Pour soigner la grippe ou l’éviter il existe des solutions naturelles efficaces

Mon article vous plaît ? Merci de le partager !

L’épidémie actuelle de grippe, qui se répète d’année en année, me contraint

à reprendre certains conseils élémentaires qui semblent de moins en

moins respectés. Alors que les cabinets médicaux ne désemplissent pas.

 

Soigner la grippe

 

Notre système immunitaire

L’idée, c’est de comprendre que nous ne sommes pas livrés pieds et poings liés

aux méchants virus. Que nous pouvons nous défendre, et que pour cela

nous disposons d’un système immunitaire.

 

Et que son efficacité dépend beaucoup de notre mode de vie, alimentaire entre

autre. J’ajoute que la peur, l’angoisse affaiblissent énormément ce système

immunitaire…

 

Avant de vous précipiter chez le médecin, sachez que vous pouvez  soigner

la grippe ou l’éviter naturellement.

En renforçant votre système immunitaire.  Ce qui est vrai pour tous les

virus.

 

Le virus de la grippe fait son travail de virus : il cherche des victimes

« consentantes » ! C’est moins fatigant…

Des organismes qui ne résisteront pas longtemps, parce que leur système

immunitaire se défend mal.

 

Alors ne vous laissez pas faire, la grippe c’est pas automatique !

 

Améliorer l’état de la flore intestinale pour soigner la grippe

Dans votre intestin, se trouvent 80% des défenses immunitaires de votre

organisme.

 

Ce qui veut dire que pour renforcer votre immunité, la première chose à faire,

c’est d’aider les bonnes bactéries de vos intestins, et ne pas entretenir trop de

bactéries dangereuses.  Cela aidera votre digestion.

 

Savez-vous quel aliment nourrit ces mauvaises bactéries et les fait proliférer ?

Le sucre, sous toutes ses formes. Supprimez-le autant que possible.

Le sucre de table, le sucre ajouté dans les aliments industriels, le sucre des

céréales.

 

Seul le sucre des fruits ne pose pas de problème car il est assimilable

directement par les cellules.

Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il faille en consommer en quantité.

 

Consommez de l’ail chaque jour

L’ail est votre meilleur allié alimentaire : en plus d’être un antibactérien, c’est

un antiviral très puissant.

En manger une ou deux gousses crues par jour doit devenir une habitude

durant les périodes à risques.

 

C’est facile dans la salade, les crudités, avec les légumes cuits, la viande ou les

céréales. Si vous craignez les effets sur votre haleine, mangez du persil après, ou

croquez un grain de café. Ou avalez l’ail coupé en petits morceaux avec de l’eau.

 

Attention aux mauvaises graisses

Certaines graisses peuvent vous aider, par contre d’autres affaiblissent votre

système immunitaire.

C’est le cas des acides gras omégas 6 qui, lorsqu’ils sont chauffés, deviennent des

acides trans très dangereux, bien au-delà de la grippe !

 

Donc ne chauffez pas d’huile végétale, comme l’huile de tournesol ou de colza,

qu’il vaut mieux de toute façon ne pas utiliser.

Les huiles végétales, sauf l’huile d’olive, contiennent beaucoup trop d’omégas 6,

qui sont puissamment inflammatoires,  même non chauffés.

Même compensés par des omégas 3, cela ne suffit pas.

 

Au contraire les omégas 3 vous aideront à vous défendre.

Pour cela mangez des oeufs, des noix, des avocats, du beurre bio cru, de

petits poissons, des graines de chia.

 

Autres bonnes graisses, l’huile d’olive et la graisse de coco qui est fortement

bactéricide. C’est aussi la seule qui supporte réellement d’être chauffée.

 

N’espérez pas soigner la grippe en continuant de manger

n’importe quoi

Il vous faut de vrais aliments qui vous nourrissent.

C’est-à-dire frais, non traités chimiquement, non raffinés.

Des aliments colorés, pleins d’énergie, de vitamines et de minéraux.

 

Pour vous défendre ne comptez pas sur la nourriture industrielle, toute préparée,

bourrée d’additifs et de conservateurs, que votre corps ne pourra utiliser.

Vous seriez peut-être suralimenté à ce régime-là. Mais vous ne seriez pas

nourri.

 

Prenez le temps de préparer vos repas vous-même.

Et n’oubliez pas, quand on est malade, le pire c’est le sucre.

 

Améliorez vos habitudes de vie pour renforcer votre immunité

Un sommeil de qualité est absolument essentiel pour recharger le système

immunitaire. Sans ça rien n’est possible.

C’est la nuit que vos glandes surrénales se rechargent, celles qui vous

rendent résistant au stress.

Et sans un bon sommeil vous êtes plus sujet au stress, qui à son tour rend

moins résistant aux attaques des virus.

 

N’oubliez pas l’exercice physique. Il soutient le système immunitaire.

Bien sûr, il s’agit d’activité modérée. Sinon, ce serait contre-productif.

 

Une expérience a montré que les gens qui marchaient chaque jour étaient

beaucoup moins sujets aux rhumes et maux de gorge que les autres.

 

Il faudrait ajouter à cette liste de solutions naturelles, la plus puissante

peut-être : l’exposition régulière au soleil.

Sans la vitamine D qu’il nous permet de fabriquer, nous sommes bien moins

résistants. Mais à ces temps-ci, sous nos latitudes…

 

J’ajoute que l’huile essentielle d’origan vient à bout des pires virus tropicaux.

J’en reparlerai si besoin.

 

En conclusion, je voudrais parler d’un rapport qui a été publié aux USA.

Le Centre de Contrôle et de Prévention des maladies, organisme gouvernemental,

a admis que le vaccin contre la grippe n’est pas aussi efficace qu’on le proclame.

 

Les hôpitaux américains, tous Etats confondus, ont vu durant  plusieurs semaines

affluer comme jamais de très nombreux malades. Qui avaient souvent été vaccinés.

L’efficacité évaluée du vaccin ne semble pas atteindre 2%.

Il s’agit du même vaccin qu’en Europe.

 

Comment personnellement réagissez-vous à la possibilité de contracter la grippe ?

Fatalisme ou prévention ?

 

 

Crédit photo: Fotoliaxrender-Fotolia.com

 






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés

Be Sociable, Share!

33 réponses à Pour soigner la grippe ou l’éviter il existe des solutions naturelles efficaces

  • Jean-Louis dit :

    Bonsoir Marie,

    Merci pour ces super conseils, les virus n’ont plus qu’à passer au large ;-)

    Je connaissais la plupart de ces « trucs », mais ta synthèse est super, je la socialise pour que d’autres en profitent.

    Bien amicalement,

    Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents…Autour de la santé : Même pas assez bons pour les aliments pour chiens…My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Jean-Louis,

      Des trucs !! L’objectif était surtout de convaincre que nous avons le pouvoir de nous défendre face aux virus, comme face aux microbes.
      Prendre soin de son système immunitaire, c’est une garantie contre plein de mauvaises choses.

      Prends bien soin de toi…

      Merci pour le partage de ma prose.

      A bientôt.

  • Juste une ch’tite remarque…
    Par rapport à :
    « N’espérez pas soigner la grippe en continuant de manger n’importe quoi / Il vous faut de vrais aliments qui vous nourrissent. »
    S’il s’agit de soigner (donc, après avoir été touché … pas en prévention), ma foi, la meilleure solution, c’est de se dire qu’on ne va pas … soigner la grippe en continuant de manger … tout court.
    Un bon petit jeûne fait des miracles…
    Perso, les rares fois où je suis malade, je me mets au lit, et j’oublie de manger durant un, deux, voire trois jours. Ou alors, une mono diète de pommes cuites (mais pas trop : pas trop de pommes et pas trop cuites).
    Belle nuit, tout le monde !

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Eric,

      Mais oui, tu as absolument raison, jeûne et au lit !
      Mais quand j’ai écrit ce texte l’an dernier je ne voulais pas « brusquer » mes lecteurs en parlant de jeûne, mon blog était un enfant en très bas âge.
      Depuis j’ai osé lâché le morceau !

      Et puis on peut aussi se soigner en avalant de vrais nutriments contenus dans de vrais aliments, cela prend plus de temps, mais dans certains cas, pour certaines personnes, c’est mieux.

      Et pas de boulangerie aujourd’hui…

      Je signale ton blog sante-a-la-lune.com.
      Amitiés.
      Marie.

  • Piere dit :

    Bonjour Marie,

    Suite à une thrombose cérébrale, voici 10 ans, je me suis remis au sport et j’ai soigné ( et je continue à améliorer ) ma nutrition.

    Cela fait 10 ans que j’ignore le rhume, le mal de gorge, l’otite….

    Quant à la pratique du sport, cela varie de 3 à 6 heures par semaine, et je dépasse rarement le rythme cardiaque qui me correspond.

    Pour la tenue en ordre de l’intestin, et donc d’une grande partie du système immunitaire, je suis devenu adepte des produits fermentés, consommés quotidiennement.

    A ce propos, as tu trouvé un champignon de kombucha ?

    amitiés

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      Il valait mieux en effet réagir et remettre certaines habitudes en question…
      Pour ce que j’en sais la voie choisie me paraît excellente.
      Et tout ce sport, parfait.

      Très bonne idée également de veiller à la santé intestinale, base de notre santé générale.
      Et avec les produits lacto-fermentés, tu associes le très utile au très agréable !

      Oui, c’est gentil d’y penser, j’ai ma mère de kombucha.
      Et c’est un délice, vraiment.

      Bonne soirée.
      Amicalement.

      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Heureux d’apprendre que la graisse de coco est bactéricide ! une raison de plus !

    Par voie orale, en cas de problème ( ce qui est rarissime ) j’utilise de l’extrait de pépin de pamplemousse.

    Et à titre préventif, 15 minutes avant le coucher, le brumisateur est mis en route et diffuse dans l’air de l’huile essentielle de pin maritime.

    A titre préventif, bain de bouche suivi de gargarisme eau vitalisée et bicarbonate de soude ( alimentaire )

    A titre préventif, rinçage des fosses nasales, eau bouillie + sel de l’Himalaya + sel nigari

    Pourrais tu nous donner en avant première un petit mot au sujet de l’huile essentielle d’origan ?

    d’avance merci !

    bonne soirée

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Pierre,

      La graisse de coco a tout pour elle, je t’ai dit !

      Ce que tu décris ici comme plan d’attaque convient plutôt au rhume, non ?

      L’huile d’origan est un antiviral exceptionnel, auquel ne résiste aucun des virus les plus dangereux rencontrés en zone tropicale par exemple.
      Le staphylocoque doré n’a qu’à bien se tenir. Ce qui a été vérifié par les Médecins aux pieds nus entre autres.
      Problème, il faut trouver des huiles essentielles non distillées, ce qui est très difficile.
      Je sais bien que personne ne s’en préoccupe, mais selon les travaux du Professeur Jauvais les huiles essentielles distillées sont toxiques.
      J’ai lu un de ses ouvrages juste après avoir rédigé cet article.
      J’en suis donc restée là.

      Bonne soirée.
      Marie.

      • Pierre dit :

        Bonjour Marie,

        Oui cela convient au rhume et l’extrait de pépin de pamplemousse convient aussi pour la grippe et il a réussi à mon épouse là où l’antibiotique avait échoué !!! incroyable mais vrai !

        Merci pour la précision relative à l’huile d’origan et pour la nécessité de trouver des huiles essentielles non distillées ( l’entrainement à la vapeur comme procédé d’extraction est il considéré comme distillation ? )

        Merci aussi pour la précision relative à l’huile de foie de morue, je vais changer de crèmerie !

        amitiés

        Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        Oui, il s’agit de la distillation.
        Seuls certains praticiens, de médecines parallèles, énergétiques etc. en fabriquent sans distillation.
        Mais ils sont rares.
        Ce n’est peut-être pas trop grave si l’usage de l’huile essentielle est ponctuelle.
        Pour un usage régulier de plusieurs huiles, c’est plus délicat. C’était mon cas.

        Tu te shootais à quoi avec l’huile de foie de morue ?!
        Il vaut mieux faire attention aux produits classiques.

        Amitiés à toi.
        Marie.

  • coffy dit :

    Ou peut on se procurer le kombucha ?
    Merci à vous pour ces informations et renseignements si précieux pour notre santé

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      Je ne conseille pas du tout le kombucha, en fait.
      Même si c’est délicieux au goût.
      Il contient des levures, ce qui ne convient pas du tout à ceux qui ont le candida ou d’autres levures.
      Essayez le kéfir, c’est sans danger par contre.

      Bonne soirée.
      Marie.

    • Pierre dit :

      Bonjour Coffy,

      Il y a de nombreux site sur le net où on peut acheter les grains de kéfir de fruit, de lait et les champignons de kombucha

      Ou tu vas sur e bay et tu trouveras des pages entières de vendeurs !

      Bon nombre de boutiques bio vendent de la kombucha, et si elle n’est pas pasteurisée, en laissant à la cave un fond de boisson continuer sa fermentation, un champignon ( aussi appelé mère comme pour le vinaigre ) se forme

      Avec un peu de chance et beaucoup de temps à chercher tu peux trouver des personnes qui en donnent contre frais de port !

      @+

      Pierre

      • Marie Kelenn dit :

        Bonsoir Pierre,

        Tu sais, je n’ai pas répondu cela par hasard à la demande de Coffy.
        Ce site n’étant pas un forum, j’ai la responsabilité de ce qui s’y donne comme conseils.
        Il s’agit tout de même de santé.

        Et je répète haut et fort que le kombucha ne convient qu’à très peu de personnes.
        Seules celles qui ont une flore bien équilibrée. Et elles sont rares.
        Et de toute façon consommer trop de kombucha va la déséquilibrer !

        La fermentation du kombucha se fait en aérobie, c’est-à-dire en contact avec l’air, où évoluent entre autres des levures pas toutes sympathiques.
        Je rappelle également que je me réfère à des praticiens qui soignent par l’alimentation, spécialistes souvent des aliments fermentés.
        Ils savent de quoi il retourne en matière de conséquences potentielles.
        Pas comme la plupart de ceux qui en parlent seulement parce que c’est un sujet à la mode dans le milieu de la nutrition.

        Donc si Coffy revient par ici, on ne sait jamais…, qu’elle ne se jette pas sur le kombucha.
        Et qu’elle se méfie du kéfir sur le net. Il faut une source dont la qualité soit connue.

        Mais merci d’avoir voulu l’aider !
        Bonne soirée.
        Marie.

  • laurence dit :

    Bonsoir, je suis étonnée de lire que l’huile de colza ne serait pas conseillée. J’ai toujours entendu au contraire qu’elle était excellente et anticancer
    ?

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir,

      L’huile de colza continue d’être conseillée, je sais.
      La raison en est qu’elle contient beaucoup d’omégas 3 et que son ratio omégas 3-omégas 6 est bon (un peu moins de 2).
      Depuis que les omégas 3 sont devenus une obsession, elle tient le haut du pavé, comme si c’était le seul critère d’une bonne matière grasse.

      Les huiles polyinsaturées, comme l’huile de colza, s’oxydent toutes très rapidement.
      Et l’oxydation se poursuit même dans notre corps.
      Elles génèrent donc des radicaux libres en quantités.
      On fait mieux contre le cancer et pour la santé en général !

      Et si vous les faîtes chauffer elles produisent des acides gras trans. Un autre fabuleux cadeau.
      Pourquoi lit-on encore de tels conseils ?…

      Bonne soirée.
      Marie.

  • Elisabeth dit :

    Bonsoir Marie.
    Vous évoquez implicitement les carences en vitamine D auxquelles nous avons affaire en hiver sous nos latitudes…
    Je sais que vous n’êtes pas fan des compléments alimentaires et je vous comprends. Mais dans le cas de la vitamine D n’est-il pas très utile voire indispensable d’y recourir ? À l’époque où on suspectait une sclérose en plaques je voyais un neurologue grâce auquel j’appris (via analyse) que j’étais carencée, neurologue qui me parla de l’importance de la vitamine D et m’en prescrivit. Depuis je n’ai cessé d’en prendre, du moins après avoir lu beaucoup de chose sur la vitamine et découvert une vitamine D3 issue la lanoline (cire de la laine) que j’utilise chaque jour car il semble mieux de procéder ainsi que d’en prendre une grosse dose de temps en temps. (Quand l’exposition au soleil est optimale le corps fabrique chaque jour la vitamine D.) Et j’en prends beaucoup plus que les 200UI recommandés par les agences sanitaires alors que les études actuelles prescrivent 4000UI, pour 80% des adultes, les autres ayant besoin d’un peu plus. Étant précisé que l’on fabrique 15000 UI par jour si l’on s’expose 15 minutes sous un soleil d’été, sans crème solaire (responsable de carences estivales !)
    Bonne semaine.
    Bien à vous.
    Elisabeth

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Elisabeth,

      A propos de la vitamine D et des crèmes solaires, voyez l’article que je leur ai consacré l’été dernier.

      http://www.nourriture-sante.com/gare-aux-produits-solaires-bio-pas/

      Tous les médecins le savent maintenant, mais ils continuent tous, sauf exception, à prescrire sans sourciller de la vitamine D qui est plus dangereuse que la carence elle-même !
      Source contaminée si elle est animale, adjuvants excessivement dangereux, matière grasse ajoutée de mauvaise qualité et surtout pas de vitamine K2 en plus.

      Car il a été prouvé, je ne peux vous donner à cet instant les références bien sûr, que sans vitamine K2 l’absorption de la vitamine D est très faible. (Si vous les voulez j’irai les chercher plus tard !)

      Même des fabricants sérieux de compléments alimentaires utilisent de l’huile de tournesol !
      Et quand j’ai demandé par écrit au responsable du laboratoire Solgar (sérieux normalement !) de s’en expliquer, il m’a répondu en toute malhonnêteté et incompétence que vu la quantité ce n’était pas important.
      Ce monsieur affichait fièrement sa qualité de biologiste.

      C’est faux car la quantité même infime agit de manière inflammatoire.
      Et surtout, comme vous le dîtes, le dosage en vitamine D3 est si faible dans chaque gélule (à cause des recommandations officielles) qu’il faut en prendre plusieurs.
      Donc au final la quantité d’huile de tournesol est conséquente.
      Bien sûr notre biologiste n’a jamais entendu parler de la vitamine K2 dans ce contexte !
      On peut compter sur eux.

      Pendant des années j’ai donc refusé de prendre quoi que ce soit.
      Et j’ai finalement découvert ce que je considère comme l’idéal pour nous en France, car des compléments de réelle qualité existent mais aux Etats-Unis et avec des frais de port élevés.
      Je consomme, achetée sur amazon, de l’huile de foie de morue fermentée à laquelle est ajoutée de la vitamine K2.

      La qualité est exceptionnelle, la fermentation conserve les nutriments, et il a été prouvé que la quantité de vitamine D délivrée ainsi est nettement supérieure qu’avec de l’huile de foie de morue ordinaire.
      Avec en sus vitamine A et omégas 3 de qualité.

      Il s’agit de la marque Green Pasture, Blue Ice Royal, butter oil and fermented cod liver oil.
      Gélules sans gélatine.
      Pas plus coûteux que n’importe quel complément alimentaire de laboratoire sérieux.

      Et surtout je peux témoigner de son effet !
      J’ai vérifié, et cela perdure, que ma peau a changé et en quelques jours en plus.
      Plus souple et nourrie de toute évidence.
      Je ne m’y attendais pas du tout. Je ne visais qu’un effet interne qui m’aurait déjà comblée.
      D’autant plus que je ne consommais aucun autre complément alimentaire au même moment.

      Si je me permets de la conseiller c’est parce que j’ai vraiment étudié les conditions de fabrication et les arguments avancés.
      Et je ne pense pas que l’on puisse se passer de cette source animale de vitamine D.
      Même si des sources végétales existent.

      A bientôt.
      Marie.

      • David dit :

        Bonjour Marie,
        vous conseilleriez de prendre ce complément quotidiennement, ou seulement par phase (pendant l’hiver, 1 mois sur 2,…)?
        Le conseillez vous également aux enfants (à dose plus faible par exemple)?
        Ces chérubins passent beaucoup de temps la cloche au nez pendant l’hiver…
        Bonne journée,
        David

      • Marie Kelenn dit :

        Bonjour David,

        Comme pour tout complément alimentaire, il ne sera utile que si d’abord on a amélioré la façon de se nourrir.
        Pour les enfants c’est encore plus vrai.
        La meilleure protection contre la grippe c’est une autre alimentation.

        Mon article explique bien que la grippe, comme tous les troubles respiratoires d’ailleurs, ne peuvent se développer que sur un terrain affaibli, intoxiqué par une alimentation de mauvaise qualité : trop de sucre, de produits laitiers, d’aliments transformés etc.
        Voyez cet article et vous verrez le rôle des produits laitiers :
        http://www.nourriture-sante.com/migraines-et-maux-de-tete-lalimentation-joue-souvent-un-role/

        En fait il n’y a rien d’obligatoire à ce que les enfants soient malades en hiver.
        Il faut juste revoir leur alimentation, suppression totale des sucres ajoutés, notamment de la confiture terriblement intoxicante.
        J’ai connu une petite fille qui à l’école était la seule à ne jamais être malade, la seule aussi qui ne mangeait pas de bonbons !

        A une autre fois.
        Marie.

  • Claire dit :

    Bonjour Marie,
    Merci pour ce nouvel article.

    Pour l’huile de colza, je l’utilise tous les jours croyant bien faire !
    Mais, avec quoi faire nos vinaigrettes, si huile de colza et olive ne sont pas conseillés ?

    Je sais que l’ail est très bon pour notre immunité, mais je ne le supporte pas (maux de ventre), de même les échalotes et oignons.
    Comment, dans ce cas, les remplacer ?

    En ce moment, j’utilise 1 goutte d’huile essentielle ravintsara pour m’éloigner de la grippe.
    Sur le flacon, ce n’est pas précisé si elle est distillé ou non. (juste écrit huile essentielle chémotypée).
    Que ce soit celle ci, ou huile origan, il faut en prendre combien de temps, vu que le virus de la grippe peut encore durer 1 mois…

    A bientôt

    • Marie Kelenn dit :

      Bonjour Claire,

      Si, l’huile d’olives est très bonne, la seule que je conseille.
      Elle n’est pas poly-insaturée, mais mono-insaturée, donc s’oxyde moins vite.
      Il est aussi possible de consommer l’huile de palme qui contrairement à ce qui se dit partout est très bonne à la santé.
      Mais je ne l’ai jamais essayée moi-même.

      La réaction de rejet de l’ail et des oignons prouve que votre santé intestinale n’est pas parfaite…
      Ce que vous pourriez faire c’est en consommer très peu à la fois. Le moins possible.
      Et voir si la quantité est supportée.
      Et petit à petit en ajouter un peu plus. Mais de manière espacée dans le temps.
      Et il se pourrait que votre intestin s’assainisse, que la flore intestinale soit de meilleure qualité et que vous l’acceptiez donc mieux.

      Les huiles vendues sont toutes distillées, sauf fabrication spéciale difficile à trouver.
      Je connais très bien ces huiles et leurs divers producteurs. J’en ai utilisé pendant des années.
      Malgré tout, cela vaut la peine d’utiliser l’origan ou le ravintsara.
      L’origan est nettement plus efficace : une goutte à la saignée du poignet, derrière les oreilles.
      Ou sur la poitrine.
      Mais pas plus, il en faut TRES peu. L’origan peut être excitant et de toute manière toutes les huiles essentielles sont à utiliser parcimonieusement.
      Chaque jour jusqu’à ce que vous n’ayez plus de crainte.

      Merci pour votre message.
      Marie.

  • Fantine dit :

    Bonjour Marie,
    Je crois que nous percevons les microbes et virus, comme des agents extérieurs qui nous guettent pour nous attaquer en traitres, alors qu’il me semble que la maladie, lorsqu’elle survient est surtout révélatrice d’un état général de notre organisme. Ainsi, un organisme équilibré verra passer les microbes et virus, sans que ceux-ci ne puissent s’attarder, le terrain n’étant pas propice à leur installation, alors que dans un organisme dont les intestins sont fragilisés, ils s’y délecteront et déclencheront des symptômes. Je ne vois pas la grippe ou autre maladie saisonnière « contagieuse » comme une fatalité, en tous cas.
    J’utilise pas mal d’huiles essentielles diverses et variées, mais je n’ai pas encore essayé l’origan, tu m’as donné envie de m’en procurer pour tester. ;-)
    Amicalement,
    Fantine.

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Fantine,

      Eh oui, ce que je dis depuis plus de deux ans sur ce site…
      Non la grippe c’est pas automatique !
      On a notre responsabilité.

      L’origan est absolument radical contre les pires méchancetés, staphylo, strepto…rien ne lui résiste.
      Prouvé par la pratique de certains médecins en Afrique notamment.(équipes du Dr J.P.Willem)

      Merci à toi.
      Marie.

  • Dorian dit :

    Bonjour Marie,

    Le sucre des fruits et le sucre du miel aussi ? (dis oui dis oui !! ^^) Je suis gros consommateur de miel, et encore je me modère parce que ça serait une cata pour mon portefeuille sinon !

    Décidément, tu fais l’apologie de l’ail ! Je vais intégrer ça plus souvent, j’en ai quasimenet toujours en plus.

    Pour l’huile de tournesol, mélangée avec huile d’olive, c’est ok alors ? On m’en a offert une aux cèpes qui est pas mal du tout, je voudrais pouvoir la consommer avec plaisir ^^

    Belle journée à toi !
    Dorian
    Dorian Articles récents…Peur de l’échec – je te mets une claque !My Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Dorian,

      Je ne suis pas certaine de savoir ce que tu veux : que je te dissuade de manger du miel ou que je t’encourage ?!
      Fruits et miel sont excellents, mais cela ne veut pas dire qu’en manger des tonnes est souhaitable.
      Ce ne sont pas des sucres aussi problématiques que le sucre ajouté (et les sucres artificiels évidemment!)

      Voici l’article dans lequel je donnais des références d’études qui prouvent même que le miel ne fait pas monter la glycémie :

      http://www.nourriture-sante.com/miel-cannelle-cocktail-exceptionnel/

      J’ai aussi trouvé une étude qui prouve que, contrairement à ce que l’on croyait, le miel ne nourrit pas les mauvaises bactéries, et les levures genre candida. Il est même fongicide, et bien sûr bactéricide, cela était connu.

      Le problème est plutôt de savoir pourquoi tu as tant envie de miel !!
      Tu l’achètes bio, surtout. Très important étant donné les traitements que subissent les abeilles en production classique.

      Mais l’ail a sauvé des populations entières (asiatiques, russes), c’est un aliment quasiment miraculeux.

      Mélange tournesol, un peu, et olives, plus. Ne la fais pas chauffer.
      Si tu n’as pas par ailleurs une alimentation trop inflammatoire, il n’y a pas de drame.
      Tu peux te régaler quand même.
      Mais n’en rachète pas !

      Bon repas.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    Oui en hiver , le prends une gélule d’huile de foie de morue par jour et une ampoule buvable de vitamine D par mois, et procédant de la sorte mon analyse de sang me donne un niveau de vitamine au dessus du minimum recommandé.

    J’y suis attentif car la vitamine D joue un rôle important dans la génération du cholestérol lourd.

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Re bonsoir Pierre,

      Tu as regardé ce que contient ton ampoule de vitamine D ?…
      Je l’ai fait, c’est pas rassurant du tout.
      L’analyse ne te donne pas le taux de toxicité chimique induit par chaque ampoule, qui détruit en fait les bienfaits de la vitamine.

      Oui, la vitamine D est à la base de tous les fonctionnements dans notre corps, au même titre que toutes les autres hormones.
      Car c’en est une.

      Amitiés.
      Marie.

  • Pierre dit :

    Bonsoir Marie,

    J’ai tenu compte de ton avis et réduit fortement la kombucha ( entre autre je garde le vinaigre pour l’hydratation et la conservation des algues )

    Et je la remplace par du kéfir de fruit et de légume, c’est tout simplement délicieux … mais un peu plus délicat à manipuler … explosion de bouteille à la second fermentation !

    A ta connaissance existe t il d’autres sources d’acide gluconique que le thé fermenté ?

    Est ce qu’une filtration peut éliminer les levures ?

    Je ne posterai plus de réponses directes, tu as mille fois raison, ce n’est pas un forum !

    @+

    Pierre

    • Marie Kelenn dit :

      Re bonsoir Pierre,

      J’ai appris ce problème lié au kombucha il y a quelques mois, et j’espère que je n’avais pas vanté ses bienfaits dans un ancien article. Je n’ai pas trouvé.
      Mais si tu tombais dessus par hasard, dis-le moi, que je modère mon article !

      Tu peux te remettre d’en consommer de temps en temps car ton alimentation est de qualité par ailleurs.
      Excellente pour ta flore.
      Mais ce n’est pas le cas de grand monde !
      Et il y a tant d’autres aliments fermentés possibles.

      J’ai un doute pour l’acide gluconique.
      Je vais vérifier et revenir plus tard. J’ai lu ça récemment.
      Non la filtration n’y peut rien, c’est dans le principe même ce cette fermentation aérobique. Dommage !

      Merci pour toutes ces questions.
      Bonne soirée.
      Marie.

  • Nadia dit :

    Bonsoir Marie,

    mon seul souci dans la liste des très bons conseils que tu donnes reste encore le sommeil, comme tu sais.
    Mais je n’ai quand même pas eu la grippe depuis bien longtemps. :-)

    Cette année le virus est assez agressif, il y a beaucoup d’enfant absents en classe.

    Amitiés
    Nadia
    Nadia Articles récents…Position assise, des solutions pour en limiter les méfaitsMy Profile

    • Marie Kelenn dit :

      Bonsoir Nadia,
      Tant mieux si ce manque de sommeil ne te fatigue pas trop et ne te rend pas vulnérable.
      Je ne pourrais pas tenir longtemps pour ma part !
      Bon repos ce week-end.
      Marie.

  • Ping : Inflammation chronique, vieillissement, thé blanc - Nourriture-SantéNourriture-Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Nettoyez votre foie en douceur après les excès des vacances






 Recevez chaque nouvel article dans votre boîte mails

ainsi que la formation  :

« Détoxication du foie »

réservée aux abonnés