Peut-on manger moins de produits animaux sans manquer de protéines ?

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Depuis toujours le monde de la santé nous a inculqué que les protéines

doivent constituer l’élément le plus important de notre alimentation.

 

Que les protéines issues de la viande, du poisson, des oeufs et des produits

laitiers sont supérieures aux protéines végétales.

Et que la viande fournit la meilleure source de protéines.

 

De sorte qu’il n’est pas possible de manger moins de produits animaux sans

nuire à  notre santé.

Dans ce premier article consacré au sujet, je vais essayer de

montrer que peut-être ce ne sont là que croyances.

 

moins de produits animaux

 

Quelle est l’utilité des protéines dans notre corps ?

Les protéines sont de grosses molécules, très grosses même pour certaines, et

qui assurent  un grand nombre de fonctions importantes.

 

Elles permettent la croissance des cellules, donc la construction de nos tissus,

comme  leur réparation. Tout le monde sait cela.

 

Mais on leur doit aussi de pouvoir marcher, respirer, bouger, voir, digérer etc.

Les enzymes sont des protéines, comme les hormones ou les anti-corps.

 

Si à chaque seconde ou presque, chacune de vos cellules est approvisionnée en

oxygène,  c’est parce qu’une protéine se charge de ce travail !

Cette protéine, qui est justement une enzyme,  s’appelle l’hémoglobine.

Un gros, très gros transporteur l’hémoglobine !

 

Dans une alimentation avec viande, poisson, oeufs et produits

laitiers, nous consommons beaucoup trop de protéines

Les besoins en protéines, comme les besoins en calories, sont impossibles à

déterminer de manière précise.

Ils dépendent de l’âge bien sûr, de la taille, du métabolisme, du climat, de

l’activité.

 

La médecine depuis toujours donne des recommandations chiffrées, certains

lobbies financent des études dans ce but. Mais il faut de toute manière,

quelles que soient les situations, se demander quels sont nos réels besoins.

 

Il est évident que la période de la vie où nous avons le plus besoin de protéines,

parce  que nous construisons notre corps, c’est lorsque nous sommes

nourrissons. Que nous passons notre temps à nous nourrir !

 

Or de quoi se nourrit le nourrisson durant en gros ses premiers 6 mois?

De lait, maternel ou maternisé.

Ce lait maternel, qui lui fournit tout ce dont il a besoin, contient

6% de protéines.

 

Comment pourrions-nous avoir besoin de tellement plus que cette proportion

quand la période de construction est achevée ?

Même si nous devons nous réparer plus qu’un bébé. C’est vrai.

Et que les enfants ont des besoins encore importants.

 

Parallèlement, la viande comme le poisson contient de 20 à 30 % de protéines.

Pour le blanc de poulet sur la photo, c’est 26 % de protéines.

Un oeuf, beaucoup moins, 12 % en moyenne.

Le lait de vache, 22 %.

 

Il est généralement conseillé que l’apport en protéines représente de

12 à 15 % de l’apport total en calories dans notre alimentation.

 

Même en admettant cette quantité comme exacte, il est facile de comprendre

qu’en consommant chaque jour des protéines animales,  avec de la viande,

et des sous-produits animaux, on peut dépasser très vite et largement les

besoins réels ou présumés de notre corps.

 

Ceci pour dire qu’il n’est pas nécessaire de manger de la viande par

crainte de manquer de protéines.

D’autant plus que, je le montrerai dans le prochain article, certains végétaux

en contiennent autant.

 

Peut-on être carencé malgré tout en protéines ?

Oui, mais c’est difficile !

Dans les situations de famine, il est visible aux ventres gonflés, que certains

notamment les enfants manquent de protéines.

En réalité ils manquent de tout ce qui est nécessaire, vitamines, minéraux,

calories.

 

Les conséquences d’une alimentation trop riche en protéines animales

  • il est facile de consommer trop de protéines au total, ce qui est tout aussi

dangereux que d’en manquer

  • la viande entraîne la production d‘acide urique dans le corps, à l’origine

de graves ennuis de santé.

  • les sources de protéines animales contiennent en plus des protéines,

des acides gras trans (viande des ruminants et lait), du cholestérol (même si

des études récentes disent que le danger n’est pas réel), des métaux lourds, du

fer en excès comme dans la viande rouge,  des traitements hormonaux si les

aliments ne sont pas biologiques.

  •  les produits laitiers sont encore plus problématiques, car leur digestion est

difficile. Certaines protéines du lait ne sont pas digérées et provoquent de

l‘inflammation dans l’intestin.

Et il faut par exemple à la caséine du lait 7 heures pour être digérée !

Caséine qui de toute façon endommage gravement la muqueuse de l’intestin.

 

En consommant moins de produits animaux on minimise les risques

  • de problèmes cardiaques
  • d’obésité
  • de calculs rénaux
  • de goutte
  • de cancers.

Cela n’implique pas nécessairement de se priver totalement de viande.

On peut pratiquer ce que l’on appelle le flexitarisme, une manière souple

de consommer de la viande, donc sans exclusion absolue.

Ce sujet est largement développé par le blog de Jean-Louis qui pratique

assidument !

 

En fait il existe des sources de protéines de qualité dans le monde

végétal, contrairement aux croyances répandues.

Dans le cadre d’une nourriture végétale suffisamment variée, on obtient

la même qualité nutritionnelle.

 

J’essaierai de le démontrer aux sceptiques dans mon prochain article.

J’utiliserai comme pour cet article des études réalisées par des médecins

chercheurs.

 

En attendant je suis curieuse de savoir ce que vous pratiquez au quotidien

et pourquoi.

Viande ? Un peu ? Beaucoup ?

Par goût, ou par conviction que c’est nécessaire ?

 

Crédit photo : ©Svenja98-Fotolia.com

 






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Be Sociable, Share!

27 réponses à Peut-on manger moins de produits animaux sans manquer de protéines ?

  • cécile dit :

    Marie, je suis surprise que tout le monde ne sache pas ça! On commence tout de même à savoir que manger de la viande tous les jours pollue l’organisme, surtout si elle n’est pas bio!
    Et puis, il y a les oxalates produits par la viande, source de tant de problèmes articulaires et de calculs rénaux…
    Pour ceux qui ne le savent pas, j’en parle ici : http://www.clubequilibrenaturel.com/les-oxalates-vous-en-proteger/
    Bon week end à toi,
    Cécile
    cécile Articles récents…Aromathérapie holistique et maladie d’Alzheimer : 9 étapes pour vous aider à réduire les risquesMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile,

      J’ai écrit cet article pour prouver qu’il n’est pas nécessaire de manger de la viande par crainte de carences en protéines.
      La phrase est d’ailleurs écrite en gras dans le texte.
      En effet, je sais que c’est le problème majeur pour beaucoup de gens, même ceux qui aimeraient s’en passer, pour d’autres raisons que la santé.
      On leur a tellement dit le contraire.

      Donc, non, tout le monde ne le sait pas : pas plus de 2 % de végétariens en France, 4 ou 5 % maximum aux Etats-Unis, 8 % en Allemagne pays qui en possède le plus.

      Cordialement.
      Marie.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie

    J'(ai abandonné les protéines animales par amour (comme quoi l’amour mène à tout) et depuis 23 ans maintenant je ne mange que quelquefois du canard (quand je vais en France) et un peu de poulet

    La seule fois où en 23 ans j’ai été obligée de manger de la viande (il m’était totalement impossible de refuser) même un tout petit bout de filet de boeuf j’ai été malade comme un chien (même 2 d’ailleurs) et aujourd’hui je vis en pleine forme, je pète la santé sans manger de protéines animales
    sylviane Articles récents…Vidéo vitamines : comment rebondir après avoir tout perduMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylviane,

      Un vrai rejet, dis donc !
      Pas de protéines animales, tu veux dire pas de viande ou carrément végétalisme ?
      Personnellement je n’ai jamais eu aucun plaisir à manger de la viande. Comme toi il m’arrive d’accepter par politesse.
      Mais la viande rouge ce serait impossible, malgré tous mes efforts pour être polie.
      La charcuterie de qualité, un Jambon de Parme, je supporte.

      A bientôt.
      Marie.

  • Nicole dit :

    Bonjour Marie,
    A présent que je vis seule, je n’achète plus jamais de viande ni de produits laitiers, mais je continue toutefois à en manger quand je suis chez les autres, par convivialité, parce que je n’ai pas envie d’expliquer pourquoi et de faire campagne . Ton article m’aidera pourtant a justifier mes choix.
    Nicole Articles récents…peindre avec les couleurs de la nature 2My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      Je suis heureuse de voir que la raison pour laquelle j’ai écrit mon article a été comprise !
      Merci Nicole.
      Il vaut mieux avoir quelques arguments.

      Tout comme toi je ne tiens pas à afficher ma « différence », afin de ne pas gêner les gens qui ont la gentillesse de m’inviter.
      Et un peu de poison parfois, cela oblige la machine à réagir et affûter ses défenses !
      Mais le plus rarement possible évidemment.

      En tous cas tu as fait un choix excellent, bravo ! La pression sociale est telle…

      Bon week-end.
      Marie.

  • Hance Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Et mille fois merci pour toutes vos lettres , toutes au plus utiles et intéressantes.

    J’ai 66 ans, je pèse 72 kg, et surveille mon taux de cholestérol HDL & LDL.

    Pour faire chuter le LDL et limiter, voire supprimer les statines , génératrices à long terme de légères douleurs musculaires, j’ai limité ma consommation de viande, et suivi les recommandations du Dr WEIL en anti inflammatoire ( j’étais passé à coté du rôle néfaste des laitages et je vous remercie de m’avoir éclairé au sujet de leur rôle inflammatoire de la muqueuse de l’intestin ! )

    Je viens d’ajouter quelques recommandations de la chrono nutrition ( fromage le matin et compléments d’huiles végétales ) afin de faire de relever mon taux de HDL.

    Voici les chiffres de mon carnet de nutrition pour le mois d’août de cette année, ainsi que les sources de protéines ( principales )

    Les chiffres sont donnés en grammes par jour.

    viande : 64,4
    poisson: 125
    fromage de chèvre : 53,4 ( 3/4 de 12.5% MG et 1/4 de 25% MG )
    tofu: 13,9
    quorn: 11
    seitan: 19,4
    blanc d’œuf : 1,7
    œuf: 9,4
    fromage blanc et yogourt: 9,4
    yogourt de soja: 13,9

    pour information, je consomme à ce jour, 170 g de glucides par jour ( pain de seigle, pâtes, riz complets, pommes de terre vapeur )

    Bien que je n’aie pas faim, je perds 0,5 kg/mois et je vais remonter la quantité de glucides ( le matin )

    Avec toute ma gratitude !

    bon week-end

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Merci pour ce nouveau passage ici.
      Et tant mieux si mes articles continuent de vous apporter ce dont vous avez besoin !
      Si vous avez envie que je traite un sujet plus particulier, dîtes-le moi.
      Un certain nombre de recettes arrivent pour l’automne.

      Je suis impressionnée par la précision de votre consommation alimentaire.
      Comment obtenez-vous ces chiffres ?

      C’est bien si vous avez songé au problème des aliments qui provoquent de l’inflammation.
      Parce que la question n’est pas anodine.
      Vous consommez encore pas mal de chair animale, non ?
      J’en parlerai sous peu, mais le soja est un choix problématique, vraiment.

      J’espère que vous parviendrez à enrayer votre perte de poids, car il n’y a pas nécessité dans votre cas.

      Au fait, vous avez essayé la recette de lait végétal que je vous avais indiquée en lien dans un précédent message ?

      A bientôt et merci encore pour votre visite.
      Bonne fin de week-end à vous.
      Cordialement.

      Marie.

  • Heloise dit :

    Coucou Marie,

    En réponse à ta question, et dans l’attente de la suite, moi je mange autant des protéines animales que végétales. Pour les protéines animales, c’est du poulet, un peu de bœuf quand j’en reçois (famille), du poisson, et un peu de fromage de chèvre (artisanal d’une connaissance) Très rarement des œufs que je digère difficilement.

    Et en végétal, surtout des légumineuses (pois chiches surtout), un peu de tofu, du quinoa (qui contient tous les acides aminés essentiels comme la viande, contrairement aux pois chiches par ex. Or il faut que tous les AA essentiels soient présents pour être assimilés) (Jean-Louis a fait d’ailleurs un bon article à ce sujet, qui complètera surement ta 2ème partie : ) le lien: http://www.vegetarisme-et-sante.fr/proteines-vegetales-suite )

    Je mange donc assez bien de protéines, sans être sur-protéinée ;-)
    En fait, il faudrait beaucoup de protéines pour l’être. Et quand je vois ce que les gens mangent… J’ai fait beaucoup de bilans nutritionnels et d’accompagnements pour contrôle de poids. Et ce que les mangent: matin c’est surtout des sucres (céréales style special K), le midi un sandwich (= sucres, graisses, et pour 1 tranche de jambon c’est quoi 5g de protéine hihi) et puis un snack bien sucré, et puis de la viande le soir (= 20-25g de protéines) Donc pas la mer à boire.

    J’aimerais me passer de viande/poisson pour ne pas tuer des animaux, mais sincèrement je ne sais pas quoi mettre à la place qui me convienne aussi. Des pois chiches, lentilles, quinoa… tous les jours… :( Et trop de soja, c’est pas génial non plus. Et les céréales ce n’est pas mon dada. Bref je varie et je m’en porte bien…

    Je suis curieuse de ce que tu vas nous conseiller :-)

    Bon we!
    Heloise Articles récents…Les habitudes des gens heureuxMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Héloïse,

      Je viens de récupérer ton commentaire dans les spams…!

      Donc tu aimes bien la viande.
      J’avoue que j’aurais de la difficulté à manger du boeuf.
      Je parlerai bien sûr de ce problème d’assimilation des protéines végétales, théorie revue en partie depuis pas mal d’années.
      Je voulais seulement rassurer ceux qui se forcent à manger des protéines animales par crainte de manquer de protéines.
      Et je montrerai que le végétal peut suffire, pour ceux qui le désirent.

      Bonne fin de week-end à toi.
      Marie.

      • Heloise dit :

        Coucou Marie,

        Je n’aime pas spécialement la viande. Sauf le poulet mais à petite dose et de bon élevage, et je sais apprécier un morceau de bœuf de temps en temps.

        J’avais bien saisi le sens de ton billet et c’est très bien, car en effet c’est fréquent cette crainte d’en manquer en régime végé.

        J’ai donc hâte de voir les suggestions qui m’aideront à ajouter de nouveaux aliments :)

        Bonne soirée
        Heloise Articles récents…Les habitudes des gens heureuxMy Profile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Héloïse,

        Toi devant un steak…Si tu me le dis !

        J’imagine que tu connais autant que moi les légumes ou autres végétaux pleins de protéines !
        Le grand intérêt c’est que les protéines végétales n’ont pas avec elles de « méchancetés » comme les protéines animales.

        A bientôt, bonne journée.
        Marie.

  • Olivier dit :

    Bonjour Marie,

    Tout a fait d’accord sur le fait que l’on peut obtenir des protéines végétales de qualité ! Après c’est vrai que c’est une question de préférence alimentaire et on est pas obligé de manger de la viande 3 fois par jour.

    A bientôt,
    Olivier
    Olivier Articles récents…Quel exercice pour avoir un ventre plat ?My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Olivier,

      Il y a tant de raisons pour choisir de ne pas manger de viande.
      Mais comme tu le dis, beaucoup en mangent par goût.
      Et n’ont pas envie de changer.

      Cordialement.
      Marie.

  • Heloise dit :

    Eh oui, Marie, je l’avoue, j’aime un bon steak : )
    Mais c’est 2-3x / an. Quoi que ce mois-ci j’en ai déjà mangé 3x !

    J’ai remarqué que les protéines animales (cuites) tirent mon énergie vers le bas. Je ne crois pas donc qu’elles soient favorables sur un plan énergétique.
    Le steak, par contre me fait parfois du bien. C’est pour ça que je me le permet.

    On apprend toujours : )

    Bonne soirée

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Héloïse,

      Il n’y a rien de mal à ça, franchement.
      Il m’est bien arrivé d’accepter un steak de baleine offert par un restaurateur français, en plein hiver dans les Iles Lofoten, au-delà du cercle polaire !
      Cela lui faisait tellement plaisir de parler français. Je n’ai eu aucun plaisir, moi par contre…
      Mais c’était quand même mieux que le fromage local, dont le goût ni la consistance ne peuvent même pas se décrire.

      Tiens, tu sens cela, ton énergie affaiblie par les protéines animales cuites ?
      C’est tellement logique, puisque la chair animale n’a plus de potentiel de vie, elle est en bout de chaîne alimentaire.
      Cela n’a rien à voir avec sa composition chimique.
      C’est bon signe que tu puisses le ressentir.

      Bonne soirée. Ne travaille pas trop…
      Marie.

      • Heloise dit :

        Coucou Marie,

        un steak de baleine! quelle expérience! Difficile de refuser certaines choses, question de culture aussi.

        oui je le ressens assez fort. D’ailleurs je l’avais dit à mon acupuncteur, en parlant de manger, et elle a réagit direct  »oh you’re one of those… » comme si ça arrivait de temps en temps. c’était comique sa réaction. Elle m’a dit de boire du potage pour le chaud si je ne mangeais que du froid ou du cru. Et c’est déjà ce que je fais en fait, ça me convient. Si je mange de la viande, je prends des enzymes digestives avec.

        Merci Marie ;-)

        Passe une belle journée ☼
        Heloise Articles récents…Purifier l’intérieur avec des plantes dépolluantesMy Profile

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Héloïse,

        Je pense que parfois, c’est vrai, la prise d’enzymes digestives peut aider ceux qui ont de la peine à digérer certains aliments.
        En ce qui me concerne, je n’ai aucune difficulté à digérer la viande, c’est seulement une affaire de goût, ou de dégoût !
        La viande blanche je peux encore, mais le steak classique, ou la viande en sauce…
        La baleine ou le renne ne m’ont pas plus séduite que le boeuf.

        Bonne soirée Héloïse.
        Marie.

  • Bonjour,
    pour répondre à votre question la pratique quotidienne est assez facile et rapide à faire …
    quand on voit le prix de la viande actuellement je pense que c’est le porte-monnaie qui fait le choix à votre place, car la viande de bonne qualité est devenue excessivement cher … même malgré le fait que ce soit de la viande locale on en consomme pas tous les jours !

    Mis à part ça … hummmm une bonne aiguillette/bavette de temps en temps ça peut pas faire de mal surtout quand on sait apprécier les bonnes choses …et qu’on ne sombre pas dans l’excès et la routine.

    Amicalement
    franckwylliams Articles récents…Offres gratuites … est-ce crédible ?My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Franck et bienvenue ici,

      Il est vrai que le prix de la viande de qualité est plus que dissuasif.
      Si seulement cela amenait les gens à réfléchir à leurs habitudes, leurs convictions et à en changer un peu…
      Leur porte-monnaie et leur santé y gagneraient tellement.

      A une autre fois.
      Marie.

  • Jean-Louis dit :

    Bonjour Marie,

    Moi, je mange de tout, sans complexe (merci pour le flexitarisme), et j’adore la viande…

    Bien sûr, ici à Chiang Mai, il est difficile de trouver du bœuf et impossible de trouver de l’agneau, mais nous avons poulet et poisson, de temps en temps, avec une flopée de légumes de toutes les couleurs, surtout très verts avec tout plein de protéines…

    Si l’on ajoute à cela le soja et le tofu, sous toutes ses formes, je suis sûr de disposer d’un bon quota de protéines, en espérant ne pas être sur-protéiné… Mais Héloïse m’avait déjà rassuré à ce sujet.

    Continue d’enfoncer le clou au sujet du choix des protéines, c’est important.

    Amitiés et à bientôt,

    Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents…Adaptogène et plantes adaptogènesMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Jean-Louis,

      Pas de complexe à avoir, non, chacun ses choix.
      Pour ce qui est du soja…un prochain article pourrait te faire déchanter.
      Tu as encore la crainte de ne pas avoir ton quota de protéines, les croyances ont de beaux jours devant elles !!
      Relis mon article, le danger, c’est d’en manger trop…

      A une autre fois et merci de ton témoignage exotique.
      Quelle bestiole manges-tu là-bas, que nous ne connaissons pas ici ?

      Amitiés.
      Marie.

  • Ping : Manger du poisson vous fait vraiment du bien ?Nourriture-Santé

  • Ping : Recette de tartare d'alguesNourriture-Santé

  • Elisabeth dit :

    Bonsoir Marie
    Merci pour l’article sur les protéines. Mais la référence au lait que boivent les bébés me laisse un peu perplexe car je pense que les adultes ont des besoins spécifiques et autres que ceux des bébés, qui, par exemple, n’ont pas les dépenses physiques et cérébrales d’adultes très actifs physiquement et intellectuellement. Je crois me souvenir notamment que les protéines sont utiles entre autres aux muscles et au système immunitaire.
    Par contre j’admets sans difficulté que les protéines animales ne sont pas indispensables. Même si les gens qui ont un groupe sanguin O semblent avoir besoin de viande comme leurs ancêtres mangeurs de viande. Cf. ouvrage sur le sujet, que je n’ai pas sur moi, écrit par un auteur dont le nom m’échappe.
    Bonne soirée.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Désolée de répondre tardivement, un sérieux problème de sécurité m’a empêchée de le faire.

      En fait les protéines servent comme matériaux de construction des tissus, donc c’est bien comme nourrisson que nous en avons le plus besoin.

      Vous songez au Docteur Peter D’Adamo dont les théories sont contestées par certains.
      J’ai lu ses livres, ils ne m’avaient pas convaincue car appartenant au groupe O la viande devrait me convenir, surtout la viande rouge.
      Or je ne l’aime pas du tout, du tout !
      Je supporte de manger de la viande blanche en petite quantité, sans plus.

      Mais je ne suis pas non plus convaincue par ses détracteurs d’ailleurs !

      Je sais cependant que la viande à cause de certains de ses nutriments peut parfois jouer un rôle essentiel dans la guérison de certaines maladies.
      En quantité mesurée bien sûr.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Ping : Peut-on manger des oeufs souvent ? - Nourriture-SantéNourriture-Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur avant les excès des fêtes






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Commentaires récents