Notre immunité en hiver dépend de quels aliments

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Notre immunité en hiver dépend essentiellement de la puissance de notre

système immunitaire.

C’est lui qui nous protège de l’air froid et sec, ainsi que des microbes, virus et

méchantes bactéries.

Qui ne font en réalité que profiter de nos faiblesses.

Comment donc renforcer ce système immunitaire avec notre assiette ?

 

 

notre immunité en hiver

 

 

Pour protéger notre immunité en hiver mangeons plus de

matières grasses

Enfin pas à la louche le gras !

Ajoutez de la matière grasse de qualité à vos plats, préférez la graisse de coco si

vous la chauffez.

Et surtout n’oubliez pas l’avocat, plein de matière grasse idéale pour contre-carrer

le froid et la sécheresse de l’hiver.

 

En effet l’air d’hiver est sec, même s’il pleut ou neige, car il y a très peu

d’évaporation.

Nous avons tous déjà souffert de cette sécheresse au niveau de la peau.

Mais quand cette sécheresse atteint nos muqueuses, intestinale ou respiratoires,

alors les conséquences sont plus sérieuses.

 

Les muqueuses respiratoires irritées doivent produire des mucosités en excès

pour se défendre.

Et toutes sortes de microbes et bactéries viennent s’y installer, déclenchant des

ennuis bien connus dans les sinus ou les bronches.

 

Si la muqueuse intestinale, elle, devient trop sèche cela ralentit bien sûr

le mouvement naturel des selles (constipation).

Et souvent des ballonnements, des gaz se produisent.

Toutes choses qui contribuent à l’apparition de toxines.

 

Plus sérieux encore, comme les recherches de ces dernières années l’ont bien

montré, environ 80 % du système immunitaire se fabriquent là, au niveau de la

muqueuse intestinale, grâce à l’action de la bonne flore.

 

Ce qui veut dire que les performances de notre système immunitaire

sont gravement  compromises si la muqueuse est trop sèche.

D’où la recrudescence des maladies dites hivernales, car nos défenses sont

diminuées.

 

Plutôt que de crier haro sur les méchants microbes, mangeons plus gras !

Et plutôt que de partir à la chasse aux toxines, évitons de les accumuler.

 

 

notre immunité en hiver

 

 

Plus de fibres pour lutter contre les effets du froid

Augmenter la quantité de fibres solubles (dans l’eau) est la meilleure arme contre

le froid et la sécheresse.

Le mélange fibres-eau rend la muqueuse moins sèche.

Cela l’adoucit, la réchauffe.

 

La nature a des stratégies si évidentes, si simples pour compenser, équilibrer,

parer aux problèmes que ce serait dommage de s’en priver !

 

A nous les légumes-racines, carottes, betteraves, navets, patates douces, etc.

en soupes par exemple.

Ces légumes nous restituent toute l’énergie de la terre qu’ils ont emmagasinée

durant l’été et l’automne.

Un autre exemple de soupe, utile pour protéger le coeur ou des risques liés

au cancer.

 

 

notre immunité en hiver

 

 

Maintenir notre immunité en hiver c’est maintenir notre feu

digestif

Comme par hasard la nature nous fournit justement maintenant des aliments qui

vont servir d’antidote à ce froid.

Laissons les germes, les pousses, les smoothies verts plutôt pour le printemps.

Et les fruits rafraîchissants, les grosses salades de crudités pour l’été.

 

Ce qui n’exclut pas un ou deux fruits frais et un peu de salade verte ou de

crudités.

Les germes de haricots azukis par exemple, qui soutiennent énergétiquement

la zone des reins, des lombaires.

 

Or en hiver nous dépendons de cette énergie des reins qui gouverne notre corps

entier.

Donc quelques-uns de ces germes peuvent beaucoup nous aider également à

défendre notre immunité en hiver.

 

Réchauffons-nous avec les courges, les châtaignes, les poireaux et autres légumes

cuits à l’étouffée, à la vapeur douce ou en soupes.

Des protéines animales, mais en petite quantité, si vous en consommez.

 

Plats auxquels on ajoute aussi des épices en quantité modérée évidemment.

Par exemple du curcuma, excellent pour le système immunitaire en hiver.

Mais de la bonne manière pour une réelle absorption.

 

 

notre immunité en hiver

 

 

En hiver la nature nous fournit des aliments plus difficiles à digérer qu’en été

et au printemps, légumes racines, légumes verts très fibreux, courges etc.

Il est donc impératif de préserver notre feu digestif.

 

Or c’est en accumulant plus de chaleur dans le corps (qui en a bien envie !)

que l’on augmente ce feu digestif.

C’est lui qui permet de parfaitement digérer les aliments de saison.

Et je rappelle que la chaleur apporte de l’énergie aux aliments, de l’énergie vitale.

 

Et on termine par une tisane qui va aider à digérer, celle qui est la meilleure

contre le froid. Mais bue dix minutes après le repas au moins.

Voici une autre idée de tisane digestive et pleine de vertus.

 

Et pour finir, mangez à votre faim !

Plus que jamais il ne faut pas manger comme un oiseau sous prétexte que…vous

savez bien quoi.

Ne pas se gaver non plus, pour sortir de table avec une sensation de bien-être.

 

Pour cela pratiquez « hara hachi bu » (pas hara-kiri, non !) comme les Japonais

d’Okinawa, qui laissent toujours une petite place vide dans leur estomac après

le repas.

Une des clés essentielles dans leur hygiène de vie qui explique leur incroyable

longévité.

Un peu plus sérieux que le chocolat noir, tradition japonaise selon certains, ou

que je ne sais quel super-aliment !

 

La prochaine fois je vous donne une nouvelle recette rapide et que vous n’avez

certainement pas l’habitude de préparer.

Avec des légumes qui soutiennent particulièrement bien notre immunité en hiver.

 

Be Sociable, Share!

33 réponses à Notre immunité en hiver dépend de quels aliments

  • nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    on a bien besoin d’une bonne immunité en ce moment avec du moins dix degrés le matin.
    C’est vrai que j’ai bien envie d’avocat et comme toujours en hiver, de bonnes soupes de légumes, surtout le soir. Le midi j’apprécie quand même une bonne salade verte.

    J’en profite pour te souhaiter une bonne année 2017
    Bises
    Nadia
    nadia Articles récents…Le jeûne intermittent : une solution minceur santéMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nadia,
      Eh oui occupons-nous de notre système immunitaire plutôt que d’écouter la pub pour les vitamines.
      Il gèle maintenant très fort toutes les nuits même au bord de la mer, alors dès le matin j’avale un avocat.
      Bises de bonne année à toi !
      Marie.

  • carole ouellette dit :

    Bonjour, suite à votre article j’aimerais faire votre soupe champignon cresson mais je ne trouve pas de cresson biologique. Est-ce que je peux le remplacer par de la roquette?
    Merci

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,
      Avec le cresson cetet soupe a un goût délicieux et pas trop fort.
      La roquette a aussi de garndes qualités, mais il en faut peu je pense car son goût est plus marqué.
      De toute manière comme le cresson elle contient pas mal d’oxalates, donc mesure, mesure.
      Bonne journée.
      Marie.

  • Karine dit :

    Bonjour Marie,
    Merci pour cet article qui réchauffe rien qu’en le lisant !
    Merci d’être de ceux qui remettent au goût du jour les légumes racines, les légumes oubliés, que pourtant Dame Nature nous offre généreusement en cette saison.
    Cela tombe sous le sens, mais au Liban, nous n’avons pas un choix étendu (les tomates et les concombres sont malheureusement encore les légumes les plus proposés en cette saison…). Cependant, même si on se tourne toujours vers les mêmes légumes, on trouve de quoi faire de bonnes soupes, parce qu’ici aussi, le froid sévit, nos montagnes sont enneigées depuis Noël…
    Bonne journée,
    Karine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Karine,

      Les panais poussent au Liban ?
      Il est imoortant de manger ce qui pousse durant la saison.
      Le problème est que les cultures ne sont pas suffisamment diversifiées chez vous on dirait.
      Dommage car il me semble que votre climat permet en fait beaucoup de cultures.

      Les montagnes du Liban sous la neige, je ne les ai vues qu’en photos et c’est très beau.
      Hier ici une partie de la plage était encore givrée à 16 heures !
      Sous un grand soleil c’était surprenant.

      A une autre fois.
      Marie.

  • sandrine dit :

    Bonjour Marie,

    merci pour cette piqûre de rappel ! je me suis d’ailleurs remise en question la semaine passée, en sentant que justement mes muqueuses s’asséchaient, une toux sèche, les yeux secs… j’ajoute des légumes verts cuits à tous les repas, les soupes c’est à foison et tout ce qui est crudités on évite ! je ne me sens pas non plus revigorée mais si cela n’empire pas, ca me va bien !

    une question pour ma fille de 8 ans qui aime manger des oeufs-bacon le matin, Tous les matins c’est mauvais selon vous ou pas ? autrement dit est ce que je soutiens son système immunitaire ou pas parce que sinon je ne sais par quoi remplacer. A savoir, qu’actuellement elle est très blanche avec des cernes donc je me suis laissée aller à suivre ses demandes elle qui picore comme un oiseau !!

    Merci à vous,
    au plaisir de vous lire
    Sandrine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sandrine,

      Oeufs bacon, c’est particulièrement mauvais pour tout le monde et tout le temps.
      Ce n’est pas une manière de se nourrir, deux protéines animales ensemble ne peuvent pas être digérées correctement.
      En plus frites…dificile de faire plus mauvais pour la flore.

      Il faut en fait comprendre ce que cela signifie qu’elle en ait envie.
      Ce qui n’est pas naturel du tout, surtout pour un enfant.
      Cela prouve seulement qu’elle a une bonne dysbiose, avec des tas de mauvaises bactéries qui n’aiment que ça.
      Les autres symptômes sont liés : manque d’appétit (trop ou manque, c’est toujours lié à la flore), cernes qui marquent un problème de fonctionnement intestinal.
      Teint de quelqu’un qui absorbe mal ses nutriments, normal puisque sa muqueuse doit déjà être en mauvaise forme.

      On a là le résultat de trop de sucre sous toutes ses formes, trop de gluten, de produits laitiers, d’aliments transformés.
      Gros manque de légumes depuis longtemps.
      Toujours la même histoire, alimentation problématique des enfants à notre époque. Et pas que d’eux.
      Une alimentation à revoir entièrement, car d’autres symptômes apparaîtront si vous ne rééquilibrez pas sa flore.

      Qu’elle ait un petit poids certainement est le contraire d’une preuve de bonne santé, contrairement à ce que beaucoup voudraient croire.
      Et ne lui donne pas droit à manger de tout sous prétexte qu’elle ne grossit pas.
      Comme pour tout le monde.
      La santé ce n’est pas le volume.

      Voilà vous savez tout.
      Bonne journée.
      Marie.

      • sandrine dit :

        Bonjour Marie et merci pour vos réponses qui ne font que confirmer ce que je pense, ce que je sais… à moi d’y remédier maintenant.
        D’autres symptômes apparaissent déjà, exzema, léthargie, mauvais sommeil et problème d’apprentissage à l’école qui pour moi sont liés à son état interne… je vais tenter de tout reprendre à zéro !! encore mille merci à vous.
        Sandrine

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Sandrine,

        Vous avez compris, les autres symptômes sont significatifs également.
        Eczéma, lié directement à l’état de la muqueuse, comme tout problème de peau.
        Léthargie à 8 ans c’est l’équivalent de la fatigue chonique des adultes, il faut aller voir du côté de la santé intestinale.
        Mauvais sommeil aussi.

        Mais ne vous inquiétez pas, votre fille, qui a dû naître en bonne santé (j’espère), est si jeune !
        Les progrès sont tellement plus faciles.

        Allez-y doucement, de petits changements qui suppriment petit à petit ce qui est le plus problématique.
        Et ajoutent petit à petit ce qui est nécessaire.
        Sa flore va, même si elle-même rechigne, changer et demandera autre chose à manger. Sans douleur.

        Et avec la formation ASI vous savez exactement ce que vous pouvez faire !
        Vous devriez d’ailleurs mettre toute la famille autour des mêmes plats que vous préparez pour vous-même… non ?!

        Vous avez le temps, mais agissez car ces symptômes peuvent évoluer en troubles plus graves.
        Si vous avez des questions précises pour adapter ASI à votre fille, allez sur l’espace-membre de la formation, j’y répondrai bien sûr.

        Bonne journée à vous.
        Marie.

      • sandrine dit :

        Bonjour Marie,

        beaucoup de choses ont évolué depuis peu !! ma fille a été ‘diagnostiqué’ dyslexique, et après quelques recherches et quelques contacts pris il semblerait qu’une intolérance (entre autre) pourrait expliquer ses difficultés scolaires et autres… sauf que si cette explication est valable pour elle, cela va m’éviter de demander une aide de vie scolaire AVS…

        RDV pris chez le médecin, il me conseille (avec bien du mal) pendant 15 jours de stopper laitages et gluten, nous en sommes là actuellement, donc oui je m’inspire pour elle et toute la famille de la formation, c’est pas évident au quotidien mais nous nous y mettons tous par solidarité dirons nous… c’est l’excuse que j’ai donné à mon fils… le hic c’est qu’entre les repas, les goûters sont trop riches en fruits donc je dois équilibrer tout cela car elle se plaint maux de ventre à nouveau, elle qui depuis mardi n’en avait plus.
        Merci pour vos conseils, @ très vite sur la plate forme ASI.
        Belle journée à vous
        Sandrine

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Sandrine,

        Les maladies ne surviennent jamais par hasard, ce qui veut dire que vous devriez appliquer certaines règles non par solidarité mais par désir de prévention élémentaire.
        Il faut vraiment comprendre ça, voir la situation autrement.
        Si le reste de la famille pense aller bien, comme tout futur malade qui se respecte !, cela est absolument faux.
        Question de temps, c’est tout.

        Tout le monde se prépare ses futures maladies, qui arrivent selon la résistance individuelle de la muqueuse.
        Puisque toute maladie sauf rare exception, et surtout les maladies neurologiques, démarrent dans l’intestin.

        Soyez « reconnaissante » aux ennuis de votre fille, vous lui éviterez des maladies bien plus graves, si vous agissez maintenant.
        D’autres enfants ont ou auront d’autres ennuis, c’est obligatoire quand on mange une nourriture inflammatoire, comme tout le monde en gros.

        Je prépare de nouveaux articles, avec études scientifiques et cliniques traduites, pour que les gens sachent ce qu’ils font en silence à leur corps.
        Qui n’est qu’une usine à maladies auto-immunes, à retardement.

        Appliquez surtout les conseils de la première semaine du programme ASI, car l’hygiène de vie est encore plus cruciale pour les enfants.
        Sans ça pas de progrès possibles.

        Autre chose, réécoutez bien les vidéos de la dernière semaine.
        Vous voyez que les anti-corps (dans votre cas au gluten et au lait) vivent plus longtemps que 15 jours.
        Ce qui veut dire que 15 jours d’éviction ne serviront à rien du tout !
        Sans parler qu’elle peut en avoir à des tas d’autres aliments.

        Vous ne pourrez pas juger si les symptômes diminuent puisque de toute façon elle aura encore les anti-corps en elle, donc les symptômes potentiels.
        Il faut au contraire commencer par d’autres mesures qui vont améliorer sa flore, le programme est organisé d’une certaine manière, ce n’est pas par hasard.

        Et quand sa flore ira mieux alors elle aura moins envie de « mauvaises choses » et vous pourrez appliquer les principes de la dernière semaine.
        Si vous ne respectez pas cela vous ne réussirez pas.
        Or il me semble que votre fille aurait depuis longtemps déjà dû ne plus manger de gluten ni de produit laitier.

        Aller vite ne réglera rien, bien au contraire.
        Il faut de petits changements mais définitifs.

        Les fruits au goûter, si elle n’en mange pas des tonnes, c’est tellement moins grave que tout le reste.
        De toute façon si elle en veut tant c’est que sa flore est en dysbiose, comme tout le reste le prouve.

        Moi qui ai changé ma flore depuis pas mal d’années, je ne supporte même plus de manger un raisin sec, ce sucre en quantité excessive est très agressif pour moi.
        Seuls les drogués du sucre ne le ressentent pas.
        Et c’est une catastrophe pour leur avenir.
        Quoi qu’ils en pensent !
        La recherche est là pour le prouver, comme les constatations cliniques des médecins de médecine fonctionnelle.

        Vous avez tout en mains pour réussir, mais dans le bon ordre !
        Bon week-end.

        Marie.

      • sandrine dit :

        Bonjour Marie,

        vous avez entièrement raison lorsque vous dites que ce n’est pas par solidarité que nous devons être vigilent sur notre alimentation, en fait j’ai utilisé ce terme pour dans un premier temps, que mon fils et mon mari accepte, c’est un peu filou je vous l’accorde mais je mise justement sur l’évolution de ma fille pour leur prouver que j’ai raison, et cela paie déjà, dans une moindre mesure.

        Effectivement, je sais que 15 jours ne suffiront pas, c’est un travail de fond, et je vais le continuer c’est évident, mais Manon a 8 ans et comme tous les enfants et nous même d’ailleurs elle aspire à ne pas être contrainte de manger des choses qu’elle n’aime pas, mais je compte sur la modification progressive de sa flore pour que cette dernière lui fasse voir la vie et son assiette autrement !

        J’ai appris beaucoup à vos côtés, par intermittence certes, mais il y n’a que la somme de ces tentatives qui nous mèneront quelque part, patience, détermination, science et compréhension sont les clefs !

        Encore merci mille fois pour votre aide et vos conseils.
        A très vite,
        Sandrine

  • Martine D dit :

    Bonjour Marie ,merci pour cet article contre les méfaits de l’hiver . Oui en effet , après une bonne grippe , j’ai besoin de chouchouter mon système immunitaire . J’ ai déjà commencé en suivant vos articles précédents . Et je vais continuer à me faire de bonnes soupes et à cosommer plus de gingembre . Pourvu que je trouve du cresson bio . Execellente journée à vous .
    Martine D

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Martine,
      La recette est très bonne avec du cresson, mais une autre herbe ne doit pas être impossible.
      Pensez bien à votre flore en effet, car elle vous a joué des tours !
      Bonne soupe.
      Marie.

  • Akim dit :

    Bonjour Marie,
    Je me décide de poster, c’est mon premier commentaire bien que je viens ici, consulter votre site très souvent et ce, depuis très longtemps, c’est pour cela, que j’ai décidé de donner mon mail l’année dernière pour être prévenu aussitôt d’un article posté.
    Je vous souhaite une belle et heureuse année 2017, avec une bonne santé, à tous vos lecteurs ainsi qu’à vous.
    Ensuite, je rencontre un problème respiratoire, je tousse énormément durant la période hivernal, en résumé à chaque hiver… et ce depuis deux mois, avec nez qui coule, encombrement… mes poumons sont normaux à la dernière radiographie.
    Je prends du pépin pamplemousse, des tisanes respiratoires, du thym, la combinaison gingembre, citron et miel, traitements homéotiques divers, échinacée en gélules (que j’ouvre depuis et mets dans l’eau au vu de votre dernier article). le point positif est que je n’ai pas eu la grippe mais une toux interminable. J’ai été voir l’orl, qui me dit un terrain allergique? je lui est spécifié que cela ne se produis qu’en saison hivernale. Elle m’a donnée des médicaments ventoline et autres substances toxiques et m’a invité d’aller voir mon médecin traitant, qui m’a donné des médocs et surtout des antibiotiques. le problème est que j’ai succombé pensant que j’irai mieux et bien, c’est pire du coup j’ai arrêté. La seule chose qui me calme vraiment, c’est le pépin de pamplemousse; la combinaison : gingembre, citron et miel; le jus de jeunes pousses d’orge (pour l’immunité) ; tisane de thym, et un demi citron chaque matin. Dois-je changer quelque chose? Je fais une entorse à mon alimentation depuis deux semaines, en mangeant du pain mais pas de sucre en hiver bien que le pain est très sucré mais le reste c’est légumes, fruits et fruits sec.
    Connaissez-vous un anti-allergique naturelle?
    Pouvez-vous m’aiguiller ou me dispenser des conseils, s’il vous plaît?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Akim,

      Merci pour ce message et acceptez mes excuses, je réponds un peu tard.

      Tout ce que vous utilisez pour lutter contre les symptômes est de qualité, c’est vrai.
      Mais cela n’agit que sur les symptômes, pas les causes.
      Raison pour laquelle cela ne passe pas finalement.

      Une exception par contre, l’herbe d’orge.
      Elle contient encore du gluten puisque l’orge contient du gluten (inflammatoire), autant que toute forme de blé et le seigle.
      Les analyses existent qui le prouvent, ce que les fabricants ne cherchent pas à savoir naturellement !

      Vous avez vu dans l’article que les causes sont liées à votre muqueuse intestinale inflammée qui doit libérer trop de mucosités pour se défendre du froid.
      Tous ces troubles sont liés à de l’inflammation chronique, pensez-y.

      Vous avez succombé aux médicaments !
      Losrqu’on souffre trop et que l’on ne trouve aucune solution, cela s’explique.
      Ce qui n’a pas arrangé votre flore, donc l’inflammation de votre muqueuse.

      Maintenant vous avez compris, c’est l’essentiel, mais vous devez agir sur votre état général.
      On n’est jamais malade par hasard.

      Lisez bien tous les articles qui parlent de flore, de santé intestinale, d’inflammation etc.

      Autre chose, comme beaucoup vous me dîtes ne pas consommer de sucre…alors que vous mangez du pain.
      Savez-vous qu’une tranche de pain équivaut à quatre morceaux de sucre ?!

      Toute allergie, ce qui d’ailleurs n’est pas votre cas, s’explique par la santé intestinale.
      Je vais très bientôt parler de ces allergies.

      Donc ne cherchez pas encore une fois à combattre un symptôme, faux de surcroît, mais attaquez-vous aux causes.

      Bonne journée à vous.
      Et très bonne année à vous et vos proches !
      Marie.

  • Roqueton dit :

    Bonjour,
    J’ai passé le 31 décembre aux urgences pour une fracture de la tête radiale en tombant à cause de mes lacets ! A 60 ans je ne suis pas fière ! Bref pas de bras gauche depuis, et très douloureux ; quels sont vos meilleures conseils pour une bonne consolidation (la fracture n’était pas déplacée), merci d’avance
    Marie-Lise

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Marie-Lise,

      Je me permets de recopier la réponse que je vous avais faite récemment à cette même question.

      Savez-vous que la maladie de Ménière est une maladie auto-immune ?
      Savez-vous qu’il ne peut y avoir maladie auto-immune sans atteinte sérieuse de la muqueuse intestinale ?
      Les travaux scientifiques et cliniques l’ont démontré récemment de manière absolue.
      Eviter l’alcool ne va pas résoudre ce problème d’ailleurs.

      D’autre part la fracture prouve que vos os ne sont pas assez solides, que le calcium et la vitamine D manquent.
      Or une muqueuse trop poreuse, ce qui est votre cas à un niveau important (maladie auto-immune) entraîne obligatoirement la malabsorption des nutriments.
      Attention n’allez pas avaler du calcium en compléments, ce qui est catastrophique.
      Voyez la preuve ici :
      http://www.nourriture-sante.com/bons-os-grace-aux-aliments-enrichis-en-calcium/

      Vous voulez une solution rapide à votre problème de fracture, mais il n’y en a pas, en dehors d’une alimentation totalement revue.
      Vous n’absorbez pas assez, donc inutile d’avaler plus de légumes verts (calcium).
      Ou d’acheter de la vitamine D.

      La maladie n’est jamais un hasard, pensez-y avant que les troubles de l’auto-immunité soient plus sérieux.
      La recherche en a dénombré plus de 165 !
      Et nous ne sommes victimes que de nos erreurs.

      Bonne journée.
      Marie.

  • CAILLET Corinne dit :

    Bonsoir marie
    Je suis nouvelle sur ton blog et je veux te remercier pour tous tes conseils , j’apprends beaucoup de choses , c’est le moment des soupes dis tu? Chouette, on adore cela à la maison ( en fait on en mange toute l’année , le soir), j’ai testé ta soupe patates douces, carottes gingembre… Très bon , je fais souvent aussi patates douces et butternut ou potimarron . J’apprends a utiliser de plus en plus la graisse de coco, et on mange aussi plus de gingembre maintenant. Merci encore et à bientôt
    Bonne soirée et bonne année
    Corinne

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Corinne,

      Tout cela est bien savoureux en effet.
      Et avec la graisse de coco ces plats deviennent aussi délicieux qu’utiles à notre santé.
      Il ne faut pas se priver.

      Bonne année !
      Marie.

  • Alain dit :

    Bien le bonsoir Marie,
    Je reviens en ces eaux saines et limpides pour partager à nouveau, après avoir écumé beaucoup de vos pages qui nous éveillent, ou réveillent notre présence à des réflexes perdus, dormants, souvent logiques… nous enrichissent, et nous rendent enfin accros à… la vraie vie: c’est à dire le bon sens, l’ouverture d’esprit, la découverte, la lucidité, la modération. Je trouve les commentaires souvent très complémentaires, permettant de rebondir, préciser, élargir les sujets ou en évoquer d’autres. Tout lire demande du temps, mais j’ai choisi… de faire un bel effort sur quelques mois sur ce sujet, au dépend d’autres travaux pourtant vitaux, car justement j’estime que la vraie Nutrition et la physiologie humaine sont Noblesses et priorités de vie (l’essentiel Plaisir inclus) et je mise sur les prochains acquis bénéfiques de cette prise de conscience appliquée chaque jour, pour affronter ensuite avec plus de force et sérénité les futurs impératifs de vie…
    Pour l’heure, mon cadeau de Noël à ma mère, sujette aux « libertés » de son généraliste (âgé) avec les molécules chimiques en excès (et figurant par exemple sur la Liste Noire de la Revue Prescrire…) , mais aussi gavée aux granules sans cesse renouvelées par son homéopathe-acupuncteur (léger!) en même temps que moult compléments agrémentés de ces chers stéarate… et dioxyde de… bref, mon cadeau donc : me rendre à ma médiathèque (à 15km) pour faire imprimer plusieurs de vos articles bien à propos, et les lui remettre dans un joli recueil .
    Apparemment on ne peut commenter les anciens articles ?… donc je réagis après ce dernier qui est une bonne transition avec le sujet de mon premier avis: la châtaigne. Ravi de constater notre passion commune pour cette sucrée et chaude graine ! Du fructose naturel je suppose ? De toute façon elle est très saisonnière ! Et un argument pour aller prendre l’air pur à sa recherche. Pas d’anti-nutriments… ouf ! J’avais pourtant anticipé un bon trempage… donc non nécessaire ! Bien qu’elle ai cuit plus vite… Comment la cuisez-vous ? Vous l’écorcez avant ou après cuisson ? Une branchette de laurier lui ajoute un super parfum ! Je pense donc qu’il faut la manger seule, comme les fruits…
    A propos de cela, j’espère que mon mini-déjeuner-délice hivernal pose un minimum de souci… J’ai trouvé un superbe Miel de châtaignier produit à 25km d’ici dans nos belles Pyrénées. Il a une teinte ébène profond vous savez ? Ses cristaux brun clair baignant jusqu’à mi-pot… et le numéro de portable du producteur béni soit-il et son village, sur l’étiquette basique. Son goût ? Du brut du vrai ! La Force de l’Arbre rendue assimilable par le travail généreux d’un petit insecte volant noir et ambre, et admirablement soutenue par la bonne dose de poudre de Cannelle de mon Biocoop (marque Cook), boisée, sucrée, aromatique, exotique… une sensation olfactive jamais rencontrée dans nos forêts, même en humant l’écorce des grands arbres enlacés ! Son origine n’est pas mentionnée, mais elle est suffisamment chaleureuse à mon palais. Grand merci de m’avoir montré qu’elle a été effectivement créée pour accompagner ce nectar des dieux. Et tout ça… après une succulente banane bio mûre à point dégustée en fin de matinée, le dimanche par exemple ! Le paradis sur Terre ! Merci La Nature. Merci à cette perle de l’Internet que je considère être votre blog, pour nous rendre à nouveau accessibles ces denrées merveilleuses, en conscience, en connaissance assumées de leurs multiples bienfaits et de la façon raisonnée de s’en nourrir.
    Mes respects à vous Marie, que 2017 vous soit douce et sereine.
    A bientôt pour d’autres témoignages et questionnements, Alain

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Alain,

      J’arrive enfin pour répondre à ce « savoureux » commentaire !
      Merci à vous de vous « régaler » à me lire.
      Oui la vraie vie passe par la lucidité et l’ouverture d’esprit, par l’harmonie avec les rythmes naturels.
      Qu’on le veuille ou non.
      Aucun besoin de complication.

      J’espère que votre maman a apprécié ce cadeau inattendu…
      Qui tranche un peu avec la littérature des notices de médicaments.

      La châtaigne, j’en mangerais à chaque repas, sous toutes les formes.
      Fendues dans une poêle très chaude, ou cuites à l’eau mais peut-être pas écorcées, seulement fendues.
      C’est tellement difficile en plus de les écorcer quand elles sont crues.
      C’est un fruit, oui mais très farineux, donc la digestion est bien plus longue que les fruits très juteux.
      Pas les mêmes risques donc de fermentation.

      Votre miel de châtaignier, celui que je préfère de tous, me fait penser à un miel ardéchois de ma connaissance.
      Le meilleur jamais mangé mais non commercialisé.

      Pas possible de commenter les anciens articles ?
      Il n’y a plus d’espace « commentaires » ? Vous êtes certain ?

      Je vous souhaite de continuer à trouver ici ce qui vous convient, je vais essayer d’être à la hauteur !!
      Merci infiniment à vous et dégustez bien l’existence en cette nouvelle année.

      Marie.

      • Alain dit :

        Bonsoir Marie,

        Je vous confirme ne pas avoir trouvé le dernier rectangle blanc intitulé « laisser un commentaire » au terme de votre récent article traitant des 3 « ingrédients » communs des compléments alimentaires (ni le lien Répondre à chacun des commentaires), comme d’ailleurs à la fin d’autres articles plus anciens ( soupes d’hiver / haricots noirs / poisson …) donc je témoigne ici, d’un fait que je trouve très préoccupant, suite à ce que vous aviez écrit sur l’ Acide folique (Vitamine B9).

        Ce matin l’émission santé d’Europe 1, qui dure désormais 1 heure, avec le jeune médecin urgentiste Gérald Kierzek, aux propos trés pertinents d’après moi (en tout cas pour un média de masse!), très souvent axés sur le souci et l’impact de l’alimentation sur les maladies… traitait des compléments alimentaires justement. Etait invité pour l’occasion le Professeur de nutrition à Paris Descartes Luc Cynobert (orthographe non garantie!), co-auteur du livre « La vérité sur les compléments alimentaires, les bons et les moins bons ».

        Après des paroles plutôt en demi-teinte concernant l’intérêt de tous les compléments, y compris d’ailleurs spiruline, curcuma… voici quel fut le dernier mot du Professeur à propos des réflexes importants de complémentation:

        « Si vous êtes une femme souhaitant avoir un enfant, n’attendez pas d’être enceinte, et complémentez-vous en acide folique-vitamine B9… car la carence risquerait d’entraîner une anomalie chez le nouveau-né. »

        Question subsidiaire à vous Marie:
        Vous parlez dans l’article de folates alimentaires… dans Quels Aliments trouve t-on ces folates ?

        Merci pour votre réaction et vos précisions,
        Bonsoir

        Alain

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Alain,

        Merci d’avoir pris le temps de me donner ces précisions.
        Je pense avoir résolu ce matin le problème, ce que m’a confirmé Sandrine.
        Si vous me dîtes la même chose c’est donc que je fais des progrès sur le plan technique !
        Même si je ne saisis pas ce qui s’est passé, car je n’avais modifié aucun réglage.
        Les choses sont suffisamment compliquées sans ça.

        Ce que vous me rapportez de cette émission de radio ne me surprend pas malheureusement.
        Vous comprenez certainement très bien comment on peut expliquer de tels propos.

        Plutôt que de m’étendre sur ce sujet tout de même très sérieux, je vais développer la question dans mon prochain article.
        J’ajouterai d’autres études scientifiques qui alertent en ce qui concerne cet acide folique.

        Et j’en profiterai pour indiquer quels aliments contiennent naturellement beaucoup de folates.
        Je m’attendais à ce qu’elle me soit posée plus tôt, alors merci pour cette question.

        A bientôt.
        Marie.

      • sandrine dit :

        Je confirme le fait de ne plus pouvoir ajouter de commentaires, pour moi l’article sur le chou de bruxelles en fait partie, j’avais d’ailleurs une question sur ces petits légumes verts !!! ;-)

        Les liens Répondre et l’encadré Laisser un commentaire ont disparu !
        Belle journée

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Sandrine,

        Merci de ce retour, je n’ai rien changé pourtant à mes réglages.
        Pouvez-vous me dire si la situation est rétablie ?
        Car je viens à l’instant de corriger un réglage.

        Je poursuivrai en fonction de votre réponse.
        Merci !
        Marie.

      • sandrine dit :

        oui c’est rétablit !!! parfait, merci

      • Marie Kelenn dit :

        Merci Sandrine pour votre réponse, j’espère qu’elle sera la même pour tout le monde.
        Marie.

  • chantal dit :

    Bonsoir Marie,
    Oui, « Folates » = feuilles 🌿 !
    un grand merci encore pour toutes ces précisions, il en faut, « on » joue bien souvent trop avec les mots 😯 !

    Pour ma part, j’ai remis tantôt les choux de Bruxelles à l’honneur (grâce à vous !)…jamais je ne les cuisinais..avant ❗
    Cuits (avec le reste du repas, soit cuisses de poulet + pommes de terre, le tout en même temps à la vapeur sur la grille de mon omnicuiseur …qui cuit tout seul tout, parfaitement. ..oui, je l’adore 💓et le recommanderais à toutes les femmes ),
    donc…ils étaient délicieux, doux et tendres.

    Ce que je fais maintenant, c’est de rajouter un peu d’huile d’olive APRÈS dans l’assiette. ..
    Mais, question :
    serait-ce mieux d’utiliser, à la place, de la graisse de coco ?
    Car, avec ce mode de cuisson, tout le gras des viandes que je cuis -foie/épaule de veau/lapin/jarret etc…- ‘tombant’ en bas dans l’eau, je me demande si, in fine, je ne manquerais pas ainsi de gras…

    Au plaisir d’avoir votre avis, amicalement
    Chantal

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Chantal,
      Je n’ai aucune expérience d’une telle cuisson, et de la cuisson de la viande en général…
      Vous connaissez mon goût pour elle !
      A mon avis si la viande est suffisamment grasse il reste encore de la matière grasse dans la chair.
      Ou sinon arrosez la viande avec l’eau récupérée, non ?
      Il vaut peut-être mieux ne pas ajouter une autre sorte de gras.
      Mon avis, seulement.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Nathalie Vanderhaege dit :

    Bonjour Marie,

    Peut-on manger un avocat aussi souvent qu’on en a envie ? Est-ce mieux de le manger au petit déjeuner ? J’en mange parfois le soir avec du jus de citron et, avant, une soupe de légumes.

    Bonne journée.
    Nathalie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nathalie,
      N’en mangez pas plus qu’un petit par jour.
      Car même si c’est excellent à la santé, c’est beaucoup de matière grasse qui en trop grande quantité peut nourrir la mauvaise flore.
      Voyez mon article sur les matières grasses.
      Au repas que vous voulez.
      Bon dimanche.
      Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Profitez de l’été pour aider votre foie !






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés