Poires et pommes pour soutenir le coeur

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Pour améliorer la digestion ou le taux de sucre sanguin, soutenir le coeur,

limiter l’inflammation ou le stress, fruits et légumes d’automne sont là pour

nous aider.

 

soutenir le coeur

 

Des poires et des pommes pour soutenir le coeur

Mais aussi du chou-fleur et des patates douces !

 

La peau des pommes contient la plus grande partie de leurs anti-oxydants

si bénéfiques.

Les pommes sont un des aliments qui en offre le plus en quantité, mais surtout

qui sont parmi les plus assimilables.

Que ce soit pour prévenir les maladies cardiaques ou le diabète, comme nombre

d’autres maladies chroniques, manger très régulièrement des pommes

est particulièrement efficace.

 

Ne les transformez ni en jus ni en compote, le résultat serait bien trop sucré.

Même naturellement.

La nature a fait les pommes très fibreuses, tout comme les poires d’ailleurs, pour

justement compenser leur teneur en sucre élevée.

Et nous avons besoin de la totalité du fruit pour profiter pleinement de

ses bienfaits.

 

Les fibres des poires font partie de leurs qualités, utiles là encore pour soutenir

le coeur et la digestion, ainsi que le fonctionnement général de notre corps.

Et n’oubliez pas leur richesse en vitamine C.

 

La chair des pommes, des poires et du chou-fleur s’accorde parfaitement à

la saison par sa couleur blanche.

En effet le blanc est associé à l’automne dans les médecines orientales, ainsi

qu’à l’élément métal.

Contrairement au vert et au bois du printemps par exemple.

Ou au rouge et au feu de l‘été.

 

Une protection contre l’inflammation grâce au chou-fleur, aux

patates douces ou aux navets

Le brocoli n’est pas le seul chou à fournir du sulforaphane, issu du soufre,

le chou-fleur aussi, pour notre grand profit.

La recherche a ainsi prouvé que chou-fleur et curcumine, composante du curcuma,

pouvaient en combinaison prévenir, et même soigner, le cancer de la prostate.

Je vous rappelle que la curcumine demande une préparation particulière pour

être vraiment assimilée.

 

Le chou-fleur fera beaucoup de bien aux dames également, car il est hautement

anti-inflammatoire et plein d’anti-oxydants ; d’où son intérêt pour soutenir

le coeur comme je l’écrivais plus haut.

Il est donc indiqué pour les mêmes raisons pour la santé du cerveau.

 

Et ses bénéfices ne s’arrêtent pas là, il regorge de vitamine C, de vitamine K,

de béta-carotène.

Il serait bien dommage de le négliger.

 

Les patates douces, elles, sont plus facilement appréciées pour leur goût sucré.

Et il ne faut pas s’en priver, ce qui ne veut pas dire en manger trop à la fois…,

parce que leurs nutriments sont spécialement précieux contre l’inflammation

du cerveau et des tissus nerveux du corps.

 

Le béta-carotène, qui leur donne cette couleur si chaude, soutient notre système

immunitaire, et diminue les risques de cancer et de maladie cardiaque.

Les patates douces aident à réguler le taux de sucre sanguin.

 

On pense moins souvent aux navets !

Et pourtant on aurait tout intérêt à les cuisiner régulièrement.

Eux aussi très riches en fibres, ils contiennent en particulier un nutriment

spécifique, de la famille des indoles, qui a montré ses capacités à tuer les cellules

cancéreuses du colon.

 

Cependant le navet est un légume farineux, donc à ne pas consommer en trop

grande quantité.

Par contre les fanes du navet ne devraient pas finir à la poubelle !

Au-delà de leur grande teneur en vitamine C, vitamine E et béta-carotène, elles

sont très généreuses en vitamine K.

Cette vitamine qui aide à maintenir un niveau faible d’inflammation.

Surtout que ces mêmes fanes contiennent aussi des omégas 3 qui augmentent

le pouvoir anti-inflammatoire du navet.

 

Rutabagas et navets en prévention du stress et du cancer

Le rutabaga, la plupart d’entre nous n’en ont peut-être jamais mangé.

J’ai mis longtemps à découvrir ce curieux mélange de chou et de navet.

Dommage car il est délicieux et très précieux lui aussi.

 

Si riche en vitamine C qu’un seule bonne portion en offre plus de la moitié

de nos besoins quotidiens.

Des fibres en quantité, et comme les choux, une multitude d’anti-oxydants

et de composés anti-cancéreux.

 

Et comme si cela ne suffisait pas on y trouve beaucoup de potassium, de

manganèse, de magnésium, de vitamines B et de phosphore.

Sans oublier de grandes quantités de zinc nécessaire à notre système immunitaire,

notre peau et pour faire face au stress.

 

Les navets, comme je le notais plus haut, ont un pouvoir anti-inflammatoire très

élevé donc nous aident à limiter nos réactions de stress.

Ils sont également efficaces dans la prévention du cancer.

 

Voici donc de quoi j’espère vous faire apprécier l’automne, dont les récoltes

peuvent nous assurer une belle prévention.

Encore faut-il savoir comment cuisiner ces légumes parfois un peu particuliers.

Alors si quelqu’un veut nous faire profiter de sa recette préférée de rutabagas ou

de navets, il fera certainement des heureuses et des heureux !

 

Be Sociable, Share!

48 réponses à Poires et pommes pour soutenir le coeur

  • catsie3 dit :

    Connaissez vous un moyen de ne pas avoir de flatulences en mangeant du chou-fleur cuit ? C’est ce qui me décourage d’en préparer !!!
    Merci devance

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour !
      Non, je ne sais pas que vous répondre.
      Mais il faut regarder du côté de la qualité de votre digestion, car le chou-fleur n’est pas une légumineuse qui provoque par nature des flatulences.
      Marie.

      • chocoacro dit :

        Bonjour,
        D’après mes connaissances, le choux-fleur provoque des flatulences lorsqu’il n’est pas de qualité biologique.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour,
        Ce qui impliquerait que les flatulences s’expliquent par les toxines chimiques ?
        Bizarre car les flatulences liées aux légumineuses par exemple s’expliquent par leur contenu en lectines et anti-nutriments.
        Marie.

    • wenck dit :

      Bonjour ,
      Peut-être en le mangeant cru ,en coupant très finement les fleurs comme si on voulait les râper celà créé une semoule que l’on peut saupoudrer sur une salade verte.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour,

        Je suppose que vous parlez du chou-fleur ?
        Je sais que cette manière de le préparer est parfois conseillée, sauf que les choux ne doivent jamais être consommés crus.
        A cause de l’impact sur la thyroïde des crucifères.

        Bon après-midi.
        Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,
    Une recette de navet comme la faisait ma grand-mère
    Dans une casserole en fonte émaillé faire revenir dans de la graisse ( pour de notre temps je dirais de la coco) de l’oignon coupé en petit dés, ajouter une cuillère à soupe rase de sucre , laisser carameliser très légèrement tout en remuant , ajouter les navets coupés en petit cubes mélanger ,couvrir et cuire à l’etouffe quelques minutes .
    Délicieux au goût , mais en ce qui concerne la santé, je ne m’avance pas .
    Les topinambours en jus avec des feuilles vertes c’est pas mauvais .
    A bientôt
    Merci pour cet article j’ai toujours plaisir à vous lire .
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,
      Ce doit être bien bon avec de l’oignon caramélisé.
      Comme vous je ne garantis pas que la santé s’y retrouve !
      Mais sans le sucre c’est encore certainement très bon.

      Les farineux en jus c’est un peu surprenant je trouve.
      Un jour j’ai essayé de la courge en jus, pas convaincant.
      Et puis toujours le même problème, sans les fibres le sucre devient gênant pour la santé.

      Merci Nicole d’apporter vos idées culinaires.
      A bientôt.

      Marie.

  • Réjean dit :

    pour ce qui est des chou-fleur je le fais à à la vapeur juste pendant 5 minutes et ensuite je le passe au mélangeur avec des pois chiche cuits , j’ajoute des oignons de l’ail , du papikra, du poivre pour en faire une purée que je mange avec des crudités .

    Des fois j’ajoute çe mélange sur mon poisson cuit avant de servir
    Bonne journée à tous

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir !

      Merci pour cette idée de purée qui permet d’utiliser le chou-fleur de manière assez inattendue.
      Ail, oignons et paprika c’est bien pour relever la fadeur du chou et des pois chiches.
      Ce n’est pas trop lourd avec le poisson ?
      A une autre fois j’espère.
      Revenez pour nous annoncer la première neige au Québec !

      Marie.

  • wenck dit :

    Oui je sais ,j’ai été concerné, je faisais de l’hypotyroidie, alors lorsqu’il m’arrive de manger le chou -fleur cru en très petite quantité je compense avec un aliment qui stimule la thyroïde, pour l’instant ça se passe bien ,il m’arrive également d’ebouillanter le chou-fleur juste pour le decrudir ,ce n’est que le chou fleur que je mange cru en semoule et le chou blanc lactofermente ,depuis que je le consomme ainsi il n’y a aucun souci de ballonement ,mais comme je le disais en petite quantité histoire d’équilibrer la flore intestinale .

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,
      Avec les algues vous compensez très bien, c’est vrai, si la quantité de chou est petite.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Fátima dit :

    Bonjour,
    Mais la vitamine C se perdre avec la chaleur, alors…

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,
      C’est-à-dire ?
      Vous voulez dire qu’il ne faut pas cuire les aliments ?
      En fait tout ne se perd pas.
      Et il faut savoir que lorsque les aliments sont crus on absorbe mal, et pas du tout complètement, les nutriments.
      Bonne soirée.
      Marie.

      • wenck dit :

        Bonjour Marie,
        Ce qui voudrait dire qu’il faudrait decrudir tout les légumes ,qu’en est-il des fruits à la croque et des jus de légumes crus ,cela compte t-il que pour les légumes racine ou également les feuilles ?
        Merci
        Cordialement
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,

        Je ne suis pas certaine de comprendre à la suite de quoi vous posez cette question.
        Décrudir pour éviter quoi ?
        Je parlais du problème lié à la séparation des fibres et du jus, qui crée un excès de sucre brutalement dans le sang.
        Merci de me préciser ce à quoi vous pensiez.
        Bonne soirée.
        Marie.

      • wenck dit :

        Bonjour Marie,

        Vous disiez lors d’une réponse à un commentaire que lorsque les aliments sont crus ,on absorbe mal et pas du tout complètement les nutriments , donc je vous demandais si celà voulais dire qu’il faudrait décrudir les légumes et qu’en est-il des fruits à la croque ou des jus de légumes crus racines et feuilles .
        Merci pour votre réponse
        A bientôt
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,

        Ah, oui, je n’y pensais plus, excusez-moi.
        En effet, je l’ai parfois mentionné à droite, à gauche, si le cru est plus riche en nutriments,
        en pratique encore faut-il les assimiler.
        Et là le taux est faible, d’où les quantités énormes qu’avalent certains pratiquants.

        Il suffit de le savoir, et de ne pas croire que ce qui est cuit apporte tant de nutriments en moins finalement.
        Ils sont tellement mieux assimilés.
        Les deux sont nécessaires comme je l’avais écrit dans un article l’an dernier, au sujet du régime idéal je crois.

        Bonne soirée.
        Marie.

  • Solange dit :

    Bonsoir Marie,

    Merci pour le temps que vous investissez pour nous donner des informations !

    C’est très bien ce que vous faites pour aider les autres !

    Nous rappeler les bienfaits des fruits et légumes à notre portée incite à considérer la santé comme un bienfait à préserver
    pour le conserver, et non pas comme un acquis garanti malgré l’insouciance.

    Portez-vous bien.

    Solange

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Solange,

      C’est très gentil à vous de me le dire !
      J’aimerais bien que les gens cessent de se détruire la santé par ignorance.
      Ou parce qu’ils croient que se faire plaisir implique toujours de nuire à son corps. C’est faux.

      Et le plus simple c’est la prévention, avec des aliments de tous les jours.
      Merci à vous de l’avoir compris.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Caludine dit :

    Bonsoir Marie,
    Moi qui pensais que comme l’avocat était très bon à la santé, l’huile devait-être aussi très bonne! Même dans une salade il vaut mieux l’éviter?
    Je suis scotchée de lire ça. Mais je vous crois Marie, pas de soucis!
    Merci pour cette réponse et bonne soirée.
    Claudine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Claudine,

      Eh, oui je sais bien qu’on pourrait le penser.
      Mais encore une fois la nature n’a pas prévu que l’huile soit séparée de la chair.
      Dans l’opération elle est exposée à l’air et s’abime.

      Ce qui est vrai pour toutes les huiles végétales polyinsaturées, même celle d’olive…
      Mais celle d’olive contient des acides gras qui s’oxydent moins que ceux de l’avocat.

      Manger des olives, la nature l’a prévu, mais en faire de l’huile, non !
      Les humains sont très imaginatifs, contre leur intérêt parfois !

      Donc mangez vos avocats et n’ajoutez pas d’huile avant cuisson à votre bonne soupe, et plutôt de l’huile d’olive.
      Merci Claudine.
      Marie.

  • CHRISTIANE dit :

    BONSOIR MARIE,
    C’est vrai que tous ces légumes d’hiver sont très bon mais il faut varier pour les apprécier.
    Pour ma part je cuits les navets dans un petit bouillon de légumes vu que je n’aime pas trop l’odeur de cuisson puis dans une autre casserole je fais fondre de la graisse de coco j’ajoute des oignons rouges et aussi des blancs, des morceaux de courgette, de la patate douce, du quinoa (qui trempe de la veille) sel, curcuma, cumin, je laisse mijoter pdt 20′ à feu très doux puis j’ajoute les morceaux de navets, de l’ail et du persil je varie les légumes pour ne pas m’en lasser….. et je dois dire qu’une bonne assiette le midi calme l’appétit et donne de la chaleur.
    J’espère ne pas commettre d’erreurs…….
    Le chou-fleur je le mange nature…… je mets parfois un peu de bicarbonate dans l’eau de cuisson et l’été on l’apprécie froid accompagné de tomates et d’œufs durs…..bon, il en faut pour tous les palais….
    A bientôt….Bonne soirée à vous tous.
    Chris.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Christiane,

      C’est gentil d’avoir pris le temps de nous offrir le détail de cette recette.
      Elle fait très envie et comme vous dîtes elle doit réconforter.
      Un beau mélange de saveurs et de couleurs aussi.

      A feu très doux, c’est mieux bien sûr.
      A éviter peut-être, l’ail cuit qui devient alors toxique.
      On peut l’ajouter après, même si je sais bien que cuit le goût est meilleur.

      J’espère que ce plat complet (quinoa) attirera ceux qui manquent d’idées.
      Et qui croient que les légumes c’est triste !

      L’odeur des navets…battue je trouve par celle des panais !
      Qui sont pourtant délicieux quand on les mange.

      Merci Christiane.
      A bientôt.
      Marie.

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    pour le choux-fleur, je le cuis à la vapeur puis à la poêle avec de l’ail et du persil.
    Le navet ne m’a jamais tenté, j’ai un à priori que je vais tenter de dépasser avec toutes les bonnes qualités que tu nous décris.

    Bonne semaine
    Nadia
    Nadia Articles récents…Ralentir pour être en bonne santéMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nadia,

      Revenu ainsi le chou-fleur doit être délicieux.
      Je vais essayer car je ne suis pas trop attirée par lui en fait.
      J’en mange par conviction plus que par goût.

      C’est vrai, les navets ne sont pas sexy en diable !
      Mais mélangés à d’autres légumes comme carottes, oignons etc. ils se mangent quand même facilement.
      Essaie, cela vaut la peine comme tu dis.

      A bientôt.
      Marie.

  • Karine dit :

    Bonjour Marie,
    Je viens de lire « Plus jamais mal au ventre avec le régime Fodmaps » du Dr Pierre Nys.
    Que pensez-vous de ce principe pour soulager les problèmes digestifs et guérir la muqueuse intestinale, si tant est que l’on puisse le faire…
    Vous m’avez dit qu’aucun aliment (naturel !) ne devrait induire de problème de digestion si le terrain est sain. Sauf qu’après des années d’ignorance et de recommandations médicales inappropriées, les dégâts sont bien présents et la flore intestinale endommagée.
    En l’adaptant à vos conseils (nutrition, modes de cuisson, horaires des repas, associations alimentaires) éliminer les aliments riches en fodmaps et privilégier ceux qui en contiennent le moins quelques temps est-il aussi un moyen de limiter les dégâts et de reconstruire un terrain fertile à une bonne digestion afin de pouvoir un jour manger à nouveau sans problème toutes les bonnes choses que nous offre la nature ?
    Merci Marie pour votre avis,
    Karine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Karine,

      Je ne connais pas le contenu du livre dont vous parlez.
      Par contre je connais particulièrement bien le sujet, par l’intermédiaire des études scientifiques et cliniques qui le soutiennent.
      Ainsi que par les livres et conférences des chercheurs et thérapeutes sur la question.
      Tout cela en américain.

      Je suis surprise que vous doutiez, après lecture du livre, de pouvoir réparer la muqueuse intestinale.
      Parce que c’est ce à quoi parviennent les médecins en question, même s’il faut du temps.
      Oui, il est possible heureusement de manger à nouveau les bonnes choses de la nature !

      Par ailleurs le livre a dû vous expliquer que ce régime FODMAPs ne s’applique qu’à un cas particulier de troubles.
      Un cas qui entraîne une infection au niveau de l’intestin grêle.
      Et vous ne pouvez être convaincue de souffrir de cette infection que si un test spécifique médical en atteste.

      D’autre part la liste des aliments à supprimer est énorme…
      Chacun n’est pas sensible à tous d’ailleurs.

      Et pour finir, le plus important c’est que supprimer la cause directe de la douleur ne soigne pas la cause réelle, profonde de la douleur !
      A savoir la muqueuse abimée, trop poreuse, qui est responsable des allergies.
      Avoir mal n’est qu’un symptôme.

      Prenez l’exemple de l’avocat, premier sur la liste FODMAPS.
      Il provoque peut-être la douleur, si vous y êtes devenue allergique.
      Mais en lui-même il n’a rien à se reprocher !
      C’est votre muqueuse la responsable.

      Vous pouvez être allergique à une foule d’aliments, mais aussi longtemps que vous ne réparez pas votre muqueuse, cela ne sert à rien de les supprimer tous.
      Car vous serez allergique, avec le temps, à de plus en plus d’aliments non problématiques en fait.

      Vous aurez peut-être moins mal, mais vous n’aurez rien réglé de votre problème de fond.
      On est seulement dans le traitement du symptôme, si on ne guérit pas la muqueuse en même temps.

      Comme vous dîtes les dégâts sont là au niveau de la flore surtout, puisque c’est elle qui, aussi, abime la muqueuse.
      A vous de savoir si ce livre répond à la régénération de la muqueuse et de la flore.

      Si vous voulez plus de précisions inscrivez-vous pour une séance gratuite au téléphone.
      (en haut du site, onglet « accompagnement perte de poids ».
      Puisque la cause est la même. )

      J’espère vous avoir aidée.
      A une autre fois.
      Marie.

      • Karine dit :

        Merci Marie pour ces explications.
        Je vis au Liban depuis quelques années et ne peux pas vous appeler pour une séance au téléphone…
        D’ailleurs, ce problème concerne mon mari dont la digestion est de plus en plus chaotique (depuis 18 mois, j’ai modifié notre alimentation -gluten,lait,sucre- j’ai perdu 10 kg sans efforts, et suis en pleine forme).
        Je lui prodigue vos conseils, je cuisine frais et sain, mais il mange le plus souvent en dehors de la maison. Maintenant, c’est à lui que revient la décision d’aller plus loin, tout le temps, pour guérir et j’ai encore du mal à le convaincre de changer certains comportements, même s’il est parfaitement conscient du lien entre digestion et santé…
        Trouver un thérapeute qui va dans ce sens-là au Liban n’est pas chose aisée.
        Puis-je vous envoyer un mail personnel pour évoquer ce sujet avec vous ?
        D’avance, merci pour vos conseils et votre disponibilité,
        Karine

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Karine,

        Si votre mari est déjà conscient du lien digestion-santé, le principal est fait.
        Et les douleurs devraient l’aider à aller plus loin.

        Je savais pourtant que vous viviez au Liban !
        Oui, écrivez-moi si vous le désirez.

        A bientôt.
        Marie.

  • Cécile dit :

    Bonjour Marie,

    Concernant les fruits « d’hiver » , OK pour les pommes et les poires mais que penser des oranges et des clémentines, fruits savoureux que l’on apprécie beaucoup en hiver? Peux t on les manger aussi facilement qu’une pomme entre les repas ou dans la matinée par exemple?
    Merci encore pour ton nouvel article.

    A bientôt
    Belle semaine
    cécile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Cécile;

      Les agrumes, surtout l’orange, sont très sucrées donc à consommer avec parcimonie et bien loin des repas.
      Surtout qu’au niveau foie elle est aussi très exigeante.

      La règle du non mélange avec autre chose est plus importante encore avec les agrumes.
      Dommage pour les mélanges orange et chocolat…Le moins souvent possible.

      A bientôt.
      Marie.

  • CHRISTIANE dit :

    BONJOUR MARIE,
    MERCI de toujours prendre le temps de nous répondre.
    Dès que j’ajoute de l’ail et persil c’est toujours en final ainsi ça ne cuit pas.
    Aujourd’hui j’ai un peu changé de recette et la voici.
    Dans l’huile de coco je mets des oignons en morceaux, de l’échalotes, courgettes, patates douces, quinoa et des izikis (toujours trempés de la veille) un peu de sel du curcuma du cumin puis j’ajoute un verre d’eau, cuire le tout à basse température… comme je le dit plus haut le but est de changer et de faire avec les légumes que l’on a sous la main et de saison…..mais il y a plein de bons mélanges à cuisiner même si on est pressés.
    Pour manger le panais je le prépare assez souvent en rata c’est-à-dire mélangé avec des pommes de terre assaisonné de cumin de muscade, passer en purée et ajouter un gros morceau de beurre ou de la crème fraiche mais on a les calories en plus!!!!!!

    Bon Appétit à toutes et tous….et surtout prenez du plaisir à cuisiner.
    Chris.

    Pouvez-vs me dire si je mets de l’ail en poudre (bio) Est-ce aussi bénéfique?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Christiane,

      J’apprécie beaucoup les réactions des lectrices et lecteurs, alors il est bien normal que j’y réponde !
      Surtout quand ils contribuent à deux reprises avec leurs propres recettes comme tu le fais.

      Donc OK pour l’ail et le persil qu’il serait lui aussi dommage d’abimer trop. Il a tant de vertus.

      Merci pour ce nouveau mélange, il y en a des tas à expérimenter, c’est là le plaisir de la cuisine.

      Ne vois pas ton rata comme un problème de calories, et surtout pas à cause du beurre ou de la crème.
      Mais un problème lié aux produits laitiers en tant que tels.
      Plus ennuyeux, un apport énorme en sucre car la pomme de terre fait beaucoup monter le taux de sucre dans le sang.
      Et le panais est aussi un farineux, c’est beaucoup en même temps.
      Crème et beurre n’ont pas d’effet sur la glycémie, donc sont bien moins dangereux pour la santé en fait.

      L’ail en poudre ?
      Je n’en achète jamais. Il faudrait savoir si l’intégralité du bulbe se retrouve dedans.
      Sinon, produit transformé ; je veux dire chimiquement.

      Merci de nous donner envie de cuisiner en faisant des expériences nouvelles.

      Marie.

  • Jocelyne dit :

    Bonsoir Marie,

    Je cuisine le chou-fleur dans du lait de coco et des épices ajoutées à la fin, du sel rose et miam miam.

    Pour les pommes, est-ce que les Granny sont mieux que les autres, car moins sucrées ? (tu comprendras où je veux en venir), sinon je reste avec mes myrtilles que j’adore. Je reprends les saines habitudes (enfin…) pour le long terme. ;))

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Jocelyne,

      C’est comme ça qu’il est le meilleur aussi pour moi.
      Simple et rapide.

      Heureuse de te lire et de te retrouver combattive.
      Les pommes vertes du genre Granny Smith sont des fruits peu sucrés donc acceptables quand on cherche à limiter l’apport de sucre.

      Merci et à bientôt.
      Marie.

      Les

      • Jocelyne dit :

        Bonsoir Marie,

        Ok pour les pommes vertes alors, parce que difficile de trouver des myrtilles maintenant autres que surgelées….

        Merci

        Jocelyne

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Jocelyne,

        Tu sais que les myrtilles surgelées ne perdent pas beaucoup de leur intérêt en fait.
        80 % des anti-oxydants demeurent, et leurs fibres sont inchangées. Intéressant…!
        Et puis les kiwis sont aussi possibles en petites quantités.

        Je vais essayer ce soir de te joindre par mail , ne désespère pas !
        Merci de venir ici.
        Marie.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie

    J’adore le chou fleur et le chou sous toutes ses formes donc là ça va pour moi, les brocs aussi mais où ça coince c’est avec les navets et les poires cet dernières que je fais dans un délicieux gâteau du Poitou la grimolé, sinon je ne sais pas question d’en manger même dans la salade de fruits, allez qavoir pourquoi (je devrais peut-être appelé Freud à la rescousse ???

    Sinon les pommes bien sûr à toutes les sauces et particulièrement au four avec un peu de Porto bien sûr et du xylitol car je n’aime pas le sucre. Qu’en dis-tu ?
    sylviane Articles récents…Intuition ou mental diablotin : comment savoir ?My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sylviane,

      Navets et poires…ce ne serait pas par hasard un problème de noms…?!!
      Ils sont associés à de si désagréables notions.

      Pauvres navets, les mal-aimés.
      Nous sommes heureusement quelques-uns à les aimer.

      Des pommes au four avec du Porto, voilà une idée séduisante.
      Le Porto fait partie des alcools que j’aime un peu trop.
      Ma visite de la ville de Porto c’était surtout résumée à celle de trois caves et à chaque fois de trois Porto différents.

      Mais cuire au four abime beaucoup alors tu pourrais adapter en cuisson à l’étouffée, non ?
      Et le xylitol, contrairement à la stévia, supporte la cuisson.

      Bon dimanche.
      Marie.

  • Caludine dit :

    Bonjour Marie et bonjour Cécile.
    Marie,
    Mon mari m’a réclamé une autre soupe et cette fois j’ai mis en application vos conseils : pas d’huile d’avocat, mais de la graisse d’oie. Est-ce que ça va ? En tous les cas elle est toujours aussi bonne.
    Cécile,
    J’ai mis sur le site, ma soupe telle que je l’ai faite. Bien que les épices paraissent peut-être en quantité astronomique, je ne trouve pas qu’au gout ça se ressente autant. Mais adorant ces épices, les utilisant souvent, je ne suis peut-être pas objective.
    L’autre avantage de ces épices : ne dit-on pas en médecine Ayurvédique que ce sont des alicaments ? Moi qui suis Vata, j’ai un sérieux besoin de me réchauffer. Ils aident aussi à lutter contre inflammation et tant d’autres choses. Que du ++++++
    Je pense que sans ces épices, cette soupe ne serait plus du tout la même ! Et puis les quantités données en font tout de même une grosse soupe !!!
    Maintenant pour ce qui est de la chaleur des épices : à la place de l’oignon, ½ bulbe de fenouil ferait peut-être l’affaire ? En plus ça pourrait être très bon au gout ! Qu’en pense Marie ?
    Bonne journée à toutes les deux.
    Claudine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Claudine,

      La graisse d’oie est tellement meilleure que celle d’avocat, surtout chauffée.
      Comme celle de canard d’ailleurs.
      Ce sont des graisses saturées qui ne s’oxydent pas à l’air et ne deviennent pas des acides trans une fois chauffées.
      Mais attention tout de même à la quantité, à petites doses cela suffit !

      Vous avez raison si votre dosha dominant est Vata de chercher à vous réchauffer le plus possible.
      Les crudités vous privent de votre énergie, sachez-le.
      Et les jus sont à supprimer évidemment.

      Attention à cette notion d’alicaments, elle est typique du commerce occidental.
      Et pas du monde de l’Ayurveda.
      Les épices sont extrêmement puissantes, il en faut très peu.
      Nous ne jurons en Occident que par la quantité, méfiez-vous, elle peut être contre-productive.
      Un peu c’est parfait, trop on obtient l’effet inverse.
      Les épices peuvent devenir facilement inflammatoires, cela est dit par l’Ayurveda même.

      Il faut se méfier de la vulgarisation ordinaire de l’Ayurvéda.
      La plupart des livres sont bien loin de maîtriser les concepts en profondeur.
      C’est la plus vieille et complexe médecine du monde.

      Mais dans ce cas précis vous ne dépassez pas les limites à mon avis.
      Les quantités de légumes sont aussi conséquentes en fait, comme vous le dîtes.

      Merci pour les autres bonnes idées alléchantes aussi!
      Bonne soirée.

      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Et merci pour cet article et les échanges qui ont suivi , je viens en parent pauvre car je me contente de cuire les navets à l’étouffée

    – coupés en dés de +- 1cm
    – revenus quelques minutes dans l’huile de coco
    – ajout d’un peu d’eau, et feu au minimum et la cuisson s’achève basse température dans sa propre vapeur.

    environ 10′ de temps de préparation

    Je n’ajoute rien d’autre et je trouve cela délicieux !

    bon dimanche !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Je suis aussi alors le parent pauvre, car les navets je les prépare comme toi et comme toi je trouve ça très fin.
      Et sans graisse de coco c’est moins bon, il faut le reconnaître !! Je n’exagère pas, n’est-ce pas ?!

      A bientôt.
      Marie.

  • wenck dit :

    Rebonjour Marie,

    Faut-il manger le navet cru pour beneficier des effets anti-cancer du colon de celui-ci ?
    Merci
    A bientôt

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nicole,
      Honnêtement je n’y vois aucun intérêt et même rien de très digeste pour le navet.
      Il faut un peu se libérer de la conviction que le cru c’est meilleur à tout prix.
      C’est bien loin d’être vrai.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Liliane dit :

    Bonjour Marie,

    Je lis sur un de vos articles :

    « Cependant le navet est un légume farineux, donc à ne pas consommer en trop

    grande quantité. » ???

    Je sais que le navet contient des glucides mais il fait partie de la liste des légumes mais pas des féculents.
    Pourquoi dites-vous cela ?

    Merci pour votre réponse.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,
      Le navet, même s’il contient beaucoup d’eau, contient beaucoup d’amidons, donc de sucre.
      Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur avant les excès des fêtes






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Commentaires récents