Prenez le temps de faire tremper les céréales et les légumineuses

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Lorsque vous achetez du riz ou des pâtes j’espère que  vous achetez du

riz ou des pâtes complets, et évidemment biologiques.

Et non pas raffinés, car les céréales raffinées sont très dévitalisantes.

 

Mais ce serait bien dommage de perdre une grande partie de leur apport

nutritionnel, tout simplement parce que vous négligez de faire tremper

les céréales, comme  les légumineuses d’ailleurs.

Et les oléagineux, pour des raisons similaires.

 

faire tremper les céréales

 

Pourquoi je fais tremper une nuit céréales et légumineuses

Le trempage, comme le processus de la germination et de la fermentation

d’ailleurs, permet :

  •    d‘augmenter, entre autres, leur potentiel enzymatique.

C’est-à-dire que la vie qui attend nichée dans un grain de céréale, et qui

pourrait lui permettre de germer par exemple, va plus se retrouver dans

le plat que vous dégusterez. Vous serez mieux nourris au final.

  •    de rendre ainsi les nutriments qu’elles contiennent beaucoup

plus assimilables

 

Céréales et légumineuses ne contiennent pas que des bonnes choses

Mais aussi des éléments nuisibles qui ont pour mission d’empêcher l’action

des enzymes, justement.

Ces éléments nuisibles, appelés inhibiteurs d’enzymes, rendent la

digestion difficile, évidemment.

 

De plus d’autres constituants des céréales et des légumineuses limitent

l’absorption des nutriments, comme l’acide phytique par exemple.

 

Tous ces anti-nutriments sont en fait des moyens que la nature a prévus

pour permettre aux grains et aux légumineuses de se conserver en attendant

les conditions favorables, sans déclencher la germination et le développement

de la plante.

 

Le problème c’est que l’acide phytique s’associe dans l’intestin aux

minéraux, comme le fer, le cuivre, le zinc etc.

Et en empêche donc l’absorption normale.

 

Le phosphore, qui lui se trouve dans l’enveloppe du grain, n’est pas utilisable

non plus, car l’acide phytique se combine à lui également.

 

C’est comme cela que peuvent naître des carences en minéraux, avec à

long terme une décalcification possible.

 

Faire tremper les céréales et les légumineuses les rend plus

digestes et réellement nourrissantes

C’était une habitude, dans les sociétés anciennes, de faire tremper ou

de faire fermenter les céréales.

Car cela déclenche un processus de pré-digestion :

  •   c’est l’enzyme appelée phytase qui est alors activée
  •   et qui va pouvoir neutraliser en grande partie l’acide phytique .

 

C’est pour cette raison que le pain au levain naturel est considéré

comme le meilleur à la santé.

 

La fermentation est plus longue et, en plus de neutraliser les anti-nutriments

en grande partie, elle augmente la teneur en vitamines, surtout des vitamines B.

 

Contrairement à l’usage de la levure industrielle.

 

Ceux qui souffrent de problèmes digestifs, d’irritation de l’intestin ou

même d’une sensibilité au gluten, peuvent par le trempage des céréales et

des légumineuses diminuer leurs troubles.

 

Si vous n’avez jamais fait tremper vos céréales et légumineuses, votre muqueuse

intestinale a nécessairement été agressée, abimée, et elle est devenue trop

poreuse.

C’est ainsi que se répand dans le corps l’inflammation chronique

à la base de tous les troubles de santé, sauf exception.

Pour en savoir plus, en comprendre les conséquences, et surtout savoir quoi faire,

vous pouvez écouter ma conférence gratuite « Anti Spirale Inflammatoire ».

 

Comment s’y prendre

  •    laissez tremper au moins une nuit, plus si vous le pouvez, pour être

certain que la plus grande partie de l’acide phytique sera neutralisée, ainsi que

les inhibiteurs d’enzymes.

  •    couvrez d’eau et ne salez pas. Le sel s’oppose au processus.
  •    rincez et cuisez dans une autre eau, si vous les cuisez à l’eau.

 

Cependant ne consommez pas céréales et légumineuses en trop

grande quantité.

Ce ne sont pas nécessairement des aliments faits pour l’homme, comme je le

laisse entendre dans cet article.

 

L’humanité a introduit les céréales dans son alimentation depuis ce que l’on

appelle la révolution néolithique. Quand les hommes sont devenus sédentaires.

A l’échelle de notre vie cela est très lointain.

Mais à l’échelle de l’évolution humaine, c’est extrêmement court.

 

La physiologie humaine ne s’est pas encore transformée de manière à rendre

les céréales et les légumineuses totalement digestes pour l’homme.

Certains humains s’en sont bien accommodés, d’autres pas encore.

 

Nuance…

Le trempage est nécessaire pour les raisons que je viens d’indiquer.

Mais il présente le défaut d’introduire dans le corps beaucoup

d’humidité.

 

Ce qui augmente ce que les Chinois désignent par la notion de yin.

Or l’équilibre avec son opposé, le yang, devrait toujours être préservé.

 

C’est pour cette raison qu’eux préconisent une cuisson où les aliments sont

saisis rapidement par un feu vif, comme dans un wok.

Ce qui leur ajoute du yang.

 

A vous de voir si vous accumulez déjà beaucoup d’humidité dans votre corps

ou pas.

De nombreux facteurs entrent en jeu,par exemple le climat humide ou

non, sous lequel nous vivons.

 

Pour ma part je fais tremper les céréales et ensuite je les cuis sans eau,

à la poêle avec un peu de matière grasse, et des légumes généralement.

 

Sachant que le vieillissement, c’est la victoire du yang sur le yin !

Ce qui signifie que nous nous « desséchons » d’une certaine manière.

Il vaut donc mieux maintenir l’équilibre le plus longtemps possible…

 

Mais peut-être trouvez-vous que préparer un repas prend bien suffisamment

de temps déjà. Alors si en plus il faut s’y mettre la veille…

Etes-vous prêts à le faire ?

 






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Be Sociable, Share!

140 réponses à Prenez le temps de faire tremper les céréales et les légumineuses

  • Bonjour Marie,

    Encore et toujours de bons conseils.
    Faire tremper la veille n’est pas la mer à boire, il suffit simplement d’y penser, l’effort se porte là. je me souviens que dans ma jeunesse, je voyais souvent les légumineuses en « trempette ».

    Amicalement,

    Hélène
    Helene@Objectif-Reussite Articles récents…Imaginez que vous partez en voyage et…surpriseMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Hélène,

      Faire tremper les légumineuses était, c’est vrai, une habitude des générations précédentes. Et ce n’est pas par hasard.
      Une habitude à prendre pour prévoir la veille.
      Et j’ai oublié de dire que surtout cela gagne du temps finalement, car il faut ensuite très peu de temps pour la cuisson.
      On peut ainsi préparer vite fait un repas, si on a fait tremper la veille le riz ou la quinoa ou les lentilles.
      Comme je le disais dans cet article :

      http://www.nourriture-sante.com/trois-idees-de-plats-rapides-delicieux-et-nutritifs/

      Merci Hélène et bonne soirée.
      Amicalement.
      Marie.

  • Piere dit :

    Bonjour,

    Je voudrais savoir si pour le riz, complet et bio comme il se doit, tu procèdes aussi de la même façon, tremper une nuit dans un eau on salée, puis cuisson dans une matière grasse ? ( probablement de l’huile de coco ? )

    Comment procèdes tu pour cuire à basse température dans la matière grasse !

    encore mille fois merci pour tes précieux courriers !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Oui, c’est d’autant plus utile pour le riz complet qui a bien besoin de ça pour être plus digeste.
      D’ailleurs personnellement je préfère le riz semi-complet.

      Comment cacher que la matière grasse que j’utilise est…la graisse de coco !!
      Elle seule permet une cuisson sans problème de durée, ni de température. Sans aller jusqu’à faire fumer évidemment.
      Et la graisse de coco donne un petit goût nouveau.

      En fait, puisque le riz a trempé, la cuisson sera très rapide, c’est l’avantage également.
      Le riz sera plus saisi que cuit et cela donne un goût particulier que j’aime bien.

      Mais peut-être que cela peut surprendre.
      On gagne beaucoup de temps en tous cas.

      Merci Pierre et bonne soirée.
      Amicalement.
      Marie.

  • sylviane dit :

    Bonjour Marie,

    Avant je faisais tremper mes lentilles et haricots et puis un jour j’ai lu quelque part que ce n’était pas bon (sans aucun souvenir de ce qui était – mais devait être suffisamment fort puisque j’ai arrêté le trempage après ça)

    Ce que tu dis le yin et yang est vraiment intéressant car il nous permet de « moduler  » notre alimentation en fonction de ce que nous savons de nous-mêmes mais est-ce le cas pour tout le monde ? Peut-être que faire ça intuitivement peut donner de bons résultats en tous les cas les légumineuses ne font pas vraiment partie de mon alimentation en général
    sylviane Articles récents…Un problème, une difficulté ? l’intuition vous aide à les résoudreMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylviane,

      Dommage que tu aies oublié l’explication selon laquelle le trempage est problématique.
      J’aurais bien aimé savoir pourquoi, car comme tu le dis la raison devait être sérieuse.

      Le yin et le yang, mais c’est tout le maintien de la vie, un jeu d’équilibriste permanent !
      Les aliments agissent en plus les uns par rapport aux autres et selon la saison et l’âge des personnes, le climat etc.
      Passionnant je trouve, parce que très complexe.
      Ce n’est pas fait pour ceux qui cherchent des solutions magiques, mais pour ceux qui cherchent à comprendre leur corps, et leur esprit aussi bien sûr.
      Les solutions rapides et faciles ne sont jamais des solutions longtemps.

      Bonne soirée. Amicalement.
      Marie.

  • Fantine dit :

    Bonjour Marie,

    Comment savoir si on consomme trop yang et pas assez yin ou l’inverse ? Je me suis laissée dire que, passée 40 ans, il fallait diminuer l’humidité des aliments, alors que pour ma part, (52 ans), mon médecin m’avait préconisé de la grenade pour, je cite, relancer les canaux à eau de mon organisme, en raison, entre autres, d’une peau sèche. Du coup, je suis tes conseils, qui sont de diminuer les aliments humides, dès que les froids commencent. Mais qu’en est-il de la tisane que j’aime bien siroter à mon bureau, pour éviter d’avoir envie de grignoter, ou pour le plaisir, tout simplement (en ce moment mélange d’artichaut, de thé vert, gingembre, maté) ? Est-ce trop humide ?
    J’aimerais bien que tu consacres un article complet pour expliquer tout cela ! :-)

    Je fais tremper mes légumineuses bien entendu et mes céréales aussi, notamment le quinoa pour le débarrasser de sa saponine, mais j’ignorais totalement que je pouvais le faire cuire directement dans de la matière grasse, en ne l’hydratant qu’avec l’humidité des légumes. Je vais essayer. J’avais pour habitude de le faire cuire dans l’eau, de l’égoutter et ensuite de le faire passer dans un wok avec des légumes sautés par exemple.

    Merci de m’offrir le plaisir de te lire régulièrement.
    Amicalement,
    Fantine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Fantine,

      Pour répondre à ta question : qu’est-ce que manger yin ou yang, et comment trouver l’équilibre, ce sont des livres entiers de médecine chinoise qu’il faudrait !
      Tout l’art médical chinois, dont l’usage approprié de l’alimentation, répond à ce problème délicat.
      Alors, même si j’ai lu beaucoup d’ouvrages, écrits souvent par des Chinois, je ne peux que donner quelques directions.

      Oui, c’est physiologique et vrai pour tout le monde, la rate gère la circulation des liquides dans notre corps.
      Et après 40 ans, comme tous nos organes, son énergie diminue.
      Il est donc judicieux de ne pas surcharger son travail.

      Mais la manière de gérer ce problème dépend du terrain de départ de chacun, des aléas de la vie, du climat, de la saison, des activités.
      Donc si ton médecin, qui te connaît, te prescrit de la grenade il a ses raisons j’imagine.
      Mais je ne savais pas que la grenade avait le pouvoir d’hydrater la peau.
      D’autant plus qu’une peau sèche peut s’expliquer autrement que par un manque d’hydratation.
      Et puis introduire plus d’eau se traduit-il par une peau moins sèche ?
      Je ne me prononcerai pas.

      Par exemple, moi qui passe des heures à écrire et à lire, même si je suis aussi souvent debout, je fais attention de ne pas fatiguer ma rate en buvant trop et trop frais. Parce qu’être assis blesse la rate.
      Donc faire cuire sans eau les céréales après trempage est un moyen de ne pas m’humidifier trop.
      De toute façon l’idée m’est venue un jour par hasard. Je trouve que c’est meilleur que des céréales pleines d’eau.
      Et beaucoup plus rapide à cuire, toujours mieux aussi.

      En automne et en hiver la rate est très sollicitée, donc il faut éviter les aliments de nature (énergie) froide qui la fatiguent.
      Et il se trouve que ces aliments sont souvent humides.

      Cependant il faut maintenir de l’humidité dans le corps, et c’est tout le problème, car avec le vent qui assèche à cette époque de l’année, cela peut déclencher des problèmes pulmonaires, mais de nature sèche : toux, irritation etc.
      Mais une boisson chaude ne pose pas ce problème, au contraire, le feu a énergisé l’eau, lui a donné du yang, et donc te donne de l’énergie.
      Si tu n’en avales pas des litres !!
      Surtout le bon mélange que tu évoques.

      Les Chinois étaient très subtils dans leur manière de voir la santé. Rien à voir avec la manière symptomatique occidentale classique : un symptôme, un médicament.
      Je l’ai déjà écrit, les médecins traditionnels chinois n’étaient payés par leurs patients que si ceux-ci étaient guéris…!

      Au fait bravo de savoir que la quinoa contient des saponines pas trop bonnes pour nous.
      Certaines personnes trouvent que cela n’a aucune importance. Où l’avais-tu lu toi-même ?

      Merci à toi de me lire avec tant d’attention.

      Oui, je concocterai un jour un ou deux articles sur le sujet, au printemps cela conviendra bien.

      Bonne journée.
      Amicalement.
      Marie.

      • Valerie dit :

        Bonjour Marie,

        J’aime beaucoup votre blog et spécialement vos conseils en diététique chinoise.
        Je m’y intéresse moi-même depuis quelques mois et essaie de l’appliquer au quotidien. Pourriez-vous me donner quelques références de livre sur lesquels vous basez vos conseils ?
        D’avance je vous remercie !
        Valérie

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Valérie,

        J’ai oublié le nom du premier livre de diététique chinoise que j’avais acheté.
        Et je ne sais plus où il est !
        Il est encore vendu en magasin bio, il est rouge et souple, assez large mais peu épais.
        Voilà qui ne va pas beaucoup vous aider…

        Mais j’utilise aussi les conseils de Gérard Edde, de Yves Réquéna, et d’un livre qui s’appelle la Diététique du Tao aux Editions de l’Originel.
        Il en existe un autre excellent, en anglais, qui s’appelle le Tao du rajeunissement par Angelo Druda.
        J’espère que vous pourrez en trouver au moins un !
        Sur internet allez voir le site de Philippe Sionneau.
        Bonne soirée.
        Marie.

  • lilah dit :

    Bonjour Marie,

    Vous parlez de la germination et vous semblez dire que cela est bénéfique à la santé comme de faire tremper les céréales.
    Est-ce que vous pourriez nous dire pourquoi, comme pour la fermentation ?

    Merci pour votre explication et aussi pour cet article très clair et très précis.

    Lilah.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Lilah,

      La germination, comme la fermentation ou le simple trempage, permet de développer beaucoup l’activité enzymatique de la céréale ou de la légumineuse.
      C’est-à-dire que l’aliment sera bien mieux assimilé.
      Ce sont surtout ses minéraux qui ne seront donc pas perdus. Car c’est la raison pour laquelle souvent on considère que les céréales et les légumineuses
      doivent être consommées.
      Merci pour votre message !

      Cordialement.
      Marie.

  • Bonjour Marie,

    Merci pour tout ces conseils, je fais tremper la veille les légumineuses et céréales , mais je ne pensais pas qu’il était bien également de le faire avec le riz ?
    Je vais y penser maintenant.
    Je partage ton article sur les réseaux sociaux.
    Bien amicalement,
    Christine
    Christine Votre Efficacite Personnelle Articles récents…Le monde est vibrationMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Christine et bienvenue sur mon blog,

      On dirait que tu as déjà les réflexes essentiels !
      Je pense même que pour le riz c’est très important, le riz étant la céréale la plus génératrice de mucosités.
      Merci à toi pour le partage, je vais aller en faire autant avec ton article, dont je conseille la lecture.
      Je n’ai pas le réflexe de le faire, désolée.
      A bientôt.
      Amicalement.
      Marie.

  • radio bio dit :

    Merci pour cette article très instructif, je fais très attention a ce que je mange et je pense que je vais appliquer vos conseils qui me semble pertinent ! Merci pour le partage de cette article

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      Bienvenue sur mon site.
      Au vu de ce que propose votre radio, que je découvre avec plaisir, j’imagine en effet que vous avez la préoccupation de ce que vous mangez !
      J’espère vous revoir par ici et je prendrai le temps d’aller écouter certaines de vos interviews qui me semblent très pertinentes.
      Merci de votre passage.
      Cordialement.
      Marie.

  • Bonsoir Marie,

    Moi aussi j’aimerais bien savoir d’où vient la source de Sylviane, car j’ai entendu dire qu’il était préférable de faire tremper, quoique ce qui est à la mode à un moment donné est à proscrire à un autre moment. Si on ne les fait pas tremper, il me semble que ça prend une éternité à cuire, surtout les pois chiches.

    En ce moment j’achète des légumineuses germées mais séchées. Je trouve ça tellement pratique pour les potages, par exemple. Ça réduit le temps de cuisson et ça permet de bénéficier des enzymes, d’après ce que j’ai compris.

    Amicalement,

    Sco!
    Sco!@couple routine Articles récents…Petite histoire de couple drôle : la reine du foyer est devenue…My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sco!,

      Ravie de te revoir.
      Tu sais, tout ne se résume pas à une mode. Il y a bien longtemps que je fais tremper les céréales.
      Et quand les idées changent ce n’est pas toujours par caprice ou juste pour changer, mais parce qu’on découvre les erreurs.
      Et à propos des céréales il y en a eu des tonnes.

      On est passé d’une époque où on ne jurait que par les protéines animales, à une époque où les céréales ont été portées aux nues.
      Les années où devenir végétarien était très mode justement.
      Ce sont les fanatiques du végétarisme qui ont fait des céréales un aliment parfait.
      On est passé d’un extrême à l’autre.

      Mais cela n’a fait l’objet à l’époque d’aucune discussion.
      Et si ni la viande ni les céréales n’étaient l’aliment destiné à l’homme ?
      Il y a besoin d’expérimentations, de preuves.
      Rien n’est simple.

      A propos de tes légumineuses germées et séchées en effet, c’est ce que je dis dans l’article, l’activité des enzymes est très augmentée.
      Bon, si elles n’étaient pas sèches, ce serait encore mieux je pense…!
      Mais c’est un tel gain de temps quand on n’a pas le temps de faire germer.

      Merci Sco!, à bientôt.
      Amicalement.
      Marie.

  • lilah dit :

    Bonjour Marie,

    C’est gentil de m’avoir répondu, merci.
    Mais j’ai une autre question, à propos de la germination, je n’ai jamais fait germer et je ne
    sais pas comment m’y prendre ni quoi faire germer.
    Si vous pouviez en parler un jour, merci.
    Lilah.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Lilah,

      De rien !
      Vous n’êtes pas le seule et comme on me l’a déjà demandé j’ai prévu de rédiger au moins deux articles en janvier et en février au sujet de la germination et de la fermentation.
      Avec des photos du matériel, pour voir comment s’y prendre.
      Ce sera bien de pratiquer en hiver, car on a moins de légumes frais et on a par contre plus besoin de tous les nutriments que les graines germées apportent.
      Pour la fermentation, j’expliquerai pourquoi les légumes lacto-fermentés par exemple sont si bénéfiques à la santé.
      Donc revenez sur le site ou inscrivez-vous pour être tenue au courant et ne pas rater la parution des articles.

      A bientôt.
      Cordialement.
      Marie.

  • Ping : Je vous invite à passer Noel à la maison - ~~Objectif-Réussite~~

  • Jean-Louis dit :

    Bonjour Marie,

    Bon, bin, je vais entrer dans l’arène de la cuisine de Mae, et tenter de lui faire comprendre que faire tremper le riz, c’est bon pour tout plein de choses…

    Et si en plus, j’arrive à lui faire griller le riz à l’huile de coco, ce sera le « pied bleu » ; quoique non, en y réfléchissant, je crois que je vais d’abord montrer l’exemple.

    Je suis bien arrivé à lui faire goûter une mini cuillère de ratatouille, il ne faut désespérer de rien ;-)

    A tout très bientôt, peut-être avant la fin de l’année ?

    Bien amicalement,

    Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents…Chaga, ch’est qui ?My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jean-Louis,

      Pas grillé le riz ! Ce qui est grillé n’est vraiment pas ce dont nous avons besoin pour bien vieillir !
      Mais trempé et cuit ensuite, de plus avec la graisse de coco c’est très bon.
      Une mini-cuiller de ratatouille seulement ? Ce n’est pas une aventurière !
      Le riz trempé est tout aussi bon que le riz non trempé, il ne devrait pas y avoir de problème.
      Et elle gagnera du temps de cuisson.

      Bon courage !
      Amicalement.
      Marie.

  • Piere dit :

    Bonjour Marie,

    Au sujet du riz complet, est il possible de le faire tremper jusqu’à la germination ? Le recommandes tu ?

    Faut il dans ce cas le consommer « cru » juste germé et humidifié ?

    Toujours au sujet du riz, est il possible de le lacto fermenter en le mélangeant à du miso et/ou à des légumes lacto fermentés ?

    D’avance merci

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Je n’ai aucune idée de comment lacto-fermenter du riz.
      Je sais que cela se pratique, j’ai acheté récemment du riz fermenté en pot, fabriqué par une entreprise artisanale locale.
      Le consommer cru, c’est impossible comme pour toute céréale, totalement indigeste.

      Amicalement.

      Marie.

  • wenck dit :

    Bonsoir Marie,

    Vous conseillez de tremper les céréales , Thierry casasnovas nous déconseille d’en manger, étant un peu déstabilisé, j’aimerai avoir votre avis , merci.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Wenck,

      Soyez le bienvenu sur mon blog !
      Tout d’abord, il n’y a pas lieu d’être déstabilisé, tout s’explique et rien n’est si grave.

      Mon site, de par son nom même, se donne pour objectif de montrer le lien entre aliments et santé.
      Celui de Thierry Casasnovas vise une alimentation spécifique, l’alimentation crue.
      Nous n’avons donc pas au départ les mêmes objectifs, ni la même méthode d’approche.

      Je ne m’adresse pas à des personnes en détresse médicale.
      Mon objectif est d’éduquer, pour faire évoluer à leur rythme ceux qui me lisent, en vue de la prévention la plus efficace.

      La grande majorité de mes lecteurs n’a que les connaissances diffusées partout.
      Donc, par exemple, entre autres, que manger des céréales c’est mieux que de manger trop de viande.

      Si je leur dis que finalement les céréales sont peut-être bien plus nuisibles que la viande, ce que je pense, ils seront sauf exception effrayés.
      Et cela est normal.
      D’ailleurs je ne dis jamais non plus de ne pas manger de viande ou de tel ou tel aliment.

      Vouloir changer radicalement les croyances divulguées depuis des décennies prend beaucoup de temps.
      Le mental ne fonctionne pas aux ordres.
      D’ailleurs même des atteints de maladies mortelles refusent les changements qui pourraient être salutaires.

      Nous sommes tous intégrés dans une histoire personnelle et dans celle de la société où nous vivons.
      Croire que cela peut disparaître réellement et définitivement par seule décision est une grave erreur.

      Pour revenir à vos céréales, elles font partie de l’alimentation humaine depuis très longtemps.
      Il se pourrait bien que ce soit à tort, mais c’est un fait avec lequel nous devons composer.
      Cela nous a modelés, que nous le voulions ou non.
      Comme je l’ai dit en commentaires ou dans mes articles, nous ne sommes pas faits pour consommer des céréales.
      Pas plus que nous ne sommes faits pour respirer des gaz d’échappement. Et pourtant…

      Allez lire la réponse que j’ai donnée à Pierre ici :

      http://www.nourriture-sante.com/etes-vous-accro-au-gout-du-sucre/

      Je préfère dire à ceux qui consomment des céréales de les faire tremper, cela minimise les inconvénients.
      Une vraie évolution vers une alimentation vraiment adaptée prend beaucoup de temps, de changements intérieurs progressifs.
      Si l’on veut que cela soit définitif.

      Sans parler des réactions personnelles à chacun, dont la santé n’est jamais parfaite de toute façon.
      Nous avons tous avalé des aliments qui ont perturbé le fonctionnement normal de nos organes.
      Les théories quelles qu’elles soient sont toutes à adapter à notre cas personnel.

      Plus tard je proposerai, sous une autre forme que des articles, des conseils plus pointus pour ceux qui veulent aller plus loin dans leur évolution et la prévention des maladies.

      Si personnellement vous êtes capable de ne consommer que des fruits et des légumes c’est parfait, continuez.
      Mais soyez vigilant, dans les années à venir vous pourriez vérifier que peut-être vous êtes allé trop vite.
      Cela dépend du métabolisme de chacun.

      J’espère que vous comprendrez mieux et que cela vous aura rassuré.
      J’aimerais que vous veniez nous dire depuis quand vous mangez cru, ou seulement végétal.
      Cela m’intéresse et intéresserait des lecteurs je pense.

      Merci donc pour votre message qui m’a permis de préciser des éléments importants.
      A bientôt j’espère.

      Bien cordialement.

      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,

    Merci d’avoir prit le temps de me répondre, votre site je l’ai visité avant de découvrir celui de TC , je me suis énormément enrichi de vos connaissances que je partage avec ceux que je rencontre au quotidien, mille merci
    Avec TC j’ai découvert le vivre cru , suite à ses vidéos également très enrichissantes, j’ai mis énormément de cru dans mon alimentation ça m’a permit de guérir mon hypothyroidie et ne pas prendre le traitement fortement conseillé par mon médecin .
    Je ne suis pas au total cru , j’y viendrais au fur et à mesure, je n’aime pas brusquer les choses .
    L’explication au sujet du gluten par TC fait croire qu’il est vraiment malsain d’en consommer , de ce fait je vous avait pose la question si en trempant les céréales celles ci tapissaient également les parois du colons ou non ?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Wenck,

      Merci de revenir pour me donner des précisions.
      Je suis contente de vous lire à nouveau.

      Les explications physiologiques données par Thierry Casasnovas sont absolument exactes et je les partage entièrement.
      Il reprend des théories bien connues dans certains milieux, surtout américains.
      Ainsi que celles anciennes des hygiénistes français.
      Et les gens qui ne lisent pas l’anglais croient découvrir des idées nouvelles.
      En France ces idées sont très peu connues, c’est tout.

      Pour autant, il est peut-être excessif d’en tirer la conclusion que manger totalement cru est idéal pour l’humain actuel, dans ses conditions de vie actuelles.
      Nous avons le même système digestif que les bonobos, c’est vrai.
      Mais nous ne sommes pas des bonobos !
      Nous ne vivons pas sous le même climat, nous n’avons pas le même psychisme, nous n’avons pas la même histoire alimentaire, nous sommes soumis à un stress qu’ils ignorent. Il me semble.

      L’hygiénisme trouve ses limites dans cette différence.
      Des auteurs français, hygiénistes également, ont été amenés à en tenir compte.
      J’aimerais vraiment que ce soit notre nourriture idéale, car elle me plaît beaucoup.
      Mais personne ne l’a jamais expérimentée sur une vie entière et dans nos contrées.

      Par contre à des fins thérapeutiques, comme pour vous, je suis absolument convaincue qu’elle fait des merveilles.
      Je suis donc ravie, vraiment, que vous ayez eu l’ouverture d’esprit de changer vos habitudes et de vous y maintenir.

      Il faut prendre du recul, éviter de passer d’une radicalité à une autre.
      La solution n’est jamais simple ni unique, même si cela est très séduisant et rassurant pour beaucoup de gens.
      Passer du supermarché à l’extracteur de jus, cela demande un peu de temps !
      Et vous avez bien raison de prendre votre temps pour des changements plus radicaux.

      Quand je parle de céréales, je ne parle jamais de blé, boulghour, pilpil, épeautre et autres céréales à gluten.
      Je sais parfaitement que le gluten est un poison absolu pour l’humain.
      Les raisons en sont plus larges que celles qu’il en donne d’ailleurs.

      Toutes les céréales sont génératrices de mucus, qui en effet tapissent les parois du colon et de toutes nos muqueuses.
      J’ai lu Arnold Erhet il y a longtemps, et d’autres, donc je le sais.
      Les faire tremper diminue surtout la nocivité des anti-nutriments. Et la quantité de mucus en même temps.

      Mais il faut aussi admettre que toute vie génère sa propre destruction.
      Nous vivons grâce à l’oxygène, qui nous fait aussi mourir à petit feu…
      Que faire ?

      Personnellement je ne consomme plus aucune céréale à gluten, et du riz très exceptionnellement seulement.

      Merci d’avoir parlé de votre expérience avec le cru.
      Peut-être que je vous demanderai plus de détails un jour.

      Amicalement.
      Marie.

  • Élisabeth dit :

    Bonjour Marie. J’ai découvert ce soir le problème des antinutriments des céréales et légumineuses alors que je consomme beaucoup de quinoa et de tempeh. Votre article m’a donc bq intéressée. Merci.
    Je pratique le régime Seignalet pour cause de maladie (Lyme) provoquant des réactions auto-immunes et pour cause d’intolérance au gluten.
    Je lis que vous mangez du riz très rarement. Puis-je savoir pourquoi, alors que c’est la seule céréale autorisée par Seignalet (avec sarrasin et quinoa qui ne sont pas des céréales comme vous le savez (mais, je crois, des légumineuses, s’agissant en tout cas du quinoa).
    2ème question, la fermentation du soja qui aboutit au tempeh, remédie-t-elle aux invonvenients du soja (légumineuse, je précise pour les lecteurs qui l’ignoreraient).
    D’avance merci pour vos réponses.
    Bien à vous.
    Élisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Bienvenue sur mon site !
      Je ne mange même plus du tout de riz en fait.
      Le régime Seignalet a de grandes vertus, mais ne considère pas les effets de certains aliments pourtant problématiques.
      Le riz est la céréale qui crée le plus de mucus dans l’intestin, donc des problèmes sérieux notamment d’assimilation et d’engorgement.
      Cela s’explique car il est très acidifiant.

      La quinoa n’est pas une céréale en effet, c’est une graminée de la famille de l’épinard.
      Le sarrasin lui est une herbe, proche de l’oseille.

      Le soja ne peut être accepté par le corps sans trop de dommages, et encore, que s’il est fermenté au moins 3 ans dans des conditions très rigoureuses. Justement pour contre-carrer les effets des antinutriments.
      Est-ce le cas du tempeh vendu en France ? Je ne sais pas. Et même de tout le tempeh fabriqué au Japon ?

      J’espère vous avoir aidée, et merci pour vos questions.
      Cordialement.
      Marie.

      • elisabeth dit :

        Merci Marie pour vos réponse et infos.
        Je suis passée du riz au quinoa car ce dernier cuit plus vite, ou moins lentement. (Pour moi qui cuis ces denrées à feu très doux et donc très longtemps. Dans l’eau et non à la vapeur bien que cela puisse se faire paraît-il, ce que je n’ai pas essayé, ne voyant pas comment et surtout en combien de temps la vapeur pourrait cuire des denrées qu’il me faut x heures pour cuire à l’eau…)
        Mais j’ai longtemps mangé du riz (complet) et cela fait deux ans que je mange du quinoa et du soja (en étant passée au tempeh il y a un an) un jour sur deux (bien que non végétarienne (mais presque). Sans trempage.
        Serait-ce la raison pour laquelle j’ai droit à plusieurs fractures spontanées et chroniques sous les pieds (la première ayant presque 3 ans) et que je suis très carencée en calcium, comme je l’ai appris hier par des analyses médicales, lesquelles ont aussi révélé que je suis archi bourrée de champignons (dont candida), alors même que je prends depuis deux ans des probiotiques chaque jour ??? carence en calcium, fractures « de fatigue » et champignons seraient-ils dus à ma grosse consommation de céréales et légumineuses non trempées et non ou mal fermentées?
        (S’agissant de candidose le sucre la favorise, et je fais chaque jour un goûter de fruits (par ex deux bananes, une poire, un citron, réduits en purée par un blender) et de baies de goji dont j’abuse, ce qui m’apporte peut-être trop de sucre (et me donne un coup de barre…) Sans parler du chocolat que je consomme beaucoup ces deux derniers mois. De plus céréales et légumineuses contiennent aussi du sucre.)
        Et comment remédier et surtout prévenir ? (Il faut que mon intestin soit en état en vue d’une antibiothérapie à venir pour traiter lyme et de très probables co-d’infections (genre babesiose, bartonellose, etc, sur lesquelles j’attends confirmations). Antibios prévus par mon nouveau médecin (après traitement par homeo, argent colloïdal, et HE, prescrits par un autre Dr, pris depuis 2 ans et sans effets (sur une lyme diagnostiquée mi 2011 alors que les symptômes ont démarré en 2006 (et qu’une sep fut évoquée en 2010, à tord semble-t-il, comme souvent en cas de lyme (vu notamment des pb neuros similaires).
        Avez-vous des idées sur ces questions ?
        Quant à vos infos sur soja et tempeh elles m’inquiètent (comme celles sur le riz bien que je n’en mange plus). Faut-il arrêter le tempeh ? Mangez-vous du soja que vous faites fermenter vous-même? Si oui comment ? (Je me dis parfois que c’est peut-être grâce au soja que je ne suis pas encore ménopausée malgré mes 50 ans et 8 mois (alors que réglée tard (15 ans moins 3 mois) j’étais censée être ménopausée tôt.) Si le soja me vaut cela ça serait dommage de l’arrêter.. Mais il y a peut-être d’autres moyen de retarder la ménopause… (Lesquels ?)
        Sinon que mangez-vous ???
        Pardon pour toutes ces questions et merci de m’éclairer, si vous pouvez. Votre site répond peut-être à certaines de ces questions. Je vais le consulter.
        Bien à vous.
        Elisabeth

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Elisabeth,

        Tout d’abord veuillez excuser ma réponse tardive.
        Vraisemblablement une manipulation involontaire a envoyé votre message dans la corbeille de mon tableau de bord.
        Où je viens de le retrouver par hasard.

        J’ai pourtant beaucoup de choses à répondre à vos questions très pertinentes.

        Votre intestin ne va pas bien, certainement pour de multiples raisons.
        Donc votre système immunitaire ne va pas bien non plus.
        Les levures et champignons en sont à la fois la cause et la conséquence.
        Comme la présence de la maladie de Lyme.

        Dans cette situation il faut diminuer la consommation de céréales et de légumineuses, et surtout les faire tremper une nuit.
        Les nutriments seront mieux absorbés, et elles cuiront plus vite !

        Trop de produits laitiers expliquent en partie la carence en calcium.
        Voyez mes articles sur les migraines et sur les produits laitiers.

        Mais la carence s’explique aussi par l’état de votre intestin.

        Je vais dans les prochaines semaines aborder ce problème de la santé intestinale et
        proposer des solutions.

        Le soja et le sucre sont mauvais pour l’intestin.
        Les fruits en eux-mêmes ne sont pas trop problématiques, mais s’ajoutent au reste.

        Les probiotiques du commerce, même de qualité, ne sont que très peu efficaces.
        J’y reviendrai aussi car c’est essentiel.
        De toute façon si les traitements n’ont pas agi, même l’argent colloïdal, c’est parce que votre intestin
        a besoin d’être réparé et assaini.

        Je comprends bien que vous ayez recours à une antibiothérapie contre Lyme, mais vous devez savoir qu’elle aggravera la santé de votre intestin.
        Vous ne pouvez pas en peu de temps la rétablir, et avant l’antibiothérapie ce n’est pas trop utile…
        Après il faudra agir, rétablir la santé de la muqueuse, chasser les mauvaises bactéries, adopter une alimentation qui le guérira.

        Cela est tout à fait possible et non douloureux !
        Je l’ai fait et m’en félicite. Vos problèmes disparaîtront petit à petit.
        Et cela n’est pas une punition alimentaire du tout.

        Il faut toujours agir sur les causes, même pour Lyme.

        Le rôle du soja dans la survenue tardive de la ménopause est à prouver…
        Par contre ses dangers sont prouvés eux !
        Cessez absolument d’en manger, sous toutes ses formes, votre état de santé ne vous le permet pas.
        Comme le gluten bien sûr.

        La ménopause n’est pas problématique pour un corps en bonne santé.

        Ce que je mange ? Surtout des légumes et des fruits, de la quinoa, du sarrasin, des châtaignes, des oléagineux, des graines, de bonnes graisses.
        D’autres choses, de temps en temps.

        Je parlerai précisément de tout ça bientôt.
        Ne vous inquiétez surtout pas.
        Beaucoup de gens souffrant comme vous de ces ennuis ont pu les voir disparaître !

        A bientôt de vos nouvelles.
        Désolée encore du retard à répondre.
        Cordialement.
        Marie.

  • elisabeth dit :

    Bonsoir Marie.
    Merci pour votre réponse.
    Vous dites que la carence en calcium vient des produits laitiers et du mauvais état de l’intestin, mais, comme je le signalais ds le commentaire du 1er octobre, je pratique le régime Seignalet (depuis environ 4 ans), si bien que je ne consomme aucun produit laitier depuis 2010… Mais je suis empoisonnée par des métaux lourds (ai-je appris fin septembre), arsenic, bismuth, mercure, nickel, plomb, et j’ai vu que le plomb augmente le besoin en calcium et en anti-oxydants (dixit un commentaire inclus ds le compte-rendu d’analyses Micro Trace). Peut-être que ceci explique cela?
    Pour l’intestin et ses mycoses (que j’ai apprises le 1er octobre), le médecin que j’ai vu récemment (pour traiter lyme) m’a prescrit du Triflucan 50mg (2 par jr 7 jrs) et des probiotiques Flora Balance de Nutrissentiel, gastro-résistants. Jusque là je prenais des probiotiques tous les jours depuis fin 2012 (en général les Advanced 40+ Acidophillus de Solgar)…
    Comme le bouquin du Dr Horowitz évoque (ds un chapitre sur les co-infections virales, parasitaires et fongiques) les pb de candidose et déconseille à ceux qui y ont affaire d’éviter les aliments fermentés, dont le tempeh, et les aliments sucrés, j’essaie de suivre ces recommandations. Dr H consacre par ailleurs un chapitre sur la santé gastro-intestinale, et un chapitre sur le dysfonctionnement hépatique, que je n’ai pas encore lus,et qui vont m’intéresser d’autant plus que j’ai des pb gastro-intestinaux et hépatiques, et qu’il faut que je soigne mon foie en vue de la chélation/métaux lourds prescrite par le médecin susvisé (par suppositoires d’edta et de dmst, que je dois prendre ds deux mois (je ne sais plus pourquoi ce délai). Vos mails sur la détox m’ont d’ailleurs intéressées, d’autant que le Dr n’a pas évoqué la préparation du foie alors qu’elle sait que j’ai un mauvais foie… (Je répondrai à vos mails en question, ayant quelques remarques et questions.)
    Pour revenir à l’intestin j’ai lu (je crois dans une revue trouvée en magasin bio) qu’il n’était pas bon de prendre des probiotiques… De même que j’ai lu un jour qu’il ne fallait pas prendre d’enzymes. (J’en avais pris quelque temps, pas longtemps). Je ne sais si vous pensez de même sur probiotiques et enzymes. Quid?
    A part ça je suis constipée par Lyme (alors que j’avais tjrs eu jusque là un transit très rapide) et j’ai constaté que les probiotiques stimulent un peu le transit.
    Il est possible que la constipation soit due aussi à de l’hypothyroïdie, à laquelle j’ai peut-être droit, me dis-je depuis que les analyses ont révélé aussi une carence en iode, chose que nous n’avons pas évoquée avec le médecin susdit. Je ne sais d’où vient cette carence et comment la traiter. Il y a un chapitre sur lyme et hormones ds le bouquin du Dr H, chapitre que je n’ai pas encore lu.
    (Contrairement à ce que vous m’écrivez le Dr H et son bouquin considèrent l’ensemble (ou du moins beaucoup) des dysfonctionnements possibles et des causes possibles de ces derniers et il prend en compte de multiples facteurs, notamment les intoxications par métaux lourds, les allergies alimentaires, etc, et il est « adepte » de médecine fonctionnelle (à laquelle il consacre un chapitre). Et il pratique aussi des protocoles phytos (dont Cowden, Buhner, Byron White). Lisez ce livre très riche !
    Enfin je ne sais si je pourrais tout traiter, dont Lyme et probables babésiose, bartonellose, candidose, etc, via l’alimentation, sachant que je suis soumise à un stress chronique depuis mi 2006, lequel a d’ailleurs déclenché Lyme (qui couvait depuis la morsure de 85), chaque symptôme étant apparu suite à un pic de stress. Stress qui doit expliquer aussi, en tout ou partie, les mycoses…
    Pardon pour toutes ces infos et questions. Vous n’êtes pas censée donner des consultations par mails, j’en suis bien consciente ! Mais nos échanges pourront peut-être servir à d’autres abonnés à votre blog…
    Bien à vous.
    Elisabeth.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Non, ne vous excusez pas, ces sujets sont en effet très importants pour tout le monde.
      Et m’occupent beaucoup en ce moment !
      Je vais bientôt les aborder et de diverses manières. Patience…

      Je peux vous dire que tous vos symptômes, troubles etc. sont liés au mauvais état de votre intestin, donc de votre digestion, d’où les carences entre autres.
      Vous vivez une cascade de réactions inflammatoires, donc pour certaines auto-immunes.
      Et les causes en sont multiples.
      Même après avoir cessé les produits laitiers, les ravages demeurent si vous ne « réparez » pas l’intestin, et ne régulez pas la flore intestinale.
      Ils ne font même que s’aggraver.

      J’avais un doute quant aux soins préconisés par le Docteur Horowitz, dont je n’ai pas lu le livre.
      Mais si vous me dîtes qu’il s’agit réellement de médecine fonctionnelle, c’est parfait.
      Quoique s’il n’en parle que dans un chapitre…

      La médecine fonctionnelle cherche à agir sur les causes des maladies, et non comme la médecine classique sur les symptômes.
      Le principe étant de donner au corps les moyens de mieux fonctionner à nouveau pour s’auto-guérir.
      Ce qui ne se résume pas d’ailleurs à donner des compléments alimentaires.
      Et même le moins possible, car sinon on retombe dans le traitement symptomatique, comme le fait la naturopathie en général à notre époque.

      La médecine fonctionnelle authentique se fonde sur l’alimentation avant tout.
      Qui a le pouvoir, quand elle est bien choisie et adaptée aux ennuis de chacun, de soigner.
      Il faut refaire fonctionner le corps correctement, pas agir à sa place.

      Les métaux lourds nous affectent tous, à un degré ou à un autre malheureusement.
      Raison de plus pour « sécuriser » l’intestin.

      Au sujet des aliments fermentés, les avis sont différents, et dépendent surtout de l’état de la flore intestinale de chacun.
      De toute façon je vous ai dit que le soja (donc le tempeh) est absolument dangereux, surtout dans votre cas.

      Votre constipation et votre hypothyroïdie ont la même cause, l’état d’inflammation de votre intestin.
      J’expliquerai tout ça.

      Vouloir régler des carences, c’est agir symptomatiquement…
      Il faut en connaître les causes.
      Elles se règleront quand votre intestin sera en bonne santé.
      Sinon les compléments alimentaires ne servent presque à rien et les médicaments lourds continuent de l’abimer.

      Ne cherchez pas à « tout » traiter, mais agissez sur votre stress, entre autres.
      Sujet que j’aborderai aussi en détails.
      Vouloir tout traiter, c’est raisonner en termes de symptômes, encore.
      Ce qui visiblement ne donne rien.

      Continuez votre lecture et j’espère que vous y trouverez des éclaircissements.
      Pour ma part, tous ces sujets seront largement traités dans les semaines qui viennent.

      Merci pour ce commentaire !
      Cordialement.
      Marie.

  • Élisabeth Faure dit :

    Bonjour Marie
    Merci beaucoup pour votre réponse et merci pour la lettre d’infos de ce soir.
    Pour revenir au sujet de base, trempage des céréales et légumineuses, quelques questions.
    1-faut-il couvrir le récipient dans lequel trempent les denrées en question ?
    2-si on fait tremper plus de douze heures, 24 heures, par exemple, faut-il changer l’eau, au bout de 12 h par exemple ?
    3-faut il rincer dans plusieurs eau ?
    3- je suis passée grâce à vous du tempeh aux lentilles, actuellement corail, et je constate que les germes qui sortent lors du trempage partent quand j’évacue l’eau de trempage ou/et quand je rince, ce qui est dommage j’imagine, et peut-être propre aux lentilles ou bien aux lentilles corail. S’il faut garder les germes y-a-t-il moyen d’éviter leur disparition lors des trempage/rinçage ?
    4- J’ai l’impression que les lentilles en question cuisent très très lentement depuis que je les fais tremper, alors qu’elles cuisaient assez vite quand je zappais le trempage et alors que le trempage à pour effet je crois de diminuer le temps de cuisson nécessaire. Est-ce juste une impression ?
    5- vous ne cuisez pas à l’eau les céréales et légumineuses ayant trempé. Les mangez-vous donc quasi crues ??
    Pardon pour toutes ces questions.
    Merci pour vos éclairages.
    Bonne semaine.
    Élisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Pourquoi faîtes-vous tremper si longtemps vos céréales ou légumineuses ?
      Douze heures c’est déjà très bien.
      Avec un couvercle, oui, par hygiène je le fais.
      Il est vrai que changer d’eau c’est bien, surtout après douze heures.
      Et rincer plusieurs fois.

      Curieux ce que vous dîtes à propos des lentilles corail : normalement elles cuisent très vite, surtout trempées.
      C’est d’ailleurs pour cela qu’elles perdent leurs germes !
      Il faut tremper moins de douze heures, peut-être, et cuire très rapidement.

      Dans certaines recettes je ne cuis pas à l’eau les céréales ou légumineuses trempées, mais elles cuisent dans la casserole avec les légumes par exemple.
      Et de la matière grasse.
      Il ne faut jamais manger de céréales non cuites.

      Cordialement.
      Marie.
      Comment faire autrement ?

      • elisabeth dit :

        Merci Marie. Pour répondre à votre question sur les raisons de mes trempages de plus de 12 h (24 h parfois) : ils sont involontaires. Je trempe à l’heure où j’y pense et où je suis chez moi; et, 12 h plus tard, je ne suis pas toujours en mesure de passer à la cuisson, soit parce qu’hors domicile, soit parce qu’il sera bientôt l’heure d’aller dormir, et que je préfère ne pas commencer à cuire pour éteindre avant cuisson complète pour cause de coucher, car j’ai lu qu’il ne faut pas réchauffer, si bien qu’il ne doit pas être bon non plus de cuire en deux temps.
        A ce sujet je me demande d’ailleurs si c’est un problème de manger une chose cuite 24 h ou 48 h avant et passée par le frige, même si on ne la fait pas réchauffer. Je fais ça souvent pour céréales et légumineuses dont je cuis des quantités qui couvriront plusieurs repas, ceci à cause du très long temps de cuisson (auquel s’ajoute désormais le long temps de trempage). Je fais ça aussi pour poisson et viande ds la mesure où je les cuis à four très doux (90° pr la viande, 45 pr poisson) et donc très longtemps, ce que je n’ai pas forcément le loisir de faire dans l’heure ou les heures qui précédent le repas, d’où la cuisson d’avance, avec mise au frige entre cuisson et consommation. Est-ce un problème ?
        (Il n’y a que les légumes que je cuis juste avant consommation car eux cuisent très vite (à la vapeur douce ds un système Christel (casserole avec panier (et couvercle) que je serais tentée de remplacer par le vitaliseur de Marion conseillé par le Pr Joyeux… D’où autre question : qu’utilisez-vous ?)
        Revoilà des questions ! Qui n’étaient pas prévues quand j’ai entrepris de vous répondre.
        Merci pour vos conseils éclairés et précieux !
        Bien à vous.

        Élisabeth

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Elisabeth,

        Oui, j’aurais pu y penser, je connais cela bien sûr moi aussi.
        Ne pas être là au bon moment.

        Vous n’avez vraiment pas la possibilité de prévoir plus de temps pour vos repas ?
        Parce que cuire à l’avance, ce n’est pas très bon, surtout pour la viande ou le poisson.
        La chair animale peu cuite ne se conserve pas bien.
        Elle putréfie de toute façon rapidement, spécialement le poisson.
        Et cuire au four n’est pas non plus l’idéal.

        Il faudrait repenser vos modes de cuisson, et le fait de manger viande et poisson souvent.
        Cela n’est jamais souhaitable.
        Mangez beaucoup plus de légumes, vous résoudrez de nombreux problèmes de cuisson. Et de santé !

        J’utilise la cuisson à l’étouffée et avec un panier en fleur.

        Visez une alimentation plus fraîche, moins cuite.
        Ajoutez du cru, cela ne prend pas beaucoup de temps.
        Avez-vous une explication à vos problèmes de santé ?
        Il faut y réfléchir aussi, rien n’arrive par hasard.

        Courage pour les changements, vous y arriverez progressivement.
        Cordialement.
        Marie.

  • elisabeth dit :

    Merci Marie.
    Je mange très peu de poisson et viande. Les mois dernier quasiment jamais à cause notamment du pb du transport en voiture par temps chaud même si utilise des sacs pr surgelés où je mets des blocs réfrigérés ds le congel.
    Je mange le plus cru ou le moins cuit possible, pr appliquer Seignalet. Quelles que soient les denrées.
    À une époque je mangeais le poisson (saumon) cru mariné 24 h ds du jus de citron. Mais désormais ce poisson gras m’ecoeure cru ou peu cuit et je cuis doucement mais longtemps. Je trouve que la vapeur (ds mon équipement genre couscoussier) cuit trop le poisson, d’où four à 55 (température ci seule ds un article lu il y a longtemps).
    Et parfois je me fais du steak (acheté sous vide et bio) tartare (avec moutarde, échalote ou cebette, cornichon, câpres). Ou du poulet (bio) au four à 90.
    Je ne pense pas que supprimer totalement viande et poisson soit une bonne chose. Surtout pour moi qui ai un sang de groupe 0 (+). En plus j’ai vu pas mal de « promotions » du régime paléo ces temps-ci.
    Je mange des légumes crus (salade, radis, carottes, pousses alfa alfa) et des légumes cuits (souvent courgettes car très rapides à laver, couper, cuire (à la vapeur « Christel ») et parfois brocoli, que je viens d’arrêter car je viens d’apprendre que je suis carencée en iode alors que le brocoli (et autres crucifères je crois) est/sont déconseillé(s) en cas d’hypothyroïdie ai-je lu sur web.
    Et des fruits mixés au goûter (ex deux bananes, une poire, un citron) + baies de goji.
    Ceci dit je pense que les crudités (légumes et fruits) ne sont pas idéales pour moi et elles me font gonfler.
    Je sais d’ailleurs qu’en médecine chinoise, on préconise un peu de cuisson, en tout cas pour certaines personnes, dont je dois faire partie.
    Il faut que je me penche sur la cuisson à l’étouffée. Reste à m’équiper pour cela. Mes mère et grand-mère pratiquaient cela (ds les cocottes en fonte émaillée). Quant à votre panier en fleur je me demande ce que c’est. Je vais chercher.
    À bientôt.
    Élisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Non, je ne vous conseillais pas de ne plus manger de chair animale.
      Je pensais avoir compris que vous en mangiez tous les jours.

      En manger n’est peut-être pas nécessaire, sauf pour certaines personnes, dans certains cas.
      Ce qui ne veut pas dire qu’en manger soit obligatoirement mauvais.
      A petite dose.

      Manger paléo est une mode parmi d’autres, avec les défauts et les qualités de toutes les modes !
      Et il existe une infinie manière de manger paléo en plus !

      Chaque corps a une histoire différente, des troubles différents, des besoins différents selon les moments de la vie aussi.
      Tout est à tester, sachant que certains aliments ne peuvent que nuire à tout le monde.
      On ne peut dire à personne que consommer des aliments industriels est souhaitable, par exemple.
      Il semble ainsi que vous ne puissiez pas facilement manger cru.
      Comme vous le dîtes la médecine chinoise ne conseille pas le cru, mais le « décrudi » (saisi au wok).
      Ni cuit ni cru.

      La cuisson à l’étouffée ne réclame aucun équipement spécial, une casserole et un fond d’eau !
      Mon panier en inox est plein de trous et se déploie en corolle, comme celle d’une fleur.
      Cela se trouve dans les magasins bio et ne coûte pas cher.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Elisabeth dit :

    Bonsoir Marie.
    Très heureuse année à vous !
    Est-il utile de faire tremper le quinoa, bien qu’il ne soit ni une céréale ni une légumineuse ?
    Merci de bien vouloir m’éclairer.
    2ème question. Est-il utile d’associer le quinoa (qui contient je crois tous les acides aminés essentiels) des céréales ou/et à des légumineuses pour bénéficier d’un apport de protéines optimal ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bien à vous.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Excellente année 2015 à vous aussi !
      Je vous souhaite sincèrement de trouver petit à petit des solutions à vos ennuis de santé.

      Oui, il est nécessaire de faire tremper la quinoa car elle contient des saponines nuisibles.
      Elle est d’ailleurs bien plus savoureuse après trempage que sans.
      De toute manière toutes les graines contiennent des lectines dangereuses, à un degré ou un autre.
      On devrait toujours faire tremper les graines oléagineuses par exemple.

      La nécessité d’associer céréales et légumineuses au même repas est depuis pas mal d’années démentie.
      Il suffit de consommer les deux sur plusieurs jours.
      En réalité, je ne l’ai évidemment pas vérifié moi-même.
      Mais je pense vraiment que nous ne risquons pas de manquer de protéines de qualité.
      Si nous consommons des oeufs régulièrement, il ne peut y avoir de problèmes.
      Les graines de chanvre, la quinoa, contiennent des protéines complètes et de grande qualité.

      Merci pour cette visite et à bientôt.
      Cordialement.
      Marie.

  • Ping : lectines et inflammation chroniqueNourriture-Santé

  • Elisabeth dit :

    Bonsoir Marie
    Merci pour vos lumières.
    Vous m’éclairez d’autant plus que vous m’apprenez que l’on remet en question depuis x années l’idée selon laquelle il faut associer céréales et légumineuses lors d’un même repas pour ingérer l’ensemble des acides aminés essentiels. Ce que je m’attache à faire dans la mesure où je ne mange pas suffisamment de protéines animales pour consommer la quantité nécessaire d’acides aminés essentiels (même si je mange très souvent des œufs (deux en général, ce qui ne fournit pas la dose de protéines nécessaire (minimum 0,7g par kilo de ma personne).
    Ceci étant je m’étonne un peu de la remise en cause que vous évoquez alors que l’association légumineuses / céréales est pratiquée depuis « toujours » et partout, comme vous le savez. De même que vous savez que les pratiques alimentaires (et médicales) des « primitifs » sont justes bien qu’elles ne soient pas fondées sur des considérations scientifiques.
    Bonne semaine.
    À bientôt.
    Elisabeth.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      J’ai moi aussi fait soigneusement mes petites associations céréales-légumineuses pendant longtemps.
      Pourtant j’ai lu souvent depuis pas mal d’années, sous des plumes visiblement sérieuses, que l’assimilation se faisait sur la journée.

      Mais je suis bien d’accord avec vous au sujet des habitudes innées, ancestrales et qui n’ont aucun besoin de validation dite scientifique !
      En me faisant l’avocat du diable, je dirais cependant que les habitudes de l’humanité ne sont pas souvent une preuve absolue de bon sens ! (je suis historienne en fait)
      De tout temps les hommes se sont faits la guerre, et les coutumes prennent leur origine dans des motifs variés, pas nécessairement
      défendables.

      Honnêtement je ne pense pas que nos plus graves problèmes de santé se trouvent là, mais plus dans notre capacité personnelle à assimiler par notre muqueuse intestinale les nutriments.
      On y revient toujours.
      Notre santé dépend de la qualité de notre digestion.
      Il faut peu pour nous nourrir en fait.

      Vous refusez la chair animale ?
      En quantité modérée elle peut aider, mais les oeufs sont parfaits. Je vois que vous ne faîtes pas partie de ces gens qui ont peur des oeufs !
      Ils devraient vous apporter ce dont vous avez besoin en protéines.

      A bientôt. Merci pour ce commentaire.
      Marie.

  • madinina dit :

    Bonjour,

    Je viens d’apprendre avec stupeur que la peau des amandes ( et des autres )contient des anti-nutriments et qu’il faut faire tremper les oléagineux avant de les consommer, moi qui croyais bien faire en mangeant régulièrement des amandes complètes, des noix de cajou, des noix du Brésil, et toutes sortes d’autres  » noix » !
    Je ne vois pas comment manger des noix de Grenoble pourtant si bonnes à la santé en les faisant tremper et en les épluchant !
    Merci de me répondre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      Les oléagineux sont considérés à tort comme des aliments nécessaires et très bons à la santé.
      Trop d’omégas 6 par rapport aux omégas 3, le plus souvent, trop gras et…des lectines !
      Il faut en consommer peu et peu souvent.
      Les noix de Grenoble ne sont pas si « bonnes à la santé » non plus. Il ne faut pas croire tous les magazines…
      Mangez-en un peu et faîtes-les tremper aussi. C’est possible.

      Il faut admettre certaines réalités si nous voulons comprendre pourquoi nous avons un jour des problèmes de santé.

      Cordialement.
      Marie.

  • sylvie bouchard dit :

    Bonjour, Pour le trempage, il faut pas faire tremper les pâtes tout de même? le riz, je comprends, mais pas les pâtes. et puis, il reste pas grand choix pour les farines, lesquelles pouvez-vous proposer? MERCI!

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Les pâtes ne sont pas des céréales, elles sont fabriquées avec, ce n’est pas pareil.
      Donc bien sûr que l’on n’a pas à les faire tremper.

      En ce qui concerne les farines, pourriez-vous aller poser votre question sous le dernier article au sujet des farines sans gluten ?
      J’y répondrai et cela aidera d’autres personnes.
      Merci.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • sylvie bouchard dit :

    je viens de lire dans les commentaires que le riz est pas bon pour les intestins (mucus, assimilation, engorgement, acidifiant), mais est-ce moins pire tout de même s’il est trempé? je suis pas prête pour ne plus en manger! En ce qui concerne la peau des amandes, j’ai lu à quelque part que c’est important de manger la peau brune, est-ce que dans le trempage, la peau reste sur l’amande et les autres noix ? Comme je vois, il y a plus grand choix dans l’alimentation pour manger santé , sans problèmes pour les intestins, etc. J’en suis déconcertée, désemparée, moi , je cherche à m’améliorer, mais plus je m’informe, plus je vois de pas bonnes choses dans des aliments, pourtant naturels, pas transformés, qui sont issues de notre bonne terre sur cette planète, je me demande pourquoi, il y a tant d’embûches dans les aliments? c’est pas facile et ça devient contraignant et pas trop intéressant. Merci de me lire!

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sylvie,

      Même trempé le riz est très acidifiant et générateur de mucosités.
      Mais je ne demande à personne de ne pas en manger.
      J’explique et chacun choisit.
      Vous pouvez diminuer les quantités.

      Non, la peau des amandes doit être jetée, même trempée car elle contient des lectines.
      Voyez mon article : Lectines et inflammation.

      Si bien sûr qu’il y a de très nombreux choix, mais il faut comprendre que nous avons pris de mauvaises habitudes.
      Il ne s’agit pas que de l’industrie agro-alimentaire.
      Naturel ne veut pas dire bon pour nous.
      La liste des légumes est infinie.

      Si cela n’est pas intéressant, que dire ?

      Marie.

  • sylvie bouchard dit :

    En parlant des pâtes, comme elles sont faites avec des céréales et celles avec du gluten, alors elles sont pas un bon choix encore et celles sans gluten semblent pas bonnes non plus, je sais au goût, mais pour tous les éléments que tu as énumérés aussi sur les céréales. mais quand on est habitué à en manger et le pain aussi, c’est difficile d’arrêter complètement. Pour le maïs, voulez-vous me dire pourquoi, il y aurait du gluten, puisque ,à ma connaissance, ça provient du légumes(blé-d’inde). comment c’est devenu en céréales. je suis pas instruite à ce sujet. merci! et comment puis-je aller dans l’article: au sujet des farines sans gluten?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sylvie,

      Je n’ai pas dit de ne plus manger de céréales.
      Les pâtes sans gluten ne posent pas de problèmes (si elles ne sont pas faites avec du maïs surtout) : vous ne les mangez pas au four (pas de gratin !).
      Le maïs même mangé comme vous le faîtes au Québec demeure une céréale.
      Et qui contient du gluten, mais pas du mauvais gluten, comme je l’ai dit dans mon article : il n’est pas dans la liste.

      J’espère que cela vous aidera.
      Bonne journée.
      Marie.

  • sylvie bouchard dit :

    Bonjour, Les oléagineux, est-ce que c’est toutes les noix? Et à propos de l’amarante , est-ce que tu en manges, car c’est pas une céréales, c’est une graine, y parait que c’est très nutritif et qu’il y a de la lysine, un acide aminé absent dans la plupart des céréales et que les protéines sont plus de qualité, peut-être à cause du sans gluten? Je devrai me procurer un tamis spécial pour les rincer car elles sont plus petites que le quinoa. J’en ai fait une fois sans les rincer, car je savais pas, mais j’ai pas aimé à manger ainsi car c’est la consistance que ça donne, mais dans des recettes, ça ira mieux. J’aimerais savoir aussi , quand les légumineuses sont cuites et qu’elle trempe dans l’eau comme celles en boîtes, est-ce que ça nous assure moins de lectines?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sylvie,

      Les oléagineux sont ce que vous appelez les noix, oui.
      L’olive aussi.
      L’amarante est en effet très bonne à la santé et douce au goût.
      Je sais qu’elle est très fine !
      La cuisiner n’est pas simple je trouve, mais cela vaut la peine.

      Pour les légumineuses, le mieux est quand même de les acheter en vrac ou en sachet et de les tremper soi-même.
      Et cela revient moins cher.
      En boîte, je ne sais pas vraiment dans quoi elles trempent.
      Mais il est vrai que les lectines auront disparu en grande partie.
      Jetez bien le liquide.

      Bon appétit!
      Marie.

  • sylvie bouchard dit :

    Bonjour Marie, merci de vos réponses! Je vais encore manger de temps en temps du riz, mais du riz brun, alors il vaudra mieux que je prenne l’habitude de le faire tremper car, il y a plus d’arsenic que dans le riz blanc, vous dîtes qu’il y restera beaucoup de mucosités, mais est-ce que cela aura diminué un peu quand même? Et pour les boîtes de légumineuses, j’ai su que l’on peut faire du blanc en neige avec le jus des pois chiches en boîte, alors, j’en ai fait ce midi, mais je viens de constater qu’il y avait des lectines dedans, bien dommage, car ça fait une belle mousse végétale. est-ce qu’il y en a beaucoup dans les pois chiches, de la lectine? Pour la peau des amandes, je comprends bien pour les lectines, mais dommage aussi, car, je crois que ce que j’ai lu à ce propos , c’est qu’il y a la majorité des anti-oxydant dans la peau des amandes. MERCI!

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylvie,

      Oui, mangez du riz complet de temps en temps, après trempage.

      Les mucosités sont en fait créées dans l’intestin par certains aliments acidifiants, comme les produits laitiers, les viandes, le riz très acidifiant.

      Honnêtement je penserais que les pois chiches ne sont pas ce que l’on fait de pire en matière de lectines !
      Si vous ne préparez pas votre « mousse verte » trop souvent, ce n’est pas si grave.

      Je sais bien pour les amandes, la nature est traître !
      Si vous n’en mangez pas trop, ce qui est recommandé car elles sont très lourdes à digérer, alors avalez de temps en temps la peau.
      De toute manière il y a des anti-oxydants dans bien d’autres aliments, fruits et légumes.
      Préférez-les.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • sylvie bouchard dit :

    Bonjour Marie, Merci encore!

    Pourquoi, les amandes sont difficiles à digérer? Est-ce que la peau aide à la digestion malgré les lectines? Est-ce que c’est la peau de toutes les noix qui ont de la lectines? Puis pour le riz, si il reste très acide, que donne le trempage comme avantage? Et une autre question: pour la farine de sarrasin, puisqu’il y a de la lectine, comment peut-on enlever un peu , puisque l’on ne peut certainement pas faire tremper de la farine? J’en ai encore beaucoup à apprendre !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Sylvie,

      Les amandes comme tous les oléagineux sont très grasses, ce qui se digère difficilement par le foie.
      Non la peau contient lectines et anti-nutriments, elle est à éviter.

      Le riz n’est pas acide, mais il est acidifiant pour le corps quand on l’a mangé.
      Plus que n’importe quelle céréale.
      Qui sont, de toute façon, toutes acidifiantes.

      L’objectif du trempage, c’est de diminuer les anti-nutriments et les lectines.

      Non en effet faire tremper la farine, c’est pas facile !
      Il faut consommer moins de farine, c’est tout.
      Allez lire ce que j’ai répondu ce soir à Pierre sous l’article « Farines sans gluten ».

      Apprendre, mais c’est très bien, pas de problèmes !
      C’est mieux que de ne rien vouloir savoir.

      Merci Sylvie pour votre curiosité.
      Cordialement.
      Marie.

  • Ping : Farines sans gluten, et alors ?Nourriture-Santé

  • Elisabeth dit :

    Bonjour Marie. Me revoilà même si j’ai encore des lettres de remerciements à écrire à ceux qui se sont manifestés suite au départ de maman.
    Questions.
    1/ Une démonstratrice de casseroles Baumstal vue hier dans une boutique bio m’a dit que le quinoa doit être non pas trempé mais bien « lavé » à l’eau pour éliminer les saponines, nocives, au point que ce sont les seules graines que les oiseaux ne viennent pas picorer dans les champs …
    2/ Peut-on / doit-on consommer l’eau dans laquelle ont cuit céréales ou légumineuses (par exemple en l’utilisant pour cuire une prochaine fournée de céréales ou légumineuses) ?
    3/ Même question pour l’eau de cuisson à la vapeur (douce) de légumes. J’ai lu un jour (je ne sais plus où) qu’il ne faut pas consommer cette eau.

    PS Merci de bien vouloir m’éclairer une fois encore.
    Bon dimanche.
    Elisabeth.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Vous allez maintenant pouvoir reprendre le cours de vos activités.
      J’espère que vous allez le mieux possible.

      L’eau des légumes cuits vapeur ne me semble pas problématique. Savez-vous pourquoi il ne faudrait pas la boire ?
      Par contre celle du trempage des céréales ou des légumineuses n’est pas à boire en effet.

      La quinoa contient, comme toutes les graines et céréales, des anti-nutriments dont des saponines et des lectines.
      La rincer résout en partie le problème des saponines, mais pas des lectines.
      Il faut la tremper.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Elisabeth dit :

    Bonjour Marie.
    Merci pour votre réponse.
    Vous me dites de ne pas consommer l’eau de trempage ; mais c’est au sujet de l’eau de cuisson des céréales et légumineuses que je vous interrogeais. Peut-on la consommer (par exemple pour y cuire une prochaine « fournée » de céréales ou/et légumineuses) ? Contient-elle des nutriments qu’il serait dommage d’éliminer en jetant cette eau de cuisson ?.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Elisabeth.
    PS C’est il y a longtemps que j’ai lu qu’il ne faut pas consommer l’eau de cuisson des légumes cuits à la vapeur et je ne me souviens pas de la raison invoquée. Je me souviens juste qu’ il était dit que cette eau contenait des substances nocives. Mais peut-être évoquait-on les légumes en général et non les légumes bios…

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Désolée de vous avoir mal lue !

      Je ne connais pas de raison pour laquelle l’eau de cuisson serait dangereuse, mais il en existe peut-être quand même.
      Il m’arrive de la consommer souvent puisque je préfère les céréales ou légumineuses qui baignent dans du liquide plutôt que trop « sèches ».
      Je le fais donc par goût et je ne me suis jamais interrogée pour savoir si c’était un problème !
      J’espère que non, et comme vous le dîtes, elle doit contenir certains nutriments.

      Pour l’eau de la cuisson vapeur vous devez avoir raison, cela est lié au fait que la vapeur est censée extraire certains composés toxiques.
      Je me souviens que récemment Pierre, un lecteur assidu de ce blog, m’a demandé si la cuisson vapeur pouvait remplacer l’achat de légumes bio.
      Je ne sais d’où vient cette affirmation, mais la vapeur est bien loin de pouvoir extraire des poisons collés littéralement aux cellules, surtout sur les récepteurs de vitamines ou d’hormones.
      Mais qu’elle en enlève une partie et certains, peut-être bien.
      Donc l’eau de cette cuisson n’est pas ce que l’on peut avaler de mieux, cela se peut bien.

      Je ne sais rien de plus.
      Bonne journée.
      Marie.

      • Elisabeth dit :

        Merci Marie.
        Je nettoie les légumes à l’eau chaude sous le robinet, avec, au début, un peu de produit pour laver la vaisselle (sauf pour la salade que je lave à l’eau tiède/chaude avec vinaigre d’alcool bio dans la dernière eau ).
        Qu’en pensez-vous ? Le liquide vaisselle est peut-être nocif bien qu’il n’ait pas le temps, je pense, d’imprégner les légumes…
        Merci d’avance pour votre réponse.
        Bon après-midi.
        Elisabeth.
        PS Concernant la cuisson des céréales et légumineuses je signale que je mets du kombu dans l’eau de cuisson, algue censée accélérer la cuisson et qui améliore peut-être la digestibilité des céréales et légumineuses.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Elisabeth,

        Vraiment, à mon avis, le liquide vaisselle est une très, très mauvaise idée !
        Dangereux et inutile, le contact externe ne peut atteindre les cellules car les poisons s’y trouvent.
        Vous n’avez pas accès à des légumes bio ?

        Oui, le kombu accélère la cuisson des légumineuses et céréales, comme beaucoup d’algues.

        Cordialement.
        Marie.

  • Ping : Recette anti-inflammatoire rapideNourriture-Santé

  • Elisabeth dit :

    Merci Marie. Si, si, j’ai accès à des légumes bios et je ne consomme que ça. Mais il faut bien les nettoyer, non ? Surtout ceux sur lesquels il y a de la terre, tels que les carottes. Laver sous l’eau du robinet suffit-il ? Comment procédez-vous ?
    Merci pour vos conseils.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Le liquide vaisselle, c’est peut-être plus dangereux qu’autre chose !
      Laver à l’eau normalement est bien suffisant.

      La terre, les bactéries, ne sont pas nécessairement des ennemies, malgré la peur qu’on nous en a inculquée.
      Bien au contraire les bactéries, surtout du lieu où nous vivons, nous sont absolument utiles.
      Depuis quelques années les découvertes en matière de flore intestinale l’ont montré.

      Les bonnes bactéries sauront neutraliser les mauvaises éventuelles.
      Lavez vos légumes mais sans vous inquiéter.
      Vous ferez du bien en fait à votre flore, donc à votre corps entier, en ne supprimant pas toute vie bactériologique.

      Je vais aborder ce sujet très bientôt justement.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Ping : Galettes de quinoa, carottes et poireau | La cuisine sans lait et sans gluten

  • Marine dit :

    Bonjour,

    Je me permets d’écrire parce que j’aurais une petite question à laquelle je ne trouve aucune réponse. Voilà, je me prépare une crème Budwig tous les matins et j’y incorpore des oléagineux et des céréales. J’avais pour habitude de les rincer abondamment la veille et de les laisser sécher la nuit entière pour pouvoir les moudre le lendemain matin. Seulement j’ai découvert votre article. Je l’ai trouvé extrêmement intéressant et enrichissant. C’est la raison pour laquelle j’ai entrepris de faire tremper mes graines la nuit…seulement voilà problème : impossible de les moudre le matin, celles-ci sont trop humides. J’avoue ne pas savoir comment faire. Pensez-vous que je pourrais, par exemple, les faire tremper la journée et les laisser sécher toute la nuit afin de pouvoir les moudre?

    Je vous remercie bien sincèrement par avance.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Marine, bienvenue ici !

      Oui, je sais que la crème Budwig a connu son heure de gloire, et j’en ai moi aussi consommé.
      Mais depuis Catherine Kousmine, on a compris que les céréales crues, c’est tout sauf une bonne idée !
      Et de quelles céréales s’agit-il ?

      Faire tremper vos graines ne peut pas en faire des céréales cuites.
      Et comme vous le dites, pour les moudre…
      Mais vous pourriez, si vraiment vous tenez à manger cette crème, faire fermenter vos graines.
      Elles seraient alors très digestes au contraire.
      Pour le goût, je ne sais pas si vous aimeriez.

      Abandonnez en tout cas l’idée de les moudre, ce qui implique qu’elles soient crues, donc indigestes.
      Peut-être n’est-il pas nécessaire de vouloir consommer la crème en question, en fait.
      C’est un mélange très lourd.

      J’espère que cela vous aidera un peu.
      Merci de votre passage et n’hésitez pas à revenir si vous êtes encore perdue.
      Bonne soirée.
      Marie.

      • Marine dit :

        Je vous remercie pour votre réponse, même si j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à cela :). Je pensais avoir fait le bon choix en optant pour ce petit-déjeuner, et j’en appréciais le goût ! Peut-être que si je bannis les céréales, je peux tout de même garder la crème et les oléagineux, puisque ce sont ces dernières qui semblent être indigestes?
        Encore une fois merci pour vos précieux renseignements.
        Bonne soirée à vous.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour Marine,

        Le matin le corps n’est pas en phase digestive, mais éliminatrice.
        Il faut donc lui donner, si on veut vraiment manger, des aliments qui se digèrent facilement.
        D’où l’idée des fruits.

        Le problème de cette crème, outre les céréales crues, c’est aussi les mélanges en eux-mêmes indigestes.
        L’huile et les fruits, c’est tout simplement une épreuve digestive pour le corps.
        On ne peut rien en tirer de bon, sauf des ennuis digestifs à long terme.

        Vous ne ressentez rien pour l’instant, et un jour vous aurez des troubles liés à une flore déséquilibrée (dysbiose).
        Source de toutes les maladies humaines ou presque.
        Et alors ce n’est pas simple à résoudre.

        Je comprends bien que ce soit bon au goût, j’adorais ça !
        Essayez de vous en détacher progressivement.

        A bientôt.
        Marie.

  • Marine dit :

    Bonjour Marie,

    Juste un dernier petit message pour vous remercier pour la rapidité et la précision de vos réponses.
    Je vous souhaite une douce journée,

    Marine.M

  • Elisabeth dit :

    Bonsoir Marie.
    Quand je fais cuire quinoa ou légumineuses (trempés au moins une nuit) je tâche de ne pas les faire bouillir, en mettant sur feu très doux très longtemps. Le quinoa cuit très bien ainsi et plutôt vite mais les légumineuses n’arrivent pas à cuire ainsi et restent fermes même après de nombreuses heures de « cuisson » et bien qu’additionnées de kombu
    Je procède ainsi dans la mesure où tous les experts déconseillent les cuissons à haute température. Mais ces conseils ne s’appliquent peut-être pas à la cuisson des légumineuses (et céréales).
    Peut-on / doit-on faire bouillir les légumineuses (et céréales) ?
    Merci de m’éclairer.
    Bien à vous.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Les légumineuses ne peuvent pas cuire à feu doux, c’est normal.
      La question des hautes températures concerne surtout les graisses, et la préservation des vitamines.
      Ici, ce n’est pas primordial, les légumineuses peuvent cuire à haute température.
      Ou alors faîtes-les tremper 24 heures, je pense que c’est l’idéal en fait.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Elisabeth dit :

        Merci Marie.
        . Mes légumineuses trempent souvent 24 h et parfois 48 h. Cela ne les empêche pas de rester quasi crues après de nombreuses heures de cuisson dans une eau qui ne bout pas.
        . Il me semble avoir lu (sur votre blog?) que les légumineuses peuvent cuire à la vapeur. Est-ce le cas ?
        Bon après-midi.
        Elisabeth.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Elisabeth,

        Il semble vraiment nécessaire de monter la température, à mon avis.
        Mais à la vapeur, non, c’est impossible.
        Sauf peut-être les lentilles corail, et encore.

        Par ailleurs, il vaut mieux limiter la consommation de légumineuses.
        Un peu de temps en temps, pas plus, car elles contiennent des purines en quantités.
        Certaines sont excellentes à la santé, mais en petite quantité.

        Bonne soirée.
        Marie.

  • Elisabeth dit :

    Merci Marie. Pouvez-vous préciser :
    – quelles légumineuses sont excellentes à la santé
    – quelle quantité et combien de fois par semaine.
    (Je mange quasiment chaque soir quinoa et légumineuses (lentilles corail en général) (en grosse quantité, bien que j’essaie de diminuer en mangeant beaucoup de légumes). Ceci pour compléter l’insuffisant apport en protéines animales du déjeuner (deux œufs au moins cinq jours sur sept).
    Plus généralement ça m’intéresserait énormément de connaître vos menus sur une semaine ou plus, pour savoir notamment les quantités de céréales, « pseudo-céréales » genre quinoa, légumineuses, graines germées, oléagineux, viande, poisson, œufs, légumes crus, légumes cuits, fruits, et autres denrées, que vous consommez. Je sais juste que vous prescrivez 500g de légumes par jour.
    Merci de m’/nous éclairer encore et encore.
    Bonne soirée.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Les lentilles sont excellentes et les haricots noirs.
      Voyez cet article : http://www.nourriture-sante.com/aliment-anticrise-les-haricots-noirs-sont-aussi-un-aliment-anti-cancer/

      Le problème, c’est vraiment la quantité, et pour moi c’est la seule règle.
      Il faut toujours plus de légumes que de légumineuses.

      Je ne suis pas personnellement amatrice de légumineuses, en fait.
      J’en mange donc rarement, mais cela ne concerne que moi.
      Une ou deux fois par semaine, c’est suffisant, en général.
      Avec 500 grammes de légumes par jour, on complète selon ses goûts, sans se gaver.

      Vous trouvez que vous manquez de protéines animales le matin, avec tous ces oeufs ?
      Pourquoi en vouloir plus ?

      Je sais bien que certains médecins préconisent ces protéines le matin, sauf que c’est oublier que le matin le corps est en phase d’élimination…
      Quel fardeau, sachant que les protéines sont longues à digérer et épuisantes.
      Comment le corps peut-il réellement en profiter ?
      Et ne pas nuire à ses capacités digestives, base de la santé ?

      A bientôt.
      Marie.

      Comme je l’ai déjà dit, il ne peut y avoir de règles qui conviennent à tous, hormis celles que je viens de décrire.

  • Elisabeth dit :

    Merci Marie mais les œufs c’est, comme je l’ai écrit, au déjeuner que je les mange, et non au petit-déjeuner. Le matin je jeûne conformément à vos prescriptions !
    Et tous ces œufs comme vous dites ce sont seulement 20 grammes de protéines pour mes deux œufs… On est loin des 0.7g de protéine par kilo de ma personne, 0.7 g qui sont un minimum, dit-on. Mais je me souviens que vous doutez de la pertinence de cette norme…
    Et les céréales ? En mangez-vous ? En quelle quantité ? Je sais que vous déconseillez les céréales hybridées ou du moins les céréales contenant du gluten, mais aussi le riz… Mangez-vous seulement de la quinoa et du sarrasin ? En quelle quantité ?
    Bonne soirée.
    Elisabeth
    PS j’ai lu votre article sur les haricots noirs que je découvre grâce à vous. Merci.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Les oeufs contiennent des protéines de très grande qualité.
      Difficile de trouver mieux.

      Mais en manger trop souvent (deux presque chaque jour, c’est beaucoup), pose le problème de la réaction allergique qui peut à la longue se développer.
      Les oeufs sont des aliments potentiellement très allergisants.
      Allergie tout aussi commune que méconnue d’ailleurs.
      Cela n’a rien à voir avec leur contenu en cholestérol.

      Moi je veux bien admettre les normes recommandées en matière de consommation de protéines, comme de tout autre aliment.
      Mais je voudrais en connaître la justification réelle, prouvée cliniquement.
      Et là je crois qu’elle ne viendra pas, il s’agit plus de peur que d’autre chose.

      Oui, je mange des céréales de temps en temps, mais j’ai réglé mon problème de muqueuse intestinale depuis pas mal d’années.
      Pour ceux chez qui ce n’est pas le cas, il faut être plus prudent.

      Le problème n’est pas lié aux céréales hybridées, cette idée est véhiculée par des « spécialistes » qui en sont restés au niveau des connaissances datant de dix ans !
      Et qui vendent à grand renfort de pub de réseau, des livres traduits plus ou moins de l’américain.

      Avant d’écrire un livre, il faut lire les dernières études sur le sujet, ils ont le choix elles sont des milliers en plus !
      Il y a bien longtemps que la recherche concernant le gluten a montré que le blé, quel qu’il soit, est une catastrophe.

      Les quantités sont toujours inférieures à celles des légumes.
      Et elles dépendent de la tolérance de chacun, c’est-à-dire de l’état de santé de chacun.

      Voilà, j’espère vous avoir aidée.
      Bonne journée.
      Marie.

  • Jacqueline dit :

    Bonjour,

    Merci pour vos articles intéressants. Faut-il faire tremper à température ambiante ou au réfrigérateur?
    Merci pour votre réponse
    Jacqueline

  • Claire G. dit :

    Bonjour et merci pour ce post bien utile! J’ai donc mis à tremper du riz complet dans de l’eau vinaigrée pendant un peu longtemps que prévu, soit 12h au terme desquelles j’avais l’impression que le riz était « cuit ». La variété de riz bio qui porte le nom « autour du riz » que j’ai utilisée microfissure ses riz pour qu’ils cuisent rapidement et avec toutes les fibres l’index glycémique est bas, IG de 20 à 34 selon les riz. Ce riz qui d’habitude reste ferme après cuisson est devenu tout mou après trempage. Il faudrait que j’essaie différentes durées de trempage. Réchauffer le riz à la poêle est-il indispensable quand le riz sort mou de la période de trempage?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Claire,

      Pourquoi faire tremper dans de l’eau vinaigrée ?
      Le riz ne peut être ensuite que très mou, en effet.

      Ce type de traitement du riz ne respecte guère sa structure initiale, ce n’est pas une bonne idée, sauf commercialement !

      L’index glycémique est une notion totalement dépassée, à la rigueur la charge glycémique.
      Mais cela ne change rien au fait que le riz fait monter le taux de sucre sanguin.

      Réchauffer ou cuire ?
      Votre riz est froid et non cuit, vous devez bien le cuire, non ?
      Relisez l’article, la raison de ce trempage n’est pas de pré-cuire le riz.

      Marie.

  • Stéphanie dit :

    Bonjour Marie,

    Me voici encore car ton blog me remet pas mal en question.

    Tu affirmes que l’être humain n’est pas fait pour consommer des céréales et légumineuses, mais alors qu’en est-il de l’apport en sucres lents nécessaire comme carburant au fonctionnement du cerveau, des organes, des muscles et de tout l’organisme en général?
    Si je n’en mange pas suffisamment dans la journée, j’ai faim et je n’ai pas d’énergie, et ce depuis longtemps. Je suis très mince et cet apport en sucres dits « lents », car à digestion et assimilation plus lentes et progressives que les sucres dits « rapides », ne m’a jamais fait grossir.
    Qu’en penses-tu?

    Merci encore pour la précision de ton blog que je consulte maintenant tous les jours, j’ai même tenté ta recette de crêpes à la farine de noix de coco, a n’a pas été une réussite!

    Stéphanie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Stéphanie,

      Le fameux apport en sucres lents pour le cerveau est une idée des années 80 et dont la science a maintenant prouvé que ce n’était pas vraiment une bonne idée !!
      Les sucres lents sont aussi problématiques pour le corps que les sucres rapides, mais ils le sont à retardement, c’est tout.

      Le carburant essentiel du cerveau ce sont les acides gras de qualité.

      Ce qui vous fatigue c’est justement l’effet de ces céréales et légumineuses, mauvais pour la digestion en trop grande quantité.
      Cela ne vous fait pas grossir parce que ce n’est pas votre point faible, mais les dégâts se manifestent ailleurs et se manifesteront ailleurs plus tard.
      Même si certaines personnes se sont habituées au fil des générations à manger ces aliments que nous ne pouvons pas vraiment digérer.

      A une autre fois.
      Marie.

  • Stéphanie dit :

    Bonjour Marie,

    Merci de votre réponse.
    Désolée d’être « has been » avec mes notions dépassées, je dois me réactualiser alors.
    Tout cela ne me réjouis guère, j’adoore les pâtes…!
    Cela fait maintenant 3 jours maintenant que je fais tremper la nuit du millet, du quinoa ou des lentilles avant de les consommer. J’ai quand même la sensation d’avoir faim plus rapidement après le repas, de me sentir moins « calée ».
    Le matin pareil pour le petit dej avec les fruits, le corps doit s’habituer.

    Stéphanie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Stéphanie,

      Désolée de constater que vous comprenez mal ce que je dis et surtout dans quel esprit je travaille.
      Car il s’agit de travail ! De recherche pointue et de transmission pour faire cesser un peu les erreurs aux conséquences si graves.
      Je ne suis donc pas dans le jugement de quoi que ce soit, mais dans la recherche de ce qui fonctionne pour notre santé.

      « Has been » s’opposant à ce qui est à la mode, je dois donc m’en inspirer selon vous !
      Lisez bien mon blog et vous verrez que je suis en guerre contre la mode sous toutes ses formes quand il s’agit de santé.
      Mode qui sévit de plus en plus, pour des intérêts commerciaux de plus en plus choquants.
      Et je ne parle pas des fabricants.

      Je ne demande à personne de cesser de manger quoi que ce soit, je démontre le mieux possible en quoi tel ou tel aliment, ou pratique, est cause de problème.
      Chacun peut se faire du mal comme il en a envie, mais en toute connaissance de cause !!

      Manger des fruits le matin est bien moins important que de cesser de manger céréales et légumineuses en quantité…

      Marie.

  • kim dit :

    Bonjour Marie,

    on fait tremper le riz (par exemple) dans de l’eau pendant 12H mais on le place au frigo ou alors on le laisse à température ambiante ?

    merci du conseil. Kim

  • kim dit :

    Oups je n’avais pas vu que la réponse avait déjà été posée, à température ambiante donc :)

  • vanille dit :

    Bonjour Marie,
    Je mange depuis une année et demi des fruits et des légumes +jus et salades et j’ai éliminé les céréales, légumineuses et viandes rouges, sel,sucre,huiles… Cependant j’ai perdu la moitié de mes cheveux et mon énergie a grandement baissé… J’ai l’impression de m’être desséchée. Pourquoi ? (J’ai 52 ans).

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Vanille,

      Vous ne suivriez pas par hasard un régime à dominante crue ?
      Vous avez « cru », justement, vous aussi.

      Ce que vous décrivez fait exactement penser à une faiblesse de la glande thyroïde.
      Voyez cet article dans lequel je décris des erreurs qui peuvent l’affaiblir :

      http://www.nourriture-sante.com/manque-denergie-et-thyroide/

      J’espère que vous me donnerez des détails supplémentaires.
      A bientôt.
      Marie.

  • fouquet dit :

    Bonsoir ,après avoir lu toute la page ,moi qui cherche depuis toujours à me nourrir de façon naturelle et équilibrée ,je ne sais plus ce qui est bien ! je mange de tout ,mais en vous lisant ,je me demande si à mon âge je dois tout revoir (j’ai 77ans ) que faut-il manger ? car finalement il n’y a plus rien de bon ! mise à part l’arthrose des lombaires ,je précise qu’à mon âge je ne vais pas si mal .mais ,y a-t-il un remède en alimentation qui peut m’aider ? je suis fille de boulanger ,j’ai toujours manger du pain ! je me suis beaucoup documentée personne ne donne le même régime à suivre alors ?
    quoi qu’il en soit ,j’ai bien aimé vous lire .

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Je ne donne pour ma part aucun régime à suivre.
      Par contre je suis de très près les études au sujet du gluten, par exemple.
      Et j’essaie toujours de prouver ce que je dis.

      Les avis différents que vous trouvez sont liés au niveau différent de connaissances de ceux qui les donnent.
      Vous êtes libres de suivre qui vous désirez.

      L’arthrose a des causes alimentaires démontrées maintenant.
      Elle est liée à une alimentation trop inflammatoire.
      Les produits laitiers ou le gluten ont une responsabilité réelle, entre autres.

      Vous cherchez une solution, mais elle ne réside que dans la suppression des causes, comme pour tout.
      Si vous pensez que manger du pain toute votre vie ne vous a fait aucun mal, je ne chercherai pas à vous convaincre du contraire.
      Des milliers d’études le prouvent pourtant.
      Le sujet de cet article n’était d’ailleurs pas le pain !

      Marie.

  • Vivi dit :

    Bonsoir,

    je n’ai pas bien compris : selon vous il faut éviter l’association fruits et lipides ? Est-ce que cela dépend des fruits (comme les fruits riches en eau) ? des lipides (huile, graines)?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      Ce n’est pas selon moi, mais selon la chimie !
      Les fruits, surtout sucrés, ne peuvent être digérés correctement avec des protéines, des amidons ou des matières grasses.
      Voyez l’article qui en parle spécifiquement.

      Or les oléagineux sont à la fois des lipides et des protéines, ce qui explique d’ailleurs qu’ils se digèrent mal.
      Donc mélange avec des fruits à éviter.
      Encore plus pour tous ceux qui ont un quelconque problème digestif.
      C’est-à-dire un maximum de personnes.

      Marie.

  • Nathalie dit :

    Bonjour Marie,
    Suite à la lecture de votre article sur les haricots noirs, je me suis mise à en consommer de 2 à 4 fois semaine, mais suite à l’article ci-haut, je ne sais plus si je fais fausse route? De plus, je mange de la quinoa également de 2 à 4 fois semaine. Parfois aussi des lentilles mais le tout, toujours trempé. J’ai supprimé de mon alimentation toutes les céréales et produits laitiers depuis novembre 2015 sauf le fromage que j’ai réussi à m’en passer que depuis 3 semaines avec 3 minuscules rechutes (j’en mangeais près d’un kilo par semaine) oui je sais que c’était trop mais mon corps et ma tête en réclamaient! J’ai fait la même chose avec les amandes que je mangeais tous les jours environ une demi-tasse. Comme j’ai le candida albican et qu’il y a beaucoup d’inflammation dans mon corps je suis déterminée à soigner ma muqueuse et mes intestins mais je ne sais plus si, lorsqu’on additionne les haricots noirs, la quinoa et parfois les lentilles, au bout de la semaine, j’annule tous mes efforts? Je précise que je mange très peu de viande ce qui explique pourquoi je compense avec autant de légumineuses.

    Merci infiniment

    Nathalie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nathalie,

      Oui, tous ces haricots noirs, c’est beaucoup trop.
      Une fois par semaine ce serait bien suffisant, car ce sont des légumineuses.
      Qui sont donc inflammatoires.
      Cela n’a rien à voir avec leur valeur nutritionnelle.

      Vous supprimez les céréales et mangez tous ces haricots ?
      Le problème est le même.

      La quinoa non plus n’est pas à consommer autant, même si ce n’est pas une céréale.
      Elle contient des oxalates.

      Mais le problème est que vous avez des candidas et que vous mangez exactement ce qu’il ne faut pas.
      Moi aussi je ne mange presque jamais de viande, mais pas plus de légumineuses pour autant.
      Vous avez besoin de compenser parce que votre alimentation n’est pas de qualité pour nourrir votre flore correctement.
      Certainement beaucoup trop de sucres, j’imagine.

      Vous avez bien raison de vouloir soigner votre muqueuse c’est-à-dire prendre soin de votre flore.
      Attendez ma prochaine lettre d’information.
      Vous pourrez en apprendre plus.
      Ce n’est pas si compliqué.

      Merci de votre message.
      Marie.

  • Nathalie dit :

    Bonjour Marie,

    merci de me répondre aussi rapidement. Je vais attendre votre prochaine lettre d’information avec beaucoup d’impatience. D’ici là, je vais diminuer les haricots noirs et la quinoa. Mais quoi manger comme proteine dans ce cas?

    Pour ce qui est du sucre, j’ai également coupé ma consommation sauf à l’occasion et je l’ai remplacé par du sucre de coco ou du xylitol, et en très petite quantité. Suite à la lecture d’un de vos articles, j’ai diminué les fruits puisque je pouvais en manger de 4 à 5 portions par jour. Maintenant, grâce à vos conseils éclairés j’en consomme 1 ou 2 et le matin seulement 1 heure avant d’ingérer quoi que ce soit d’autre.

    En attendant cette prochaine lettre d’information, je vais continuer de m’instruire en lisant vos articles précédents.

    Merci encore pout votre temps et votre dévouement

    Nathalie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nathalie,

      Merci, mais il est normal que j’essaie autant que je le peux de répondre vite et le mieux possible !

      Vous êtes peut-être végétalienne ?
      Sinon il n’y a aucun problème pour consommer des protéines.
      Et si vous l’êtes, alors vous avez le sarrasin, sans oxalates ! et le millet, avec oxalates !
      Et tous en quantité modérée chaque jour, comme quelques lentilles corail ou noires ou même vertes.
      Ou des haricots azukis, excellents à la santé. Mais en petite quantité.

      Si vous n’avez aucun problème spécial de santé qui vous éloignent des légumineuses complètement.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Nathalie dit :

    Bonjour Marie,

    je voulais préciser que je ne suis pas végétalienne mais que suite à un de vos article qui parle qu’on pouvait manger moins de protéines animales au profit des protéines végétales, j’avais décidé de consommer le moins de viande possible. De plus, ici au Québec la viande bio n’est pas très abordable alors les légumineuses, les œufs et le poisson (1 fois semaine pour ce dernier), me semblaient etre des choix judicieux.

    Je vais réduire les quantités et essayer le sarrasin.

    Merci beaucoup

    Nathalie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nathalie,

      Oui la viande bio est très coûteuse.
      Et en manger moins est de toute façon une bonne chose.
      Sardines et maquereaux, saumon sauvage sont des apports de qualité.
      Mais de temps en temps seulement.

      Les oeufs sont acidifiants mais moins agressifs pour la muqueuse que les céréales et les légumineuses.

      Bonne journée.
      Marie.

  • Nathalie dit :

    Bonjour Marie

    C’est noté. De plus, je vais me fier à votre jugement pour ce qui est du sarrasin; j’avais lu quelque part qu’il contenait des oxalates, tout comme les patates douces les betteraves, le brocoli vapeur, les carottes cuites, le céleri cru et le concentré de tomate.

    Suite à votre avant dernière réponse concernant le sarrasin je vais en consommer plus souvent mais je me demandais si les aliments que j’ai énuméré plus haut sont effectivement concentrés en oxalates?

    Merci

    Bonne journée

    Nathalie

    Merci et bonne journée

    Nathalie

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nathalie,

      Vous avez raison de vous poser ces questions.
      Mais voilà les choses sont complexes, car en réalité tout végétal contient des oxalates.
      Et même notre intestin grêle en fabrique ! Oh, horreur !
      Non en fait ils ne deviennent dangereux pour nous (ils peuvent être infiniment dangereux) que si on en accumule trop.

      Ce qui veut dire que si on mange trop souvent de chocolat, d’amandes (vive le régime végétalien…), d’épinards surtout de jus d’épinards qui sont une bombe d’oxalates ou d’autres jus comme ceux de bettes (vive la mode des jus de bettes…) alors on pourra avoir des ennuis.
      Et cela dépend aussi de la santé digestive, des enzymes digestives etc.

      Dans votre liste les patates douces sont fortes en oxalates, comme le concentré de tomates (mais on ne devrait pas manger ce produit transformé !).

      Le sarrasin ne fait pas partie des pires du tout.
      Pour pouvoir manger sans ennui (mais en quantité modérée) de ces aliments, car ils ont des qualités, il faut avoir amélioré sa digestion, sa santé intestinale en général.

      Je vous expliquerai comment le faire dans une conférence gratuite le dimanche 22 mai.
      Vous recevrez, si vous êtes inscrite sur le blog (et c’est gratuit bien sûr aussi) une invitation pour vous inscrire le dimanche 15 mai.
      J’expliquerai comment on améliore vraiment sa digestion, la sécrétion des enzymes, et la santé intestinale générale.

      Je mange des amandes rarement pour cette raison mais je ne m’inquiète pas d’une ou deux patates douces parfois ou de sarrasin régulièrement.
      Ou de salade d’épinards.
      Mais jamais de lait d’amandes ou de jus d’épinards et de bettes !

      J’ai mis en pratique le programme que j’ai mis au point et dont je vais parler dimanche 22, donc je ne m’inquiète pas pour mon intestin grêle.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Ping : Le riz - Jalimentemasanté

  • Agnès dit :

    Bonjour Marie,

    J’aurais une petite question :

    Je fais désormais mes courses en magasin bio, y voit des céréales et légumineuses vendues en vrac/ au poids et j’ai bien compris qu’il fallait les faire tremper avant cuisson (je n’ai fait que des pois chiches jusqu’à présent).

    Par-contre, dans mes placards, j’ai aussi du riz, quinoa, lentilles.. mais en paquet déjà préparés cette fois. Si le les instructions de préparation sur le paquet ne mentionnent pas l’étape du trempage, pensez-vous que cela s’explique par le fait que l’entreprise a déjà « travaillé » la céréale/légumineuse, ou faut-il quoiqu’il en soit procéder au trempage ?

    Bonne journée.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,
      Les céréales en vrac ou en sachets sont les mêmes.
      D’autre part avez-vous vu l’apparence des grains qui ont trempé ?
      Il est évident que ceux vendus ne l’ont pas été.
      Les instructions sur le paquet ne sont pas des instructions de spécialistes en nutrition.
      Bonne journée.
      Marie.

      • Agnès dit :

        Merci Marie, je préférais demander.
        C’est quand même décevant de se dire que lesdites entreprises ne sont pas des spécialistes de leurs produits, pfff.

        J’ai lu que le trempage réduisait le temps de cuisson, du coup je vais avoir un peu de mal je pense, car n’étant pas habituée aux céréales et légumineuses, ce sera difficile pour moi de ne pas me fier aux instructions figurant sur les paquets.
        Au pire ce sera un peu trop cuit, mais c’est peut-être mieux que pas suffisamment.

        Bonne journée.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour,

        Une entreprise n’a que des objectifs commerciaux, évidemment.

        Il faut bien apprendre à cuisiner un jour si on veut améliorer sa santé.

        Bonne journée.

        Marie.

  • Ari dit :

    Bonjour, tout ceci est très intéressant et je fais moi-même tremper mon riz. Mais qu’en est-il du riz noir de Nérone ? Il donne une eau noire après trempage, n’y a-t-il pas alors une perte de ses pigments, facteurs de certains de ses bienfaits ?
    Merci

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,
      Non, tout ceci n’est pas « intéressant » !
      C’est une obligation si on veut éviter de détruire sa muqueuse intestinale avec des lectines.
      Le riz lui-même étant suffisamment inflammatoire par ailleurs.
      Donc tant pis pour les quelques pigments perdus, il en restera bien assez.
      Marie.

  • Sarah dit :

    Bonjour,
    J’ai divers problèmes de santé qui semblent être les symptômes d’une dysbiosd intestinale. J’ai fait des tests respiratoires. Il semblerait que mon intestin soit très poreux et inflammé et j’ai probablement une candidose digestive.
    Je suis végétalienne et je comprends qu’il est important que je diminue fortement les céréales et les légumineuses pour que cela se régule. Mais je suis un peu perdue. Comment trouver assez d’énergie et de protéines ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Vous pensez qu’en étant végétalienne vous avalez suffisamment de protéines ?
      D’autres considèrent au contraire que ce n’est pas possible en état végétalien.

      On est là dans les croyances plus que dans le bon fonctionnement du corps.
      La seule vérité est dans l’état de santé sur le long terme.
      Et cela varie selon chacun.

      Comment expliquez-vous vos ennuis, qui sont typiques d’une inflammation chronique caractérisée ?
      Votre alimentation ne vous convient pas de toute évidence.

      Personnellement je ne mange que très peu de produits animaux, ou de légumineuses.
      Jamais de riz.
      Allez écouter ma conférence Anti Spirale Inflammatoire qui a duré presque 5 heures.
      Vous verrez que je suis loin de manquer d’énergie !
      Et j’exerce un métier épuisant à plein temps, en plus de la gestion de ce blog.
      Mais je ne m’alimente pas selon les régimes alimentaires connus, quels qu’ils soient.

      Voici le lien pour écouter cette vidéo : https://editions-du-goeland.learnybox.com/page-de-replay-webinaire-asi/
      Vous comprendrez comment expliquer vos problèmes.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Michele dit :

        Bonjour Marie,
        Très heureuse de me joindre à vous !
        Qu’en est il de la graine de chanvre. Doit-on la faire tremper ? D’ailleurs j’ai de la misère à la digére. Est-Elle trop petite? Merci

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Michèle,
        Oui c’est un problème car lectines il y a comme pour toutes les graines !
        Quelques-unes sur une salade, ce n’est pas grave, mais pas trop ni trop souvent.
        Et quand on les a fait tremper c’est moyennement agréable de les manger ensuite…
        Le mieux est de les faire germer.
        Peut-être les digérerez-vous plus facilement.
        Marie.

      • Michele dit :

        Autre question: peut-on mange des pois chiches germés crus sans les chauffer ou c’est préférable de les blanchir un peu. Sinon sont-ils plus indigestes et pourquoi? Merci.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir,
        Je sais que parfois il est conseillé de les blanchir, mais je ne suis pas certaine que ce soit nécessaire.
        En tous cas cela diminue le contenu nutritionnel, or c’est la raison principal quand on fait germer.
        Si on enlève les enveloppes, il n’y a aucun problème de digestibilité, bien au contraire.
        Marie.

  • Ping : Perle de vie sauce bonheur sur fond d’espoir

  • ZOME dit :

    Bonjour, merci pour votre site très intéressant.

    Je prends chaque matin 1/2 tasse à café de graines ( blé, sarrasin, quinoa, avoine ) que je mets à tremper la veille ( trempage 24h) et que je mange crues, une fois lavées de toutes les toxines qui on pu s’en extraire. C’est une façon pratique de manger crû et énergisant. Ce temps de 24h vous paraît il suffisant pour neutraliser l’acide phytique et les inhibiteurs d’enzymes, de même que de rendre assimilable l’amidon. N’ y a t’il que les graines germées qui seraient assimilables et non pollluantes pour le corps.

    Merci pour votre réponse

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,

      Le marketing extravagant pour le cru crée des comportements bien dangereux…
      Jamais l’amidon ne doit être mangé cru, jamais.
      Donc pas de céréales et pseudo-céréales crues.

      La muqueuse intestinale se retrouve alors obstruée par une sorte de colle et en état d’inflammation.
      Donc vous créez aussi à terme sa trop grande porosité et un manque d’absorption des nutriments.
      Difficile de faire plus problématique pour la santé.

      Faîtes attention à la manipulation des uns, et aux sites tenus par des ignorants qui répètent sans rien savoir.

      Marie.

  • Ping : Les folates essentiels à votre muqueuse intestinale - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • JF dit :

    Bonjour,

    Merci pour toutes vos précieuses informations.

    Je me demandais si le sarrasin en graines devait être trempé ? Et si oui, une nuit convient il ?

    Merci

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,
      Le sarrasin doit être trempé, une nuit comme les autres céréales et pseudo-céréales.
      Marie.

  • depaule monique dit :

    Bonjour. ces discussions sont très intéressantes. j’ai l’habitude de consommer des flocons de riz quinoa sarrasin que je fais tremper dans du lait végétal toute la nuit. Pensez-vous que ce ne soit pas une bonne idée ? et en plus de les consommer dans leur liquide de trempage ? Cela serait-il mieux de faire tremper dans de l’eau et jeter l’eau ? de faire cuire ? merci de vos conseils qui ont l’air avisés.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,
      Il me semble que vous n’avez pas bien compris la raison du trempage : éliminer de dangereux composants.
      Or vous les avalez en partie dans le lait végétal.
      Sans qu’ils passent vraiment dans le lait puisqu’ils sont déjà cuits.
      Les flocons sont des aliments très transformés par la chaleur donc nutritionnellement sans beaucoup d’intérêt.
      Sauf commercial !
      Bonne journée.
      Marie.

  • depaule monique dit :

    Je ne parle pas des céréales soufflées , on est d’accord ? Je croyais que les flocons étaient simplement « tranchés » ou moulus grossièrement à partir du grain.
    Alors comme je mange sans lait et sans gluten , je ne sais plus quoi manger le matin … ça devient insoluble pour moi ! Je suis preneuse d’idées géniales !Merci beaucoup.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour,
      Un flocon s’obtient par pression thermique très élevée.
      Ce n’est pas un grain moulu.
      Voyez mes articles sur le petit-déjeûner.
      Bonne journée.
      Marie.

  • Cathy dit :

    Bonjour Marie :)
    Je pensais qu’il ne fallait pas faire tremper les lentilles,
    qu’il fallait simplement rincer le riz…
    Mais finalement tout doit tremper ?
    Et d’autre part,
    pour ce qui est haricots ou pois chiches achetés en bocaux (bio en ce qui me concerne),
    est-ce que c’est mauvais finalement ?
    S’ils sont acceptable, est-ce qu’il faut vider leur jus et les rincer ?
    Merci en tout cas pour tous ces renseignements :)
    Cathy

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Cathy,
      Oui toutes les graines contiennent des lectines dangereuses, donc à tremper.
      Comme les oléagineux d’ailleurs.
      Vous avez bien raison de vous poser la question des haricots et légumineuses achetés en bocaux.
      Ils n’ont pas trempé bien sûr.
      Donc à éviter.
      Voyez pourquoi ici : http://www.nourriture-sante.com/lectines-inflammation-chronique/
      Et le liquide est plein de ces lectines, donc à jeter !
      Vous avez tout compris.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Cathy dit :

    Aïe aïe aïe Ma Doué !!!

    Affolant toutes les erreurs qu’on peut faire :o

    Merci beaucoup en tout cas !

    Cathy.

  • Ping : Créer de l'inflammation avec une simple salade - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Ping : Quatre clés pour un smoothie santé - Nourriture-SantéNourriture-Santé

  • Lafitte dit :

    Bonsoir Marie,

    Un grand merci pour votre site que j’ai découvert depuis peu depuis je dévore tous vos articles ….. je trouve le sujet de la nutrition passionnant car c’est notre première médecine mais c’est très compliqué de ne pas s’y perdre car on trouve une foule d’informations contradictoires
    J’allais vous demander si vous pensiez qu’il faut aussi faire tremper les flocons d’avoine garantis sans gluten dans de l’eau de source et combien de temps pour ensuite bien les rincer et jeter l’eau de trempage …. mais je viens de voir que vous veniez de dire suite à une question posée que les flocons étaient hautement transformés alors que récemment j’avais lu qu’ils étaient peu transformés (ceux à l’avoine) et juste précuits à la vapeur.

    Je vous pose cette question car jusqu’à hier je pensais d’après mes lectures diverses que les céréales et légumineuses n’étaient pas très adaptées pour nous les humains et encore plus pour les gens du groupe O comme moi ( conf : les écrits d’Adamo sur les groupes sanguins).
    Et puis sur les conseils d’un ami j’ai lu un livre d’un pharmacien biologiste dont vous devez connaître les travaux….
    A ma grande surprise d’après lui pour avoir un microbiote en bonne santé ( réduction de l’inflammation, de la porosité…) il faut progressivement mais sûrement et quotidiennement consommer des 4 familles de prébiotiques (amidons résistants, fructanes,béta-glucanes fibres et polyphénols)
    Les prébiotiques riches en béta-glucane étant seulement contenus dans l’orge complète , l’avoine complète, les flocons d’avoine complets le shorgo complet, et le seigle complet.

    Son régime contient donc systèmatiquement 115 g de flocons d’avoine qui viennent remplir la case des 3 à 4 grammes de quantités souhaitables de Béta- glucane
    Sans compter qu’il préconise aussi tous les jours entre 7 et 12 grammes d’amidon résistants obtenus par la consommation journalière donc de céréales environs entre 80g à 225 g plus 50g de légumineuses pas des rations énormes non plus mais TOUS LES JOURS. Sans compter que ses préconisations de Fructanes va à l’encontre de que j’ai pu lire sur le rôle des FODMAPs dans les pathologies inflammatoires ….
    Autant vous dire que je n’y comprends plus rien et ne sais plus à quel saint me vouer….

    C’est pourquoi j’aimerais bien avoir votre avis sur les différents points que j’ai évoqué car vous êtes ma seule lecture qui ne me semble pas dogmatique, de bon sens et étayée…
    Merci beaucoup d’avance de me répondre et d’éclairer ma lanterne car plus je me documente plus je trouve des informations contradictoires….

    Delphine

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Delphine,

      Vous avez mal compris ce que veut dire « transformer » un aliment.
      Vous dîtes que le flocon est seulement précuit à la vapeur.
      Mais il est fabriqué comment votre flocon ? !
      Avoine ou pas le grain est hautement chauffé pour devenir flocon. Vous voyez ?
      Et en plus cuit à nouveau à la vapeur !

      Non je ne connais pas ce monsieur (nom supprimé) ni tous ceux qui publient des livres sur des sujets à la mode.
      Ce ne sont pas des chercheurs mais des vulgarisateurs, qui piochent à droite à gauche dans ce qui a été publié, pour faire leur livre.
      Les éditeurs publient des tonnes de ce genre de livres sur les sujets devenus à la mode, pour être certains de beaucoup vendre !
      Il ne faut pas être dupe.

      Ces livres ne font que reprendre des notions connues depuis des années, pour le grand public.
      Donc des notions souvent dépassées.
      Je ne travaille qu’avec des travaux récents de chercheurs eux-mêmes thérapeutes.
      Problème de niveau de connaissances, qui explique les contradictions que vous relevez à juste titre.

      De toute manière conseiller du seigle et de l’orge qui contiennent du gluten prouve déjà que ce monsieur n’a pas mis le nez dans des études scientifiques depuis longtemps.
      Les lecteurs de ce blog le savent !
      Il existe à ce jour plus de 20000 études qui prouvent le lien direct entre le gluten et des tas de maladies sérieuses.

      Et les quantités au gramme près sont justifiées par quoi ?
      Y a-t-il un lien avec la flore, ce qui serait la seule justification ?

      De plus le régime FODMAPs existe depuis longtemps et a depuis longtemps aussi montré ses limites.
      A ne pratiquer que sur une courte période car il déséquilibre sérieusement la flore.
      Cela est bien connu des thérapeutes et chercheurs compétents.

      Et il ne résout rien à terme, il ne fait que diminuer un temps les symptômes.
      Car les aliments supprimés ne sont pas mauvais en eux-mêmes.
      C’est l’intestin qu’il faut réparer pour que les intolérances disparaissent.
      Et cela ne se fera pas avec de l’orge et du seigle !!

      Bon je m’arrête là !

      Mais vous avez eu le bon sens de vous poser des questions, bravo !

      Bonne soirée.
      Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Profitez de l’été pour aider votre foie !






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés