries justement.
      Et en plus le résultat est bon.
      Comme je disais à Nicole, s’il est bio il est extrait à froid, sinon c’est à désespérer.

      A une autre fois.
      Marie.

      • Pierre dit :

        Merci Marie !

        Je vais aller demander à l’apiculteur comment il procède pour l’extraction, je consomme du miel bio vendu directement au particulier et je suis invité à visiter les ruches !

        bon week-end
        @+

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,
        N’oublie pas ton casque !
        Et si tu peux goûter un morceau de « tiroir », fais-le c’est délicieux.
        A bientôt.
        Marie.

  • Michel Harrisson dit :

    que penser du miel et sel de l’himmalaya….5 dans 1…?

  • Sylvie dit :

    Bonjour, Bonne nouvelle, mais si on peut seulement le prendre à la cuillère, il est pas intéressant trop, puisqu’il serait bien de le mettre dans les desserts que l’on aime tant, enfin moi et bien d’autres personnes. peut-on au moins, le mettre sur du pain, dans le yogourt nature et sur les fruits? merci!

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Eh oui, ce serait bien mais la nature a prévu autre chose ! Dommage, je sais.
      Sur du pain, peut-être pas la meilleure idée santé, même si c’est bon.
      Les fruits n’ont pas vraiment besoin de miel en plus.
      Et le manger seul est nécessaire pour profiter de ce qu’il a à nous donner.

      Pour ce qui est des desserts, on en a pris l’habitude, mais on ne devrait en consommer que rarement en fait.
      Le sucre à la fin d’un repas empêche une bonne digestion de toute manière.

      Vous vous habituerez vous verrez.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Cécile dit :

    Bonjour Marie,

    Merci encore pour ces précisions importantes concernant la « manière  » de manger le miel. Dommage de gaspiller un si bel aliment en le mangeant mal associé!
    Je pense que je vais remplacer mon petit déjeuner « fruits » (manger un peu moins de fruits à cause du fructose…)par du miel..
    Une petite question que je me pose toujours : connais tu la différence « nutritive » entre toutes les différentes sortes de miel? Chataîgnier, acacia, lavande, fleurs de printemps ect….. Faut-il en privilégier un en fonction des saisons, ou cela n’a-t-il pas d’importance?

    Merci et belle journée
    Cécile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,

      La question que j’espérais, merci !
      Je me demandais la même chose, et j’ai récemment lu un résultat de recherche qui disait que plus un miel est foncé, plus il contient d’anti-oxydants.
      C’est bien, le miel de châtaignier ou de sarrasin sont si bons.
      L’étude comparait justement le miel de sarrasin et de sauge, le premier « battant » le second pour les anti-oxydants.

      En fait, je pense qu’il ne faut pas réfléchir en termes de quantité de nutriments, de toute façon.
      Le miel a cela de différent de tout ce que l’on connaît, et que le commerce nous raconte.
      Les nutriments c’est nécessaire, mais pas suffisant !!
      Il faut qu’ils soient activés par la force de vie, les bactéries.
      C’est le cas du miel.

      Tout miel contient l’essentiel pour la vie, et active ce qui se trouve en lui comme minéraux, vitamines, acides aminés etc.
      Le mieux est certainement de varier les plaisirs !
      Pour les saisons, c’est toujours bien d’être en harmonie, on profite mieux de tout.
      Probablement aussi pour le miel, un prétexte à en goûter de nouveaux !
      Sans dépasser des quantités raisonnables chaque jour bien sûr.

      Bonne dégustation.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Quand tu recommandes de manger le miel séparément, combien de temps doit t »il s’écouler entre son ingestion et celle d’un autre aliment ?

    Et à l’inverse pour qu’il y ait synergie entre le beurre fermenté et l’huile de foie de morue quelle est la durée maximale entre les deux ingestions ?

    A ce sujet, tu consommes les gélules green pastur toute l’année ou en hiver seulement?

    avec toute ma gratitude pour tes précieux conseils !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      La question que j’espérais ne pas lire !
      Je me la suis posée aussi.
      Je ne suis pas certaine, je n’ai jamais lu quoi que ce soit à ce propos.

      A mon avis du moment que c’est avant ou après le repas, cela suffit.
      Le pire étant la cuisson avec d’autres ingrédients.
      Si quelqu’un a une réponse plus sûre je suis preneuse.

      Prends ton huile et ton beurre ensemble, c’est mieux.

      Les gélules de Green Pasture, je les prends tout le temps depuis cette année.
      Seul complément que je prenne, en plus du miel !!

      Au début c’était seulement en hiver, mais là où je vis, hiver ou été, le soleil n’est pas omniprésent !!
      Il peut faire très beau comme aujourd’hui, mais d’une part je suis souvent en intérieur quand il brille, et ses rayons sont trop bas une bonne partie de l’année.

      Mais en compensation de ce « défaut » climatique le coin est splendide.
      Tu as vu la photo sur le livre du surpoids ? Je l’ai prise ici à 5 minutes de chez moi.
      Et il y en a plein d’autres aussi beaux.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,

    Merci pour votre réponse en ce qui concerne le miel bio , Marie que pensez vous du miel bio ajouté à de la graisse de coco ,perd t-il tout ces bienfaits ,je fais ce mélange avec un peu de canelle que je prend comme en cas ,lorsque j’ai une envie de sucre et que le miel tout seul ne me comblais pas ai-je tout faux ?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,
      Ce mélange avec la graisse de coco n’est pas très bon pour la digestion.
      Vraiment le miel est un produit différent de tout autre aliment.
      Avec la cannelle cela devrait vous faire passer l’envie de sucré, non ?
      A bientôt.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Je penserai au tiroir, promis ! quant au casque je te dirai après !

    encore merci pour tout !

    @+

    Pierre

    Ps : le thé fermente de façon différente avec le miel ! la seconde fermentation peut se faire à la température de la cave ce qui est pratiquement impossible avec le sucre !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,
      Le pouvoir des bactéries est évident, jusque dans les caves !
      Merci de nous relater toutes ces expériences que tu es bien le seul à vivre par ici et qui éclairent beaucoup.
      Si un jour tu ne viens plus les raconter je me dirai que la dernière a dangereusement raté !!
      Bon week-end.
      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie ,

    A l’instant je viens de visionner ce qui se passe avec les abeilles sur cette planète , et bien ce n’est guère réjouissant ,c’est même triste à pleurer ,comment savoir de quoi se nourrissent les abeilles domestiqués même avec le miel bio nous n’avons pas la garantie d’avoir du miel à 100% sans métaux lourd ,dès que le miel se commercialise il devient un produit qui enrichit son éleveur et aucune loi n’oblige la pureté intégrale ,même le cahier de charge reste vague pas étonnant que nous allons droit dans le mur ,nous sommes floués constament .
    Avec ces paroles peu rejouissantes j’en suis désolé ,je vous souhaite une très belle journée.
    Cordialement
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      Je ne sais de quel visionnage vous parlez.
      Et je ne suis pas certaine de comprendre ce que vous voulez dire vraiment.

      Manger du miel nous mène dans le mur ?
      Ou c’est faire mourir les abeilles à cause de l’usage de produits chimiques excessivement dangereux qui nous mène dans le mur ?
      Ce n’est pas du tout la même chose.

      A bientôt.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonsoir Marie ,
        Pardon ,j’ai dû mal m’exprimer, en disant que nous allons droit dans le mur ,c’est bien à cause de l’utilisation de produits chimiques , ,l’abeille étant elle même
        un filtre absobe les pesticides et meurt avant même d’arriver à la ruche .
        Ce que je trouve egalement inadmissible est que l’on puisse nourrir l’abeille avec du sirop de maïs même en bio .
        J’ai acheté du miel de romarin bio ou il est écrit extrait à froid et chauffé à la température de la ruche ,je pensais pouvoir me régaler ,ben non ,ce miel est très sucré un peu granuleux et j’ai l’impression de manger du sirop de sucre épaissi ,il n’a pas de goût autre que celui d’un sucre quelconque ,je suis déçue, comment savoir ce qu’est rellement un miel de romarin ? Auriez vous un conseil à me donner Marie svp.
        Cordialement
        Marie

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,

        Le sort qui est fait aux abeilles est en effet inadmissible à cause de ces produits toxiques, et suicidaire pour l’humanité.

        Il est possible de produire du miel dans le respect des abeilles.
        Sinon l’agriculture biodynamique, qui n’a de leçons à recevoir de personne en matière de respect du vivant, n’accepterait pas la production de miel.
        Voyez le cahier des charges de la mention Déméter, qui représente cette agriculture biodynamique depuis des années.
        Ou celui de la mention Nature et Progrès.

        Pour ce qui est des autres productions il faut vérifier leur cahier des charges.
        Et s’il est avéré que le sirop de maïs est utilisé, il faut savoir qui le fait et pourquoi cela est permis.
        Car c’est à priori choquant.

        Votre miel a cristallisé peut-être, cela arrive.
        Qu’il ne soit pas bon est par contre anormal.
        En achetant en magasin bio et des marques pas trop bon marché, vous devriez être plus satisfaite.
        Personnellement j’ai trouvé délicieux les miels bio des magasins Géant Casino que j’ai essayés un jour !
        Ils viennent d’Italie et c’est un régal.
        Mais je ne crois pas qu’il y en ait de romarin.

        Pour ce qui est du miel « d’une pureté intégrale », pourquoi avoir cette exigence à son sujet, les métaux lourds sont partout, et en nous.
        Nous avons des dizaines de produits toxiques en nous en permanence.
        Un bébé qui naît en a déjà !
        Refuser le miel pour cette raison ne résout en rien le problème de la toxicité générale.

        J’espère que vous trouverez votre bonheur, le miel de romarin était courant et très bon il y a quelques années.

        Bonne soirée.
        Marie.

      • wenck dit :

        Merci pour votre conseil Marie,j’avais payé 9€50 les 500g , peut-être pas assez cher pour qu’il soit de qualité ,je vais aller à la recherche de Demeter , malheureusement Naturalia boude pas mal de produits de Nature et progrès
        A bientôt
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Nicole,
        Ce prix est déjà très correct je trouve, non ?
        Les miels que j’achète sont parfois moins coûteux et très bons, comme ces miels italiens dont je parlais.
        Demeter et Nature et Progrès ont des exigences de très haute qualité, donc le commerce de base a tendance à les ignorer, comme l’a fait l’Union européenne au moment de choisir la mention commune.
        Il existe aussi de très bonnes mentions en Allemagne et en Suisse.
        Mais on les trouve rarement dans les magasins bio de base, qui ne visent que la vente en quantité, donc à bas prix.
        Il vaut pourtant mieux consommer moins et de meilleure qualité.
        Merci Nicole.
        Marie.

  • Ping : La badiane contre les indigestions et la fatigue - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Frédéric dit :

    Bonjour Marie,

    Bravo pour vos articles, ils sont très instructifs. Je suis un grand amateur de miel (bio) et j’ignorais la nécessité de le consommer seul. Est-ce que vous pourriez communiquer vos sources sur cette information ?

    Bien à vous,
    Frédéric

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Frédéric,
      Désolée de vous répondre un peu tard, votre commentaire ne s’est pas affiché au bon endroit.
      C’est la médecine ayurvédique, de l’Inde, qui explique que la composition unique du miel rend le mélange avec un autre aliment solide indigeste.
      Bonne soirée.
      Marie.

      • Frédéric dit :

        Bonsoir Marie et meilleurs voeux 2016.
        Pouvez-vous être plus précise ? Je cherche les références exactes de cette information (que je n’arrive pas à recouper) : livre, étude et/ou autres.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Frédéric et très bonne année à vous également,

        Les infos sur internet se recoupent peut-être, mais la connaissance délivrée par la plus vieille médecine du monde ne se recoupe pas.
        Elle est une, contenue dans les traités d’Ayurveda.
        Ce que je dis là au sujet du miel m’a été confié par un médecin ayurvédique que j’avais consulté il y a quelques années.
        Après avoir pratiqué en Inde l’Ayurvéda traditionnel, il soigne maintenant en France.

        Une bonne librairie peut certainement vous commander ce genre d’ouvrage.
        Mais ne comptez pas sur les livres de vulgarisation évidemment.

        Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    UN apiculteur local don’t la production est certifiée m’a procuré un bulletin d’analyse de son miel.

    Il m’a expliqué que l’extraction  » à froid » se fait par centrifugation et la température du miel ne peut jamais excéder 35°C.

    Pour détecter si le miel a été chauffé, on mesure le taux de HMF ( Hydroxy-Methyl-Furfural ) – Il doit être renseigné sur l’étiquette !

    Les normes légales sont pour un miel Européen : max 40mg/kg et pour un tropical 80 mg/kg.

    Celui que j’ai acheté fait 1,3 mg/kg

    Le taux peut monter légèrement avec le vieillissement.

    Il me reste à rencontrer les abeilles ! et croquer le rayon ( qui en principe ne se vend pas ! …. )

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Merci pour ces informations de première main et si précises.
      Je ne connaissais pas tous les détails.
      Ton miel est donc de très bonne qualité.
      Et un petit bout de rayon te régalera. Mais je sais que cela ne se vend pas.

      A une autre fois.
      Marie.

  • Nathalie dit :

    Bonjour Marie,

    Je suis ravie par tout ce que l’on apprend en vous lisant. J’ai commencé à prendre 2 cuillerées à table de miel avec de la cannelle par jour et cela calme effectivement mes envies de sucre.

    Je veux vérifié si j’ai bien compris. Le miel peut empêcher la réaction de Maillard, c’est à dire la glycation et si on en prend 20 grammes par jours cela empêchera les AGEs d’augmenter. Donc, pas de vieillissement interne ni de tâches de vieillesse? Bien sûr celles existantes ne partiront pas miraculeusement mais c’est une bonne nouvelle de savoir qu’on a le moyen de ne pas s’ en fabriquer de nouvelles!

    Également, en m’informant sur la glycation, j’ai lu que des supplément de carnosine pouvaient aider à éliminer les effets néfastes de cela. Avez vous des informations sur ce sujet ou un article en préparation?

    Merci

    Nathalie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nathalie,

      Encore un essai réussi alors pour diminuer les envies de sucre !

      Non, ce que j’ai essayé d’expliquer c’est que le miel lui-même, tout en étant sucré bien sûr, ne provoque pas de glycation.
      Il n’empêche pas que tous les autres sucres la déclenchent, cela n’a rien à voir avec lui.

      Je connais cette information au sujet du rôle de la L-carnosine.
      Je ne l’ai jamais utilisée donc je ne peux pas dire si cela se vérifie.
      Il vaut mieux peut-être ne pas trop rêver.
      Mais si vous essayez, venez nous parler des effets.
      Nous serons nombreux à être intéressés !

      Bonne journée.
      Marie.

      • Nathalie dit :

        Bonjour Marie,

        Merci de votre réponse. Concernant la L-carnosine, j’en ai commandé et sans en attendre une solution miracle, je vais la tester et je vous donnerai mes impressions.

        Bien vôtre

        Nathalie

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Nathalie,
        Parfait, nous attendrons donc avec impatience de connaître votre avis.
        Moi la première !
        Bien cordialement.
        Marie.

  • ODILE ARDOUIN dit :

    Bonjour Marie,
    Ayant mal à la gorge depuis une semaine avec quinte de toux, je suis allée voir mon médecin , son conseil fut miel/citron comme je souffrais j’ai donc commencé à boire du citron chaud et prendre des cuillères de miel.
    Si je vous raconte ça c’est que j’essaye de maigrir depuis 5 ans (arrêt de la cigarette) et je n’arrive pas à me sevrer du sucre.
    Depuis que je prends du miel pour soigner ma toux, finie l’envie de sucre même aprés le repas du soir…
    Je n’y ai même pas pensé…
    Incroyable.
    Merci pour vos conseils Marie…

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Odile,

      Votre médecin vous a donné un conseil judicieux.
      Je suis heureuse que vous ayez découvert le pouvoir du miel !

      Pour perdre du poids il faudra surtout comprendre les causes de votre envie de sucré.
      Qui se trouvent dans la composition de votre flore intestinale.
      Et agir sur les conséquences de cette alimentation trop sucrée sur votre métabolisme.
      Supprimer le sucre ne suffit pas, surtout du point de vue de la santé générale.
      Ce qui est encore plus important.

      Bonne journée.
      Marie.

  • Ping : Le plein de magnésium pour résister au stress - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • TELLIER dit :

    Bonjour Marie,
    Vous dites que l’on ne doit pas mélanger le miel à un aliment solide mais qu’on doit le consommer seul.
    Je fais parfois un dessert avec de l’amarante que j’ai préalablement cuit et laissé refroidir dans lequel je rajoute du miel. Donc si je comprends bien, le miel est devenu toxique ?
    Dommage, je commençais à aimer l’amarante !
    Si vous avez d’autres recettes avec l’amarante, je suis preneuse, car cette pseudo-céréale est plutôt difficile à cuisiner, il reste toujours comme des « grains de sables » dans la bouche, c’est un peu désagréable !
    Bonne nuit.
    Thérèse.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Thérèse,
      Non le miel ne peut devenir toxique, c’est le mélange avec un aliment cuit qui est toxique parce que indigeste.
      A cause de la composition spécifique, unique du miel.
      C’est vrai que l’amarante n’est pas simple à apprivoiser.
      Je n’ai pas de recettes particulières, non.
      Bonne soirée.
      Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur après les excès des vacances






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés