Quel lien entre le sel et les troubles cardiaques ?

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

Le lien entre la consommation de sel et les troubles cardiaques

est une idée bien ancrée dans notre tête depuis des années.

On nous l’a tellement répétée que personne n’en doute plus.

 

Si je vous dis qu’il est tout à fait possible de manger du sel sans danger

pour votre santé, notamment votre santé cardiaque, vous aurez donc du mal

à me croire !

 

Pourtant lorsque l’on lit vraiment la recherche et pas seulement une étude,

on découvre que la réalité est tout autre.

Et je vais vous le montrer à l’aide d’un certain nombre d’extraits d’études

scientifiques, heureusement de plus en plus connues.

La preuve, je les ai trouvées !

 

Comme les chercheurs sont tenus de publier en anglais, j’ai traduit certains extraits

de ces études, souvent la conclusion.

 

sel et les troubles cardiaques

 

Depuis 1987 aucune étude n’a pu prouver le lien entre consommation

de sel et troubles cardiaques :

Bien au contraire les études ont prouvé que :

  •    le vrai responsable de l’hypertension est ailleurs
  •    le lien entre une consommation faible de sel et une meilleure santé n’est

pas démontré

  •    par contre ces études ont mis à jour le lien entre une alimentation

pauvre en sel et les troubles cardiaques.

 

Comment expliquer alors que ce lien entre le sel et les troubles

cardiaques soit devenu une évidence depuis si longtemps ?

Tout le monde a cru en cette idée parce qu’elle a été si souvent et inlassablement

répétée que personne n’a cherché à la remettre en question.

Alors qu’elle n’est fondée que sur une seule étude.

Je n’ajoute d’ailleurs pas « scientifique », car vous verrez qu’elle ne l’est pas

vraiment en plus !

 

L’étude dont il est question date de 1997 et son but était de déterminer si, avec

une alimentation pauvre en sel on pouvait contrôler l’hypertension.

(DASH-sodium study, NEJM).

 

Le régime suivi consistait entre autre en une grande consommation de fruits et

légumes, de protéines animales de qualité et surtout d’aliments non industriels.

C’est-à-dire que ce régime contenait très peu de sucre ajouté industriel.

 

Comme les risques d’hypertension ont visiblement diminué avec ce régime, on

en a déduit que consommer moins de sel était favorable à la santé cardiaque.

 

Conclusion bien peu scientifique en réalité :

  •    on ne s’est fondé que sur cette étude pour faire de cette conclusion une

vérité.

  •    cette conclusion a été un peu légèrement affirmée puisqu’en fait on n’a retenu

qu’un seul critère de l’étude, à savoir la faible consommation de sel.

Or les autres éléments du régime étaient particulièrement sains.

On peut donc penser qu’ils ont joué un rôle.

  •    et le critère retenu n’était pas significatif puisque l’expérience n’a utilisé que

du sel raffiné. Elle n’a pas été menée avec du sel naturel.

Donc comment généraliser les résultats à toute forme de sel ?

 

Voilà l’exemple type d’une expérience dite scientifique qui n’en est pas une, ni

dans ses méthodes ni dans son interprétation, mais qui se fait beaucoup entendre !

 

Je précise cependant que trop consommer de sel raffiné, contenu dans

les aliments industriels souvent, ou comme sel de table, mène évidemment à

des problèmes de santé comme l’hypertension artérielle, la rétention d’eau,

les ennuis rénaux et les ennuis cardiaques de toutes sortes.

 

La vérité des 25 dernières années de recherches au sujet des

bénéfices d’une alimentation pauvre en sel :

  •    1988 : (Intersalt study) Il n’y a aucun lien entre la consommation de sel et

les troubles cardiaques. En fait ceux qui mangeaient le plus de sel avaient une

pression sanguine plus basse que ceux qui en mangeaient le moins.

  •    1998 : (NHANES I, Lancet) « Ces résultats ne vont pas dans le sens des

recommandations habituelles de réduction de la consommation de sel. »

  •    2003 : (Cochrane review) « Il y a très peu d’évidence pour que réduire la

consommation de sel ait un bénéfice à long terme. »

  •    2006 : (NHANES II, Am J Med) Les régimes pauvres en sel ont conduit

à des taux de mortalité plus élevée parmi ceux qui avaient une maladie

cardiaque.

  •     2011 : (COCHRANE review) Diminuer la consommation de sel ne présente

aucun bénéfice clair en termes de mortalité cardiaque ou de déclenchement de

maladies cardiaques.

  •    2011 : (JAMA  Journal of the American Medical Association)

Plus la quantité de sodium excrété dans les urines était élevé (signe de la

consommation de sel), plus le risque de décès par maladie cardiaque était élevé.

 

Cette étude réalisée en Europe a porté sur 3681 personnes d’âge moyen durant

8 ans.

Et elles étaient divisées en trois groupes, faible consommation de sel, moyenne

et élevée.

 

Voici les taux de mortalité relevés :

  •    faible consommation : 50 personnes sont décédées
  •    consommation moyenne : 24 personnes sont décédées
  •    consommation élevée : 10 personnes sont décédées.

C’est-à-dire que chez ceux qui mangeaient peu de sel, les risques de mortalité

étaient 56 % plus élevés que chez ceux qui en mangeaient le plus !

 

Dans un prochain article je vous montrerai sous quelle forme le sel est indispensable

à la santé, et à quoi il faut veiller pour nous assurer un apport sans danger.

 

J’attends avec impatience vos réactions et questions.

Notamment sur ce que vous pensez maintenant de l’expression « étude

scientifique ».

Je n’ai pas placé les liens à cliquer sur le nom des études qui sont en anglais.

Mais si vous me les réclamez je le ferai.

 

Be Sociable, Share!

45 réponses à Quel lien entre le sel et les troubles cardiaques ?

  • sylviane dit :

    Bon Marie comme dans ma belle-fille me disait qu’en Russie le sel est appelé « le poison blanc » je prends maintenant du sel des <Himalaya et garde un peu d'autre sel pour les légumes cuits à la vapeur, tout ça pour dire que j'y perds mon latin finalement
    sylviane Articles récents…Comment tirer parti de votre intuition au quotidienMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Sylviane,

      Oui, le sel raffiné consommé malheureusement par la plupart des gens, est une catastrophe, un poison.
      Ce qui n’est pas le cas du sel naturel de Guérande par exemple, même si sa consommation doit être mesurée pour des raisons que j’expliquerai dans mon prochain article.(rien à voir avec le coeur).
      Ni surtout le cas du sel de l »Himalaya, qui lui est un bienfait extraordinaire pour la santé.
      J’en reparlerai aussi la semaine prochaine.

      Voir cet ancien article :
      http://www.nourriture-sante.com/une-arme-inattendue-contre-la-fatigue/

      A bientôt.
      Marie.

  • wenck dit :

    Bonjour Marie,

    Merci pour cet article pertinent, je consomme depuis pas mal de temps du sel marin complet en petite quantité, certains disent qu’il serait préférable de le remplacer par de l’eau de Quinton ,qu’en pensez vous ?
    Amitié
    Nicole

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Nicole,

      Le sel de mer naturel pose certains problèmes tout en étant bien meilleur que le sel raffiné, et comme je le disais à Sylviane, je préciserai la prochaine fois.
      Le sérum de Quinton , c’est-à-dire de l’eau de mer, prélevée en des lieux bien spécifiques déterminés par Quinton et nettoyée, a de grandes vertus pour la santé en effet.
      En faire des cures est bénéfique surtout dans certains troubles de santé.
      La consommer en remplacement d’un sel de qualité est un luxe non justifié, sauf d’un point de vue commercial !
      Mais les pratiques d’affiliation si rentables y trouvent leur compte.

      Je dis non justifié car il existe un sel qui présente toutes les qualités du sérum de Quinton sans les inconvénients.
      Car, outre le côté peu pratique et ruineux de cuisiner avec cette eau de mer, elle n’est absolument pas dénuée de pollution évidemment, car la mer est polluée partout, à des degrés divers, mais elle l’est.
      L’époque où Quinton avait repéré des endroits parfaits pour la prélever, est bien lointaine.
      Maintenant le commerce a pris le dessus pour nous la vanter, et au prix proposé c’est en effet une bonne idée !
      Les malades sont des gens fortunés on dirait.

      Par contre le sel de l’Himalaya, énergétiquement et nutritionnellement parfait, ne présente aucune forme de pollution.
      Un sachet, même s’il coûte plus cher que le sel normal, ne ruine pas et dure longtemps.

      Amitiés à vous Nicole.
      Marie.

      • wenck dit :

        Merci Marie pour toute ces précisions ,j’utilisais le sel de l’himalaya pour le gommage et n’osais pas le consommer allez savoir pourquoi ,me voila rassurée, merci encore pour le travail que vous faites pour nous garder en santé.
        A bientôt
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,
        Quel dommage de ne pas l’avoir goûté plus tôt, il est tellement bon en plus.
        Si cela ne vous ennuie pas, pourriez-vous nous dire comment vous procéder pour ce gommage ?
        Je n’y avais jamais pensé.
        Merci !
        Marie.

      • wenck dit :

        Bonjour Marie,
        Pour le gommage ,je mélange le sel à de l’huile d’olive ,j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de citron et voilà c’est partit pour une super peau douce avec soin 100% nature.
        A bientôt
        Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,

        Très bonne recette, merci Nicole.
        La peau doit sentir bon en plus.
        J’espère que les lectrices seront nombreuses à en profiter.

        Bonne soirée.
        Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Je tombe à la renverse en te lisant, ayant depuis 10 ans limité ma consommation de sel ( ajouté ) à environ 2 gr/jour !

    Pourrais tu nous dire dans la dernière étude de quelles quantités journalières on parle quand l’auteur écrit faible / moyenne / élevée ?

    Mais ce qui est le plus curieux dans cette réduction de sel, il m’arrive de ne pas en avoir envie alors que par le passé, il m’eut été impossible de l’éviter !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Ne vas pas te blesser pour un article !
      J’ai déjà souvent laissé entendre qu’entre l’état des recherches réellement scientifiques et la pratique de ceux qui se disent des professionnels de la science, il y a parfois un monde.
      Pour des gens qui combattent comme des forcenés les croyances, ce que je combats moi aussi, ils sont pourtant en plein dedans !
      Et ils s’accrochent.
      Comme je l’ai écrit il y a quelque temps il a été évalué qu’environ 17 ans sont nécessaires pour que les dernières recherches deviennent pratique médicale.
      Surtout en France où la connaissance conventionnelle est majoritaire.
      Peut-être un rapport avec l’état de santé de la population ?

      Je ne peux pas à l’instant te préciser les quantités exactes, je ne les ai pas sous la main.
      En fait consommation faible correspond à très peu, voire pas du tout de sel ajouté.
      Moyenne, on se restreint ; élevée, on sale à son goût.
      A son goût si on utilise du sel de qualité qui n’est pas addictif, car le sel raffiné déclenche l’addiction bien sûr.

      Tu as moins d’envie de sel pour les raisons exactes que je viens de mentionner et tu consommes plus de légumes donc tes besoins en sel sont plus remplis.

      Bonne journée.
      Marie.

      • Pierre dit :

        Bonjour Marie,

        Oui, de fait, j’ai fortement augmenté la qauntité de légumes ( petit déjeuner souvent composé uniquement de légumes crus ) – opté pour le sel de Guérande … et les années passant, le désir de saler disparait …. j’oublie de mettre la salière à table… mon épouse ne sale pas lors de la cuisson et moi non plus.

        Ceci dit, en lisant l’échange d’Elisabeth, jai du limiter la quantité de sel utilisé pour mes ablutions, le sel de l’Himalaya me provoquant un flux d’énergie trop puisssant !

        Je prépare l’eau des abultions 24 à 48 heures à l’avance, j’ajoute pour 5 litres d’eau 1/2 cuillère à café de sel et 1/2 cuillère à café d’argile verte; J’essayerai plus tard le sel de Guérande !

        Cette eau est alors vitalisé sur un marbre , et je l’utilise froide en me lavant à l’évier et en llaissant sécher l’eau sur le corps.

        Cette pratique me convient bien et elle me manque durant les séjours à l’étranger.

        @+

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        Encore un message auquel je pensais avoir répondu.
        Bigre il me faut des vitamines.

        Bonne habitude de ne pas saler à la cuisson et de vivre sans salière à table.
        L’eau de tes ablutions est à l’air ou dans un récipient fermé ?
        Si je comprends bien ce sont de vraies ablutions, sans savon n’est-ce pas, et le matin ?
        Excellente pratique qui doit te donner une énergie d’enfer.

        Bonne soirée.
        Marie.

  • Elisabeth dit :

    Merci Marie.
    Quel(s) sel(s) conseillez-vous ?
    Je crois me souvenir que vous avez eu l’occasion de vanter le sel de l’Himalaya… (J’en ai acheté il y a très longtemps, pour des bains. (Il y a deux ans j’ai voulu tester ce sel qui restait au placard mais cela a relancé des douleurs cardiaques auxquelles j’avais eu droit durant x mois à cause de Lyme et qui s’étaient estompées. (Douleurs ayant d’ailleurs démarré lors d’un séjour près de la Baule et lors duquel j’allais régulièrement nager dans la piscine d’eau de mer de La Baule.) J’ai fini par penser que les bains salés bretons ou himalayen favorisaient mes problèmes
    cardiaques…)
    Bien à vous.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      J’ai répondu à votre première question dans les précédents commentaires, et je poursuivrai donc la semaine prochaine.
      Par contre si vous êtes certaine de pouvoir faire un lien entre vos bains de sel de Guérande ou de l’Himalaya et vos troubles cardiaques, il ne faut pas insister évidemment.
      Mais peut-être devriez-vous vous demander si cela ne cache pas autre chose.
      Nos réactions sont toujours très personnelles.

      Bonne journée.
      Marie.

      • Elisabeth dit :

        Merci Marie.
        J’ai bien dit que mes problèmes cardiaques sont dus à Lyme. Tout en notant la coïncidence déclenchement / bain d’eau de mer et retour suite à bain « himalayen ». J’ajoute ici que deux fois le retour des maux cardiaques a eu lieu après quelques jours de Quinton.
        Mais d’autres fois ce sont d’autres choses (comme par exemple excès de fatigue ou/et d’efforts) font redémarrer ces problèmes cardiaques.
        À bientôt.
        Bonne soirée.
        Elisabeth

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Elisabeth,

        Je comprends bien qu’il n’y a pas de lien de cause à effet établi sel-troubles cardiaques, mais un lien existe quand même dans les faits.
        En tous cas il vaut mieux être vigilante.

        Bonne soirée.
        Marie.

  • Elisabeth dit :

    Bonjour Marie
    Dommage que le sel marin pose probleme. Je vais devoir abandonner l’Herbamare (sel marin, plantes, kelp), très agréable, et que j’utilise depuis très longtemps.
    Bon après-midi.
    Elisabeth.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Dommage en effet.
      Avez-vous remarqué les mêmes problèmes avec les algues, en paillettes par exemple ?
      Herbamare contient différents ingrédients, donc il est peut-être difficile d’en incriminer un plus que les autres.
      Il peut s’agir du kelp.

      En tous cas cherchez à savoir si les algues ont un mauvais effet sur vous, sinon, ce serait une bonne solution.

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Elisabeth dit :

    Bonsoir Marie
    Je ne sais rien des problèmes du sel et des algues. Je n’ai rien remarqué.
    Je voulais dire que dans la mesure où votre commetaire du
    2.6 (9:01) disait le sel marin problématique il me faudrait donc abandonner Herbamare…
    Mais votre réponse m’intrigue et m’inquiète car je consomme chaque jour des gélules de spiruline et je cuis les légumineuses avec du kombu. Quels sont ces problèmes que posent sel marin et algues ? Je pense que votre prochain opus le dira. Serait-ce des problèmes liés aux métaux lourds ?
    Et que voulez-vous dire par « ce serait une solution ». Qu’est-ce qui serait une solution ?
    Bonne nuit.
    Elisabeth (intoxiquée par x métaux dont le mercure).

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Il y a malentendu depuis le début au sujet du sel on dirait !
      J’ai écrit que le sel de mer devait être limité dans sa consommation car il est problématique.
      J’expliquerai pourquoi la prochaine fois.
      Je n’ai pas dit pour autant qu’il fallait le supprimer car dangereux.
      Le sel de l’Himmalaya ne pose pas ce problème comme je l’ai dit.

      D’autre part vous avez signalé des effets cardiaques après des bains de sel de mer ou Himalaya.
      Donc je vous ai dit que peut-être il valait mieux faire attention.

      Si je vous suggère les algues c’est parce qu’elles contiennent du sel de qualité sous la bonne forme.
      Elles peuvent donc constituer une solution pour vous, et ne sont en rien dangereuses.
      Pas pour les métaux lourds non plus.
      Je n’ai pas laissé entendre qu’elles posent problème, puisque je vous dis qu’elles pourraient être une solution.

      J’espère que vous me comprenez mieux maintenant.

      A bientôt.
      Marie.

    • wenck dit :

      Bonjour Elisabeth,

      Avez vous entendu parler du titox en ce qui concerne la maladie de lyme ?
      Cordialement
      Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,
        Elisabeth vous répondra, mais je voulais aussi vous dire que, sauf changement récent, on ne peut plus le trouver…
        Pourtant il semblait un bon produit et le seul non agressif.
        Dommage.
        Marie.

  • Elisabeth dit :

    Merci Nicole.
    Il s’agit du Tic Tox.
    En 2012 j’en ai commandé par mail à une pharmacie allemande. Je ne sais si cette pharmacie poursuit la distribution.
    Ce produit n’est pas ou peu efficace sur une Lyme installée depuis longtemps (comme c’est le cas chez moi). De plus mon tube digestif très déficient ne supporte pas.
    Bonne soirée.
    Bien à vous.
    Elisabeth

    • wenck dit :

      Bonjour Elisabeth,

      J’ai écouté le témoignage du docteur en pharmacie qui a élaboré le tic tox sur le site onouscachetout très interessant , il me semble que le principal agisseur est la sauge mais vu qu’elle peut s’averee toxique en huile essentielle si le dosage est mal respecté on peut la déconseiller ,c’est d’ailleurs une des raisons de son interdiction à la vente , avez vous déjà eut l’occasion de lire le livre de Maria Treben La santé à la pharmacie du bon dieu ,elle parle de la sauge en tisane et de ses vertues sur toute la sphère digestive , c’est à essayer .
      Cordialement
      Nicole

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Nicole,

        Je me permets à nouveau de vous répondre.
        Je crois que la sauge (réellement dangereuse si mal utilisée) n’est en fait qu’un prétexte dans cette affaire étrange, d’un côté comme de l’autre d’ailleurs.
        En tous cas les malades sont laissés sans solution réellement efficace.
        Merci Nicole.

        Marie.

      • Elisabeth dit :

        Merci Nicole. J’ai feuilleté le livre de M. Treben chez une amie qui me parlait de la potion de Treben dont le nom m’échappe. J’ai utilisé deux fois ce produit. J’ai eu du mal à choisir la marque puisque plusieurs fabricants proposent ce produit. Savez-vous quel est le meilleur ?
        Marie a peut-être des idées sur le livre et sur la potion de M. Treben.
        Mais tout cela n’a rien à voir avec le sel. Désolée Marie !
        Bon après-midi.
        Elisabeth.

  • Elisabeth dit :

    Bonjour Marie
    Hier je disais que mon tube digestif ne supportait pas le Tic Tox. Mais je le prenais juste avant le repas voire hors repas. Savez-vous si ce complexe d’huiles essentielles passerait mieux si je le prenais pendant le repas ?
    À part ça j’ai reçu hier une pub pour des comprimés neutres destinés à la consommation d’huiles essentielles. Avez-vous un avis sur ces comprimés ?
    Merci pour vos éclairages.
    Bon we.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Pour ce que je sais des huiles essentielles, à mon avis oui, il faudrait les prendre pendant le repas.
      Car ce qui vous gêne, c’est le fait que ce soit justement des huiles essentielles, n’est-ce pas ?
      Il est vrai qu’elles sont toujours à manipuler avec prudence, car si puissantes.
      La mode en est telle qu’elle nous le fait oublier.
      Ce n’est pas un produit banal.

      Lorsque je prenais des huiles essentielles oralement je le faisais avec des comprimés neutres, jusqu’au jour où j’ai vu qu’ils contenaient du lactose…
      Il faudrait donc vérifier que les vôtres sont différents.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Elisabeth dit :

        Merci pour cette info Marie. Je n’aurais pas imaginé que des comprimés neutres puissent contenue du lactose ! Curieux que les fabricants de compléments alimentaires continuent de mettre du gluten ou et du lactose ou et de la caséine dans leurs produits. Il y a par exemple beaucoup de probiotiques qui contiennent du gluten, dont ceux qui sont certifiés sans gluten… Récemment j’ai reçu une pub sur le produit CETOGEN de Dplantes. Il contient de la caséine….
        Bon week-end.
        Bien à vous.
        Elisabeth.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Elisabeth,

        Il faut tout imaginer avec les labos vous savez !
        Labos de compléments alimentaires ou pas , ils n’ont qu’un seul objectif, sauf exception.
        Si vous cherchez un fabricant de compléments vraiment honnête qui ne bénéficie d’aucun réseau pour faire sa pub, allez voir nutrixeal.
        Je ne les connais pas, je n’ai aucun lien avec eux bien sûr.
        Regardez de près les exigences de fabrication et les composants de leurs produits, vous verrez la différence.

        A bientôt.
        Marie.

  • Ping : Le meilleur sel à consommerNourriture-Santé

  • Pierre dit :

    Merci Marie !

    Il ne me reste plus qu’à utiliser en cuisine ma salière de bain et vice versa !

    Pourrais tu stp me dire si l’absorption par la peau est similiaire à celle de notre appareil digestif ?
    faut il absolument rayer le sel de mer pour le bain ?

    J’ai bien compris que les minéreaux du collo¨idaux étaient absorbés ( via l’intestin ) !

    As tu une suggestion au sujet de complément vitaminé ( pour les minéraux c’est réglé )

    d’avance merci !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Le plateau repas dans la baignoire !

      Pour ce que je crois comprendre, oui, la peau absorbe de la même manière et très vite.
      Et tout passe dans le sang immédiatement.
      De temps en temps ce n’est pas…la mer à boire, mais le sel de l’Himalaya c’est bien sûr l’idéal.

      Un complément vitaminé ?
      Rien de plus naturel et concentré que les graines germées !
      Je sais que Ludmilla de Bardo, la spécialiste, vend aussi un complément à base de graines germées.
      Vois sur son site http://www.debardo.com (je pense).

      Je n’ai jamais cherché ce type de produit.
      Evite les produits de synthèse, je veux dire des mélanges imaginés par les humains.
      Vise plutôt un concentré à base de fruits exotiques par exemple.
      Je sais qu’il en existe de très forts.
      Les graines germées contiennent en fait tout ce dont on a besoin et en grande quantité.
      Et puis tu vas finir par avoir trop d’énergie !

      Dis-nous si tu trouves une potion intéressante.
      A bientôt.
      Marie.

      • Elisabeth dit :

        Bonsoir Marie Bonsoir Pierre
        Je comprends que Pierre soit en quête de compléments vitaminés, sachant, par exemple, qu’une pomme d’aujourd’hui contient cent fois moins de vitamine C qu’une pomme des années 50…
        Moi je prends Bio C Plus 1000 et Bio Ae Mulsion (Energetica Natura) prescrites par mon médecin, B Complex (Nature’s Plus), MK 7 (Smart) et D3 émulsion (Dplantes).
        Mais je vais tenir compte des conseils de Marie. Par contre pour la vitamine D nous sommes tous en manque pendant une grande partie de l’année faute de soleil et il semble très important de prendre de la D 3 comme celle de Dplantes, tous les jours, sauf pendant les beaux jours (si on prend le soleil). On oublié souvent la K. Elle est importante pour moi qui ai des fractures de fatigue.
        (Je prends aussi magnésium, sélénium, zinc, fer, d’Energetica Natura, prescrites par mon médecin eu égard à mes carences dues à mes intoxications par des métaux lourds (et dues peut-être aussi à ma perméabilité intestinale).
        Il faut dire aussi que nos sols ont été appauvris par nos modes de culture modernes…)
        Bon week-end à tous.
        Elisabeth.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Elisabeth,

        Tout vient de votre perméabilité intestinale, en effet.
        Avez-vous remarqué que le discours selon lequel il n’y a plus assez de nutriments dans les légumes est tenu par des gens qui sont eux-mêmes impliqués dans la dénaturation des sols.
        En effet prescrire des médicaments de synthèse c’est augmenter considérablement la toxicité générale de toute manière.
        Tout retournant à la terre et à l’eau.
        Donc on peut peut-être se poser des questions…

        Egalement liés par des contrats à des laboratoires de compléments alimentaires.
        La guerre entre le monde pharmaceutique et celui des compléments s’explique par une concurrence féroce.
        Ne rêvons pas.
        Les intérêts sont les mêmes.

        Pourquoi ceux qui prescrivent des compléments ne prescrivent jamais de graines germées ?
        De légumes lacto-fermentés ?

        Pour la vitamine D il faut qu’elle soit associée à la vitamine K2 pour être efficace.
        Un des rares compléments qui se justifient et ne soit pas une invention humaine.

        Bonne soirée.
        Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie,

    Voici par le détail :

    48 heures avant usage, je remplis un tourie de 5 l d’eau de ville en y ajoutant 1/2 cuillère à café de sel de l’Hymalaia et 1/2 d’argile verte.

    Je pose le récipient sur un marbre au soleil partiellement ouvert ( +-30%° ) le bouchon est retourné et posé.

    24H avant usage je boxe les parois du récipient et une multitude de bulles se dégagent.

    Au jour de l’autilisation, je retourne le récipient pour remettre l’argile en suspension.

    J’utilise la moitié pour le corps lavé au savon d’Alep, puis rincé et pendant que le corps sèche, ensuite je fais la toilette du visage avec l’eau restante, et je remplis à nouveau la tourie pour les jours sivants…

    Le corps a donc séché pendant la toilette du visage !

    Si tu as des suggestions d’amélioration elles sont les bienvenues !

    Oui, je sens la différence quand je dois me laver de façon traditionnelle ! et oui, je dois limiter la quantité de sel , si trop…. arythmie cardiaque !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Merci pour ce protocole qui pourrait en inspirer d’autres.
      Et qui doit énergétiser un maximum en effet.
      Je n’en ai pas l’expérience moi-même, je n’ai pas d’idées pour aller plus loin.
      Mais si des lecteurs en ont…

      A une autre fois.
      Marie.

  • Elisabeth dit :

    Bonjour Marie
    Bonjour Pierre
    Ce que dit Pierre à deux reprises confirme que l’effet que m’avaient fait des bains de sel sur le cœur n’était pas une vue de l’esprit…
    Remarque pour Pierre. Je n’ai pas répondu à certains de vos commentaires qui adressaient plus ou moins à moi il y a x temps. J’étais accaparée par les suites du décès de ma mère. Et désormais ce sont les visites quotidiennes à mon père hospitalisé depuis 15 jours qui m’empêchent de répondre aux commentaires anciens, les vôtres et ceux de Marie.
    Cela viendra.
    Bon après-midi.
    Bien à vous.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Elisabeth,

      Ne vous inquiétez pas Elisabeth.
      Peut-être que votre père subit les contre-coups du décès de son épouse.
      J’espère que cela s’arrange pour lui.
      Et qu’en tous cas cela est moins éprouvant que cela l’a été pour votre mère.

      Tenez-bon.
      Amicalement.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie, bonjour Elisabeth,

    Elisabeth, merci pour ta délicatesse , et je te souhaite tout le bien pour toi et ton papa !

    Je vous remercie d’avoir attiré l’attention sur la nécessité de combiner la vitamine D3 et la K2.

    La D3 est à ce jour le seul supplément vitaminé , mais je le prenais seul, une fois par mois, en dilution huileuse.

    Dois je au moment de la prise consommer de la K2 ? produite naturellement ?

    Que penses tu Marie, de la nécessité de consommer un supllément « cocktail » de vitamines ( en plus de le D3 ? ) j’approche des 70 ans ?

    Mes 15 grammes quotidiens de graine germées suffisent elles ?

    Je ne consomme plus de lacto fermenté car je n’en ai plus, et mon épouse n’apprécie pas l’haleine qui s’en suit ( à l’exception de la choucroute ! … que je devrais produire moi même )

    d’avance merci

    @+

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Pierre,

      Je viens de récupérer ton commentaire que tu n’avais pas envoyé sur le site, mais en réponse
      à mon mail (lié à cet article).
      Donc dans une boîte que je ne visite pas régulièrement.

      Il y a déjà quelque temps j’avais donné en commentaire les références d’un produit qui allie
      vitamine D, omégas 3 et vitamine K2 de la meilleure qualité : Green Pasture sur Amazon.
      A base d’huile de foie de morue.
      Il faut que les deux vitamines soient liées.
      La prise de vitamine D est rendue nécessaire une partie de l’année, et ce produit est réellement absorbé.

      Pourquoi pèses-tu tes graines germées ?
      Manges-en suffisamment, et tu n’auras aucun problème de nutriments.
      Ce genre de problème est inventé par les marchands de compléments !
      Leur obéir n’a rien à voir avec s’occuper de sa santé.

      De toute manière ce qu’ils ne te disent pas tous ces prescripteurs de compléments,
      c’est que la capacité à absorber les nutriments est essentielle.
      Pour protéger leurs revenus phénoménaux ils ne te disent pas, et ne le savent pas toujours,
      que si la muqueuse de ton intestin grêle n’est pas réparée et la flore rééquilibrée, tu n’absorbes
      presque rien, surtout pas les complexes de vitamines et autres minéraux !

      Toute une vie de gluten, produits laitiers, alimentation industrielle et non bio, stress, toxiques en tous
      genres et matières grasses inflammatoires ont détruit la muqueuse de tout le monde ou presque.
      Les maladies sont là pour le prouver.

      Le commerce des compléments alimentaires n’est qu’un commerce très lucratif pour ceux qui passent
      leur temps à les conseiller.
      Cela n’a rien à voir avec la santé ! Soyons lucides un peu.

      Mais bien sûr acheter dispense de faire de vrais efforts de changement, alors on achète des appareils
      spéciaux, des casseroles spéciales et des compléments conseillés par des « spécialistes ».
      Spécialistes de quoi ?

      Dommage de te priver de ces légumes lacto-fermentés.

      Bonne journée.
      Marie.

    • Elisabeth dit :

      Bonsoir Marie
      Bonsoir Pierre
      Petit mot rapide pour vous remercier pour vos réponses à mon mail évoquant décès de ma mère et hospitalisation de mon père. Je ne suis pas près d’adresser les commentaires que j’ai en réserve car nous avons appris hier que papa est très proche de la fin.
      En tout cas vos connaissances à tous les deux me bluffent, comme tout ce que vous faites pour mettre en pratique ces connaissances. Je ne suis pas près de vous rattraper, hélas. (D’autant que j’ai le sentiment que Pierre doit passer un temps fou à la « mise en œuvre ».)
      Je vous dis quand-même à bientôt, tôt ou tard.
      Et encore merci de nous faire profiter de votre science et de votre expérience.
      Bien à vous.
      Elisabeth.

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Elisabeth,

        Je réponds « à chaud » à votre message qui m’attriste, même si je suis heureuse de vous lire.
        C’est gentil de vous préoccuper de nous.
        Et le signe que vous parvenez à ne pas vous noyer totalement dans vos malheurs.
        Nous serons ravis de vous retrouver, quand toutes ces épreuves seront un peu éloignées.

        Continuez à faire face, en gardant la tête hors de l’eau autant que possible.
        Merci et à bientôt.
        Bien cordialement.
        Marie.

  • Pierre dit :

    Bonjour Marie

    Oui, tu m’avais donné la référence du complément K2 & D3, merci de me le rappeler , j’achète de ce pas !

    Je prends bonne note de l’inutilité des compléments vitaminés et je m’en garde.

    Les 15 grammes de graines germées correspondent à la quantité maximale que je puis faire germer dans mes paniers bambous ( 3 empilés me donnent des germes tous les jours ) et cette quantité me suffit pour mon petit déjeuner; je n’ai jamais envisagé d’aller plus loin parce que je n’essaie pas de les conserver au frigo, je les consomme à la sortie du germoir……. toutefois c’est faisable !

    Je pense que je finirai par produire ma choucroute moi même , j’attends de trouver du chou bio, quelle qu’en soit la couleur ( il paraît que le rouge lacto fermenté c’est super )

    Au sujet de la fermentation des algues, j’ai écrit à Katz ( auteur USA the wild fermentation ) et il m’a répondu au sujet de la fermentation des algues, de les réhydrater, et des les mélanger à des légumes lors de la fermentation , car les algues ne contiennent pas les ferments naturels, et travailler avec un peu moins de sel…. à essayer aussi!

    J’ai aussi trouvé sur le blog ni cru ni cuit une recette qui combine la lacto fermentation avec un peu de vinaigre.

    J’ai ajouté à mon petit déjeuner une cuillère à café de graisse de noix de coco que je ne conserve plus au frigo , elle est ainsi plus malléable !

    Voila toutes les nouvelles !

    Encore merci Marie

    @+

    Pierre

    Ps : pour la pain, quel que soit le mélange de farine, dès que ce mélange contient au moins 25% de farine de pois chiche, aucun autre liant n’est nécessaire

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      OK, je comprends la mesure exacte de ces graines germées.
      Tu sais tu peux aussi avoir d’autres germoirs, et « récolter » chaque jour !

      Je vais publier un article très bientôt qui donnera les apports de chaque graine.
      Ainsi chacun pourra choisir selon ses besoins.
      Puisque je le fais pour moi !
      Et l’été c’est un moment facile et tout indiqué pour se lancer dans ce genre d’aventure.

      Acheter des légumes bio devrait être la priorité, non ?

      Je te réponds donc ici au sujet de Sandor Katz, très connu.
      Encore un businessman très averti.
      Bon, soyons sérieux, je n’ai jamais constaté qu’il intègre des préoccupations de santé à sa pratique de la fermentation.
      Tout comme le site auquel tu t’obstines à faire référence !

      Je t’ai dit que les vrais spécialistes de la santé par la fermentation, ceux qui soignent grâce à elle (pas des gens qui font des livres sur la fermentation, ce qui n’a aucun rapport), ne cautionnent pas du tout, et par expérience avec des malades, ce que disent ces personnes.
      Sauf bien sûr pour ce qui est basique.
      Je t’ai expliqué par mail il y a quelque temps que c’était plus qu’essentiel, on ne joue pas avec les bactéries.

      La fermentation par le vinaigre ? Un bel exemple justement de ce qu’il ne faut pas faire !
      Pour en revenir aux algues de Katz, s’il avait des préoccupations sérieuses en matière de santé, il saurait que les algues s’emploient avec le chou pour contrer les effets sur la thyroïde. Il aurait dû te le dire.
      Et que les fermentations sauvages nourrissent les mauvaises levures en nous.
      Ce qui est le plus grand danger pour la santé.
      Toutes les maladies en découlent pratiquement.

      Toi qui as peur des bactéries dangereuses dans les graines germées, tu avales toutes sortes de levures nocives à ta flore…
      Attention à l’information qui n’est pas la connaissance !
      Ne te trompe pas. Tu te fais plus de mal que de bien.

      Tu voulais fermenter de la spiruline, et prouver donc que je me trompais dans la réponse que je t’avais donnée !
      Mais tu lui as parlé d’algues en général, pas de spiruline.
      Ce n’est pas du tout la même chose : ta spiruline ne contient plus ou presque plus de bactéries.(car elle n’est plus à l’état naturel).
      Comment veux-tu profiter de ses bienfaits à elle par la fermentation ? Ce n’est pas logique.
      Ce sont les bactéries qui importent pour la santé, pas le ferment.
      Les algues séchées, oui, elles contiennent des bactéries utiles.

      La graisse de coco au frigo ? Pas nécessaire.

      Merci pour la précision au sujet du pain.
      Je prends note…!

      Bonne soirée.
      Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

C’est le moment ! Le printemps se prépare, nettoyez votre foie en douceur






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés